Antoine Gallimard : “Notre catalogue est comme le sang qui coule dans nos veines”

Posté par Serge Bénard le 26 février 2011

Le 26 février 2011 à 14h00

LE FIL LIVRES

 - Héritier d’un siècle d’édition, celui qui se définit comme un “cavalier solitaire” poursuit avec passion une politique d’auteurs et veille à l’indépendance de la maison. Tout en intégrant les mutations de l’époque.

          Antoine Gallimard : “Notre catalogue est comme le sang qui coule dans nos veines” dans Anniversaires, fêtes, commémorations partage_barre_grise
           

Il y eut d’abord Gaston, le fondateur, puis vint Claude, son fils, puis ce fut au tour d’Antoine, le petit-fils. En cent ans, trois hommes, trois générations se sont succédé à la tête de la maison Gallimard. Un siècle, en effet, s’est écoulé, depuis qu’en mai 1911 sont parus les trois premiers livres des Editions de la Nouvelle Revue française : L’Otage, de Paul Claudel, Isabelle, d’André Gide, et La Mère et l’Enfant,de Charles-Louis Philippe. Le comptoir de vente initial, né de la revue du même nom, est aujourd’hui devenu un groupe de poids dans le paysage éditorial français. Qui rassemble, autour des éditions Gallimard, notamment P.O.L, le Mercure de France, La Table ronde… Aujourd’hui âgé de 62 ans, Antoine Gallimard est arrivé à la tête de la maison en 1988. Cet homme réservé, voire secret, a su lui conserver son prestige – c’est chez Gallimard que sont publiés Le Clézio, Modiano, Kundera, Guyotat, Annie Ernaux, Marie NDiaye, Philip Roth, Orhan Pamuk… – et l’adapter aux mutations profondes qui ont affecté le marché de l’édition depuis vingt ans.

Lire la suite : http://www.telerama.fr/livre/antoine-gallimard-notre-catalogue-est-comme-le-sang-qui-coule-dans-nos-veines,66026.php

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar