6 – 26 mars en Limousin – Nouvelles zébrures, 6e édition

Posté par Serge Bénard le 14 mars 2011

Rendez-vous en mars 2011 pour la 6e édition : du mercredi 16 au samedi 26 mars

Cette 6e édition de Nouvelles Zébrures, manifestation littéraire annuelle du festival des Francophonies et portée par la Maison des Auteurs, invite, cette année, plusieurs auteurs sous le signe de la diversité des genres (roman, théâtre, récit) et met en valeur les auteurs africains de la diaspora, vivant et publiant en France. Ce sont Simon Boulerice, Pascal Brullemans, Kossi Efoui, Koffi Kwahulé, Léonora Miano, Gustavo Ott, Sunjata et Aristide Tarnagda. Ils nous feront partager leurs textes et leurs univers par le biais de lectures, mises en espace et rencontres orchestrées par les metteurs en scène Laurent Hatat, David Gauchard, Eva Doumbia, Alban Coulaud Marie-Pierre Bésanger ou Thomas Gornet. 

Informations : 05.55.10.90.10 – Nadine Chausse : n.chausse@lesfrancophonies.com

L’ensemble des propositions est donné en accès libre. 
A chaque rendez-vous, est ménagé un temps de rencontre et de discussion entre l’auteur et le public. 
Télécharger la plaquette programme au format pdf (1,2 Mo)
Télécharger le dossier de presse au format pdf (2,1 Mo)

 

 

 


 

les auteurs invités

6 - 26 mars en Limousin - Nouvelles zébrures, 6e édition dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir boulerice-fabre2010_0045

Brullemans-Pascal dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc.

Efoui-FABRE-2008_9686 dans Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs

kwahule-2-pFabre-07_5471 dans Francophonie, langue française

Miano-Sophie-Bassouls dans Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres

Ott-gustavo_3773 dans Lectures publiques, promenades et tourisme littéraires, théâtre

Sunjata-koly_3868 dans Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires

Tarnagda-fabre9132

 

Simon Boulerice (Canada-Québec)
Participation à la soirée « Festin de mots »
Samedi 19 mars à 19h – Faux-la-Montagne – Brin de Zinc* Café 

Pascal Brullemans (Canada-Québec)

La Ballade de Vipérine, lecture mise en espace par Alban Coulaud. 
Mercredi 16 mars à 15h – Limoges – La Marmaille
Jeudi 17 mars à 14h30 – Limoges 
Samedi 19 mars à 14h30 – Meuzac – Médiathèque du Père Castor

Avec : Marie-Ange Bories, Renaud Frugier, Amélie Rouffanche, Camille Roulaud – Compagnie O’Navio 

Vipérine en a assez ! Ses parents, après avoir accompagné sa sœur Fée jusqu’à sa mort, ne lui prêtent pas plus d’attention maintenant. Alors, Vipérine emploie les grands moyens : elle s’empare des cendres de sa sœur et s’enfuit pour aller les jeter dans le fleuve. Son père part sur ses traces. Par chance un narrateur, certes quelque peu inquiétant, va permettre au monde des vivants et à celui des morts de communiquer. Les deux sœurs vont pouvoir s’expliquer.

Koffi Kwahulé (Côte d’Ivoire – France),

en partenariat avec « Les auteurs vivants ne sont pas tous morts »
lecture d’extraits de Les Recluses, La Mélancolie des barbares, Nema… lento cantabile semplice par l’auteur 
Monsieur Ki, mise en espace par Laurent Hatat.
Lundi 21 mars – 18h30 – Guéret – Espace Fayolle : Lecture de textes par l’auteur
Lundi 21 mars – 20h30 – Guéret – Espace Fayolle : mise en espace par Laurent Hatat
Mardi 22 mars – 12h15 – Limoges – Théatre de l’Union : Lecture de textes par l’auteur
Mardi 22 mars – 18h30 – Limoges – Théatre de l’Union :mise en espace par Laurent Hatat
Mercredi 23 mars – 20h30 – Brive – Théâtre de la Grange : lecture de textes par l’auteur suivie de la mise en espace par Laurent Hatat

Monsieur Ki (Rhapsodie parisienne à sourire pour caresser le temps) 
Mise en lecture : Laurent Hatat (distribution en cours). Texte publié chez Gallimard, collection Continents noirs.
Monsieur Ki est un récit par correspondances, un dialogue entre deux continents, entre un narrateur installé dans une chambre de bonne à Paris, et la voix de l’ancien locataire évoquant Djimi, un « village-fou », en Afrique. Cent histoires s’enchâssent, mille facettes composent ce roman-mosaïque. Roman-rhapsodie, Monsieur Ki chante et nous enchante pour caresser à rebrousse-poil notre temps…

Kossi Efoui (Togo – France) 

Lecture de L’Ombre des choses à venir
Vendredi 18 mars – 14h – Saint-Léonard de Noblat 
Lundi 21 mars – 18h30 – Limoges – Expression 7 

Lecture par l’auteur. Texte publié au Seuil

Lorsque les dimensions du monde se ramènent à celles d’un abri. Lorsque le temps qui reste avant de comprendre se réduit à une nuit, une seule, durant laquelle un tout jeune homme nous souffle à voix basse une enfance sortie des âges archaïques. Et lorsqu’un père trop longtemps attendu, un père revenu du bagne, devenu bien malgré lui un héros, préfère s’enfuir aux confins de la réalité, réservant aux oiseaux, dans la boue des marais, les seuls sons qui s’échappent de sa gorge… 

Participation à la soirée « Festin de mots »
Samedi 19 mars à 19h – Faux-la-Montagne – Brin de Zinc* Café 

Léonora Miano (Cameroun – France), 

Autour de Blues pour Elise, direction Eva Doumbia
Vendredi 18 mars – 19h – Paris – Maison des Métallos 
Vendredi 25 mars – 18h30 – Limoges – Expression 7 

Avec Nanténé Traoré (comédienne), Laurent Marro (vidéaste), Dominique Poggi (sociologue) et Léonora Miano, Cie La Part du pauvre 

Léonora Miano crée une œuvre double. Le premier cycle a pour décor l’Afrique et ses conflits, le second commencé avecBlues pour Elise raconte de manière faussement légère la vie des femmes noires en France. Non pas celles dont on parle dans l’actualité, en souffrance, clandestines mais celles des classes moyennes, métissées, avec peines de cœur, soucis vestimentaires, capillaires et culinaires. Eva Doumbia, en s’appuyant sur la thèse du sociologue sénégalais Hamidou Dia consacrée à la polygamie, explore les espaces de liberté des femmes soumises à la tradition, liberté transmise à leurs filles émancipées. Une petite forme sera créée pour Nouvelles Zébrures. Elle sera composée d’extraits du roman de Léonora Miano Blues pour Elise, croisés d’images vidéo prises lors de rencontres-débats avec des groupes de Limoges et de la région. Une rencontre avec l’auteur et l’équipe de création suivra cette présentation. 

Blues pour Elise marque pour Léonora Miano le début d’une tétralogie intitulée Figures afropéennes, qui sera consacrée à la présence noire dans la France de nos jours. Le prisme choisi est volontairement intimiste. 

Gustavo Ott (Vénézuela)

Senorita y Madame, lecture dirigée par David Gauchard
Mardi 22 mars -12h30 – Paris – Théâtre du Rond-Point 

Traduit en français par Françoise Thanas. Mise en lecture : David Gauchard.
Avec : Anne Buffet, Emmanuelle Hiron, Elise Hôte, Agathe Jeanneau, Nicolas Petisoff, Vincent Mourlon, compagnie l’Unijambiste 
En coréalisation avec ETC_Caraïbe – Avec le soutien du Centre national du Livre. Traduction réalisée avec le concours de la Maison Antoine Vitez 

De Cracovie à Sydney, de Londres à Paris, du Canada à New- York, la rivalité faite de haine et d’admiration entre Helena Rubinstein et Elizabeth Arden. Deux pionnières incroyablement libres dont les destins épiques traversèrent l’histoire du 20e siècle. Crèmes antirides, rouges à lèvres et lotions hydratantes… mais aussi guerres mondiales, montée de l’antisémitisme, avènement du fascisme, débâcles financières et invasion dans nos vies de la publicité moderne… 

Sunjata (France, Côte d’Ivoire, Mali, Guinée) 

Hanoï Bar, lecture par Thomas Gornet
Samedi 19 mars -15h30 – Limoges – BFM Aurence 
Samedi 26 mars – 18h – Vicq-sur-Breuilh – Le Vieux Château

Hanoï bar nous fait retrouver le commissaire Doré, personnage du premier roman de Sunjata Kalachnikov Blues. Cet ancien boxeur, intégré dans les effectifs de la police guinéenne pour services rendus à la Nation, doit cette fois faire face à des affrontements à caractère religieux et ethniques sur fond de Chinafrique. Hanoï bar se nourrit de la langue moussa, ce français enrichi de langues nationales.

Participation à la soirée « Festin de mots »
Samedi 19 mars à 19h – Faux-la-Montagne – Brin de Zinc* Café

Projection de Colonialisme, documentaire réalisation par Soumaïla Sunjata Koly (France/Belgique – 52mn – 2006) 
Samedi 26 mars à 15h – Limoges – BFM Beaubreuil. 
Colonialisme
 interroge le travail de mémoire. Comment la jeunesse française appréhende ces questions ? Comment s’est construit le récit national ? Les représentations d’aujourd’hui sont-elles héritières des constructions d’hier ? Sunjata donne la parole aux citoyens, aux artistes, aux politiques et aux scientifiques. 

Aristide Tarnagda (Burkina Faso), 

Terre rouge, lecture dirigée par Marie-Pierre Bésanger 
Lundi 21 mars – 18h – Paris – Maison des Métallos

avec Aristide Tarnagda et les musiciens du Band (Thibaud Chaumeil, Adrien Dournel, Gabriel Durif, Sylvestre Nonique-Desvergnes).
Paysages sonores : Hugues Germain (Production Le Bottom Théâtre en partenariat avec la Maison des Métallos)

Poème scénique qui partage le temps et l’espace, Terre rouge donne la parole à deux frères, qui partagent, par-delà les continents, leur solitude. De leurs enfances enfuies, il ne leur reste que les souvenirs. Comme le double chant d’un seul et même personnage déchiré entre deux âmes, deux terres, deux vies, ils ressentent dans leur corps l’impossible retour en arrière : qu’on soit resté au pays ou parti en Europe, l’enfance est un paradis perdu.

Lectures – rencontres – dédicaces à la Librairie Chapitre – Anecdotes à Limoges 
Vendredi 18 mars – 19h15 – Kossi Efoui et Sunjata 

Nouvelles Zébrures est réalisé 

en partenariat avec : Les Auteurs vivants ne sont pas tous morts, Expression 7, la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges / Beaubreuil et Aurence, la Bibliothèque municipale de Saint-Léonard, le Bottom Théâtre à Tulle, la Compagnie La Part du Pauvre à Marseille, la Compagnie Influenscènes, A Mots découverts, les Ecrivains Associés du Théâtre, les Mardis midi du Théâtre du Rond Point, la Maison des Métallos à Paris, le PREAC « Ecritures contemporaines francophones » de l’Académie de Limoges, le théâtre de La Marmaille, ETC_Caraïbe.

en collaboration avec : Brin de Zinc* Café à Faux-la-Montagne, la Fabrique / Scène conventionnée à Guéret, la librairie Chapitre – Anecdotes, la Médiathèque du Père Castor à Meuzac, le Lycée Bernard Palissy à Saint-Léonard de Noblat, les Saisons du Vieux Château à Vicq-sur-Breuilh, le Théâtre de la Grange à Brive et le Théâtre de l’Union (Centre dramatique national du Limousin). 

Les Francophonies en Limousin sont principalement subventionnées par le Ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Limousin, Centre national du Livre, Délégation générale à la langue française et aux langues de France), le Conseil régional du Limousin, la Ville de Limoges, le Conseil général de la Haute-Vienne.

La manifestation Nouvelles Zébrures reçoit le soutien du Centre national du Livre.

Photos Patrick Fabre. Léonora Miano / Sophie Bassouls. Pascal Brullemans / Sophie Deraspe

 

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar