Accueil Livres Actualité éditoriale, vient de paraître L’introspection souterraine de Nicolas Roudier

L’introspection souterraine de Nicolas Roudier

Commentaires fermés
0
6

lesterrescreusees.jpg

par Antoine Oury, le 27 avril 2011

Thomas Gabison et Michel Parfenov, à la tête de la collection Actes Sud BD, ont choisi de publier Les terres creusées, un album écrit et dessiné par Nicolas Roudier. Le jeune homme a un parcours sinueux: étudiant en mathématiques, musicien, chanteur, et enfin, créateur de bandes dessinées. Comme les personnages des Terres creusées, il lui a fallu le temps de l’introspection pour créer. Il livre un album complexe, qui, comme certaines galeries des sous-sols, mène à un filon rare et précieux.

Nicolas Roudier a particulièrement bien choisi le lieu de son récit: au découpage canonique de la page de bande dessinée (les rectangles blancs qui font office de cadre délimitant l’action), il préfère le quadrillage aléatoire et naturel des galeries de la mine. Les trois protagonistes des Terres creusées avancent au coeur du récit: mieux encore, ils le construisent au fur et à mesure, en progressant dans les souterrains qu’il creusent. L’album s’ouvre sur une planche qui rend parfaitement compte de cette similitude entre l’espace de la bande dessinée et celui de la mine. Le personnage est représenté plusieurs fois sur un même dessin, comme si les parois de terre étaient réellement les contours d’une case de comic. Au fil de la lecture, les galeries s’entremèlent, se font moins régulières, jusqu’à n’être parfois qu’un cercle, faisant tourner en rond les mineurs torturés. La galerie, comme le dessin de l’auteur, donne vie aux personnages et leur autorise le mouvement: les longs couloirs sous terre sont tantôt toboggan dynamique et amusant, tantôt colline de Sisyphe, que les mineurs doivent péniblement gravir et traverser.

Le geste de l’art: creuser !

Dans le récit-galerie, quelle différence y a t-il entre le geste de l’écrivain au travail et celui des mineurs au centre de la terre? Ce sont deux mouvements volontaires vers l’inconnu, ce qui n’a jamais été atteint, un lieu encore inédit. Dès lors, l’effort qui paraissait exclusivement physique devient un effort esthétique. « un trou, ce n’est pas juste un chemin, un passage. Ce n’est pas qu’un tunnel. C’est déjà de l’architecture. Pour creuser, il faut des règles, sinon tout vous tombe sur la gueule. » déclare Lecreux, un des trois personnages. Dans un théâtre de l’absurde comme celui des Terres creusées, la seule logique est celle des règles de l’art. Dans un monde multiple (aux ramifications comme des galeries), creuser, ou écrire, c’est réinjecter un peu de sens dans une réalité qui en est pratiquement dénuée. Même la hiérarchie du trio est un moyen d’aborder plus facilement le réel: maître, valet et esclave, l’ordre est signifiant et bien commode. Ainsi chacun a ses propres responsabilités: « Chacun à sa place moi là-haut et toi dans ton trou… » écrit discrètement Lecreux. Il se protège en adoptant le point de vue de son supérieur, stratagème qui rappelle celui des Bonnes de Jean Genet, autre œuvre de la dépendance et de la cohabitation.

Lire la suite : http://www.viabooks.fr/article/l-introspection-souterraine-de-nicolas-roudier-23817

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Actualité éditoriale, vient de paraître
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Reliure – Lot de 16 livres métiers d’art

RELIURE Mise en ligne par charles le 27 juillet à 17:56.                 Prix : 50 €Ville …