Numérisation artisanale au Japon, pour profiter de l’iPad

Posté par Serge Bénard le 7 février 2011


Et surtout, débarrasser ses étagères des ouvrages superflus – et indisponibles en version numérique…

Rédigé par Nicolas Gary, le dimanche 06 février 2011 à 13h31


Si la tablette a connu une hausse de prix en France, du fait de l’application de la redevance pour copie privée, l’iPad n’en continue pas moins de conquérir les foules. Avec la création d’un nouveau commerce au Japon.
Quand le luxe, c’est l’espace, les rats de bibliothèque lorgnent vers toutes les solutions pour gagner quelques centimètres carrés salutaires. À Tokyo, par exemple, les habitants sont particulièrement avides de gagner de la place, en se procurant des fichiers PDF de livres… justement pour ménager leurs étagères.


Pour quelques cm² d’économisés…
Et l’arrivée de l’iPad dans le pays a suscité une vague d’enthousiasme incroyable. Au point que les sociétés aient à pratiquer la numérisation massive pour parvenir à alimenter la demande. Les éditeurs se retrouvent dans une situation complexe, et voilà que des numérisateurs en herbe pratiquent eux-mêmes la transformation de leurs ouvrages en version lisible sur la tablette. « Les gens prennent les choses en main parce que les éditeurs ne parviennent pas à satisfaire les besoins du marché », explique Toshihiro Takagi, analyste chez Impress R&D.
Près de 60 sociétés se sont créées proposant un service de numérisation, mettant ainsi l’édition dans une sacrée panade. En l’absence d’offre maîtrisée par les maisons, voilà que les particuliers s’improvisent entrepreneurs. Et l’industrie japonaise se trouve dans la même situation que celles des éditeurs américains, lorsque Google a débuté son processus de numérisation de livres.

Retard des éditeurs, mais situation complexe
Selon les chiffres donnés par Bloomberg, le marché japonais serait le plus important au monde, avec 24 milliards de dollars dépensés pour les livres et les magazines. Même l’Association des éditeurs japonais se range du côté du public : il est tout à fait légal de scanner un document acheté, attendu que le produit de la numérisation ne sert qu’à des fins personnelles.

Néanmoins, difficile de ne pas envisager que des copies commencent à circuler sur internet. La nature, c’est connu, a horreur du vide…

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/24134-japon-ipad-numeriser-livres-lecture.htm

Une Réponse à “Numérisation artisanale au Japon, pour profiter de l’iPad”

  1. Appli Ipad dit :

    les constructeurs qui nous parlent de leurs tablettes depuis des mois mais ne sortent rien ont les bras qui en tombent de l’annonce de la sortie de l’iPad 2 dès le 11 mars aux Etats-Unis et le 25 mars en Europe).

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar