• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 3 mars 2011

Formation littératures nordiques

Posté par Serge Bénard le 3 mars 2011


À l’occasion du Salon du livre de Paris, qui met à l’honneur les lettres nordiques, Interbibly organise une formation de deux jours sur les littératures de Suède, Norvège, Finlande, Danemark et Islande. Elle sera animée par Denis Ballu, fondateur des éditions de l’Élan (Nantes) qui sont spécialisées dans ce domaine.

Le monde nordique, relativement peu peuplé, a engendré des littératures d’une vigueur et d’une profusion peu communes. Rassemblant des peuples appartenant au même groupe linguistique, il est néanmoins divers et complexe.

La formation se déroulera en deux journées. Au cours de la première, Denis Ballu proposera quelques clés aidant à situer la littérature nordique dans son contexte historique et social. Elles seront complétées par des pistes modernes pour le développement des fonds des bibliothèques, notamment dans le domaine du polar et de la littérature jeunesse. La seconde journée (date et lieu à définir) sera consacrée à une sélection d’auteurs et de livres.

Pour permettre au plus grand nombre de personnes de participer à cette formation, la journée de découverte se décline en deux sessions au contenu identique :

- le 15 mars à la bibliothèque Carnegie à Reims

- le 17 mars à la médiathèque du Grand Troyes

Pour vous inscrire à la journée de découverte, il suffit de renvoyer le bulletin ci-dessous avec votre choix de date.

http://interbibly.fr/bulletin_inscription_2011.doc

Lire la suite : https://mail.google.com/mail/?shva=1#inbox/12e7c0e543f35189

Publié dans Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

Random House pourrait arriver sur l’iBookstore

Posté par Serge Bénard le 3 mars 2011

 Anthony Nelzin

Filiale du groupe Bertelsmann (RTL Group, Groupe M6, Prisma Presse…), l’éditeur Random House hésitait jusqu’ici à adopter le modèle d’agence, qui renverse les pratiques tarifaires et laisse à l’éditeur le soin de fixer les prix. Le premier éditeur mondial a finalement décidé d’y aller, ce qui lui offre la possibilité de bientôt offrir son catalogue dans l’iBookstore.

skitched

« Il nous faut vraiment réfléchir à cette volonté de changement radical de notre modèle économique » expliquait il y a quelques mois Markus Dohle, président de Random House : « est-ce que les éditeurs savent fixer le bon prix de vente ? Cela n’a jamais été notre métier ». Le passage vers le modèle d’agence nécessite de revoir les relations entre l’éditeur, ses auteurs, et les agents de ses auteurs. La tonalité est aujourd’hui différente : « le modèle d’agence garantit une marge plus importante pour le distributeur par rapport à nos précédents accords de distribution ». L’élément déclencheur ? Le Kindle Store.

À la faveur d’un accord avec Amazon, le livre électronique représente désormais environ 10 % du chiffre d’affaires de l’éditeur. Son catalogue regorge il est vrai de succès internationaux comme les ouvrages de Stieg Larsson (Milennium, trilogie qui a passé le million d’exemplaires sur le Kindle Store) ou de Dan Brown. Random House résistait cependant au modèle d’agence pourtant popularisé par Amazon, et était engagé dans des discussions musclées avec Apple. Il a aujourd’hui cédé et fixera les prix des ouvrages et abandonnera une commission aux distributeurs, une pratique nouvelle qui ne va d’autant pas de soi qu’elle est contestée par certains sur le terrain légal (lire : iBookstore : Apple va devoir revoir sa copie en Grande-Bretagne).

Lire la suite : http://www.igeneration.fr/ipad/random-house-pourrait-arriver-sur-l-ibookstore-36542

Publié dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Edition, éditeurs | Commentaires fermés

Gibert jeune se lance sur la Toile avec Chapitre.com

Posté par Serge Bénard le 3 mars 2011

Livres neufs, ou d’occasion..

 

Rédigé par Cecile Mazin, le lundi 28 février 2011 à 19h13

 

Histoire d’ajouter une corde internautique à sa toile, le libraire de neuf et d’occasion Gibert, vient de mettre en piste un nouveau site internet. À Gibert Joseph s’ajoute désormaisGibert Jeune, qui met en avant tout l’offre du libraire.

Que ce soit des occasions « à prix cassés », des ouvrages à revendre sur la Bourse des livres ou des ouvrages numériques, « Le poids des Mo pour des KO de livres ». 

Un certain sens de la formule.

Le site annonce plus de 6 millions de livres disponibles, avec un service à destination des professionnels, en l’occurrence comités d’entreprise, collectivités territoriales, bibliothèques et établissements scolaires. 

Gibert jeune se lance sur la Toile avec Chapitre.com dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne v-22238

Le tout est manifestement propulsé par Chapitre.com qui a pris en charge la mise en ligne du site, et « assure la complète gestion des commandes, des livraisons et du service après-vente des produits proposés » sur le site, comme on peut le lire dans les conditions générales de vente. 

Bien évidemment, le principe de rachat de livres d’occasion, rachetés en espèces sonnantes ou en chèque Gibert jeune, n’est pas disponible en ligne. Les amateurs devront se déplacer au 2, place Saint-Michel, dans le VIe arrondissement.

Source : http://www.actualitte.com/actualite/24593-gibert-jeune-librairie-internet-chapitre.htm

Publié dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne, Librairies, libraires | Commentaires fermés

Carcasonne (11) – Licenciement abusif : la justice alloue 45 000 euros au salarié

Posté par Serge Bénard le 3 mars 2011


 

la justice alloue 45 000 euros au salarié

©

Thierry Camus a gagné son procès contre ses   anciens employeurs. Dans un arrêt en date du 24 novembre 2010, la cour d’Appel de Montpellier a infirmé le jugement du conseil des prud’hommes de Narbonne et a condamné la SA Librairie du Savoir (Place Media) à régler à son ancien directeur la somme de 45 000 euros à titre de dommages et intérêts pour   « licenciement sans cause réelle et sérieuse ». 

La société doit également rembourser les indemnités chômages versées par Pôle Emploi au salarié. Thierry Camus, conseillé par Me Aussilloux, avait été engagé le 6 juillet 1998 dans l’entreprise. 

Il y exerçait les fonctions de directeur de librairie avec un salaire mensuel de 3 000 euros. 

Le 26 juillet 2007, sa hiérarchie lui avait infligé un avertissement en raison de   « retards de saisie des factures et de l’absence de mise en place des procédures de contrôle demandées par l’employeur ». Il avait finalement été licencié par lettre du 3 avril 2009 pour le motif   « réel et sérieux d’insuffisance professionnelle » se traduisant par   « une implication insuffisante sur ce qui ne touche pas au produit livre, un management insuffisant des équipes, le non-respect des procédures internes, une insuffisance de résultats ».

« Une forte implication locale »
Estimant son licenciement injustifié, il avait saisi le Conseil des Prud’hommes de Narbonne qui, par décision en date du 18 mars 2010, l’avait débouté de ses demandes. 

Interjetant appel, Thierry Camus avait demandé outre l’annulation de son avertissement du 26 juillet 2007, l’octroi de 59 000 euros à titre de dommages et intérêt pour licenciement abusif. La cour d’Appel de Montpellier a estimé que la SA Librairies du Savoir avait   « seulement procédé par voie d’affirmations et qu’elle n’avait fourni aucun élément susceptible d’apporter la preuve de la faute reprochée à Thierry Camus ».

Lire la suite : http://www.lindependant.com/articles/2011-03-01/licenciement-abusif-la-justice-alloue-45-000-euros-au-salarie-342873.php
 

 

Publié dans Droit, législation, contentieux, conflits, procès, Librairies, libraires | Commentaires fermés

Citation du 3 Mars

Posté par Serge Bénard le 3 mars 2011

Le public veut de l’amour et ne veut que de l’amour. Les littérateurs sont bien forcés d’en vendre. Ils en vendent en boîte, en sac, en flacon, en bouteille […]. Si la littérature est restée en arrière des sciences, dans la marche ascensionnelle vers la conquête de l’idée, c’est que, plus avide de succès immédiats et d’argent, elle a davantage incarné les routines, les vices, l’ignorance du public, qui veut qu’on le berce et qu’on le berne avec des histoires de l’autre monde.

Octave Mirbeau

« Amour ! Amour ! », Le Figaro, 25 juillet 1890 in Combats littéraires, Octave Mirbeau, éd. L’Âge d’Homme, 2006, p. 306-308

Publié dans Citation, note, pensée du jour | Commentaires fermés

SOMMAIRE DU 3 MARS

Posté par Serge Bénard le 3 mars 2011

bbbbbb

Publié dans SOMMAIRES DE FILIÈRE LIVRE | Commentaires fermés

Présentations d’OpenEdition à Paris, Strasbourg, Toulouse

Posté par Serge Bénard le 3 mars 2011

1 mars 2011
Par Pierre Mounier

Présentations d’OpenEdition à Paris, Strasbourg, Toulouse dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs openedition-300x65Depuis 2009, le Cléo et le réseau des URFIST (Unités Régionales de Formation à l’Information Scientifique et Technique) sont partenaires sur leur offre de formation. Ce partenariat prend la forme, entre autres, de sessions de présentation des ressources documentaires proposées par le Cléo à destination des personnels des bibliothèques, centre de documentation et tous les professionnels de l’IST.

Les sessions de formation de cette année seront l’occasion de présenter le nouveau portail du Cléo : OpenEdition et en particulier l’offre innovante OpenEdition freemium que le Cléo propose aux bibliothèques pour soutenir le libre accès. (En savoir plus sur OpenEdition).

Trois sessions sont d’ores et déjà programmées avec les URFIST Paris (4 mars 2011), Strasbourg (4 mai 2011) et Toulouse (9 mai 2011). N’hésitez pas à vous inscrire si vous êtes intéressés.

Lire la suite (programme) : http://leo.hypotheses.org/6123

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Documentation, documentalistes, Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie | Commentaires fermés

Pour Harper et Collins, l’ebook a une durée de vie limitée

Posté par Serge Bénard le 3 mars 2011

Le digital est décidement une dimension difficile à appréhender pour certaines industries.

Après la musique, les éditeurs de livres sont particulièrement créatifs pour restreindre les usages. Ainsi l’éditeur américain Harper Collins, filiale du groupe de Rupert Murdoch, News Corp, vient de limiter significativement l’usage des eBooks.

  • Il sera désormais interdit à une bibliothèque de fournir un eBook à plusieurs utilisateurs simultanément. Très bien, un forfait n’est il pas envisageable?
  • mais surtout, considérant qu’un ouvrage physique doit être remplacé après 26 prêts en moyenne, l’éditeur souhaite facturer à nouveau la bibliothèque, plein tarif!

Ajoutons à cela que les éditeurs Simon & Schuster et MacMillan interdisent aux bibliothèques de mettre à disposition des livres électroniques de leurs ouvrages.

Source: Library Journal, Actualitte

Lire la suite : http://frenchweb.fr/pour-harpercollins-lebook-a-une-duree-de-vie-limitee/

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc. | Commentaires fermés

Weblib en bibliothèques : Des ordinateurs gratuits ? Pas si vite

Posté par Serge Bénard le 3 mars 2011

Les syndicats protestent

Rédigé par Cecile Mazin, le mardi 01 mars 2011 à 12h31

Le prêt gratuit de portables organisé dans certaines bibliothèques parisiennes, par la Mairie, en collaboration avec la société Weblib, a fait grincer des dents l’intersyndicale. Cette opération « va accroître les tâches de service public (accompagnement, explication, prêt, gestion des conflits, recharge des batteries et gestion des problèmes informatiques) sans création de postes », reprochait le Supap-FSU.

Depuis vendredi dernier, les détails de l’opération Weblib ont été discutés avec la Direction des Affaires parisiennes et une délégation FO et Supap. Six points majeurs sont retenus par les syndicats, soit autant de raisons de s’opposer au lancement de cette campagne.

  • le passage en Comité Technique Paritaire est obligatoire
  • c’est une opération au bénéfice d’une société commerciale, ce n’est pas notre rôle
  • c’est la création d’un service sans création de postes
  • c’est une augmentation de la charge de travail (qui vient après de nombreuses autres : changement des quotas de prêt et de réservation, suppression des agents de sécurité, etc.…)
  • la multiplication des problèmes du multimédia
  • le manque d’ordinateur pour le travail intérieur

Cependant, au terme de leur rencontre, la DAC estime que l’expérimentation n’aura aucune incidence sur l’organisation du travail et prend place dans le cadre d’un service déjà existant. Aussi, le passage en Comité Technique Paritaire n’est pas nécessaire. « C’est une interprétation des textes avec laquelle nous sommes en désaccord. Nous la poserons donc au prochain C.T.P !. Le contact avec l’ensemble des syndicats des bibliothèques est pris en ce sens », soulignent les syndicats. 

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24604-weblib-bibliotheques-ordinateurs-gratuits-syndicats.htm

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Québec – 10,9 M$ pour la bibliothèque Saul-Bellow dans Lachine

Posté par Serge Bénard le 3 mars 2011

 

Québec - 10,9 M$ pour la bibliothèque Saul-Bellow dans Lachine dans Bibliothèques du monde subTitleBullet La bibliothèque Saul-Bellow sera agrandie et rénovée subTitleBullet dans Bibliothèques du monde Les travaux devraient prendre fin au printemps 2013

La bibliothèque Saul-Bellow, située dans l’arrondissement de Lachine, aura droit à une cure de jouvence de 10,9 M$.

Au terme des travaux, qui devraient être complétés au printemps 2013, la bibliothèque aura pratiquement doublé sa superficie et aura été entièrement rénovée. Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal investiront 4,3 M$ chacun dans l’agrandissement de l’établissement. L’arrondissement de Lachine injectera pour sa part 2,3 M$.
: http://www.journalmetro.com/linfo/article/787786–10-9-m-pour-la-bibliotheque-saul-bellow-dans-lachine
Un concours d’architecture a été lancé le 16 février afin de déterminer sept finalistes. L’équipe gagnante sera choisie parmi ceux-ci. La Ville souhaite que la nouvelle bibliothèque contribue à solidifier le statut de Montréal Ville UNESCO de design. L’établissement vise également une certification environnementale LEED Or.

L’agrandissement de la bibliothèque Saul-Bellow a été retenu par Québec et la Ville de Montréal en raison de l’écart par rapport aux normes qui avait été soulevé dans le Diagnostic des bibliothèques municipales de l’île de Montréal, de la volonté de l’arrondissement de s’impliquer financièrement et de la faisabilité et de la qualité du projet présenté.

Source : http://www.journalmetro.com/linfo/article/787786–10-9-m-pour-la-bibliotheque-saul-bellow-dans-lachine

Publié dans Bibliothèques du monde | Commentaires fermés

123
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar