Accueil Choix des libraires Choix du jour de libraires à Armentières, Châteaudun, Saint-Florent-le -Vieil, Davézieux, Laval, Mortagne-au-Perche,Vaux-le-Penil

Choix du jour de libraires à Armentières, Châteaudun, Saint-Florent-le -Vieil, Davézieux, Laval, Mortagne-au-Perche,Vaux-le-Penil

Commentaires fermés
0
9

getphoto.jpeg

Vivement l’avenir 

Marie-Sabine Roger

Genre : Romans et nouvelles – français
Rouergue, Rodez, France

Collection : La brune
19.00 €

ISBN : 9782812601446
GENCOD : 9782812601446

Sorti le : 18/08/2010

Choix de Nicole Leynaud de la librairie MAJUSCULE à ARMENTIERES

Alex, jeune fille paumée, a posé son sac dans cette banlieue triste. Elle travaille dans une usine de volaille et est hébergée par un couple.Chez eux, elle prend sous son aile un jeune handicapé qu’elle surnomme gentiment «Rosewell».
Dans ses pérégrinations avec Roswell elle rencontre Olivier et Cédric tout aussi paumés qu’elle.
Ensemble l’avenir devient possible.
Marie-Sabine Roger nous concocte un ouvrage réjouissant. On le lit le sourire aux lèvres et ça fait du bien.

 

Choix de Marc-Olivier Amblard de la librairie ESPACE CULTUREL LECLERC à CHÂTEAUDUN

« Avec la « tête en friche » et son adaptation goulûment réussie (merci à Depardieu et Mme Cassadessus) Mme Roger était enfin reconnue comme écrivain en-dehors du roman jeunesse ! Dieu merci ! Car, avec quelques autres (Barbara Constantine par ex) elle fait partie des ces femmes écrivains pétries d’humour, de verve de style, d’humanité, bref d’un sacré plaisir de lecture. Dans une province anonyme, clone urbano campagnard d’autres coins en France ou ailleurs, se côtoient avec indifférence une tribu de bras-cassés, de fragiles, de rebelles qui seront promptes à faire exploser leur routine mortifère. Alex, routarde, rebelle et androgyne plus par sécurité que par choix, habite chez l’autochtone et nous dépeint cet indigénat avec un regard matois, roublard et finalement attendri. Nantie d’un cdd de 6 mois au poulailler industriel local, elle se prépare à continuer son tour du monde et des gens depuis qu’elle a décidé de voyager pour ne pas mourir d’ennui. Marcelle, la taulière, virago qui a mangé un mégaphone au p’tit dèj’ et explose sporadiquement en dantesque colères, Bertrand l’insipide mari (quoique) et Gérard, frère handicapé du précédent (SSSHUUperrrr), centre de gravité, dans tous les sens du terme, de la smala, composent le reste de la maisonnée. Alentour, grenouillent Cédric récent et long chagrin d’amour déprimant comme bandoulière, et son binôme gargantuesque le superbement gros et j’m'en foutiste Olivier, héritier dilettante de l’électroménager local, et qui n’en a rien à foutre du quart comme du tiers (seul projet : construire un improbable barrage de cannettes de Kros lestées dans le canal qui leur sert de repères à leurs mornes plaines). Et Alex, contre tous ses principes d’animal misanthrope et sans attache fond pour Géééééééérarrrd, lanceur de pop-corn dégauchi, incendiaire de cuisine, étonnant poète et chanteur d’opérette à tue-tête (avec voix de fausset à hauts décibels oeuf corse) au point de remettre en cause ses errances viscérales. Et comme la Marcelle, au bord de la crise de nerfs fomente un complot anti-gérard…On le sent tout ce monde là va frayer sans coup férir, on pressent la grosse ficelle, l’artillerie de 70, on la redoute, on l’espère…Et bien ! Oui, si on y a droit c’est pour mieux exulter, pousser des BWAAAA intempestifs à faire sursauter son voisin de métro ou de matelas (rarement les mêmes), et l’on se surprend à rêver de faire un tour dans ce fameux side-car rouge et noir qui surgit dans l’histoire pour espérer comme eux sortir du gris au-dehors, le leur, le notre. Foin d’hypocrise, impétrant lecteur qui a frémit dans le bon sens ou le mauvais, aux histoires de mesdames Gavalda, Pancol (ici en plus drôle, mâtiné de Pennac et San-Antonio croisés au bord du zinc) ou Barbara Constantine (la méconnue du tiercé que je ne saurais trop re-conseiller aux heureux lecteurs qui ne la pratiqueraient pas), même le plus madré d’entre vous devrait devenir accroc à cette platée d’humanité joviale ! C’est THE livre drôle de la rentrée littéraire, précipitez-vous et mangez-en ! Mme Roger, je vous aime !

 

Choix de Michèle Germain de la librairie PARCHEMINS à SAINT FLORENT LE VIEIL

J’aime beaucoup Marie Sabine Roger, ce dernier titre « Vivement l’avenir » est véritablement positif. Cette rencontre improbable entre trentenaires est vraiment intéressante, c’est une très belle histoire d’amitiés et en plus c’est drôle. Je conseille aussi son recueil de nouvelles « Il ne fait jamais noir en ville » chez Thierry Magnier, c’est superbe.

 

Choix de Françoise Gaucher et Nathalie Vigne de la librairie LE COIN DES LIVRES à DAVÉZIEUX

Nous avons ADORÉ « Vivement l’avenir » de Marie-Sabine Roger. Comme dans son roman précédent, « La tête en friche », Marie-Sabine Roger traite de sujets difficiles mais toujours avec un espoir immense. À la fin de notre lecture, on se sent meilleur, et on a l’impression que tout peut s’arranger : il suffit d’avoir la gentillesse de l’auteur, sa simplicité et l’envie de changer ! Et le bonheur est à portée de main… « Vivement l’avenir », un titre déjà prometteur, un rayon de soleil dans la littérature larmoyante et noire contemporaine, porté par l’écriture délicieuse de Marie-Sabine Roger. On adore !

Choix de Frédérique Franco de la librairie LE GOÛT DES MOTS à MORTAGNE AU PERCHE

Trois trentenaires un peu en marge et un handicapé à l’apparence repoussante. Avec tendresse et réalisme, Marie Sabine Roger nous raconte l’histoire de ces quatre personnages un peu cassés, isolés. Une histoire en apparence toute simple qui, servie par une écriture pleine d’humour et d’énergie donne un livre plein d’humanité. Un livre qui fait du bien.

Choix de Bérénice de la librairie M’LIRE à LAVAL

Sabine Roger est une auteure que nous apprécions déjà pour ses romans jeunesses. Particulièrement « Le quatrième soupirail » (Prix Sorcières)De plus « La tête en friche » avait rencontré un fort engouement auprès de notre clientèle et cela bien avant la sortie du film.Son dernier livre se passe dans un petit village du nord de la France. On y suit une jeune femme, Alex, qui vit de petit boulot en petit boulot en se créant le moins d’attaches possible. Elle est hébergée par un couple dont la vie ne semble pas toute rose surtout qu’ils doivent s’occuper de Gérard, le frère handicapé mental et physique du mari de Marlène. Alex va faire la rencontre de deux autres jeunes trentenaires paumés et contre toute attente ils vont s’attacher à Gérard. « Vivement l’avenir » est un roman aux personnages forts, un très beau conte.
Nous avons eu la chance de rencontrer Marie-Sabine Roger en septembre 2010 pour la parution de ce livre.
http ://librairiemlire.hautetfort.com/archive/2010/09/27/rencontre-dedicace-avec-marie-sabine-roger.html
La rencontre s’était déroulée à la librairie et comportait à la fois une séance de dédicaces et une interview.

Une petite note sur le livre avait été publiée sur notre blog :
Après le succès de La tête en friche, Marie-Sabine Roger nous revient avec un roman sur l’amitié de trois jeunes en plein crise de la trentaine. Un peu perdus, ils vivent de petits boulots et traînent avec nonchalance dans les bistrots et sur les berges du canal d’une ville de province. C’est avec la rencontre de Gérard, souffrant de lourds handicaps physiques et mentaux, qu’ils vont apprendre à aller de l’avant et à enfin prendre en main leur avenir.

Choix de Françoise Gaucher de la librairie LE COIN DES LIVRES à DAVÉZIEUX

On a découvert Marie-Sabine Roger avec La tête en friche, gros succès de librairie puis au cinéma. L’auteure garde cet humour et son sens de la formule pour son nouveau livre qu’elle situe cette fois dans le nord de la France. Ses héros sont des marginaux, de tendres marginaux qu’on finit par aimer au fil des pages tant ils nous attendrissent. Sur fond de crise sociale, Marie-Sabine Roger continue de nous émouvoir.


 Choix de Max Buvry de la librairie VAUX LIVRES à VAUX-LE-PENIL

Une petite ville du nord, triste, pèse lourdement sur le présent et l’avenir des personnages principaux de « Vivement l’avenir ». Alex jeune femme au physique masculin travaille depuis peu à l’usine et vient poser ses sacs dans ce coin pourtant déprimant. Elle est hébergée par un couple, Marlène et Bernard, que la rancoeur et les regrets éternels épuisent et aveuglent. Ils hébergent également Gérard, le frère de Bernard. Gérard est handicapé et Marlène le supporte de moins en moins. Alex se rapproche de Gérard, sans jugement, avec une acceptation totale de l’autre mais avec lucidité (elle le surnomme Roswell ! « Il est comme les orchidées, il vit dans une serre, il ne ressemble à rien de connu. On peut éventuellement l’aimer, si on aime ce qui est bizarre »), ne sont-ils pas tous les deux différents… Lors d’une promenade au bord du canal, point d’ancrage de ces jeunes, ils rencontreront Cédric qui a enchaîné les petits boulots mais ne peut digérer sa séparation récente avec Lola. Déçu de ne pas réaliser ses rêves, son copain Olivier dit le Mérou a choisi son amie pour la vie : la cirrhose. La vie de ces quatre trentenaires est décryptée chapitre après chapitre, on les sent ancrés dans ce lieu désespéré qui les étouffe et annihile tout projet de bonheur. Quelle rencontre, quel évènement motivera suffisamment ces pauvres hères pour sortir de l’impasse (« Si un jour je trouve ma voie, ce sera sûrement une impasse »), pousser la porte et découvrir un autre monde et y trouver sa place. Marie-Sabine Roger nous offre à nouveau un roman réaliste avec de vrais personnages, roman particulièrement contemporain, éclairé avec tendresse, humour et humanité par de jeunes personnages qui peinent à trouver leur place dans une société a contrario de plus en plus inhumaine. Le langage imagé et les multiples percutantes formules renforcent sa vivacité, l’hommage appuyé à la différence et une nostalgie certaine de l’enfance. Marie-Sabine Roger a vraiment l’art de tisser des liens forts entre ses personnages eux-mêmes et avec le lecteur.

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Choix des libraires
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Une libraire se révolte

Par Jérôme Garcin Il s’appelle Jörg Hagen et il a le mérite de n’avoir aucun s…