Histoire de caractères

Commentaires fermés
0
13

Il est bien trop rare que les éditeurs modernes –entendons, les éditeurs d’aujourd’hui– accordent suffisamment d’importance à la «mise en livre» des manuscrits qui leur sont confiés. Pourtant, les travaux d’histoire du livre montrent bien non seulement que le texte ne saurait exister seul, mais que le livre en tant qu’objet apporte au lecteur, par les dispositifs matériels qu’il met en œuvre, bien autre chose que le seul texte. «Mettre en livre» avec compétence et élégance un livre qui traite précisément d’un aspect de la «mise en livre», à savoir l’histoire du caractère typographiques, est tout particulièrement bien venu.


On ne peut par conséquent qu’être reconnaissant à l’éditeur Atelier Perrousseaux de l’ouvrage que Rémi Jimenes a consacré aux Caractères de civilité d’avoir réussi à nous offrir un livre dont l’élégance formelle se combine avec un contenu textuel de qualité. L’étude de la typographie et des caractères reste trop peu développée en France, et encore mal intégrée aux travaux d’histoire générale du livre –une exception remarquable étant bien évidemment celle du Musée de l’imprimerie dirigé par Alan Marshall à Lyon. L’exposition d’Écouen sur Geoffroy Toryet son Champfleury constitue aussi, en ce moment même, une excellente occasion d’approcher ce domaine.


Rémi Jimenes, doctorant au CESR de Tours, définit les caractères de civilité, alias lettre française d’art de main, comme « une typographie gothique reproduisant l’écriture cursive qu’employaient les hommes de plume français au milieu du XVIe siècle » (p. 10). Histoire et civilisation du livre donnera de cet élégant volume un compte rendu circonstancié, mais le sommaire que nous publions ci-dessous donne une bonne image d’un contenu présenté à la manière d’une pièce de théâtre classique.



Rémi Jimenes, Les Caractères de civilité. Typographie & calligraphie sous l’Ancien Régime, préf. Hendrik D. L. Vervliet, [Gap], Atelier Perrousseaux éditeur, 2011, 120 p., ill. (diff.: Pollen Diffusion) («Histoire de l’écriture typographique»).


Sommaire


Préface


Introduction


Acte I- Splendeur & misères de la cursive française, XVIe-XVIIe siècles


Chapitre I- Granjon et ses contrefacteurs: histoire d’un succès


Chapitre II- Les formes de la cursive française


Chapitre III- Le déclin de la cursive française


Entracte- 1649-1703: nouveautés


Acte II- Une anachronique renaissance, XVIIIe-XIXe siècles


Chapitre IV- Une surprenante résurrection


Chapitre V- Apprendre à lire, apprendre à écrire


Chapitre VI- La civilité réinventée


Épilogue- La fin de l’histoire

 

Source : http://histoire-du-livre.blogspot.com/2011/04/font-face-font-family-cambriafont-face.html


  Histoire de caractères dans Actualité éditoriale, vient de paraître 2797786292509106690-6960181177185641880?l=histoire-du-livre.blogspot

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Actualité éditoriale, vient de paraître
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Recruter directement chez les enfants, pour éprouver ses livres

Le mieux, c’est toujours de piocher chez les consommateurs pour avoir des avis Rédig…