• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 6 avril 2011

Hommage à Aimé Césaire au Panthéon

Posté par Serge Bénard le 6 avril 2011


06/03/2011 | Fil des lettres

Son corps restera en Martinique mais son nom entre au Panthéon. Ce mercredi 6 avril à 17h00, une vaste fresque commémorative dédiée à Aimé Césaire a été inaugurée dans la nef du monument.
L’entrée symbolique d’Aimé Césaire au Panthéon a eu lieu: la cérémonie d’hommage au poète, décédé le 17 avril 2008, a débuté mercredi, à 17 heures, par la diffusion du film de la réalisatrice martiniquaise Euzhan Palcy, Aimé Césaire, une vie pour l’histoire.

Lire la suite : http://www.magazine-litteraire.com/content/rss/article?id=18934

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Enchères – Paul-Louis Weiller, collectionneur de haut vol

Posté par Serge Bénard le 6 avril 2011

Par Valérie Sasportas


 

  • 05/04/2011 | Mise à jour : 17:32

    Paul-Louis Weiller, en 1940.
    Paul-Louis Weiller, en 1940. Crédits photo : © Roger-Viollet/© Roger-Viollet

    À partir de ce mardi, à Drouot, 750 pièces de l’immense collection de ce pionnier de l’aviation et grand amateur d’art seront dispersées.

    Enchères - Paul-Louis Weiller, collectionneur de haut vol dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables coeur-Une personnalité passion­nante. Ainsi parlent ceux qui connurent Paul-Louis Weiller, mort centenaire en 1993, héros de la Grande Guerre, fait chevalier de la Légion d’honneur à l’âge de 22 ans, brillant industriel à l’origine d’Air France et de la Snecma, et aussi grand mécène des arts et infatigable collectionneur. «Je ne connais aucune restriction quand il s’agit de m’entourer de tout ce qui console», aimait à dire celui que l’actrice Greta Garbo surnommait «Paul-Louis XIV». Pour ses proches, Paul-Louis Weiller était «le Commandant». «Le Commandant n’était pas un grand-père comme les autres. D’ailleurs, il ne fut jamais question de l’appeler grand-père», écrit sa petite-fille, Tina Bernachon Irisarri, dans la préface du premier des quatre tomes du catalogue de vente de l’ancienne collection Paul-Louis Weiller, estimée entre 8 et 10 millions d’euros. La vente, organisée par Gros & Delettrez, se déroule sur quatre jours à Drouot.

    Ce ne sont pas les premières enchères. En 1998, déjà, des trésors de sa bibliothèque, enluminures, autographes de grands hommes, avaient été dispersés pour un peu plus de 21 millions de francs (139 millions d’euros). Grâce à cette nouvelle vente, «j’ai découvert un homme qui avait un goût remarquable, un touche-à-tout qui a fait des acquisitions au flair, sans savoir vraiment ce qu’il achetait», s’enthousiasme le commissaire Henri Gros.

  • Lire la suite : http://www.lefigaro.fr/culture/2011/04/04/03004-20110404ARTFIG00783-paul-louis-weiller-collectionneur-de-haut-vol.php

 

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Enchères, ventes, bibliothèques privées | Commentaires fermés

16 Avril, enchères à Paris – Livres anciens et modernes : fonds de bibliothèque d’un château de l’Aveyron

Posté par Serge Bénard le 6 avril 2011

16 Avril, enchères à Paris - Livres anciens et modernes : fonds de bibliothèque d'un château de l'Aveyron dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables p_img28002

pixel_trans dans Enchères, ventes, bibliothèques privées SAMEDI 16 AVRIL à 14H00
4, rue aux Tanneurs  6, rue aux Tanneurs (Etude)  
28100 Dreux 
Accéder au lieu de vente 

CONTACT

Tél. : 02.37.46.04.22
Fax : 02.37.42.88.97
Email :  encheres@laurentbernard.com
SVV Laurent BERNARD
pixel_trans Description : Expert : Monsieur Bernard PERRAS : 01.45.23.11.77. ; bernardperraswanadoo.fr ; 17 rue Drouot Paris 9ème arr. Cartes postales anciennes : environ 130 lots de régionalisme français, Paris et banlieue parisienne. Livres anciens et modernes : fonds de bi bliothèque d’un château de l’Aveyron, successions et à divers.. 

Expositions : 
- A l’étude Jeudi 14 Avril de 10H00 à 12H30
- A l’étude Jeudi 14 Avril de 14H00 à 18H00
- A l’étude Vendredi 15 Avril de 10H00 à 12H30
- A l’étude Vendredi 15 Avril de 14H00 à 18H00
- A l’étude Samedi 16 Avril de 10H00 à 11H00

Frais : 21.528% T.T.C - Type de vente : volontaire

SVV Laurent BERNARD - Numéro d’agrément : 2002-230 - TVA intra. : FR39442498101

Conditions de règlement : Chèque, carte bleue et espèces dans les limites légales.

word_harmo_47x45 Catalogue de la vente
Cliquer ici pour le télécharger

       

Source : http://www.interencheres.com/ventes_aux_encheres/description_vente_aux_encheres_1clic.php?clef_etude=28002&clef_vente=201104160048

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Enchères, ventes, bibliothèques privées | Commentaires fermés

Le marché du livre de cuisine a bondi de 50% en sept ans

Posté par Serge Bénard le 6 avril 2011

Le marché du livre de cuisine a bondi de 50% en sept ans, tandis que la diffusion des magazines spécialisés a doublé en dix ans.

Il n’y a pas que devant leur petit écran que les Français aiment la cuisine. Depuis dix ans maintenant, l’édition culinaire affiche une santé insolente avec pour la seule année 2009, une croissance de la production de 13 %. Selon « Livres Hebdo », ce sont 1.682 nouveaux livres dédiés à tout ce qui fait saliver nos papilles, boissons comprises, qui sont sortis sur le marché. Même la bible culinaire, le « Je sais cuisiner » de Ginette Mathiot (photo), vendu à plus de 6 millions d’exemplaires depuis sa sortie en 1955, est parfois difficile à retrouver dans des rayons de plus en plus fournis.

Sans compter que, depuis quelques années, les éditeurs se sont lancés dans les coffrets. Ces boîtes qui proposent un livre et un accessoire (ustensile, plat…) se vendent comme des petits pains, notamment pour les fêtes de fin d’année. Inventeur du concept, Hachette Pratique a vendu ainsi plus 350.000 exemplaires de son coffret « Dîner au verre ». Outre les livres à petits prix (moins de dix euros) qui marchent toujours très bien, les collections estampillées du nom d’un chef comme Alain Ducasse ou Joël Robuchon sont également des valeurs sûres car indémodables.

Hachette Livre en tête

Le marché de l’édition culinaire qui, avec 10,5 millions d’exemplaires écoulés (Ipsos 2009), pèse près de 118 millions d’euros, est comme le reste du marché du livre, largement dominé par Hachette Livre. Un ouvrage de cuisine sur quatre vendus dans l’Hexagone sort des presses de la filiale livre de Lagardère. Ses filiales, Hachette Pratique, Marabout et Larousse détiennent respectivement 13 %, 20 % et 8 % du marché. Les autres grosses maisons du marché sont First Éditions (9 %) et Solar (6 %). Selon Jean-Louis Hocq, directeur de Solar cité par « Livre Hebdos », ce marché a bondi de 50 % en sept ans.

Lire la suite : http://www.latribune.fr/technos-medias/medias/20110405trib000613332/presse-et-edition-culinaires-se-vendent-comme-des-petits-pains.html

Publié dans Best-sellers, classements, ventes et meilleures ventes,, Economie du livre, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

Algérie – édition à Oran d’un ouvrage sur le « génie  » et la « modernité » chez l’Emir Abdelkader

Posté par Serge Bénard le 6 avril 2011

 Un nouvel ouvrage sur la personnalité du chef de la résistance populaire contre le colonialisme français, l’Emir Abdelkader vient de paraître à Oran sous le titre « la dialectique du génie et de la modernité chez l’Emir ».

Cette publication, de M. Mohamed Bachir Bouyedjra, est une synthèse  de recherches et d’études de manuscrits et de livres de l’Emir Abdelkader et  une lecture du parcours historique, scientifique, littéraire et culturel de  cette personnalité historique algérienne. Le contenu de ce livre « met en lumière la modernité, le contemporain  et le classique dans la pensée de l’Emir Abdelkader, à travers une analyse des  éléments et des composants de sa personnalité, sa culture et ses positions,  ses écrits et leur impact sur son génie, qui fait de lui une personnalité distincte  et unique en son temps », a indiqué son auteur à l’APS. L’ouvrage aborde également un nombre de faits sur les écrits de  l’Emir Abdelkader qui mettent en évidence ses positions, ses exploits et son  legs littéraire et culturel, a encore signalé M. Bachir Bouyedjra.

 

Le Dr Mohamed Bachir Bouyedjra, professeur de la littérature  algérienne à l’Université d’Oran, est l’auteur du livre « l’Emir Abdelkader,  pionnier de la poésie arabe moderne » en trois éditions, où il met la lumière  sur les créations du fondateur de l’Etat algérien moderne dans le domaine poétique  et littéraire et les caractéristiques artistiques et thématiques dans ses poèmes. L’auteur présentera un résumé des deux livres précités lors d’une  conférence sur « l’Emir Abdelkader, devoir de mémoire », qui se tiendra à Oran  le 16 avril, à l’initiative de la Fondation Emir Abdelkader.

Source : http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/10719

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître | Commentaires fermés

Arménie – 50 bibliothèques de provinces réapprovisionnées

Posté par Serge Bénard le 6 avril 2011

La Bibliothèque Nationale d’Arménie a fourni 5329 livres de littérature à 50 bibliothèques de provinces a annoncé Alisa Adamyan le Chef du département des échanges et du développement de la bibliothèque nationale.

« Les bibliothèques des provinces ont besoin de livres car elles manquent de moyens » a dit Mme. Adamyan. Littérature, livres d’histoire, livres éducatifs ont été envoyés dans les bibliothèques.

Cette année la Bibliothèque Nationale d’Arménie a aussi soutenu les bibliothèques de l’Artsakh en fournissant 300 livres.

mercredi 6 avril 2011,
Stéphane@armenews.com

 

Source :  http://www.armenews.com/article.php3?id_article=66077



Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Evreux (27) – Les cafés littéraires : trois rendez-vous

Posté par Serge Bénard le 6 avril 2011

Les cafés littéraires

Les 14 avr , 19 mai et 16 jui 2011 – 19h30

Evreux (27)

Organisé par Bibliothèque – médiathèque d’Evreux 

Un jeudi par mois, un cercle de lecteurs-amateurs se réunit pour échanger autour d’un livre choisi pour ses qualités d’écriture, la notoriété de son auteur ou l’originalité du sujet.

Trois rendez-vous :

Contrepoint, de Anna Enquist, édité chez Actes Sud (2010)
L’auteur, néerlandaise, pianiste, psychothérapeute et écrivain raconte une très belle histoire de deuil et de retour à la pratique pianistique. La musique de Bach et les Variations Goldberg font ressurgir avec intensité les souvenirs tour à tour heureux ou tragiques liés à la jeune fille disparue tragiquement.
Jeudi 14 avril, 19h30. Médiathèque, Hall d’actualité

Les arpenteurs du monde, de Daniel Kehlmann, édité chez Actes sud, collection Babel (2009)
L’histoire, savante et documentée, est celle de deux savants du 19ème siècle : Alexandre Von Humboldt, explorateur fou de science et Carl Friedrich Gauss, mathématicien et astronome. Elle nous est contée par un jeune prodige de la littérature allemande récompensé par le prix Kleist en 2006.
Jeudi 19 mai, 19h30. Médiathèque, Hall d’actualité

Les Vagues, de Virginia Woolf, édité chez LGF, collection Livre de poche (2004)
Publié en 1931, un peu moins connu que La promenade au phare, le livre fait le portrait de six personnages dans leur traversée du temps depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte. 
L’écriture en est tour à tour poétique dans les descriptions de la nature, ou habitée d’une profonde humanité. 
Jeudi 16 juin à 19h30. Médiathèque, Hall d’actualité.

Entrée libre

Source : http://www.arl-haute-normandie.fr/Agenda-Les-cafes-litteraires-2662.htm?page=1

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

Harlan Coben, l’Amérique au scalpel

Posté par Serge Bénard le 6 avril 2011

Multimillionnaire du livre, maître du suspense, ce graphomane banlieusard n’a pas son pareil pour raconter aussi l’autre face de son pays. Rencontre.

 

Harlan Coben (en 2011 à Paris).  4 janvier 1962. Naissance à Newark (New Jersey). 2001. «Ne le dis à personne». 2009. «Sans laisser d'adresse». 2011. «Faute de preuves» (Ed. Belfond). (© REVELLI-BEAUMONT/SIPA)Harlan Coben (en 2011 à Paris). 4 janvier 1962. Naissance à Newark (New Jersey). 2001. «Ne le dis à personne». 2009. «Sans laisser d’adresse». 2011. «Faute de preuves» (Ed. Belfond). (© REVELLI-BEAUMONT/SIPA)

 

Promis, juré, Harlan Coben adore la France, avec une tendresse particulière pour Paris. L’an dernier, pour la promo de «Sans laisser d’adresse», le maître du roman noir de nos nuits blanches squattait l’Hôtel Meurice, rive droite. «Pas assez authentique.» Pour la postproduction de son petit dernier, «Faute de preuves», son éditeur français l’a donc logé rive gauche, rue de Seine, au centre de l’écosystème germanopratin, à un jet de pierre du Chai de l’Abbaye dont «il aime tous les vins rouges ». Pas trop loin non plus de Marie-Anne Cantin, l’affineuse de fromages qui font ses délices. Ni de L’Ambroisie, la table de la place des Vosges où il emmène ses trois enfants et sa femme. Elle aussi aimerait vivre à Paris «si son job de pédiatre dans le New Jersey le lui permettait ».

Harlan Coben adore la France et la France le lui rend bien. Le maire de Paris lui a remis il y a quinze jours la médaille de vermeil de la ville. Et les lecteurs français plébiscitent ce virtuose du thriller qui a fait de la capitale le donjon d’où il règne sur 45 millions de citoyens-lecteurs essaimés dans le monde entier. Logique: c’est Guillaume Canet, metteur en scène français et non hollywoodien, qui a adapté son premier roman, «Ne le dis à personne». Le film a reçu quatre césars.

Lire la suite :http://bibliobs.nouvelobs.com/polar/20110406.OBS0831/harlan-coben-l-amerique-au-scalpel.html

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Entretiens, portraits, rencontres, interviews | Commentaires fermés

Séries – France 4 revisite les grands romans d’aventure dans une collection inédite

Posté par Serge Bénard le 6 avril 2011

05/04/2011 – 12:47

Dès le 13 avril prochain, à 20h35, la chaîne de France Télévisions diffusera « Alice au pays des merveilles », une mini série d’aventure inspirées du célèbre roman d’aventure de Lewi’s Caroll, version 21 e siècle.

Alice au pays des merveilles, Phantom, le masque de l’ombre, Spartacus… Les héros de Lewis Carroll, Jack London ou Stevenson ont marqué notre imagination et notre enfance. 
France 4 les revisite aujourd’hui de façon originale, grâce à des adaptations contemporaines de ces oeuvres. Nouvelle écriture dynamique, jeunes comédiens tels que Caterina Scorsone alias Alice dans « Alice au pays des merveilles » et prestigieux seconds rôles incarnés par Katy Bates, Christopher Walken, Isabella Rossellini, Tim Roth ou encore Dean Stanton, font de cette collection une jolie réussite et apportent à ces histoires exceptionnelles, un second souffle.

Christelle Magne. © James Dittiger

Source : http://www.tele-2-semaines.fr/contenu_editorial/pages/echos-tv/8308-france-4-revisite-les-grands-romans-d-aventure-dans-une-collection-inedite

Publié dans Adaptations, préquelles, cinéma, télévision, etc., Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Radio/Télé - Voir et/ou entendre | Commentaires fermés

Défense de l’art littéraire contre la censure

Posté par Serge Bénard le 6 avril 2011


Les héritiers prennent le taureau par les cornes

Rédigé par Aurelie Vasseur, le mercredi 06 avril 2011 à 08h55


Le livre From Here to Eternity a soixante ans ! Il rendit célèbre son auteur, l’écrivain américain James Jones (1921-1977). Vous le connaissez sans doute. Fred Zinnemann s’en inspira pour le film éponyme dès 1953, avec un succès durable.

Le Monde l’a réédité en version française en 2009 ! Le livre Tant qu’il y aura des hommes, lui, n’a pas été réédité en France depuis 1999 (Pocket) – la traduction de Gilles-Maurice Dumoulin, publiée onze fois, aurait-elle un peu vieilli depuis 1952 ?

Ce livre était partiellement autobiographique, puisque James Jones était soldat dans l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale. Or, le manuscrit original comportait des éléments plus réalistes qu’héroïques : la prostitution d’un soldat, des scènes d’amour entre homosexuels, ainsi que des faits de langage populaire. Censurés ! L’éditeur avait-il caché l’orientation sexuelle de certains personnages pour ne pas effaroucher les acheteurs ? Voulait-il éviter un procès ?

Après des années de travail, Kaylie Jones (Censored gay sex scenes in From Here to Eternity revealed), la fille de l’écrivain, a rendu disponible la version originale de From Here to Eternity, commercialisée sous support numérique par Open Road Integrated Media.(via New York Times)

Ne soupçonnons pas Kaylie Jones de vouloir relancer, par cet événement littéraire à connotation érotique et subversive, la vente de ses propres romans – La Fille d’un soldat ne pleure jamais (J’ai Lu, 1999), Céleste et la chambre close (J’ai Lu, 2002), ou Dépendances (Belfond, 2006).

En effet, cette parution enrichit le débat sur la censure littéraire et le rôle de l’éditeur au XXe siècle. Mais aussi sur le thème de l’homosexualité dans l’armée. Sujet délicat : la loi « Don’t ask don’t tell » interdit aux soldats américains d’afficher leur homosexualité. Obama avait demandé son abrogation en septembre 2010, mais n’avait pas obtenu le soutien du Sénat (via Le Monde)…

Source : http://www.actualitte.com/actualite/25316-james-jones-tant-aura-hommes.htm

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar