Accueil Livres Actualité éditoriale, vient de paraître Off: le langage complexe entre politiques et journalistes

Off: le langage complexe entre politiques et journalistes

Commentaires fermés
0
52

Aliocha – Blogueuse associée | Vendredi 22 Avril 2011 à 05:01 

Après avoir lu le livre « Off » de Maurice Szafran et Nicolas Domenach, la blogueuse Aliocha se laisser aller à quelques réflexions sur les relations complexes entre hommes de pouvoir et journalistes, entre connivence et distance nécessaire.

9333161106739.jpg

Off: le langage complexe entre politiques et journalistes Bertrand: pourquoi je crois à la victoire de Nicolas Sarkozy en 2012 L’inconstance présidentielle Pouvoir d’achat: le bricolage gouvernemental Nicolas Domenach et Maurice Szafran s’expliquent cette semaine dans Marianne sur le choix qu’ils ont fait de briser le « off » en sortant leur livre sur Nicolas Sarkozy. Quelques lecteurs, auditeurs et téléspectateurs leur ont reproché de tutoyer le Chef de l’Etat, et d’avoir violé le secret. Des confrères aussi. C’est ainsi que Raphaëlle Bacqué, journaliste politique au Monde pointe l‘excessive connivence que révèle incidemment le livre entre les auteurs et Nicolas Sarkozy à l’époque où celui-ci n’était pas encore président. Sur leur proximité avec Nicolas Sarkozy, les auteurs répondent qu’on ne fait pas de journalisme « juché sur les échasses de sa haute moralité », qu’il faut s’approcher au plus près, au risque en effet d’y perdre son indépendance. Laissons donc nos stars du journalisme politique débattre entre elles, n’appartenant pas à cette caste aristocratique – cela dit sans insolence aucune – je serais bien en peine d’émettre un avis éclairé sur les méthodes de chacun. Tout ce que je sais, c’est que depuis que la presse existe, les journalistes s’entichent de personnalités qu’il s’empressent ensuite de descendre en flammes, à croire que c’est consubstantiel au métier. Sans doute gagnerions-nous à modérer nos emballements, à supposer que ce fut possible… Protéger ses sources Mais voyons plutôt ce « off » que tout journaliste expérimente au quotidien. Il surgit lorsque l’un de nos interlocuteurs nous confie une information délicate. Soit il refuse qu’elle sorte, l’idée étant simplement de nous permettre de comprendre son propos. Soit il accepte, mais à la condition que l’on conserve le secret sur l’identité de celui qui nous l’a donnée. Un secret qui vaut à l’égard du public, mais peut également s’imposer de manière plus absolue. Sur le principe, la pratique apparait parfaitement fondée. A quoi bon mettre en danger celui qui nous informe ? Ce d’autant plus que c’est un moyen pour nous de gagner la confiance sans laquelle notre travail serait difficile, voire impossible. Les journalistes font peur car chacun est conscient de l’effet de déflagration qui s’attache à la publication d’une information. Nous devons donc sans cesse rassurer, garantir que nous utiliserons les informations avec prudence, que nous protégerons nos sources si cela s’avère nécessaire, que les propos reproduits le seront fidèlement, que l’article ne sera qu’un reflet fidèle de la réalité etc. Les détracteurs de Nicolas Domenach et de Maurice Szafran ont donc raison de dire que le « off » doit être protégé. D’ailleurs, personne ne prétend le contraire, pas même les auteurs du livre. 

Lire la suite : http://www.marianne2.fr/Off-le-langage-complexe-entre-politiques-et-journalistes_a205297.html


  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Actualité éditoriale, vient de paraître
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Les pétitions s’enchaînent

La Fédération des éditeurs européens attire l’attention sur le respect d’auteur dans les p…