Accueil Actualité - Événement Orange lance son application de lecture sociale pour iPhone

Orange lance son application de lecture sociale pour iPhone

Commentaires fermés
0
8


by SoBook on avr 5, 2011 • 23 h 18 min

J’étais sur le point d’aller me coucher quand j’eus la (très) mauvaise idée d’aller faire un tour sur l’iTunes store avec mon iPhone (catégorie « livres numériques ») dans l’espoir de ne tomber sur rien d’intéressant.
Mais voilà : l’application d’Orange, complément de son réseau social de lecteurs, vient de sortir et bizarrement (mais j’ai la flemme de vérifier), personne n’en a encore parlé. Suis donc de corvée !
A ma connaissance, c’est la deuxième application de lecture sociale sur l’iPhone (après GoodReads). La présentation sur l’iTunes store précise qu’on peut accéder à plusieurs centaines de livres gratos (162 en fait), marquer/annoter les livres, retrouver les avis de la communauté/des libraires, trouver un livre en scannant son code barre.
J’ai testé. La synchronisation entre le compte sur lecteurs.com et l’application iPhone est bien faite : les livres que j’ai d’abord ajoutés sur le site sont bien enregistrés dans l’appli’. Lecteurs est bien le complément (idéal ? C’est une autre histoire ;) de lecteurs.com.
Les fonctionnalités de marquage des livres sont connues : annoter le livre et rendre éventuellement publiques les annotations. Perso, je m’en moque : tout ce que je veux, c’est pouvoir souligner, et ce n’est pas possible.

orangelecteursreseausociallecturesocialenumerique04290x290.jpg
Par ailleurs, les annotations n’ont d’intérêt à mes yeux que si elles sont intégrées dans le sommaire (plus généralement, je regrette toujours que la visualisation des notes ne fasse l’objet d’aucune vraie recherche), de façon à être rapidement situées dans l’espace du livre. Or, contrairement à l’appli’ Kobo, rien de tel.
Les outils de mesure/progression sont bien présents : la numérotation des pages est précisée, tout comme le pourcentage de consommation du livre. Les économétries multiplient ainsi les niveaux de communication de l’expérience (soit « je suis à 40 % » – chiffre qui traduit le niveau de progression indiqué par la barre, elle seule incapable de communiquer à un autre que moi-même l’avancement -, soit « je suis à la page x »).

Globalement l’appli’ comprend 4 onglets :
Que lire ? : présentation du catalogue d’eBooks, du top 25 des livres lus, des livres lus par les amis. C’est ici tout la question de la recommandation qui se pose, à laquelle aNobii et tous les sites de réseaux sociaux de lecteurs tentent de répondre à partir d’une hybridation (algorithme, affinage social).
Mes lectures : lectures en cours, mes souhaits de lecture, mes eBooks, ma bibliothèque, mon top 10. La deuxième catégorie correspond à une classification effectuée par l’utilisateur lui-même (livres que j’ai lu/à lire/que je lis), présente sur tous les réseaux sociaux de lecteurs. La répartition en trois temps couvre en fait la palette de toutes les possibilités de lecture (passé, présent, futur) et doit permettre une intégration du livre dans la bibliothèque (selon l’idée qu’un livre non intégré est un produit qui n’est pas/n’a pas été/ne sera pas exploité économiquement), quelle que soit la progression du lecteur.
Activité/amis : un peu comme sur Facebook avec « mon mur d’informations » et « l’activité de mon réseau ». N’ayant ajouté personne encore, pas testé, mais tout porte à croire qu’elle fait écho à un niveau microscopique à l’économétrie macroscopique en permanence présente à la consultation d’un livre (nombre de commentaires, personnes qui le lisent, etc.)

Dernier point révélateur : pas de possibilité d’achat. Les livres téléchargeables depuis l’application ne sont que des livres libres de droit dont la principale fonction est d’acclimater le lecteur à des fonctionnalités sociales, de manière à le rediriger vers lecteurs.com pour l’achat et éviter ainsi la commission Apple.
Or, comme les nouvelles règles d’Apple interdisent une redirection directe (par un lien, par exemple), toute la rhétorique d’Orange consiste à bien présenter Lecteurs comme le complément de lecteurs.com, sans lequel les fonctionnalités sociales sont incomplètes et qu’un passage par la création d’un compte, via le site, active.

Source : http://www.sobookonline.fr/livre-enrichi-social-interactif/livre-social/orange-lance-son-application-de-lecture-sociale-pour-iphone/

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Filière L

    Ouverture du site bovarynet.com

    5 janvier 2013 Bonjour aux amateurs de Filière Livre ! Vous pouvez aussi trouver mille cho…
Charger d'autres écrits dans Actualité - Événement
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Des livres jeunesse non-sexistes pour tordre les clichés à la racine

Rue69 Par Marie Kostrz | Rue89 | 17/08/2011 | 16H44   (De Lille) A 9 heures, près de Lille…