Accueil Bibliothèques du monde Grande-Bretagne – Premier bilan des coupes : 523 bibliothèques en moins

Grande-Bretagne – Premier bilan des coupes : 523 bibliothèques en moins

Commentaires fermés
0
10

Par Christelle Di Pietro, le 31 mars 2011

Ce sont 523 bibliothèques qui ferment en Grande-Bretagne du fait des réductions budgétaires des conseils municipaux, soit une réduction de 350 millions de livres (environ 395 millions d’euros) prévue sur les quatre prochaines années. Selon le Chartered Institute of Public Finance and Accountancy, quatre à six mille emplois de bibliothécaires seront supprimés sur la même période : mille licenciements ont déjà eu lieu entre 2009 et 2010.

Lire la suite : How have the cuts affected libraries, swimming pools and parks ?, The Guardian, 30 mars 2011 & Public sector cuts: the worst is yet to come,  The Guardian, 30 mars 2011.

Managing the Cuts
Managing the cuts : service d’accompagnement des managers du secteur public à la gestion des coupes budgétaires.

Pour aller plus loin :

 

 Rôle et fonctions des bibliothèques, Politiques locales, Le monde des bibliothèques

fermeture de bibliothèques, Royaume-Uni

 

Source : http://www.enssib.fr/breves/2011/03/31/premier-bilan-des-coupes-britanniques-523-bibliotheques-en-moins

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Bibliothèques du monde
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Les archives voléees du Québec

Les archives volées du Québec de cdipietro Les généalogistes québécois sont furieux et lan…