• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 16 février 2011

Michel Drucker a une vision à géometrie variable de la liberté d’expression

Posté par Serge Bénard le 16 février 2011

 

 

 

 

PARIS (NOVOPress) : Jeudi dernier 10 février dans l’après-midi, l’agence de presse en ligne Novopress a brutalement disparu des écrans. Les internautes qui voulaient se connecter tombaient sur un écran blanc marqué de ces seuls mots : « Forbidden. You don’t have permission to access on this server. » (« Interdit. Vous n’avez pas la permission d’accéder à ce serveur. ») Responsable de cette interdiction : Michel Drucker !

Copieusement assaisonné par une tribune libre de Julien Jauffret publiée le 25 janvier sur Novopress France sous le titre « Des mœurs sordides de l’édition », Michel Drucker avait réussi, par l’intermédiaire de son avocat, Me Jean-Pierre Mignard, à obtenir de la société OVH, hébergeur de Novopress sur Internet, la fermeture de l’antenne pour des propos « manifestement illicites » !

Dans un long courrier adressé la veille à OVH, Me Jean-Pierre Mignard reprenait le texte incriminé en en soulignant les passages qui, selon son client, étaient soit injurieux, soit diffamatoires, soit attentatoires à sa vie privée. Soit… à peu près tout le texte ! Par exemple ce passage : « L’homme est une institution à lui tout seul, une sorte de girouette molle. » Où est la diffamation ? Où est l’injure ? Et de quel droit fait-il exercer une véritable censure plutôt que de recourir aux voies judiciaires classiques ? Du droit du prince du canapé rouge ?

9782226177155fs.gif

Côté « vie privée » de Michel Drucker, c’est tout aussi coquet. Novopress aurait porté atteinte à la « vie privée » de l’animateur de Vivement Dimanche en parlant de son différend avec l’écrivain français d’origine camerounaise Calixthe Beyala, relaté par toute la presse et détaillé dans un jugement (public) de la cour d’appel de Paris rendu le 13 janvier dernier. Il y figure noir sur blanc que Michel Drucker a été condamné à verser 30 000 euros de dommages et intérêts, et 10 000 euros au titre des frais de justice, à celle avec qui il avait établi « une relation intime ». Elle avait d’ailleurs raconté cette liaison, de façon romancée, dans L’homme qui m’offrait le ciel (Albin Michel, 2007). Le différend portait sur un livre d’entretiens avec Régis Debray que Michel Drucker avait commandé à Calixthe Beyala, lorsqu’ils étaient « intimes », et pour lequel elle n’avait jamais été payée.

Lire la suite : http://www.lepost.fr/article/2011/02/14/2405826_michel-drucker-a-une-vision-a-geometrie-variable-de-la-liberte-d-expression.html

Publié dans Actualité - Événement, Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils | Commentaires fermés

Nouvel ouvrage posthume de Kurt Vonnegut

Posté par Serge Bénard le 16 février 2011

Le recueil de nouvelles While Mortal Sleeps est la troisième publication de l’écrivain depuis sa mort, en 2007.

En plus de ses romans (Abattoir 5, Le Pianiste déchaîné), Kurt Vonnegut avait écrit de très nombreuses nouvelles qui ont été souvent publiées par la presse américaine. Certaines ont été reprises dans les recueils Canary in a Cathouse (1961) etWelcome to the Monkey House (1968). Mais d’autres demeuraient dans l’ombre, et commencent tout juste à en sortir : après les recueils Armageddon in Retrospect paru en 2008 aux Etats-Unis et Look at the birdie (récemment publié chez Grasset sous le titre Le Petit oiseau va sortir), voici While mortals sleep, qui rassemble 16 nouvelles rédigées dans les années 50. Selon Richard Rayner du Los Angeles Times, cette troisième publication posthume du «maître de la satyre américaine» prouve combien l’œuvre de Vonnegut, bien qu’imprégnée de science fiction, s’inscrit d’avantage dans la lignée «de Mark Twain et de Frank Capra que d’Isaac Asimov».

Source : http://www.magazine-litteraire.com/content/breves/article?id=18409


Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. | Commentaires fermés

Apple aurait passé une commande de 8 milliards de dollars à Samsung

Posté par Serge Bénard le 16 février 2011

LEMONDE.FR | 15.02.11 | 13h29  •  Mis à jour le 15.02.11 | 13h35

 1406011314b2lipaddappleetlagalaxytabdesamsung.jpg

L’Ipad d’Apple, et la Galaxy Tab, de Samsung.REUTERS/© Thomas Peter / Reuters

Le groupe américain Apple va-t-il devenir le plus gros client de Samsung ? C’est ce que laisse entrevoir un article du Korea Economic Daily, daté lundi 14 février, repris par le Wall Street Journal (article payant).

Selon le quotidien, la firme de Cupertino serait prête à commander pour 7,8 milliards de dollars (5,8 milliards d’euros) en 2011, à son concurrent sud-coréen. Le groupe américain acheterait à Samsung des écrans LCD, mais aussi des processeurs et des cartes mémoires, destinés aux iPhone et aux tablettes tactiles iPad.

Ce contrat, s’il était confirmé, est le signe du lien complexe qui unit les deux entreprises, entre concurrence et interdépendance. Si Samsung s’impose de plus en plus comme l’un des fournisseurs d’Apple, la firme sud-coréenne bénéficie aussi de la capacité d’innovation du groupe américain.

Lire la suite : http://abonnes.lemonde.fr/technologies/article/2011/02/15/apple-aurait-passe-une-commande-de-8-milliards-de-dollars-a-samsung_1480334_651865.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20110215-%5Bzoneb%5D

Publié dans Actualité - Événement, Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse | Commentaires fermés

Feu rouge, librairie BD indé de Poitiers ferme ses portes

Posté par Serge Bénard le 16 février 2011

C’était prévu, mais ça n’a pas changé la donne…

 

Rédigé par Nicolas Ramirez, le mardi 15 février 2011 à 11h10

La librairie Feu Rouge de Poitiers était une institution. Spécialisée dans la BD – et plus particulièrement les éditeurs indépendants – cette dernière a mis la clef sous la porte définitivement ce 14 février. 

Feu rouge, c’est à l’origine des auteurs de BD qui ont fondé un label associatif au nom imprononçable, FLBLB, à Poitiers, en 1996. Quelque six ans plus tard, en 2002, le label devient une maison d’édition à part entière, dont les ouvrages seront diffusés par le Comptoir des indépendants. 

Feu rouge, librairie BD indé de Poitiers ferme ses portes dans Librairies, libraires v-21932

C’est peu après que la librairie, durant l’été 2002, ouvre ses portes, avec en plus une vocation de galerie. Le 19 janvier dernier, une soirée d’adieu avait été organisée, pour remercier tout le monde et dire au revoir. 

Un petit descriptif dessiné de l’histoire est disponible à cette adresse.

 

 

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24324-feu-rouge-librairie-poitiers-independants.htm

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

Cinq éditeurs lorrains à la 41ème foire du livre de Bruxelles

Posté par Serge Bénard le 16 février 2011

 15/02/2011

Le stand des éditeurs de Lorraine accueillera cette année 5 éditeurs lorrains lors de la 41ème foire du livre de Bruxelles qui se tiendra du 17 au 21 février 2011. Les éditeurs présents sont La Dragonne (54 Nancy), Edhisto (88 Moyenmoutier), Hermaphrodite (54 Laneuville-devant-Nancy), L’Oxalide (54 Marbache) et Le Verger des Hespérides (54 Nancy).Les éditions VERGER DES HESPERIDES présenteront plusieurs nouveautés, dont « Le petit Nikholaf » qui a bénéficié du soutien de la Région Lorraine dans le cadre du nouveau dispositif des Aides Directes à l’édition indépendante de Lorraine. D’autres livres seront présentés comme « L’histoire ô combien abracadabrantesque des malheurs de Vercingétorix », « Contes de Turquie », et de nombreux autres ouvrages.
Les éditions LA DRAGONNE présenteront trois nouveautés « Repas sauvage » de Fabien Leriche, « Nous chercher par les gestes » d’Annelyse Simao, et « Animaux noirs » de Pascal Leclercq.

Les éditions EDHISTO présenteront une nouveauté « L’écrivain de Lubine, Journal de guerre d’une occupée des Vosges », présenté et annoté par Philippe Nivet, Jean-Claude Fombaron et Yann Prouillet.

Les éditions OXALIDE présenteront plusieurs nouveautés dont « La légende de Saint Nicolas » de Jean-Claude Baudroux et Maddalena Gerli, « My Phone Book » écrit par Charles Xavier SCHAFER, « Mon papa est une mouche » de Jean-Claude Baudroux.

Les éditions HERMAPHRODITE présenteront deux nouveautés « Le chien a des choses à dire » et « Ils m’ont mis une nouvelle bouche » écrits par Jean-Marc AGRATI.

Consciente de l’importance de la filière du livre, la Région Lorraine soutient ainsi les éditeurs lorrains via le Centre Régional du Livre, chargé d’accompagner les professionnels du livre lorrains dans leur développement et d’aider à la structuration tout au long de l’année de la chaîne du livre. Le Centre régional du livre met en place un stand à Bruxelles pour les éditeurs lorrains depuis 2005. Bruxelles constitue un festival très porteur pour la qualité des échanges professionnels établis par les éditeurs au niveau transfrontalier et sadresse à un marché Grand Est et Grande Région.

Lire la suite :

http://www.laplumeculturelle.com/notes/Cinq-editeurs-lorrains-a-la-41eme-foire-du-livre-de-Bruxelles_b2696346.html

Publié dans Actualité - Événement, Edition, éditeurs, Fêtes du livre, marchés, brocantes, braderies, Foires et salons du livre | Commentaires fermés

Citation du 16 Février

Posté par Serge Bénard le 16 février 2011

Et nous ne manquerons pas un jour de leur dédier un de nos livres, ce qui est bien le moins que l’on puisse faire pour des gens qui vous ont fait don de la vérité.

Marcel Proust
Sur la lecture (La Bibliothèque électronique du Québec Collection À tous les vents Volume 401 : version 1.0)

 

Publié dans Citation, note, pensée du jour | Commentaires fermés

SOMMAIRE DU 16 FÉVRIER

Posté par Serge Bénard le 16 février 2011

Publié dans SOMMAIRES DE FILIÈRE LIVRE | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar