• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 12 mars 2011

Non, la culture française n’est pas morte

Posté par Serge Bénard le 12 mars 2011

 

 

 

L’auteur Directeur du prestigieux mensuel Harper’s Magazine,publié à New York, autrefois journaliste auWall Street Journal et auChicago Sun Times entre autres, John R. MacArthur collabore régulièrement au quotidien québécois Le Devoir.

Oubliez Saint-Germain-des-Prés et regardez vers Nancy. C’est là que réside Philippe Claudel, auteur du Rapport de Brodeck, qui a la stature d’un Camus, estime Le Devoir.

10.03.2011 | John R. MacArthur | Le Devoir

Parfois, je me trouve face à des Français tellement critiques à l’égard de l’art et de la littérature de l’Hexagone qu’on les croirait victimes d’un lavage de cerveau par des propagandistes de l’ère Bush ou par la rédaction de Time Magazine. C’est bien le Time qui avait annoncé, en novembre 2007, “la mort de la culture française” dans un célèbre essai affiché à la une de son édition européenne, à peine quatre ans après la déclaration de Donald Rumsfeld sur le prétendu manque d’à-propos de la “vieille Europe”,incarnée bien sûr par la France et son refus de participer à l’invasion de l’Irak. Lorsque j’entends ce chant funèbre, j’ai tendance à faire la sourde oreille – les clichés du Time ou de Rumsfeld ne valent pas grand-chose. 

Cela dit, il n’est pas forcément incongru de poser la question : où est passé l’esprit “universel” de Camus et de Sartre ? que sont devenus les sentiments profonds, les idées d’avant-garde, la grande philo­-sophie et l’engagement de romanciers comme Aragon, Gide, Duras ou Yourcenar ? comment se fait-il que la voix cynique, satirique et éraillée de Michel Houellebecq soit la voix dominante (du moins à l’étranger) d’une culture qui a engendré les grands philosophes des Lumières ? A tout ce battage je préfère la voix de Philippe Claudel, romancier et cinéaste, dont l’œuvre déborde de thèmes universels, de récits ambitieux et boulever-sants tout à fait actuels dans leur portée. 

Dans Le Rapport de Brodeck [éd. Stock, 2007] et, plus récemment, dans L’Enquête [éd. Stock, 2010], on trouve une fascination pour les maux de la société contemporaine et pour la condition humaine. Témoignant d’une grande connaissance de ces sujets, l’auteur de ces récits est loin d’être optimiste. Globalement, Le Rapport de Brodeck est une réflexion inspirée par l’Holocauste, mais ce serait une simplification excessive que d’appeler cet ouvrage un “roman de l’Holocauste”. Philippe Claudel enquête plutôt sur l’identité et sur la détresse de “l’autre”, comme l’illustre le dilemme du narrateur (Brodeck), ancien prisonnier d’un camp de concentration maintenant chargé de faire un compte rendu du meurtre de “l’Anderer” (le symbole de “l’autre”) par les villageois qui l’ont dénoncé, lui Brodeck, à l’occupant. Ce livre étant sorti en 2007, l’année de l’élection de Nicolas Sarkozy, on ne peut éviter d’y voir des références à la politique belliqueuse et opportuniste du nouveau président français envers les immigrants maghrébins, qu’ils soient légaux ou illégaux. Plus récemment, l’expulsion des Roms et les disputes au sujet de “l’identité française” et des “racines chrétiennes” de la France rendent plus pertinentes encore les questions posées par Philippe Claudel. Evidemment, les conflits qui affligent Brodeck s’appliquent à des régions et à des pays contemporains, dont le plus touché est le Rwanda, ainsi que l’Arizona, où l’hystérie à l’égard des Latinos clandestins continue à s’attiser.

Lire la suite : http://www.courrierinternational.com/article/2011/03/10/non-la-culture-francaise-n-est-pas-morte

Publié dans Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

République Tchèque – Le livre victime de la réforme des retraites

Posté par Serge Bénard le 12 mars 2011

« Pendant que 100 000 personnes sauvent les livres, le gouvernement sauve sa réforme », constate Mladá Fronta DNES, en faisant référence à la pétition lancée par les éditeurs tchèques contre le projet de réforme des retraites.

10.03.2011
Plus d'informations sur la réforme des retraites dans l'UE sur le site de presseurop.eu

Plus d’informations sur la réforme des retraites dans l’UE sur le site depresseurop.eu

ed.jpgLe financement de cette dernière doit être assuré par une augmentation de la TVA à 20%, dont la conséquence serait une augmentation du prix des livres et de la presse. « Les trois partis de la coalition gouvernementale discutent encore de la réforme des retraites et de la TVA« , explique le quotidien. L’une des alternatives proposées serait d’imposer une TVA à taux unique à 17%. Mais son effet serait paradoxal, puisque « les prix de la nourriture, de la presse et des médicaments augmenterait tandis que ceux des voitures, du tabac, de l’alcool et de l’électronique baisseraient« . « La réforme des retraites devient une farce« , déplore de son côté Hospodářské noviny. « Au lieu de la réforme des retraites, nous débattons de la mort du livre et d’une régression intellectuelle. Au lieu d’avoir un peuple qui épargne, nous avons un peuple désabusé par la hausse des prix. » La réforme des retraites, un enjeu dans toute l’europe, à lire sur presseurop.eu

Lire la suite : http://www.courrierinternational.com/chronique/2011/03/10/le-livre-victime-de-la-reforme-des-retraites

 

Publié dans Edition, éditeurs, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

Ces romans qui en disent long sur la marche du monde

Posté par Serge Bénard le 12 mars 2011

Une œuvre de fiction peut en dire plus sur la réalité d’un pays qu’un épais volume d’histoire. C’est la thèse, exemples à l’appui, du chroniqueur britannique Gideon Rachman.

11.03.2011 | Gideon Rachman | Financial Times

Ces romans qui en disent long sur la marche du monde dans On en parle 1103-Hisham-Matar-A_0

 Hisham Matar, auteur du roman « Au pays des hommes »

Pour comprendre la Russie du XIXe siècle, vaut-il mieux lire un livre d’histoire, ou Guerre et Paix ? Le livre d’histoire vous dira les faits, mais le roman de Tolstoï vous apportera peut-être une connaissance plus approfondie des choses. Il en va de même pour ce qui est de la politique contemporaine : la fiction peut parfois nous donner une vision des faits plus précise que le documentaire. Le roman dénonciateur et troublant de Hisham Matar, Au pays des hommes [Denoël, 2007], dit ainsi la cruauté de la Libye du colonel Kadhafi avec beaucoup plus d’efficacité que n’importe quel titre de la presse. 

Ces dernières années, les journalistes occidentaux ont souvent cédé à la tentation de dépeindre Kadhafi comme un dictateur d’opéra-comique, avec ses uniformes ridicules, ses diatribes interminables et son égérie qu’il décrit – dans un document divulgué par WikiLeaks – comme « sa voluptueuse infirmière ukrainienne ». Au pays des hommes nous rappelle de façon brutale que ce qui se passe dans la Libye de Kadhafi est une tragédie, pas une comédie. Il montre la peur de ceux qui vivent sous la dictature libyenne, les trahisons, les arrestations, la torture et le dérèglement des relations humaines. Le père de Hisham Matar, ancien diplomate et dissident libyen, a disparu au Caire en 1990. Il est peut-être toujours en vie, dans les prisons de Kadhafi. Le roman de son fils a été publié en 2006 et a fait partie des candidats auBooker Prize, la principale récompense littéraire britannique. 

L’action, située en 1979, est une amère piqûre de rappel du fait que la Libye souffre depuis longtemps. « Il est de notre devoir d’appeler l’injustice par son nom », insiste l’un des militants pour la démocratie qui complotent contre le régime. Les rebelles qui se sont soulevés à Benghazi et ailleurs doivent penser aujourd’hui le même genre de choses. Hisham Matar suit les événements depuis Londres, où il vient de publier un nouveau roman,Anatomy of a Disappearance [Anatomie d’une disparition]. 

La faculté qu’a la fiction de dire l’injustice avec une puissance d’émotion unique fait que les romans sont capables de changer l’Histoire. La Case de l’oncle Tom, de Harriet Beecher Stowe, a attisé l’indignation suscitée par l’esclavage dans les années qui ont précédé la guerre civile américaine. Une journée d’Ivan Denissovitch, d’Alexandre Soljenitsyne, est devenu le récit absolu de l’enfer du goulag soviétique.
Mais quels livres le touriste qui s’intéresse à la politique doit-il mettre aujourd’hui dans ses valises ? 

