Par pitié, ne vendez pas vos propres livres !

Posté par Serge Bénard le 1 avril 2011

LE MONDE DES LIVRES | 31.03.11 | 11h33

On peut voir, depuis quelque temps, de drôles d’affiches placardées sur les murs, du côté de Saint-Germain-des-Prés. En lettres blanches sur fond noir, des noms en colonne, de Bernard-Henri Lévy à Pierre Bénichou en passant par Frédéric Beigbeder ou Elton John. Puis une phrase : « sont les héros du nouveau roman de Marc-Edouard Nabe, L’Homme qui arrêta d’écrire« .

L’histoire ne dit pas si l’auteur lui-même a cessé d’écrire, mais une chose est sûre, il n’a pas renoncé à se vendre. Normal : depuis qu’il pratique l’auto-édition – rebaptisée, dans son cas, « anti-édition » -, Marc-Edouard Nabe est devenu le patron d’un petit business de vente par correspondance. Un entrepreneur, donc, avec des obligations, et notamment, marketing oblige, le souci de faire savoir ce qu’il a en magasin.

Moins médiatiques, moins provocateurs, d’autres que lui se sont lancés dans l’auto-promotion, grâce aux libertés données par Internet. L’évolution est vertigineuse : à bas bruit, c’est une véritable métamorphose du statut symbolique de l’auteur qui se joue.

Lire la suite : http://lemonde.fr/livres/article/2011/03/31/par-pitie-ne-vendez-pas-vos-propres-livres_1501086_3260.html

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar