• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 12 février 2011

Première sélection du Prix de La Closerie des Lilas 2011

Posté par Serge Bénard le 12 février 2011

Posted: 11 Feb 2011 10:21 AM PST

Le jury du Prix de La Closerie des Lilas a établit sa première sélection de douze romans de femmes parus lors de la rentrée de janvier. Une nouvelle sélection sera annoncée le 10 mars, avant l’attribution du prix le 6 avril.

Commandez ce livre

Commandez ce livre

Commandez ce livre

Emma Becker 
Mr. 
Denoël

Fabienne Berthaud 
Un jardin sur le ventre 
JBZ

Frédérique Deghelt 
La nonne et le brigand 
Actes Sud




Commandez ce livre

Commandez ce livre

Commandez ce livre

Jeanne Benameur 
Les insurrections singulières 
Actes Sud

Sylvie Ohayon 
Papa was not a Rolling Stone 
Robert Laffont

Véronique Olmi 
Cet été-là 
Grasset




Commandez ce livre

Commandez ce livre

Commandez ce livre

Valérie Clo 
Plein soleil 
Buchet-Chastel

Sibylle Grimbert 
Le vent tourne 
Léo Scheer

Bessa Myftiu 
Amours au temps du communisme 
Fayard




Commandez ce livre

Commandez ce livre

Commandez ce livre

Christine Orban 
Le pays de l’absence 
Albin Michel

Sophie Bassignac 
Dos à dos 
JC Lattès

Capucine Ruat 
J’attends 
Stock




Cette année, quinze femmes composent le jury du Prix de la Closerie des Lilas 2011, en majorité des journalistes et des romancières. Il est constitué d’un bureau de cinq membres permanents complété d’un jury tournant.

Du côté du jury permanent : 
Emmanuelle de Boysson (romancière et journaliste Marie-Claire), Adélaïde de Clermont-Tonnerre (romancière et journaliste Point de Vue), Carole Chrétiennot (responsable de la communication de La Closerie des Lilas et du Café de Flore) , Marie-Christine Imbault (auteur et journaliste Livres Hebdo) et Jessica Nelson (romancière et coordinatrice Au Field de la Nuit).

Du côté du jury tournant : 
Isabelle Alonso (romancière et chroniqueuse), Lydia Bacri (directrice de la rédaction de l’Express Styles), Dominique Bona (écrivain, biographe et journaliste), Camille (chanteuse), Marie Drucker (journaliste et animatrice), Caroline Fourest (journaliste et essayiste), Françoise Héritier (Professeur au Collège de France, anthropologue, auteur), Katherine Pancol (romancière), Sylvie Testud (actrice et romancière), Rama Yade (Ambassadrice de France à l’Unesco).

Source : prixlilasblog.over-blog.com

Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

DirectGroup France : surtout, éviter d’effrayer l’acheteur

Posté par Serge Bénard le 12 février 2011

On rassure le personnel, pour qu’il n’y ait pas d’esclandre…

Rédigé par Nicolas Gary, le vendredi 11 février 2011 à 19h12

À l’occasion d’une réunion entre le Comité d’entreprise et les dirigeants, qui se déroulait aujourd’hui, les employés de DirectGroup France seront ravis d’apprendre… rien. En effet, aucune information particulièrement n’a fusé depuis que nous avions dévoilé le nom du repreneur futur. Rien ? En fait… 

Si Najafi Compagnies, le fonds d’investissement américain, reste donc le partenaire de discussion exclusif de DGF, la vente pourrait ne pas être finalisée entièrement, nous explique-t-on. En effet, l’image est cynique, mais parlante : à l’approche d’un mariage, on souhaite que la mariée soit la plus belle possible. 

Or, actuellement, un problème de déclassement des cadres pourrait provoquer la gronde des employés – et donc faire fuir l’investisseur. «La nouvelle classification a été reportée, alors qu’elle est négociée depuis près de six mois. » Redoutant que Najafi ne prenne la poudre d’escampette, Jorg Hagen, PDG du groupe, préfère donc caresser dans le sens du poil, et repousser cette nouvelle classification.

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24260-directgroup-france-vente-najafi-conflit.htm

Publié dans Actualité - Événement, Economie du livre | Commentaires fermés

Le Musée Rodin invite un poète en résidence

Posté par Serge Bénard le 12 février 2011

Jean-Christophe Bailly livrera même une lecture pour l’occasion

Rédigé par Cecile Mazin, le vendredi 11 février 2011 à 11h25


C’est la première fois que le Musée Rodin « invite un écrivain en résidence », en l’occurrence le poète Jean-Christophe Bailly. Et le musée entend aussi le mettre à l’honneur en lui offrant une lecture le samedi 5 mars de 10 h 30 à 12 h
« Désireux d’élargir son approche de l’œuvre du sculpteur et d’associer à ses réflexions une personnalité reconnue pour le regard qu’elle porte sur la création artistique, le musée Rodin invite pour la première fois un écrivain en résidence, le poète Jean-Christophe Bailly », explique le Musée dans un communiqué.

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24248-bailly-poete-residence-musee-rodin.htm

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres, Maisons d'écrivains, résidences d'auteurs, maisons du l | Commentaires fermés

Egypte : les éditeurs appellent au respect de leurs droits

Posté par Serge Bénard le 12 février 2011

L’édition et l’enquête sont des droits inaliénables

 

Rédigé par Mathilde Levêque, le vendredi 11 février 2011 à 12h03

 

Le Conseil de l’Association Internationale des éditeurs (IPA) s’est réuni à Paris hier et a publié, avec l’Association des éditeurs égyptiens (EPA), une déclaration commune appelant les autorités égyptiennes à respecter le droit de publier, à enquêter sur l’assassinat du journaliste et éditeur Ahmed Mohamed Mahmoud [NdR : survenu le 3 février dernier], et de permettre la création d’un salon du livre au Caire, libre de toute ingérence. 

Bjorn Smith-Simonsen, président de l’IPA, a déclaré : « Tous les éditeurs appellent les autorités égyptiennes à protéger les journalistes égyptiens et étrangers, les écrivains, éditeurs et maisons d’édition dans l’exercice de leur travail, de mettre officiellement fin à toute forme de restrictions à l’importation et à la circulation de livres en Égypte, et de lancer une enquête immédiate et indépendante au sujet des attaques contre les journalistes, les photographes et les maisons d’édition en janvier et février, en particulier pour identifier et poursuivre les responsables de la mort de Ahmed Mahmoud Mohamed Editeur ».

Egypte : les éditeurs appellent au respect de leurs droits dans Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils v-20399

Ce à quoi YoungSuk « Y. S. » Chi a ajouté : « La situation actuelle en Égypte, la plus grande nation du monde arabe, constitue une occasion unique de transmuer les restrictions de publication et d’expression. Comme cette transformation a lieu, les éditeurs du monde entier espèrent assister à l’émergence d’un système de publication libre et indépendante. L’IPA tient également à féliciter ses membres égyptiens et l’Association des éditeurs égyptiens, pour sa mise en place d’une liberté nationale, sa lutte pour la liberté de publier. Et l’IPA espère que les éditeurs de la région vont emboîter le pas à ce mouvement ». (Via Publishing Perspectives)

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24251-egypte-respecter-droits-editeurs-liberte.htm

Publié dans Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils, Edition, éditeurs, Foires et salons du livre | Commentaires fermés

Artistippe ou de la Cour par Monsieur de Balzac (1658) – Reliure en maroquin du milieu du XIXe s

Posté par Serge Bénard le 12 février 2011

Artistippe ou de la Cour par Monsieur de Balzac (1658). Première édition de Jean Elzévier et la plus belle. Reliure en maroquin du milieu du XIXe s.

 

 

 

Artistippe ou de la Cour par Monsieur de Balzac (1658) - Reliure en maroquin du milieu du XIXe s dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables aristippe

Jean-Louis GUEZ DE BALZAC

ARISTIPPE OU DE LA COUR PAR MONSIEUR DE BALZAC.

A Leide, chez Jean Elzévier, 1658

1 volume in-12 (130 x 75 mm – Hauteur des marges : 125 mm) de 272-(24) pages. Frontispice gravé à l’eau-forte (non signé).

Reliure plein maroquin brun janséniste, auteur, titre et millésime dorés au dos, double-filet doré sur les coupes, jeu de roulettes dorées en encadrement intérieur des plats, doublures et gardes de papier marbré, tranches dorées (reliure du milieu du XIXe siècle, non signé bien que d’une exécution parfaite). Exemplaire à l’état de neuf, parfaitement conservé. Papier immaculé. Très belle impression.

aristippe2 dans Expertise, estimations, cotations, catalogues
PREMIÈRE EDITION DE JEAN ELZÉVIR DE LEIDE.

Il existe deux éditions de ce texte sous la date de 1658 dans le même format, et les bibliographes s’accordent à reconnaitre celle-ci, en 272 pages, comme étant la plus belle. Elle est précédée d’un très joli frontispice gravé. C’est la première édition donnée par Jean Elzévier de Leide. Contrairement à ce que nous avons pu lire ici ou là dans les bibliographies, ce petit volume est fort bien imprimé, et sur beau papier.

L’Aristippe de Guez de Balzac est considéré comme son chef d’œuvre. Il « est plus châtié et à moins d’enflures »que ses autres ouvrages. Il est divisé en sept discours faits par un personnage qui incarne l’idéal de l’honnête homme.

Références : Bérard, Essai bibliographique sur les éditions des Elzévirs les plus précieuses, etc., p. 138 ; Willems 814 ; Pieters 173-176.

BEL EXEMPLAIRE PARFAITEMENT ÉTABLI EN MAROQUIN AU MILIEU DU XIXe SIÈCLE.

Prix : 1.000 euros

Source : http://livres-anciens-rares.blogspot.com/2011/02/artistippe-ou-de-la-cour-par-monsieur.html

6851999934853960543-567323329269595363?l=livres-anciens-rares.blogspot

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Expertise, estimations, cotations, catalogues | Commentaires fermés

Barbara Cartland : les oeuvres de l’auteur britannique numérisée

Posté par Serge Bénard le 12 février 2011

Passage sous scanner obligatoire

 

Rédigé par Mathilde Levêque, le vendredi 11 février 2011 à 15h23

 

L’œuvre de la romancière Barbara Cartland, auteure de 723 livres décédée en 2000, est tombée entre les mains du numérique, évolution qui place son éditeur une position délicate. Environ un quart de ses œuvres va être publié pour la première fois, à l’occasion de la Saint Valentin. 

Cette affaire rappelle la récente décision de Ian Fleming, auteur des James Bond, de faire éditer sa série en livres numériques, mais chez un autre éditeur que Penguin.

Barbara Cartland : les oeuvres de l'auteur britannique numérisée dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. v-18292Les travaux de Cartland publiés dans la collection Pink comprennent 160 titres et seront numérisés par le biais d’un partenariat entre le site Barbaracartland.com et Myebook.

Dix livres seront mis en ligne lundi (bien que certains semblent être déjà disponibles sur Kindle) et vendus dans différents formats, disponibles sur plusieurs lecteurs. Ian McCorquodale, fils de l’auteur et fondateur de Barbara Crtland.com, a déclaré : « J’ai créé ce site en 2004 parce que je m’étais engagé à rendre les livres de ma bien-aimée mère encore plus populaires sur Internet. Notre nouvel engagement avec Myebooks se fera en plusieurs étapes, et je suis convaincu que la publication de cette collection en format numérique va prouver à un public encore plus large que le message et l’héritage de Barbara Cartland, selon lequel l’amour conquit tout le monde, vivra encore très longtemps. » (via TheBookseller)

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24253-barbara-cartland-ebook-numeriser-oeuvre.htm?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+Actualitt-UnePageDeCaractre+(Actualitt%C3%A9+-+Une+page+de+caract%C3%A9re)

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Numérique | Commentaires fermés

Les eBooks en Bibliothèque aux États-Unis

Posté par Serge Bénard le 12 février 2011

Repérée par la veille de Lionel Dujol, une enquête menée par leLibrary Journal sur les usages des eBooks dans les bibliothèques aux Etats Unis aux résultats très intéressants, dont je vous traduis l’essentiel :

Le questionnaire a été téléchargé par plus de 1 842 bibliothèques dont : 364 « academic libraries » (enseignement supérieur), 781 « public libraries », et 697 « school libraries » ( dont 71 % d’écoles primaires).

Les bibliothèques d’enseignement supérieur :

     

  • 94 % proposent des ebooks à leurs utilisateurs (waouh… combien en France ?) et proposent en moyenne des collections de 33 500 eBooks (re-waouhhh) -beaucoup d’incitations pédagogiques semble-t-il.
  • les eBooks sont d’abord consultés sur un PC portable personnel (84%), puis sur le PC de la Bibliothèque (74 %). Les autres supports de lecture arrivent loin derrière (« autres supports » dont l’iPad : 22 % – et liseuses (12%).
  • les formats préférés sont le PDF (53 %) et le Html (32%) - l’ePub n’arrive qu’à 16 % et les formats dédiés aux liseuses et tablettes moins de 15 %
  • téléchargement ou prêt de liseuses préchargées ? seules 12 % de bibliothèques font circuler des liseuses préchargées (mais 1/4 y réfléchissent).
  • modèle choisi : 59 % des bibliothèques (72 % pour les bibliothèques d’enseignement supérieur et professionnel) disposent à la fois de licences leur permettant la consultation d’ eBooks à l’unité (« single eBook use at a time ») et l’accès illimité en simultané (« unlimited access/simultaneous use »).

Les bibliothèques publiques :

     

  • 72 % proposent des ebooks à leurs utilisateurs (re-waouh… combien en France ?) et proposent en moyenne des collections de 1 500 eBooks. (et 1/3 des 28% qui ne le font pas encore, l’ont planifié dans le courant de l’année)
  • les eBooks sont d’abord consultés sur un PC portable personnel (61%), puis juste derrière sur liseuse ou iPad ( 52 %) et enfin sur le PC de la Bibliothèque (16 %). Beaucoup de bibliothèques ne savent pas (25%) quel support utilisent leurs lecteurs, puisqu’ils empruntent lesd eBooks à distance.
  • contraitement aux bibliothèques d’enseignement supérieur, les formats préférés sont le ePub (44 %) et le pdf (42%) - mais arrivent juste derrière les formats dédiés aux liseuses et tablettes (35 et 24 %)
  • seules 5 % de bibliothèques font circuler des liseuses préchargées (pour l’essentiel des Sony reader – mais 1/4 y réfléchissent).
  • modèle choisi : 41 % des bibliothèques privilégient le « single use » 39 % des bibliothèques disposent à la fois de licences leur permettant la consultation d’ eBooks à l’unité et l’ »accès illimité en simultané ».
  • type de littérature offert : à 83 % les bestsellers, 62% les romons policier, 48 % les romans, 30 % les livres « romatiques », 14 % les classiques.

Lire la suite : http://klog.hautetfort.com/archive/2011/02/11/les-ebooks-en-bibliotheque-aux-etats-unis.html

Publié dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse, Bibliothèques du monde, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Lecture, lecteur, lectorat | Commentaires fermés

Le directeur de FNAC, David Bompard se méfie de Prisunic

Posté par Serge Bénard le 12 février 2011

 

 

 

La réaction d’Alexandre Bompard, PDG de FNAC, dans Challenges s’inscrit dans la continuité de la réaction du Syndicat des distributeurs de loisirs culturels. Le SDLC avait mis en garde début février contre l’article 3 du projet de loi… 

En effet, le Syndicat souhaitait que l’on prenne en compte que les plateformes étrangères pourraient échapper à la loi Lang, adaptée au livre numérique. (notre actualitté) 

Le député Lionel Tardy avait souligné l’important de modifier cet article 3. « Utiliser les termes “acheteurs situés en France” impose une nécessité de s’assurer que le client qui télécharge un fichier numérique soumis au prix unique est effectivement sur le territoire français, ce qui risque d’entraîner des complications infinies. Il est préférable de parler de produits destinés au marché français. La jurisprudence est claire sur cette notion, et pourra traiter sans difficulté les litiges »

Yakomunkouak

À ce titre le PDG de FNAC souhaite que cette nouvelle législation puisse être appliquée à tous, confirmant la position du SDLC, pour qui « sans cet engagement, l’équilibre qu’avait réussi à établir la loi « Lang » entre l’amont et l’aval de la filière française du livre sera rompu et les libraires français seront seuls tenus de respecter les obligations qui découlent de la fixation du prix public de vente par l’éditeur ».

 

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24255-fnac-prix-unique-livre-numerique.htm

Publié dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Economie du livre, Grandes surfaces spécialisées (culture/livre), clubs, Numérique | Commentaires fermés

Haruki Murakami, écrivain universel

Posté par Serge Bénard le 12 février 2011

LE MONDE MAGAZINE | 11.02.11 | 18h52  •  Mis à jour le 11.02.11 | 19h07

harukimurakami.jpeg

Haruki Murakami est un phénomène éditorial. C’est l’auteur japonais le plus lu et le plus traduit à travers le monde. Son dernier roman, 1Q84 (en trois tomes), s’est vendu à 4 millions d’exemplaires au Japon. En Corée du Sud, des éditeurs ont fait assaut de propositions toutes plus élevées les unes que les autres pour acquérir les droits de traduction, et depuis octobre 2010 circulent des traductions pirates en chinois.

Lire la suite : http://www.lemonde.fr/week-end/article/2011/02/11/haruki-murakami-ecrivain-universel_1477916_1477893.html

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Traductions, traducteurs | Commentaires fermés

Coup de gueule : la palme du mauvais goût

Posté par Serge Bénard le 12 février 2011

Bloc-Notes, 11 février / Les Saules

L’habit ne fait pas le moine: refrain connu, même au pays des livres! Il n’empêche pourtant qu’un texte est édité pour être partagé avec le plus grand nombre de lecteurs possible, ou tout au moins le devrait, indépendamment du sujet traité à l’audience prévisible plus ou moins conséquente, car s’il n’est pas nécessaire de conquérir le public des familiers – qui suivent un auteur, une maison d’édition, une collection – il en va tout autrement du lecteur curieux, prêt à se plonger dans un bain de jouvence que peut représenter un titre inattendu sur lequel il jettera son dévolu.

Les éditions en format de poche en fournissent quelques exemples récents qui vont du pire au meilleur et devraient faire réfléchir les responsables d’édition. La palme du mauvais goût, par exemple, revient au très beau récit de Colombe Schneck, Val de Grâce, paru chez J’ai Lu/Flammarion, dont la couverture ci-dessous n’incite guère à la découverte de son contenu:

littérature; éditeurs

A peine mieux inspiré, figure l’attachant roman de Fatou Diome, Inassouvies nos vies, paru chez J’ai Lu/Flammarion également, et dont le sort mériterait une audience plus significative:

littérature; éditeurs

Enfin, on peut s’étonner de l’image illustrant le magnifique roman de Noëlle Revaz,Efina, paru chez Folio/Gallimard, sans rapport aucun avec le sujet du livre:

littérature; éditeurs

Soyez rassuré, il existe aussi de belles réussites, telles Le voyage dans le passé de Stefan Zweig aux éditions Livre de poche, ou  La délicatesse de David Foenkinos, chez Folio/Gallimard: Deux très beaux textes qui gagnent un public élargi en raison d’un prix modique, mais aussi d’une présentation soignée. La palme du bon goût – cette fois-ci – revient au roman Les âmes soeurs de Valérie Zenatti, chez Points/Seuil, dont la couverture reflète avec bonheur le thème de ce roman émouvant:

littérature; éditeurs

Mais qu’il est triste tout de même que tant de livres inoubliables soient privés de cette saveur particulière dont respire leur contenu, au grand dam des auteurs qui sans doute, la plupart du temps, n’ont pas leur mot à dire… Un dernier morceau choisi, celui de La grand-mère de Jade écrit par Frédérique Deghelt et paru chez J’ai Lu/Flammarion, devrait inciter certains professionnels à revoir leur copie, vite… ou à changer de métier! 

littérature; éditeurs

 Source : http://lasciereveuse.hautetfort.com/archive/2011/02/10/coup-de-gueule.html

Publié dans Arts et métiers du livre et de l'édition, Arts graphiques, BD, illustrateurs, Librairies, libraires, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | 1 Commentaire »

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar