Rencontres littéraires franco-turques

Commentaires fermés
0
16


Publié le : 17-03-2011 

Rencontres littéraires franco-turques dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse Mar_20110317_02_52_07

Agenda – Paris : rencontres littéraires franco-turques – Agenda Collectif VAN -www.collectifvan.org - Dans le cadre de l’exposition annuelle de kilims d’Anatolie, de Perse, du Caucase et d’Asie Centrale organisée par les Arts Décoratifs d’Anatolie (www.kilims.fr) jusqu’au 27 mars (de 11h à 20h, le dimanche de 15h à 20h) les éditions Bleu autour (www.bleu-autour.com – 04.70.45.72.45) ont le plaisir de vous inviter le jeudi 24 mars 2011 à partir de 18 heures 30 au Cloître des Billettes – 24, rue des Archives – Paris 4e à (re)découvrir leurs livres traduits du turc, de l’arménien et de l’ouzbek ou écrits en français et liés à la Turquie et à rencontrer autour d’un buffet turco-bourbonnais leurs auteurs et traducteurs. 

Notons la présence de Mooshegh Abrahamian, traducteur du roman Le Fou, de Raffi (auteur arménien). L’un des romans majeurs de Raffi, dont l’œuvre était inédite en France jusqu’en 2007. 

Une fresque épique qui, écrite en 1880, s’ouvre sur les massacres d’Arméniens perpétrés par les Turcs et les Kurdes en Anatolie durant la guerre russo-turque de 1877-1878. Et dans laquelle on peut deviner en filigrane les massacres perpétrés dans l’Empire ottoman en 1894/96 (300 000 victimes arméniennes), les massacres d’Adana (20 000 morts) et le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman (1 500 000 victimes). 

Pierre Loti sera également, à titre posthume, à l’honneur de cette rencontre. 

Rappelons que l’auteur français turcophile a laissé à la postérité des écrits d’un racisme et d’un antisémitisme rares : 

« En ce qui me concerne, je suis mal tombé peut-être, mais je puis attester qu’à de rares exceptions près, je n’ai rencontré chez eux [les Arméniens] que lâcheté morale, lâchage, vilains procédés et fourberie. Et comme je comprends que leur duplicité et leur astuce répugne aux Turcs, qui sont en affaires la droiture même ! Leurs pires ennemis sont les premiers à le reconnaître. J’oserais presque dire que les Arméniens sont en Turquie comme des vers rongeurs dans un fruit, drainant à eux tout l’or, par n’importe quel moyen, par l’usure surtout, comme naguère les Juifs en Russie ». 

A lire sur : http://www.collectifvan.org/article_photo.php?r=6&id=67

Source : http://www.collectifvan.org/article.php?r=5&&id=52645

 

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

7 et 8 octobre – Colloque René Chartier 1572-1654

Organisé par la BIUM (Bibliothèque interuniversitaire de médecine) de l’Université P…