• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 19 avril 2011

Que vont devenir les livres ?

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

19 avril 2011

On ne présente plus Kevin Kelly (Wikipédia), l’un des penseurs du web, dont j’avais traduit l’année dernière “Lire d’une manière entièrement nouvelle”. Il vient de publier sur son blog un nouveau billet sur l’avenir du livre qu’il me semblait essentiel de porter à votre connaissance.

Que vont devenir les livres ?
“What Books will become”, Kevin Kelly. Traduction Hubert Guillaud.

Un livre est une histoire autonome, un argument, ou un corps de connaissances qui prend plus d’une heure à lire. Un livre est complet dans le sens où il contient son propre commencement, milieu et une fin.

Dans le passé, un livre a été défini comme toute chose imprimée entre deux couvertures. Une liste de numéros de téléphone a été appelée un livre, même si elle n’avait pas de commencement logique, au milieu ou fin. Un tas de pages vierges lié par le dos a été appelé un carnet de croquis. Il était exclusivement vide, mais il avait deux couvertures, et a donc été appelé un livre.

Aujourd’hui, le papier des pages d’un livre disparaît. Ce qui reste à leur place est la structure conceptuelle d’un livre – un bouquet de texte uni par un thème en une expérience qui prend un certain temps.

Alors que la coquille traditionnelle du livre en train de disparaître, il est important de se demander si son organisation est simplement un fossile. Est-ce que le conteneur intangible d’un livre offre de quelconques avantages sur les nombreuses autres formes de textes disponibles désormais ?

On peut passer des heures à lire des histoires bien écrites, des rapports, et à méditer sur le web et ne rencontrer jamais quoi que ce soit de livresque. On obtient des fragments, des discussions, des aperçus. Et c’est la grande séduction du web : proposer des pièces diverses vaguement jointes.

Pourtant, il ya des livres sur le web. Beaucoup. J’ai publié un des premiers livres qui a été disponible sur le web en 1994. Mais parce qu’on ne passe aucune frontière pour atteindre ces pages, la matière livresque tend à se dissoudre dans un enchevêtrement indifférencié de mots. Sans confinement, l’attention d’un lecteur tend à s’écouler vers l’extérieur, vagabondant en dehors du récit ou de l’argument central. La vitesse de déplacement de l’attention crée une force centrifuge qui fait tournoyer les lecteurs loin des pages du livre.

Un dispositif de lecture séparée semble aider. C’est pourquoi jusqu’ici, nous avons des tablettes, des Pad et autres équipements de poches. L’appareil de poche est le plus surprenant. Les experts ont longtemps affirmé que personne ne voudrait lire un livre sur un petit écran lumineux de quelques pouces de large, mais ils avaient tort. Et de loin. Beaucoup de gens lisent avec facilité des livres sur les écrans de leurs smartphones. En fait, nous ne savons pas encore très bien comment les petits écrans de lecture de livres peuvent si bien convenir. Il existe une expérimentation de lecture qui utilise un écran qui n’affiche qu’un mot de large. Votre œil reste immobile, fixé sur un mot, qui se remplace par le mot suivant dans le texte, puis celui d’après, etc. Ainsi, vos yeux lisent une séquence de mots qui s’affichent les uns derrière les autres plutôt que côte à côte. L’écran n’a pas besoin d’être très grand.

Lire la suite : http://lafeuille.blog.lemonde.fr/

Publié dans Livre, histoire, bibliographie, Numérique, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

La Foire du livre de Londres et le Congrès des écrivains russes

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

Par Dmitri Kossyrev, RIA Novosti    19.04.2011, 14:40

 3ria899635preview.jpg

Photo: RIA Novosti                

La Foire du livre de Londres rappelait quelque chose de déjà vu, à savoir les congrès des écrivains soviétiques. Cinquante personnes formant un groupe d’individualités qui ne se connaissent pas toujours de vue. Et soudain, un grand événement conjoint, le premier depuis peut-être vingt ans. Le congrès des écrivains russes! Toutefois pas en Russie mais à Londres. Et ce sont principalement les Britanniques qui ont convoqué ce congrès. D’ailleurs, bien que les événements « russes » de la foire soient déjà terminés, le congrès, lui, ne l’est pas, car une partie des écrivains sont partis voyager en Ecosse et d’autres endroits sympathiques, le voyage incluant également des rencontres et des discours.

Ils connaissent les écrivains russes

C’était le résultat du Conseil britannique et de l’association culturelle russo-britannique Academia Rossica dirigée par Svetlana Adjoubeï. Un travail remarquable. Ils connaissent à fond la littérature contemporaine russe, et ce qu’ils ne connaissaient pas, ils ont acheté et lu. Et voici le résultat: un congrès littéraire sous sa forme la plus classique, avec un présidium, un compte-rendu, des intervenants et de simples délégués, seulement pas dans la salle des Colonnes à Moscou mais entre les stands d’exposition de la foire de Londres.

Bien sûr, on ne peut pas dire que « tout le monde » a été invité à Londres. Pourquoi pas tous, et si quelqu’un parmi les oubliés se vexait? Mais jugez par vous-mêmes. Boris Akounine: il a lu le discours de bienvenue à la cérémonie d’inauguration, il a été nommé « auteur du jour », il a fait quelques discours personnels. Cela montre clairement qui est le « chef de file » de la littérature russe. Et à juste titre. Sergueï Loukianenko était le second: à juste titre également.

Mais ensuite il y a avait un trou béant au niveau du présidium. Les écrivains Dmitri Bykov, Vladimir Sorokine et Viktor Pelevine avaient été invités. Ils ne sont pas venus. Daria Dontsova, Danil Koretsky et Alexandre Bouchkov n’étaient pas là non plus. Mais dans l’ensemble pour des raisons valables. Les légendes vivantes Vladimir Makanine et Andreï Bitov étaient présents. Les rebelles Mikhaïl Elizarov et Zakhar Prilepine également. Les auteurs et poètes « fondamentalistes » ou « villagistes » ne sont pas tous venus.

Certains ont tenu cinq discours, d’autres un seul. Comme pendant un vrai congrès. Mais l’important n’est pas là. Dans certains milieux britanniques on connaît tout sur la littérature russe. Et après cet événement (lorsque la Russie s’est retrouvée avec le statut de « principale pièce exposée », d’invité d’honneur avec un programme russe particulier et puissant), ils en sauront encore plus. Et il ne s’agit pas seulement de littérature.

Lire la suite : http://french.ruvr.ru/2011/04/19/49149971.html

Publié dans Colloques, conférences, assises, forums, congrès, symp, Foires et salons du livre | Commentaires fermés

Finalistes Prix Ouest-France Étonnants Voyageurs – Saigon la rouge de Jacques de Miribel

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

Voici la liste des cinq romans qui restent en compétition pour le Prix Ouest-France Étonnants Voyageurs* : Si tu cherches la pluie, elle vient d’en haut, de Yahia Belaskri (Ed. Vents d’ailleurs), Noires blessures, de Louis-Philippe Dalembert (Mercure de France),L’ombre des choses à venir, de Kossi Efoui (Le Seuil), B. a-ba, de Bertrand Guillot (Rue Fromentin) et Saigon la rouge, de Jacques de Miribel (La Table Ronde) ( http://www.editionslatableronde.fr/nouveaute.php?id_ouv=I23218 ). Le jury désignera son lauréat, le 12 juin, lors du festival littéraire Étonnants Voyageurs, à Saint-Malo.*Le Prix Ouest-France du roman est décerné dans le cadre du Festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs, par un jury de dix jeunes de 15 à 20 ans sélectionnés sur lettre de motivation.Comité de parrainageHervé Bertho, rédacteur en chef dimanche Ouest-France, Michel Le Bris, écrivain, fondateur et directeur du festival Etonnants Voyageurs, Mélani Le Bris, directrice adjointe du festival Etonnants Voyageurs, Jean Lallouet de Salaün Holidays, Sorj Chalandon, Alain Dugrand,Gilbert Gatore,Fabienne Juhel, Yvon Le Men, Martin Page (lauréat du Prix en 2010), Audrey Pulvar, Jean Rouaud, Carole Martinez, Wilfried N’Sondé, Jean-Luc Fromental, directeur de collection Denoël, Georges Guitton, Yvonne Le Cren, Marc Potel, Nathalie Rannou, représentante de l’Éducation Nationale et Frédéric Tué, librairie l’Odyssée à Saint-Malo.Palmarès du Prix Ouest-France Étonnants Voyageurs : 2010 Martin Page pour La disparition de Paris et sa renaissance en Afrique (L’Olivier)2009 Fabienne Juhel pour À l’angle du renard (Le Rouergue)2008 Gilbert Gatoré pour Le passé devant soi (Phébus).2007 Carole Martinez pour Le coeur cousu (Gallimard)2006 Olivier Maulin pour En attendant le roi du monde (L’Esprit des péninsules)2005 Alain Mabanckou pour Verre Cassé (Le Seuil)Contact Dominique Queffélec, tél : 02 99 32 72 47, dominique.queffelec@ouest-france.fr

Source : http://www.rue-des-livres.com/quotidien/aujourdhui.html

Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

25e Salon international du livre et de la presse de Genève

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011


17 avril 2011 par Lilou
00adabd203.jpg
Sous la houlette de son nouveau président, la manifestation proposera de véritables rencontres littéraires.

Avec Patrick Ferla, nouveau président du Salon international du livre et de la presse de Genève, qui succède au fondateur Pierre-Marcel Favre, la manifestation s’apprête à prendre un nouveau départ pour sa 25e édition, du 29 avril au 3 mai.

Jusqu’ici, ce salon ne proposait pas de véritables rencontres littéraires, cette indispensable plus-value en termes de contenus qui séduit tant les visiteurs. Parmi les nouveautés mises en place, il faudra désormais compter avec le festival Le Temps de le dire, cinq rendez-vous quotidiens dans un nouveau lieu propice à l’écoute, où se succéderont débats, entretiens et lectures avec des comédiens.

Patrick Ferla, qui espère beaucoup de cette ouverture, notamment au théâtre, a ainsi programmé plusieurs lectures publiques, avec Muriel Mayette, de la Comédie-Française, ou avec Daniel Pennac pour Bartleby d’Herman Melville. A découvrir également, le Laboratoire des nouvelles lectures, pour traiter des nouveaux formats et des nouvelles pratiques, et qui accueillera également le lundi un symposium pour les professionnels.

A Palexpo, les 100 000 festivaliers attendus pourront également retrouver la Cuisine des livres, créé l’an dernier, une rétrospective sur les 100 ans de Gallimard, l’Arménie en hôte d’honneur, le 8e Salon africain du livre, et la traditionnelle grande exposition consacrée cette année à “L’art de la franc-maçonnerie dévoilé”, où seront présentés 300 chefs-d’œuvre venus des loges européennes.

Le site de la manifestation

Source : http://booknode.com/actus/

Publié dans Foires et salons du livre | Commentaires fermés

Sortie du nouveau Livre de Marc Lévy

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

 9782221116791.gif

18 avril 2011 par Virgile

C’est l’évènement de la semaine, L’étrange voyage de Monsieur Daldry, 12eme roman de Marc Levy sort Jeudi en France.

Ce livre qui commence dans le Londres de 1950 nous emmène Alice, Monsieur Daldry et nous en voyage à travers le monde.

Pour l’occasion, Marc Lévy lui-même nous lit un extrait du premier chapitre de son livre :

Image de prévisualisation YouTube

 

Source : http://booknode.com/actus/

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître | Commentaires fermés

Les personnages de mangas à la Maison de la culture du Japon

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

astroboy.jpg

Jusqu’au 21 mai 2011, la Maison de la culture du Japon accueille une exposition autour de la figure du personnage dans la culture japonaise: mangas, animes, mascottes, légendes traditionnelles, ces figures fictives sont omniprésentes dans la société nippone. Les objets présentés permettent de saisir l’ampleur d’un engouement désormais planétaire pour certains genres typiquement japonais, comme le manga, dont les auteurs ont su préserver la richesse et la spécificité (le sens de lecture traditionnel conservé pour les traductions françaises en est la meilleure preuve). Au moyen de panneaux, vidéos et autres documents, la Maison de la culture du Japon retrace la grande épopée de la littérature japonaise des années 50 jusqu’à nos jours.

 
Infos pratiques

Maison de la culture du Japon à Paris

101bis, Quai Branly

75015 Paris

 Source : http://www.viabooks.fr/news/les-personnages-de-mangas-a-la-maison-de-la-culture-du-japon-23367

Publié dans Festivals, galas, spectacles, expositions, musées, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

Bilbo le Hobbit: premier clap sur le tournage de l’adaptation

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

bilbolehobbit.jpg

C’est une nouvelle bouleversante pour des millions d’afficinados d’héroic-fantasy: Bilbo le Hobbit, « prequel » (premier volet dans l’ordre chronologique) de la trilogie du Seigneur des Anneaux, va bien être porté à l’écran ! Après le désistement de Guillermo Del Toro et les ennuis de santé de Peter Jackson (le réalisateur des trois adaptations du Seigneur des Anneaux), les fans se montraient inquiets face à l’avenir incertain du projet. Qu’ils soient rassurés: c’est Peter Jackson lui-même qui assurera la réalisation de Bilbo le Hobbit, après avoir accompli l’exploit de satisfaire une bonne partie des lecteurs de J.R.R. Tolkien avec ses précédentes transpositions cinématographiques de la trilogie. Le tournage a débuté le 21 mars pour une sortie en deux volets prévues en décembre 2012 et décembre 2013. En guise d’avant-goût destiné aux spectateurs impatients, Peter Jackson a dévoilé une vidéo de dix minutes sur les coulisses du tournage.

Source : http://www.viabooks.fr/news/bilbo-le-hobbit-premier-clap-sur-le-tournage-de-l-adaptation-23536

Publié dans Adaptations, préquelles, cinéma, télévision, etc., Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

« Bande numérique »

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011


Bamboo, Casterman, Dargaud, Delcourt, Dupuis, Glénat, Le Lombard et Soleil proposent une « offre commune légale, simple et attractive, qui répond au double défi du piratage et de l’ambition des grands opérateurs internationaux sur un marché de la lecture numérique en formation ».

Ils entendent ainsi constituer une « bédéthèque » en ligne la plus exhaustive, actualisée en permanence, qui devienne la référence en matière de bande dessinée francophone sur internet et sur les nouveaux écrans tels que l’Ipad et autres tablettes de lecture, indique le communiqué

Cette offre commune est proposée par un premier outil interprofessionnel, Izneo, plateforme de diffusion et de distribution de bandes dessinées numériques, qui existe depuis mars 2010.

Source : http://www.lemotif.fr/fr/actualites/actualites-generales/bdd/article/1292

 

Publié dans Edition, éditeurs, Editions, librairies et bibliothèques numérisées, Numérique, Web, moteurs, sites, blogs, réseaux, etc. | Commentaires fermés

Règlement Google : un an plus tard

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

La justice américaine a tranché : la firme de Mountain view doit revoir les termes de l’accord avec les ayants droit sur la numérisation des ouvrages.

Le juge fédéral Denny Chin a rendu le 23 mars son verdict. Le règlement passé avec les édieturs, auteurs et bibliothèques dans le cadre de la numérisation n’est pas « équitable, adéquat et raisonnable ». Point essentiel du litige : la clause de l’opt-out. Le géant américain ne demandait pas d’autorisation préalable aux détenteurs des droits avant de se lancer dans la numérisation. Il devra donc revoir sa méthode ou étudier les recours possibles.

Source : http://www.lemotif.fr/fr/actualites/bdd/article/1290

 

 

Publié dans Droit d'auteur, propriété intellectuelle, plagiat, pira, Droit, législation, contentieux, conflits, procès, Editions, librairies et bibliothèques numérisées, Numérique | Commentaires fermés

Enfin une Maison du livre et du tourisme à Bécherel (35)

Posté par Serge Bénard le 19 avril 2011

Bécherel avait besoin « d’un véritable espace d’accueil et de découverte, plus vaste que les salles de l’office de tourisme ou différentes librairies de la commune », explique Philippe Florenty. À partir du 23 avril, ce sera chose faite avec la Maison du livre et du tourisme.

Un bâtiment construit sur trois niveaux, qui comprendra à l’accueil une bibliothèque scénographiée, présentant le patrimoine, les métiers du livre, « entre la bibliothèque et le cabinet de curiosités », une table de découverte, un auditorium de 80 places et une salle d’exposition permanente.

À l’étage en dessous, une salle modulable, des salles d’accueil pour groupes, ateliers, démonstrations. Enfin, le dernier étage disposera de quatre cellules à louer pour des périodes de 23 mois. « Véritable pépinière village d’artisans, il proposera une étape avant une éventuelle installation définitive. »

Équipement communautaire géré par la communauté de communes du Pays de Bécherel, la Maison du livre et du tourisme emploiera trois personnes, dont Philippe Florenty, son responsable.

Samedi 23 avril, à 10 h 30, inauguration en présence de Michel Cadot, préfet de Région.

Contact  : Maison du livre et du tourisme, 4, route de Montfort, Bécherel, tél. 02 99 66 65 65 ou 02 99 66 75 23.

Source : http://www.rennes.maville.com/actu/actudet_-Enfin-une-Maison-du-livre-et-du-tourisme-a-Becherel_dep-1769275_actu.Htm



Publié dans Cités, villes et villages du livre ou de la littérature | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar