Accueil Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. Pourquoi je m’engage – Entretien exclusif avec Arundhati Roy

Pourquoi je m’engage – Entretien exclusif avec Arundhati Roy

Commentaires fermés
0
9

224.gifIl se pourrait bien qu’un jour, fait extraordinaire, les Nobel décernent à Arundhati Roy deux de leurs prix les plus prestigieux: celui de la paix et celui de la littérature. Bien qu’ayant, dès son premier livre, «Le Dieu des petits riens», inscrit son nom dans le classement très fermé, très envié, des stars de la littérature mondiale, décrochant un contrat d’un million de dollars et le Booker Prize en 1997, l’adorable reine du roman indien (elle fut aussi classée par le magazine Peopleau nombre des 50 beautés de l’année 1998), a aussitôt tourné le dos à la carrière facile, internationale et glamourisée, qui s’offrait à elle. Cessant d’écrire des romans, elle a choisi de braver plutôt, avec un courage que nul ne lui conteste, et au péril de sa vie, le gouvernement de son pays pour dénoncer non pas seulement les grandes injustices de notre temps, mais surtout l’horreur économique, écologique, sociale et politique d’un pays, l’Inde, qui passe pourtant pour l’une des démocraties civilisées de notre planète.

 

D’où vient ce feu, cette détermination, mariés à la plus grande douceur? Il faut sans doute en chercher les origines loin en elle, dans son enfance indienne, auprès de son père, un planteur de thé bengali, et de sa mère, Mary Roy, une directrice d’école du Kerala connue elle aussi pour son activisme. Ce Kerala dont Arundhati racontera la poétique beauté dans son premier roman, très inspiré de sa propre expérience. Après s’être rêvée architecte, puis décoratrice et scénariste de cinéma, elle rejoint le mouvement de protestation contre la construction de barrages gigantesques, dans la vallée de la Narmada, barrages obligeant des populations entières à quitter un habitat ancestral, au nom du soi-disant «progrès économique». C’est alors qu’elle devient cet écrivain engagé dont le gouvernement indien a peur.

Lire la suite : http://didier-jacob.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/03/03/roy.html


  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc.
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Citation du 23 juillet

Le roman-cycle, centré sur la vie individuelle (et c’est le cas de Rolland et de Pro…