Si Hisham Matar est l’écrivain qui a le plus fait pour dire la réalité de la Libye du colonel Kadhafi, Alaa El-Aswany, auteur de L’Immeuble Yacoubian (publié en 2002 [Actes Sud, 2006]), est celui qui a le mieux rendu l’insatisfaction qui bouillait dans l’Egypte de Hosni Moubarak. Alors que le roman de Hisham Matar est tragique, celui d’Alaa El-Aswany est souvent férocement drôle. Il y dresse cependant le portrait d’un pays où ceux qui essaient d’avancer honnêtement sont freinés et humiliés, pendant que ceux qui sont corrompus et ont des connaissances dans le milieu politique progressent. En lisant L’Immeuble Yacoubian, on comprend vite pourquoi la place Tahrir s’est remplie de jeunes en colère.

Lire la suite : http://www.courrierinternational.com/article/2011/03/11/ces-romans-qui-en-disent-long-sur-la-marche-du-monde

 

Publié dans On en parle | Commentaires fermés

Quand Goethe s’illustre de Delacroix : Faust

Posté par Serge Bénard le 12 mars 2011

Allez, une fois par an, on peut tout de même se faire un petit plaisir, surtout lorsqu’il s’agit de redécouvrir un texte consacré de la littérature classique, illustré par l’un des peintres majeurs du romantisme français. 

L’association de Delacroix (Ferdinand-Victor-Eugène) de son petit prénom, et de Goethe, le poète allemand, dans un ouvrage qui sera publié aux éditions Diane de Selliers le 17 mars, n’est pas qu’un événement. C’est avant tout une oeuvre somptueuse, un de ces beaux livres que l’on découvre avec de petites étoiles dans les yeux. 

Quand Goethe s'illustre de Delacroix : Faust dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables v-22479

Évidemment, l’ouvrage ne présente pas simplement une traduction -celle de Gérard de Nerval – de l’oeuvre. Encore que ce simple texte soit à lui seul une véritable légende du genre. Nerval n’avait pas soufflé sa 20e bougie lorsqu’il accomplit la traduction de l’oeuvre de Goethe. Pleine de cette fougue romantique, de ces images fortes et puissantes, le poète lui-même l’avait saluée : « Je n’aime plus lire Faust en allemand, mais dans cette traduction française, tout reprend fraîcheur, nouveauté et esprit. »

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24838-goethe-faust-delacroix-illustrer-enrichir.htm

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables | Commentaires fermés

Paris – L’exposition Visions d’Egypte accessible à tous

Posté par Serge Bénard le 12 mars 2011

 

La BnF poursuit une démarche de mise en accessibilité de certaines de ses expositions temporaires en proposant un autre regard sur l’exposition Visions d’Égypte. Émile Prisse d’Avennes (1807-1879).

BnF - Visions d Egypte, Emile Prisse d Avennes (1807-1879) BnF – Visions d Egypte, Emile Prisse d Avennes (1807-1879)

L’égyptologue Émile Prisse d’Avennes, grâce à ses talents de dessinateur, a constitué tout au long de ses voyages un fonds iconographique d’une extrême richesse, qui offre parfois le dernier témoignage de monuments ou de décors aujourd’hui disparus.

À travers un choix de quelques 300 pièces exceptionnelles, le visiteur peut découvrir une Égypte aux multiples facettes : aquarelles et dessins d’une extraordinaire fraîcheur, calques se déployant sur plusieurs mètres de haut, photographies et estampages, objets prêtés par le Musée du Louvre.

Les visiteurs sont également invités à pénétrer dans la tombe du vizir de Thoutmès III, Rekhmirê, reconstituée pour l’occasion. Enfin, le plus ancien manuscrit littéraire du monde, découvert par Prisse d’Avennes en 1856 et conservé à la BnF, dit « papyrus Prisse », vieux d’environ 4 000 ans, clôture l’exposition.

Borne audio-tactile sur l art arabe, d après des dessins de Prisse d Avennes - © photo Pascal Lafay/BnFBorne audio-tactile sur l art arabe, d après des dessins de Prisse d Avennes – © photo Pascal Lafay/BnF

Faisant la part belle aux découvertes de cet illustre égyptologue qui fit l’admiration de ses contemporains, un parcours adapté permettra aux visiteurs en situation de handicap de découvrir la passion qu’il nourrissait pour l’art arabe.

  • des dispositifs audio-tactiles

Dès l’entrée dans l’exposition, le visiteur est muni d’un plan en relief lui indiquant le parcours à suivre.

La première borne sonore donne le ton de l’exposition et offre la possibilité d’explorer la carte de l’Égypte en découvrant les lieux visités par Prisse.

Borne audio-tactile présentant l évolution de l écriture égyptienne - © photo Pascal Lafay/BnFBorne audio-tactile présentant l évolution de l écriture égyptienne – © photo Pascal Lafay/BnF

La scénographie intègre quatre autres bornes audio-tactiles et propose une sélection de documents adaptés à la lecture tactile : une représentation de la façade de la tombe de Rekhmirê, une lampe à huile typique de l’art arabe, l’évolution de l’écriture hiératique aux hiéroglyphes pour décrypter quelques mots du plus vieux livre de sagesse au monde connu…

Autant de dispositifs qui, bien que dédiés aux publics non et malvoyants, donneront au plus grand nombre l’opportunité d’une découverte de l’art égyptien et de l’art arabe de manière multisensorielle, grâce à l’ouïe et au toucher.

     

  • des visites pour tous

Une visite tactile de l’exposition est programmée le 16 avril à 15 h pour le public déficient visuel.

Le 28 mai à 15 h une visite sera interprétée en langue des signes française pour le public sourd.

Vous pouvez vous inscrire à  ces visites au 01 53 79 49 49 ou par message à visites (at) bnf (point) fr

Visions d’Égypte. Émile Prisse d’Avennes (1807-1879)

Bibliothèque nationale de France

site Richelieu , Galerie Mansart

1er mars – 5 juin 2011

Pour tout renseignement sur l’accessibilité de l’exposition aux publics en situation de handicap :

01 53 79 37 37 ou accueil.handicap (at) bnf (point) fr

Elizabeth Béguery et Carole Roux-Derozier (BnF)

______

Source des images : Bibliothèque nationale de France

Source : http://blog.bnf.fr/lecteurs/

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Colloques, conférences, assises, forums, congrès, symp, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées | Commentaires fermés

Le livre du jour – Auprès de moi toujours, de Kazuo Ishiguro

Posté par Serge Bénard le 12 mars 2011


img711

A la fin de l’année je ne serai pus accompagnante, et bien que cela m’ait beaucoup apporté, je dois admettre que je serai heureuse de pouvoir me reposer – de m’arrêter, de penser et de me rappeler. Je suis sûre que ce besoin impérieux d’ordonner tous ces vieux souvenirs est en partie lié à ça, à la préparation au changement de rythme. Ce que je voulais vraiment, je suppose, c’était mettre au clair tout ce qui s’était passé entre moi, Tommy et Ruth après que nous avions grandi et quitté Hailsham. Mais je me rends compte à présent qu’une part importante de ce qui s’est produit par la suite a découlé de notre vie à Hailsham, et c’est pourquoi je veux d’abord passer en revue très attentivement ces souvenirs de jeunesse.

A la veille d’un tournant dans sa vie d’adulte, Kath revient sur son enfance atypique au sein du légendaire collège d’Hailsham. Un lieu où elle et ses amis auront passés la totalité de leur enfance et de leur adolescence, un lieu où si les pensionnaires sont des élèves, les enseignants sont des gardiens…

Commence alors un récit des faits qui ont marqués Kath dans ses relations avec ses deux amis : Tommy le colérique et Ruth, la manipulatrice obsédée par son influence dans le groupe et la nécessité de paraitre toujours dans le coup. Rapidement, l’étrangeté du lieu apparait de même que le malaise latent qui induit pas mal de comportements puérils.

Nous venions d’étudier de la poésie, mais pour une raison quelconque nous nous étions mis à parler des soldats enfermés dans des camps de prisonniers pendant la Seconde Guerre mondiale. L’un des garçons demanda si les barrières autour des camps étaient électrifiées puis quelqu’un d’autre dit que cela avait dû être vraiment étrange de vivre dans un endroit comme celui-là, où on pouvait se suicider quand on voulait, simplement en touchant une clôture. La remarque se voulait peut-être sérieuse, mais le reste de la classe la trouva très drôle. Nous étions tous en train de rire et de parler à la fois, et Laura – c’était bien d’elle – se leva de sa chaise et fit une imitation hystérique de quelqu’un qui tendait la main et s’électrocutait. Pendant un moment il y eut un chahut monstre, avec tout le monde qui criait et faisait semblant de toucher des clôtures électrifiées.

Je continuais d’observer Miss Lucy pendant l’incident et je vis, l’espace d’une seconde, une expression fantomatique traverser son visage tandis qu’elle regardait la classe. Puis – je l’observais toujours avec attention – elle se ressaisit, sourit et dit : »C’est aussi bien que les clôtures de Hailsham ne soient pas électrifiées. Il arrive de terribles accidents quelquefois. »

Elle prononça ces mots tout bas, et parce que les gens criaient encore, sa voix fut plus ou moins noyée par le bruit.

Bien que le destin de ces enfants soient sous entendu rapidement, le malaise persiste et devient plus flagrant lors de la seconde étape de leur vie quand ils découvrent le monde extérieur et sont mêlés aux pensionnaires d’autres établissements.

En observant Chrissie et Rodney à cet instant, je me souviens d’avoir pensé que oui, ils étaient corrects. Ils étaient gentils à leur façon et essayaient de remonter le moral de Ruth. Au même moment, pourtant, je me souviens d’avoir éprouvé à leur égard – même si c’étaient eux qui parlaient, tandis que Tommy et moi gardions le silence – une sorte de ressentiment au nom de Ruth. Car si sympathique qu’ils fussent, je voyais qu’au fond d’eux-mêmes ils étaient soulagés. Ils étaient soulagés que les choses eussent tourné ainsi ; d’être en position de réconforter Ruth, au lieu d’être rejetés en arrière, dans le sillage de la vertigineuse envolée de ses espoirs. Ils étaient soulagés de ne pas avoir à affronter, plus violemment que jamais, l’idée qui les fascinait, les travaillait et les terrifiait : cette idée qu’il existait toutes sortes de possibilités ouvertes aux élèves de Hailsham, c’est-à-dire nous, mais qui ne leur étaient pas ouvertes, à eux. Je me souviens d’avoir pensé combien Chrissie et Rodney étaient en réalité différents de nous trois.

C’est au cours de cette entrée dans l’âge adulte que les relations entre les trois amis se détérioreront et que chacun se tournera seul vers la troisième étape de sa vie… C’est vers la fin de cette étape que Kath se retournera sur son passé et retrouvera ses anciens amis pour une rencontre qui tournera à la catharsis. Quant à la particularité d’Hailsham, elle ne sera révélée qu’à la toute fin du roman.

Bien que le thème d’Auprès de moi toujours ne soit pas nouveau, son traitement en sous entendus, non dits et auto aveuglement (les élèves connaissant l’essentiel de leur destin mais l’occultant) est extrêmement prenant. Les personnages sont très bien campés, ils prennent vie au cours de leurs affrontements mesquins et évoluent au fil des désillusions. Bref un roman subtil qui se dévore littéralement, sans sombrer dans le pathos, un très bon moment.

Source : http://efelle.canalblog.com/

Publié dans Le livre du jour | Commentaires fermés

Le printemps des poètes

Posté par Serge Bénard le 12 mars 2011

Dans la catégorie : Kiosque

Le printemps des poètes dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. Oeuvres-compl%C3%A8tes Les-fleurs-du-mal dans Livrel gratuit à télécharger F%C3%AAtes-galantes

La belle saison se profile ! Les fleurs vont éclore et les poètes se révéler. Profitons-en pour relire quelques classiques. Au menu : Arthur Rimbaud ou encore Charles Baudelaire, des poètes autrefois décriés mais aujourd’hui ô combien admirés. Morceau choisi de Charles Baudelaire : « Bien qu’on ait du coeur à l’ouvrage. L’Art est long et le temps est court. »

Oeuvres-compl%C3%A8tesOeuvres complètes

Auteur : Arthur Rimbaud
Résumé : Changer la vie par les moyens de la poésie : telle fut l´ambition de Rimbaud. Ce volume rassemble les oeuvres d´un poète devenu mythe, depuis son premier récit, composé à l´âge de dix ans, jusqu´aux poèmes en prose des Illuminations, qui précèdent son renoncement à la littérature, la vingtaine venue. On y découvrira, aux côtés de ses textes les plus célèbres – les lettres du Voyant, les poésies, ou encore Une saison en enfer, seul recueil publié par Rimbaud de son vivant -, des écrits moins connus, tels que « Famille maudite » et « Le Rêve de Bismarck », [...]Voir la suiterécemment retrouvés. Et l´on mesurera le chemin parcouru par ce génie « ravagé violemment par la littérature », acteur d´« une aventure unique dans l´histoire de l´art » (Mallarmé).

> Télécharger cet ebook

Les-fleurs-du-mal

Les fleurs du mal

Auteur : Charles Baudelaire
Résumé : Pas forcément pour L’Albatros, la Chevelure ou le Chat rabâchés à l’école, mais pour les Tableaux parisiens, pour le vin et la mort, pour le Voyage et l’inconnu qu’on y trouve. Pour les Spleens et comme ils s’ancrent dans notre propres fêlures. Pour cette langue en syncope et majestés, toute or et vert, où se fonde toute la nôtre…
Comment, si Baudelaire est présent depuis les premiers textes mis en ligne sur publie.net, ne pas vous proposer, pour votre ordinateur, un des plaisirs et des puits essentiels de toute notre langue, les Fleurs du Mal ?

> Télécharger cet ebook


F%C3%AAtes-galantesFêtes galantes

Auteur : Paul Verlaine
Résumé : Dans l’élan de ses vingt-cinq ans, Paul VerLaine publie en 1869 les Fêtes galantes. En vingt-deux tableaux, dans te cadre badin d’un XVIIIe siècle recréé, il avoue son impérieux besoin de sentiments sincères et partagés, et cède à La sensualité des jeux amoureux. Ses poèmes résonnent de sa musique légère, entre fièvre et frivolité. Qui pourrait rester insensible à tant d’émotions, murmurées sur le ton de la confidence?

> Télécharger cet ebook

Source : http://ebooks.sony.fr/blog/?p=1450

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Livrel gratuit à télécharger | Commentaires fermés

Livrels libres et gratuits – London Jack, Martin Eden

Posté par Serge Bénard le 12 mars 2011

    LONDON, JACK : Martin Eden - Romans —

    Martin Eden est un jeune marin au long cours. Sa vie est faite d’aventures, il aime la boisson, les filles, les bagarres. Jusqu’au jour où il rencontre Ruth Morse, jeune femme de la bonne bourgeoisie. Pour la séduire, il renonce à ses mauvaises habitudes, à ses mauvaises fréquentations. À force de travail, il se forge un savoir encyclopédique, et découvre qu’il a un réel talent pour l’écriture. Mais la famille de Ruth voit d’un mauvais œil la liaison de leur fille avec Martin. Celui-ci se donne deux ans pour réussir, faire publier ses écrits, afin d’épouser Ruth. Martin Eden aspire à cette ascension sociale, plus dure sera la chute…
    Ce roman est considéré comme le meilleur et le plus autobiographique des romans de Jack London. À l’instar de son héros, Jack London se donnera la mort sept ans plus tard.

    Édition Ebooks libres et gratuits.

    Mobipocket : 557 Ko | PDF : 1,5 Mo | Source Word : 1 Mo | HTML : 887 Ko | Sony Reader : 510 Ko | ePub : 400 Ko

    Source : http://www.ebooksgratuits.com/details.php?book=2389


Publié dans Livrel gratuit à télécharger | Commentaires fermés

Offres d’emploi du 12 Mars – Bibliothèques

Posté par Serge Bénard le 12 mars 2011

Chargé de mission contractuel – Bibliothèque numérique

CONTEXTE : La Bibliothèque de Rennes Métropole a le projet de mettre en place une bibliothèque numérique mettant en valeur ses collections patrimoniales et s’insérant dans les projets coopératifs et collaboratifs, tant au niveau régional que national (Gallica) ou international (Europeana). Un appel d’offres pour la fourniture d’un logiciel, de matériel et de services permettant la mise en œuvre de ce projet doit être lancé au 3e trimestre 2011.

Structure de recrutement :

Communauté d’agglomération de Rennes Métropole

Localisation géographique:

Bibliothèque de Rennes Métropole, Rennes, Ille-et-Vilaine (Bretagne), France (voir la carte Google Maps)

Type d’employeur :

Fonction publique d’Etat

Fonction / métier :

Ingénieur / Ingénieure documentaire

Type de contrat:

Recrutement contractuel (CDD, CDI, autre contrat à préciser)

Niveau de responsabilité :

A : cadre / chargé de mission / chargé de projet

Conditions particulières d’exercice :

Travail du lundi au vendredi ou du mardi au samedi (au choix)
CDD de quatre mois non renouvelable

Profil recherché:

- Maitrise de l’informatique documentaire
- Connaissance du document numérique et de la gestion informatisée des ressources numériques
- Connaissance de l’environnement informatique des bibliothèques
- Intérêt pour le patrimoine écrit

Dates limites

Date limite de candidature:

Vendredi 1 Avril 2011

Date de prise d’effet du poste:

Vendredi 1 Avril 2011

Rémunération:

2500 € brut par mois

Contact

Coordonnées de la personne en charge du recrutement

Sarah TOULOUSE

Bibliothèque de Rennes Métropole, 46 Boulevard Magenta, CS 91231, 35012 – RENNES cedex, France (voir la carte Google Maps)

Téléphone:

+33 223406711

en lire plus

Le Conseil Général de Loire-Atlantique recrute un conservateur territorial des bibliothèques (h/f) / directeur adjoint de la BDLA

En collaboration avec la directrice de l’établissement, vous participez à l’évolution des missions de la Bibliothèque Départementale de Loire-Atlantique, qui compte 24 agents, et des services proposés dans le cadre du plan départemental de développement de la lecture publique
Vous êtes plus particulièrement chargé de :
. L’organisation interne et de l’encadrement de l’équipe opérationnelle ;
. La définition de la politique documentaire incluant une offre des ressources numériques et sa mise en œuvre ;

Structure de recrutement :

Bibliothèque Départementale de Loire-Atlantique

Localisation géographique:

12 rue du Danemark – ZI de Carquefou, Carquefou cedex, France (voir la carte Google Maps)

Type d’employeur :

Fonction publique territoriale

Fonction / métier :

Conservateur / Conservatrice des bibliothèques

Type de contrat:

Recrutement statutaire

Niveau de responsabilité :

A : cadre / chargé de mission / chargé de projet

Conditions particulières d’exercice :

Travail à temps complet

Profil recherché:

Cadre d’emploi : Conservateur territorial de bibliothèques (Titulaire du grade ou inscription sur liste d’aptitude) Connaissances et expériences :
. Excellentes connaissances bibliothéconomiques
. Grande maîtrise des outils informatiques
. Expérience dans des fonctions d’encadrement
. Bonnes aptitudes organisationnelles
. Sens des relations humaines
. Permis de conduire indispensable
. La connaissance du logiciel Aloès serait un atout

Dates limites

Date limite de candidature:

Vendredi 1 Avril 2011

Rémunération:

statutaire + régime indemnitaire

Contact

Coordonnées de la personne en charge du recrutement

Direction des Ressources humaines – service emploi et compétences

Hôtel du département, BP 94109, 44041 cedex – Nantes, France (voir la carte Google Maps)

en lire plus

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Offres d’emploi du 12 Mars – Métiers de l’éditorial

Posté par Serge Bénard le 12 mars 2011

Responsable d’Edition – (H/F)

Executive, Full Time, limited, Marketing, -, M6 Interactions S.A., Ile de France

Introducing ourselves:

M6 INTERACTIONS, filiale à 100% du Groupe M6, a notamment pour activité l’édition littéraire et phonographique, l’exploitation de produits dérivés, de produits composites et presse en kiosque, et une activité d’entrepreneur de spectacle

Job duties:

Sous la responsabilité du Directeur du Pôle Presse-Editions, le Responsable d’Edition a pour mission de :

- Piloter la réalisation et la production des projets,
- Gérer les budgets, 
- Assurer les fonctions artistique, éditoriale, et marketing.
- Seconder le Directeur du Pôle Editions-Presse et l’assister dans le développement de l’activité Livre,
- Participer directement à la définition de projets éditoriaux et des nouveaux concepts,
- Animer et suivre les titres du catalogue,
- Animer et manager une équipe de 2 collaborateurs et un stagiaire.

Job requirements:

- Formation supérieure en Marketing ou spécialisée dans les métiers de l’édition. 
- Au moins 5 ans d’expériences.professionnelles dans l’univers Livres. 
- Compétences marketing, littéraires et techniques.
- Capacité managériale.

Cdd d’une durée de 4 mois à compter du 1er Mai 2011.

http://www.createyourowncareer.com/Job/217354/Responsable-d%27Edition-_-%28H%7CF%29.html

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar