Interview – Un homme, une femme selon David Nicholls

Posté par Serge Bénard le 26 février 2011

 

 

 

par Olivia Phélip, le 17 février 2011

 

 

 

Un jour (Belfond) du romancier anglais David Nicholls relate l’évolution de la relation amour-amitié d’un homme et d’une femme dans le Londres des années 80 aux années 2000. Une histoire  emblématique des romances modernes, plus près de Harry rencontre Sally que de Roméo et Juliette, qui emporte le lecteur sans crier gare sur plus de 500 pages et qui vient de faire l’objet d’une adaptation au cinéma. David Nicholls qui a reçu pour ce livre le Galaxy Books Awards en 2010 (Le Goncourt anglais) , confie à Viabooks ses petits secrets d’écrivain, ses doutes sur les relations entre les hommes et les femmes… et sa passion de l’écriture.

->Lire notre critique de Un Jour de David Nicholls ( traduit de l’anglais par Karine Reignier)

 

 

 

David_Nicholls_.jpg

Nous avons rendez-vous dans un de ces hôtels du quartier latin qui sonnent tellement français pour un anglais et tellement anglais pour un français. David Nicholls porte un costume de coton sombre. Il parle avec une voix douce et semble beaucoup plus timide que sur la photo tout sourire donnée par la maison d’édition. Il ne boit jamais de thé, expliquant qu’il doit être le seul britannique à ne pas apprécier ce breuvage et se prépare à répondre à nos questions avec le courage d’un soldat de sa Majesté the Queen. Interview.


-Viabooks : Votre livre explore les relations hommes /femmes sous un jour moderne. Les frontières entre amitié/amour/tendresse sont ambigües. Un syndrome très caractéristique de  la confusion des sentiments chez les jeunes d’aujourd’hui. Avez-voulu écrire le Roman d’amour des années 2000 ?

 

-David Nicholls : Un jour est une histoire d’amour, c’est comme cela que je l’ai écrit et pensé. L’amitié est certainement une des formes d’amour de notre vie, et ceci est plus que jamais vrai aujourd’hui. Si je pense à mes parents qui sont toujours restés mariés ensemble et ont centré  leur vie sur leur cellule familiale, alors oui, je peux dire qu’en quelques décennies la société a changé totalement. Nous sommes entrés dans l’ère du « variable ». Mais pour autant les sentiments  sont intenses. Pour moi Dexter et Emma vivent une grande histoire d’amour. Ce n’est pas comme dans Roméo et Juliette. Cet amour va prendre plusieurs visages, ses frontières sont elles-mêmes changeantes, les protagonistes vont suivre une carte du Tendre sinueuse, mais peu importe, c’est cela l’amour. Et en ce sens oui, emblématique peut-être  d’une époque.

Lire la suite : http://www.viabooks.fr/interview/les-colloques-sentimentaux-selon-david-nicholls-21076

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar