• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 7 février 2011

Prix Russophonie 2011

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011

 

Le 5ème Prix Russophonie a été remis le 29 janvier 2011, à deux lauréates : Luba Jurgensonpour la traduction de l’essai de Vladimir ToporovApologie de Pluchkine (Verdier) et Julie Bouvardpour la traduction du Syndrome de Fritz de Dmitri Bortnikov (Noir sur blanc).

Les mentions spéciales ont été décernées à Yves Gauthier pour Le voyage de Muri d’Ilya Boyachov (Galimard), à Anne-Victoire Charrin et Anne Coldefy- Faucard pour La Mère de Dieu dans les neiges de sang de l’auteur khanty Eremei Aïpine (Paulsen) et à Maud Mabillard pourOpérations betterave de Nicolas Bokov (Noir sur blanc).

Créé par la Fondation Eltsine et l’Association France-Oural, le Prix Russophonie récompense la meilleure traduction littéraire du russe vers le français. Il est soutenu par la Fondation Russki Mir. Depuis 2010 le prix s’inscrit dans le cadre des Journées du livre russe, manifestation unique en son genre en Europe.

Source : Prix-litteraires.net.Prix Russophonie 2011  dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé


Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Offres d’emploi du 7 Février – Information et communication

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011

Interbibly 

 agence de coopération entre les bibliothèques, les services d’archives et les centres de documentation, recrute en CDD un développeur des technologies de l’information et de la communication pour un remplacement de 10 mois.

Missions :

-          Développer et mettre à jour le site Internet (développement, architecture et édition des contenus)

-          Rédiger, mettre en page et diffuser La Lettre d’Interbibly

-          Gérer la newsletter Interbibly Express

-          Participer à la vie de l’association

-          Veille auprès des professionnels de notre réseau (actualités, mise à jour du carnet d’adresses…)

-          Savoir informer les professionnels

-          Participer aux actions patrimoniales

 

Connaissances :

-          Gérer, créer et renseigner les bases de données

-          MySQL, PHP et HTML

-          Gestion de newsletters

-          Logiciels Photoshop, Adobe Acrobat, Excel, Word, NotePad, Filezilla et Pagemaker

-          Outils internet et réseaux sociaux

-          Connaissance du milieu des bibliothèques, des services d’archives et des services de documentation

-          XML serait un plus pour le développement d’application de type Flux RSS

 

Qualités :

-          Polyvalence

-          Autonome

-          Curiosité

-          Aisance rédactionnelle

-          Capacité d’organisation et esprit d’initiative

-          Bonne maîtrise de l’outil informatique

 

Logiciels utilisés :

Dreamweaver MX

Outlook 2003

Adobe acrobat 7.0 professionnel

Microsoft Excel 2003

Microsoft Word 2003

Adobe Photoshop CS

Notepad + +

Adobe Pagemaker 7.0

Filezilla 2.2.8d

 

Permis B et véhicule indispensable

Déplacements sur l’ensemble de la région

 

Rémunération : coefficient 251 de la convention animation groupe 3.

35 heures par semaines

Poste à pourvoir le 21 février 2011.

 

Candidature à envoyer à : Interbibly – Pôle Dunant-Éducation – 1, rue du Docteur Calmette

51000 Châlons-en-Champagne ou par mél : interbibly@interbibly.fr

Site Internet : www.interbibly.fr

 


Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Vendée : le Salon du livre de mer de Noirmoutier reporté à 2012

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011

L’argent, nerf de la guerre, qui met les nerfs…

Rédigé par Cecile Mazin, le lundi 07 février 2011 à 08h16

 

Les amateurs d’aventures marines seront désolés d’apprendre que le Salon du livre de mer n’aura cette année pas lieu. Un peu comme la guerre de Troie, mais en moins belliqueux. Noirmoutier n’accueillera pas son rendez-vous annuel, décision du Conseil général de Vendée. 

« La 5e édition du Salon du Livre de Mer de l’île de Noirmoutier aura lieu en 2012 », annonce laconiquement le site internet de l’événement.
Pas lieu, certes, mais pas abandonné pour autant. En effet, deux festivals littéraires se chevauchaient chaque année, a estimé le Conseil général, pour qui il est donc préférable de programmer le Salon du livre de mer, en alternance avec Refuge du livre.

 

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/24137-slon-livre-mer-noirmoutier-argent.htm

Publié dans Actualité - Événement, Foires et salons du livre | Commentaires fermés

199e anniversaire de la naissance de Charles Dickens

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011

Charles John Huffam Dickens, né à Portsmouth dans le comté du Hampshire le 7 février 1812, mort à Gad’s Hill Place (en), Higham (en), dans le Kent, le 9 juin 1870, est un romancier anglais, auteur notamment de David Copperfield, Un chant de Noël et d’Oliver Twist. Il compte parmi les écrivains anglais les plus populaires du XIXe siècle.

 unknown3.jpeg

Œuvres


 

D’après Wikipédia.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Numérisation artisanale au Japon, pour profiter de l’iPad

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011


Et surtout, débarrasser ses étagères des ouvrages superflus – et indisponibles en version numérique…

Rédigé par Nicolas Gary, le dimanche 06 février 2011 à 13h31


Si la tablette a connu une hausse de prix en France, du fait de l’application de la redevance pour copie privée, l’iPad n’en continue pas moins de conquérir les foules. Avec la création d’un nouveau commerce au Japon.
Quand le luxe, c’est l’espace, les rats de bibliothèque lorgnent vers toutes les solutions pour gagner quelques centimètres carrés salutaires. À Tokyo, par exemple, les habitants sont particulièrement avides de gagner de la place, en se procurant des fichiers PDF de livres… justement pour ménager leurs étagères.


Pour quelques cm² d’économisés…
Et l’arrivée de l’iPad dans le pays a suscité une vague d’enthousiasme incroyable. Au point que les sociétés aient à pratiquer la numérisation massive pour parvenir à alimenter la demande. Les éditeurs se retrouvent dans une situation complexe, et voilà que des numérisateurs en herbe pratiquent eux-mêmes la transformation de leurs ouvrages en version lisible sur la tablette. « Les gens prennent les choses en main parce que les éditeurs ne parviennent pas à satisfaire les besoins du marché », explique Toshihiro Takagi, analyste chez Impress R&D.
Près de 60 sociétés se sont créées proposant un service de numérisation, mettant ainsi l’édition dans une sacrée panade. En l’absence d’offre maîtrisée par les maisons, voilà que les particuliers s’improvisent entrepreneurs. Et l’industrie japonaise se trouve dans la même situation que celles des éditeurs américains, lorsque Google a débuté son processus de numérisation de livres.

Retard des éditeurs, mais situation complexe
Selon les chiffres donnés par Bloomberg, le marché japonais serait le plus important au monde, avec 24 milliards de dollars dépensés pour les livres et les magazines. Même l’Association des éditeurs japonais se range du côté du public : il est tout à fait légal de scanner un document acheté, attendu que le produit de la numérisation ne sert qu’à des fins personnelles.

Néanmoins, difficile de ne pas envisager que des copies commencent à circuler sur internet. La nature, c’est connu, a horreur du vide…

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24134-japon-ipad-numeriser-livres-lecture.htm

Publié dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse, Numérique | 1 Commentaire »

Tunisie : les intellos parlent de la révolution

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011

Dimanche 6 février 2011 | Posté par  Joanna Yakin

EN DIRECT DU MAGHREB DES LIVRES. L’écho de la révolte tunisienne se répand dans les allées du salon littéraire. Joanna a tendu son micro à des intellectuels qui ont tous un mot à dire sur la question.

Tunisie : les intellos parlent de la révolution dans Actualité - Événement photoarticlejoanna-300x225« J’écris avec toi bien-aimée mon sang mon cœur ma voix.  Avec ma patrie Tunisie mon offrande.  Je ne suis qu’à toi je peux me déchirer pour toi. Tunisie ma chérie ma Tunisie chaude amante».Comment ces vers de Moncef Ghachem ne pourraient-ils pas résonner au regard des évènements qui secouent le Maghreb ? La révolution de jasmin, le poète auteur de Car vivre est un pays lui dit merci. Merci aux jeunes, et un souhait : « Que la Tunisie ne manque pas ce moment à la fois glorieux, furieux et mystérieux ».

A 10 ans, Moncef Ghachem vit la « Tunisie heureuse », celle de l’Indépendance. Mais l’euphorie prend fin lors de la prise de pouvoir de Ben Ali. De tout son cœur il aime à rappeler qu’il est un homme « engagé » et combien les « créateurs » dont il fait partie « aiment ce moment ». « On est heureux de ce qu’il s’est passé. Certes il y a des martyrs, mais René Char a dit « La pyramide des martyrs obsède la Terre » ».

Quand on lui demande un mot sur l’Egypte, Moncef Ghachem fait un petit rappel historique. « Malgré les différences géographiques et culturelles, l’Egypte et la Tunisie ont en fait beaucoup en commun. Mahdia, la ville où je suis né, c’est Le Caire construit en Tunisie, l’ancienne capitale chiite ».  Le lien est fait avec l’Egypte avant d’ajouter un remerciement particulier aux femmes tunisiennes, « au front, et réellement émancipées en dépit de la manipulation politique démagogique tunisienne de la question de la condition féminine ».

Lire la suite : http://yahoo.bondyblog.fr/201102061703/tunisie-les-intellos-parlent-de-la-revolution/

Publié dans Actualité - Événement, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Edition, éditeurs, Foires et salons du livre | Commentaires fermés

29 mars à Lille (59) -Journée de professionnalisation « Métiers du livre et solidarité internationale »

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011

29 mars à Lille (59) -Journée de professionnalisation

Rédigé le 29 mars 2011 par Projet Colibris

Février 2011







 

Le 29 mars 2011 
Université de Lille 3

La Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord Pas-de-Calais,
Le Centre Régional de Formation aux Carrières des Bibliothèques du livre et de la documentation MédiaLille,
L’université Charles de Gaulle Lille 3 par l’intermédiaire de l’IUTB de Tourcoing et sa formation en métiers du livre et du patrimoine,
Le Direction Recherche, Enseignement supérieur, Santé et TIC du Conseil Régional Nord Pas-de-Calais,
La Service des Relations Internationales de la ville de Tourcoing,

organisent une journée dédiée aux professionnels et futurs professionnels des métiers du livre de la région Nord Pas-de-Calais sur la thématique suivante :

« Métiers du livre et Solidarité Internationale »

Cette journée se déroulera le 29 mars 2011 à l’Université Charles de Gaulle Lille 3, Bâtiment B, amphi G à Villeneuve d’Ascq.

Quatre thématiques ont été choisies pour aborder les différents aspects de la solidarité internationale.

L’engagement pour les pays du Sud,
La promotion du livre et de la lecture,
La diversité culturelle dans les métiers de l’édition et de la librairie,
La numérisation des contenus culturels afin de favoriser une meilleure diffusion.

Parmi les intervenants, nous pouvons citer BSF, la BNF, la Joie par les Livres, l’AIFBD (émanation francophone de l’IFLA) ou encore Oxfam.

Retrouvez nos informations et le programme complet de la journée sur le blog :http://collectifpourlelivre.wordpress.com

L’inscription gratuite s’effectue à l’adresse mail : inscriptioncolibris@gmail.com

Contact presse :
Hélène Zerkaoui : 06 13 42 68 97 ; projet.colibris@gmail.com

-> http://collectifpourlelivre.wordpress.com

affiche-co-libris-19651-60019 dans Arts et métiers du livre et de l'édition

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Arts et métiers du livre et de l'édition | Commentaires fermés

Écrits au Québec et publiés en France

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011

 

Écrits au Québec et publiés en France dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. 9036 Didier Fessou
Le Soleil

(Québec) Chaque fois qu’un artiste s’en va pousser la chansonnette à Paris, les médias d’ici en font des gorges chaudes. Avec des titres ronflants : Machin à la conquête de la France!

Même enflure médiatique lorsqu’il s’agit d’un comique.

 

Mais lorsque des gens intéressants, disons des pointures scientifiques ou universitaires, voient leurs recherches ou leurs réflexions publiées par les plus prestigieuses maisons d’édition françaises, pas un mot dans nos gazettes.

De là dire que les journalistes ne s’intéressent qu’à des choses insignifiantes et secondaires…

Voici quelques livres qui ont été écrits au Québec et qui, cet hiver, ont été publiés en France :

» Pierre Lemieux publie Une crise peut en cacher une autre chez Belles Lettres.

Économiste et professeur associé à l’Université du Québec en Outaouais, Pierre Lemieux revient sur le moment où la crise économique a débuté, à savoir sur le marché américain engorgé de titres adossés à des créances hypothécaires.

Une crise du laisser-faire? Sans aucun doute. Mais, à son point de vue, c’est d’une autre crise qu’il s’agit. Une crise aux racines beaucoup plus profondes.

Pour étayer son propos, l’auteur explore les théories macroéconomiques et se livre à un examen du XXe siècle, siècle marqué par les interventions systématiques de l’État.

» Hubert Reeves publie L’Univers expliqué à mes petits-enfants au Seuil.

En rédigeant ce livre, mentionne le célèbre astrophysicien québécois, «j’ai pris conscience de la valeur symbolique que je pouvais lui donner : celle d’un testament spirituel que je dédie à mes petits-enfants. Que voudrais-je leur transmettre de ce que j’ai pu découvrir sur ce Grand Univers qu’ils vont continuer à habiter après moi?»

Comme tous les livres de cette collection, Hubert Reeves répond aux questions de l’une de ses petites-filles, un soir d’été, sous le ciel étoilé.

» En collaboration avec Jean Baubérot, Micheline Milot publie Laïcité sans frontières au Seuil.

Professeure à l’Université du Québec à Montréal et codirectrice du Centre d’études ethnique des universités montréalaises, Micheline Milot aborde la laïcité. Partout dans le monde, la sécularisation s’accélère alors que les identités religieuses s’affirment avec vitalité, parfois avec radicalité. L’auteure analyse cette contradiction apparente et montre les différents processus de laïcisation en cours.

Son coauteur, Jean Baubéry, est professeur émérite de la chaire histoire et sociologie à l’École pratique des hautes études, à Paris.

» Pascal Bastien publie Une histoire de la peine de mort au Seuil.

Professeur d’histoire moderne à l’Université du Québec à Montréal, Pascal Bastien est un spécialiste d’histoire du droit et des pratiques judiciaires au XVIIIe siècle.

Entre la fin du XVIIIe et la première moitié du XIXe, l’Europe est passée d’une pénalité édifiée sur la souffrance et le supplice au système disciplinaire de l’univers carcéral. Faut-il voir dans ce bouleversement, se demande l’auteur, le processus normal de la civilisation des moeurs et de l’urbanisation?

Lire la suite : http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/livres/201102/05/01-4367439-ecrits-au-quebec-et-publies-en-france.php

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Edition, éditeurs, Francophonie, langue française | Commentaires fermés

Maroc: Rachid Boudjedra et Wassiny Laaredj au Salon du livre de Casablanca

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011

Les deux intellectuels algériens interviendront respectivement sur le thème de « La question de l’expérience dans le roman arabe » et dans celui de « La question de la culture dans le monde arabe d’aujourd’hui » au cours de cette 17ème édition qui aura lieu du 11 au 20 février et dont l’Italie est l’invitée d’honneur.

APS

Source : http://www.biladi.fr/021169077-maroc-rachid-boudjedra-et-wassiny-laaredj-au-salon-du-livre-de-casablanca

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Foires et salons du livre | Commentaires fermés

Les métiers du livre

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011

 

Derrière l’auteur et l’éditeur se cachent de multiples métiers. On ne connaît souvent de l’auteur que le romancier, or il est minoritaire. De même, les métiers de l’édition constituent une véritable filière. Voici un panorama des métiers du livre et de leurs formations.

L’auteur

Qui n’a jamais rêvé de devenir un auteur à succès ?Peu d’entre nous, mais attention : on ne devient pas auteur comme on devient ingénieur, marin pêcheur ou gendarme. Par ailleurs, il est très rare qu’un auteur vive de sa plume. Il existe en outre plusieurs types d’auteurs : le romancier, l’auteur de guides, l’auteur d’ouvrages scolaires, etc.

L’apprenti romancier doit compter sur trois facteurs : la vocation, le talent et… la chance. Chaque jour, les maisons d’édition littéraires reçoivent de nombreux manuscrits. Un premier tri, radical, élimine plus de 99 % d’entre eux ! La raison invoquée par les éditeurs, dans la lettre type qu’ils envoient aux auteurs malheureux, est en général liée à la présentation et au sujet du manuscrit. Plus concrètement, éditer un livre représente un investissement risqué et par conséquent, la sélection est extrêmement sévère.

Passé ce premier tri, le manuscrit est confié à un comité de lecture, souvent composé d’écrivains confirmés. Les auteurs qui ont la chance de réussir ce nouvel examen sont finalement contactés par l’éditeur, qui leur communique les changements (en général assez conséquents) qu’ils doivent apporter à leur texte afin que celui-ci puisse être publié.

Toutefois, les œuvres de fiction représentent une faible partie des publications. La plupart des textes imprimés sont des commandes : les maisons d’édition contactent des auteurs spécialisés qui sont, selon la nature des ouvrages, des chercheurs, des professeurs, des historiens, etc. Par exemple, les auteurs de l’édition scolaire sont tous des enseignants. Dans la plupart des cas, l’édition ne représente pour les auteurs la source principale de leurs revenus : ils exercent une autre profession en parallèle.

L’éditeur

L’éditeur a pour mission de publier le manuscrit d’un auteur, en passant éventuellement commande auprès des auteurs.

Tout au long de ce processus de mise en forme, l’éditeur et l’auteur travaillent ensemble sur le texte. L’éditeur effectue de nombreuses relectures, réalise des coupes et impose des modifications à l’auteur. Celui-ci lui renvoie des « épreuves » auxquelles il doit avoir apporté des modifications. Une fois écrit et réécrit, il reste à choisir l’iconographie et la typographie pour le futur livre. Plusieurs maquettes sont alors proposées.

En bout de chaîne, les épreuves définitives sont envoyées à la fabrication. Dans les grandes maisons d’édition, des spécialistes de la vente se chargent de vendre le livre aux distributeurs (librairies, grandes surfaces…).

Selon sa taille et ses moyens, une société d’édition comprendra des éditeurs (de l’assistant au responsable d’édition), des secrétaires d’édition chargés de la manipulation technique des épreuves, des maquettistes, des designers, des responsables du marketing et de la promotion…

Lire la suite : http://www.defibac.fr/les-metiers-du-livre-0


Publié dans Arts et métiers du livre et de l'édition | 1 Commentaire »

123
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar