• Accueil
  • > Archives pour janvier 2011

Hemingwate : PPDA portera plainte pour diffamation

Posté par Serge Bénard le 31 janvier 2011

Et Hemingway pourra une fois de plus se retourner dans sa tombe

 

Rédigé par Nicolas Gary, le dimanche 30 janvier 2011 à 11h48

 

Il souhaitait retrouver sa sérénité, en présentant au public un livre qui soit le vrai, le bon, l’authentique. Et non cette version mutilée, résultat de notes de lectures et surtout, émanant d’un fichier qui n’était pas le bon…

Diable. L’homme est frappé au coeur, évidemment, mais entend bien défendre son honneur. Dans un premier temps, ce sera la biographie d’Hemingway qu’il vient de publier, mais ensuite, l’écrivain-journaliste se tournera vers celui par qui la honte est venue : l’Express.

Hemingwate : PPDA portera plainte pour diffamation dans Droit, législation, contentieux, conflits, procès v-16916Durant un passage sur France 2, chez FOG, PPDA n’a pas hésité à accuser indirectement l’hebdomadaire de vouloir sa peau, et un journaliste en particulier. « Je sais à peu près d’où ça vient, je le dirai en temps utile », avançait-il, avant de conclure : « Je ne dis pas complot, je dis juste qu’il y a un journaliste de L’Express qui a décidé de se payer Poivre d’Arvor. » Attention, parce que le vieux tigre n’a pas forcément l’envie de se laisser faire.

Et c’est par le biais judiciaire qu’il se défendra, ayant assuré qu’en regard de la diffamation subie, il sera évidemment question de porter plainte. Mais d’ici quelques semaines, parce que l’heure est à la défense du livre et la promotion.

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/23991-hemingway-biographie-ppda-plainte-diffamation.htm

Publié dans Droit, législation, contentieux, conflits, procès | Commentaires fermés

88e anniversaire de la naissance de Norman Mailer

Posté par Serge Bénard le 31 janvier 2011

Norman Kingsley Mailer, né le 31 janvier 1923 à Long Branch dans le New Jersey aux États-Unis et mort le 10 novembre 2007 à New York, est un écrivain américain et réalisateur de cinéma.

 unknown30.jpeg

Œuvres

 1948 : Les Nus et les Morts

1951 : Rivage de Barbarie

1955 : Le Parc aux cerfs

1956 : The White Negro: Superficial Reflections on the Hipster

1959 : Publicités pour moi-même

1966 : Un rêve américain

1967 : Pourquoi sommes-nous au Vietnam ?
1968 : Les Armées de la nuit
1968 : Miami and the Siege of Chicago
1970 : Bivouac sur la lune
1971 : Prisonnier du sexe
1974 : Un caillou au paradis et autres nouvelles
1974 : Marilyn – une biographie
1975 : Le Combat du siècle
1979 : Le Chant du bourreau – Prix Pulitzer
1982 : Mémoires imaginaires de Marilyn Monroe
1983 : Nuit des temps
1984 : Les vrais durs ne dansent pas
1992 : Harlot et son fantôme
1995 : Oswald. Un mystère américain
1998 : L’Évangile selon le fils
1999 : L’Amérique. Essais, reportages, ruminations
2003 : Pourquoi sommes-nous en guerre ?
2004 : Portrait de Picasso en jeune homme
2007 : Un Chateau en forêt
2008 : Correspondance 1949-1986, Norman Mailer – Jean Malaquais
2009 : MoonFire: The Epic Journey of Apollo 11 [Of a Fire on the Moon, 1971]

D’après Wikipédia.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

67ème anniversaire de la mort de Jean Giraudoux

Posté par Serge Bénard le 31 janvier 2011

Hippolyte Jean GiraudouxN 1 est un écrivain et un diplomate français, né le 29 octobre 1882 à Bellac en Haute-Vienne et mort le 31 janvier 1944 à Paris.

 unknown29.jpeg

Œuvres

Romans et nouvelles

Provinciales, 1909
L’École des indifférents (comprenant Jacques, l’égoïste ; Don Manuel, le paresseux ; Bernard, le faible Bernard), 1911
Lectures pour une ombre, 1917
Simon le Pathétique, 1918
Elpénor, 1919
Amica America, 1919
Adorable Clio, 1920
Suzanne et le Pacifique, 1921
Siegfried et le Limousin, 1922 qui lui apporta le succès. éditions Grasset
Juliette au pays des hommes, 1924
Bella, 1926
Églantine, 1927
Aventures de Jérôme Bardini, 1930
La France sentimentale, 1932
Combat avec l’ange, 1934
Choix des élues, 1939
La Menteuse, publié à titre posthume en 1958


Œuvres diverses

Les Cinq Tentations de La Fontaine, 1938
Pleins pouvoirs, 1939 [giraudoux lire en ligne]
Littérature, 1941
Sans pouvoirs
Visitations, 1947
Or dans la nuit, (recueil posthume en 1969)
Les Contes d’un matin [lire en ligne]
De pleins pouvoirs à sans pouvoirs 1950 [giraudoux lire en ligne]
Théâtre[modifier]
Siegfried, 1928
Amphitryon 38, 1929
Judith, 1931
Intermezzo, 1933
Tessa, la nymphe au cœur fidèle adaptation Jean Giraudoux d’après Basil Dean et Margaret Kennedy, 1934
La guerre de Troie n’aura pas lieu, 1935
Supplément au voyage de Cook, 1935
L’Impromptu de Paris, 1937
Électre, 1937
Cantique des cantiques, 1938
Ondine, 1939
L’Apollon de Bellac, 1942
Sodome et Gomorrhe, 1943
La Folle de Chaillot, 1945
Pour Lucrèce, 1953
Les Gracques, pièce inachevée publiée en 1958
Les Siamoises, pièce ébauchée publiée en 1982

D’après Wikipédia.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Le Livre dans les Métavers

Posté par Serge Bénard le 31 janvier 2011

 

 

 

Le Livre dans les Métavers dans Festivals, galas, spectacles, expositions, musées Snapshot_002

J’évoque les métavers (mondes « virtuels ») dans mon récent livre qui vient de paraitre aux éditions NumerikLivres de Jean-François Gayrard et Gwen Catala : De la Bibliothèque à la Bibliosphère.

 

Je suis en effet toujours de près l’actualité de ces espaces appelés dans un futur proche à se (con)fondre avec le Web, la télévision 3D et la réalité augmentée.

 

Aussi serait-il temps, je pense, que les bibliothécaires (les libraires aussi) et que les acteurs de l’édition numérique s’y investissent sérieusement.

 

Ainsi je vous recommande aujourd’hui, pour sauter le pas, d’aller voir cette très belle exposition consacrée à Jules Verne (gravures, ouvrages à consulter et à télécharger, films…) sur la Francogrid (Métavers 3D Francophone Libre sur l’Open Simulator) : JULES VERNE, L’INVENTEUR D’IMAGINAIRES, proposée jusqu’au 28 février 2011 par l’Initiative Claude Gohin.

Snapshot_001 dans Festivals, galas, spectacles, expositions, musées

Prospective Livre et Edition – Lorenzo Soccavo – http://lorenzo.soccavo.free.fr944170924350413250-7376139699277666675?l=ple-consulting.blogspot

Publié dans Festivals, galas, spectacles, expositions, musées | Commentaires fermés

Portage de livres à domicile : c’est possible à Saint-Pair-sur-Mer (50)

Posté par Serge Bénard le 31 janvier 2011

vendredi 28 janvier 2011


Marie-France Cuquemelle assis au centre sera chargé d'aller visiter les adhérents. Ici entourée d'élus, du personnel de la médiathèque et représentant du CCAS.< /> » /></span></font></p>
<p><font face=Un nouveau service destiné, avant tout aux personnes isolées ou à mobilité réduite, va voir le jour à Saint-Pair : le portage des livres à domicile.

La mairie et la médiathèque se sont associées pour offrir ce service qui s’inscrit dans une politique d’accès, pour tous, à la lecture. « C’est suite à une formation suivie par Marie-France Cuquemelle sur l’accueil des personnes âgées en médiathèque que nous est venue l’idée, explique Annie Roumy, conseillère détachée à la médiathèque.Afin de bien faire connaître ce nouveau service, des dépliants sont disponibles à la médiathèque bien entendu, à la mairie, dans les commerces, les cabinets médicaux. »

Comment peut-on profiter de ce nouveau service ? « Il faut s’inscrire à la médiathèque, la cotisation étant de 12 €, mais sous conditions de ressources, le CCAS de Saint-Pair peut prendre à sa charge 50 % de cette adhésion. Il faut aussi justifier d’une impossibilité à se déplacer et habiter Saint-Pair. Ensuite, Marie-France Cuquemelle passera chez les gens inscrits le 3 e mardi de chaque mois avec un panel de différents livres, documentaires, romans, bandes dessinées. Mais aussi des livres en gros caractères, des revues, des CD et autres DVD. »

Renseignements à la médiathèque au 02 33 90 41 22.

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Lecture, lecteur, lectorat, Promotion du livre et de la lecture, dons de livres | Commentaires fermés

Sébastien Brant et la Stasi

Posté par Serge Bénard le 31 janvier 2011

Plus de vingt ans après la chute du Mur de Berlin, et alors que d’autres troubles se propagent dans d’autres pays (la Tunisie, l’Égypte…) à la recherche de plus de démocratie, nous avons beaucoup appris sur l’ancien régime de la République (dite) démocratique allemande, qu’il s’agisse par exemple du véritable élevage auquel étaient soumis les sportifs de haut niveau ou d’une Sécurité d’État omniprésente, la tristement célèbre Stasi (Staatssicherheit).
Face à une répression institutionnalisée, l’expression du mécontentement prend des formes subtiles. On connaît le thème du Narrenschiff (la Nef des fous) de Sébastien Brant: le bruit se répand partout dans le pays qu’un navire va être armé pour gagner le fabuleux pays de Cocagne, la Narragonie. Tous les habitants s’embarquent, et la nef surchargée prend le large. La page de titre de l’édition originale allemande (1494) illustre la scène, reprise à partir de 1497 au titre des éditions latinessuccessives et qui s’imposera rapidement comme un véritable topos.
En République démocratique, le professeur Manfred Lemmer était un des meilleurs spécialistes et éditeurs modernes de Brant, auquel il a notamment consacré une étude sur l’iconographie (Leipzig, 1979). Dans les années 1981-1983, lui-même ou un proche surcharge au crayon une photocopie de la gravure de la nef, de façon à représenter parmi les fous les principales figures politiques du pays. Une seule photocopie du dessin est aujourd’hui connue, dans les archives de l’université de Halle / Wittenberg: le document a servi à Lemmer de support pour une lettre à son collègue Thomas Wilhelmi, alors en Suisse, et il a réussi à passer à travers la censure. Il est probable que d’autres photocopies avaient été réalisées.

Sébastien Brant et la Stasi dans Livre, histoire, bibliographie Narrenschiff+DDR

Les détails de l’image sont significatifs: la nef va au hasard, sans ancre ni voiles, tandis qu’un phylactère proclame le but de l’expédition, « Ad Narragoniam » (alld. der Narre = le fou. La Narragonie désigne donc le pays des fous). La gravure est attribuée au « Maître de Hainz Narr ».

Lire la suite : http://histoire-du-livre.blogspot.com/2011/01/sebastien-brant-et-la-stasi.html

 

Publié dans Livre, histoire, bibliographie | Commentaires fermés

Jesse Kellerman – Les visages

Posté par Serge Bénard le 31 janvier 2011

Jesse Kellerman - Les visages dans On en parleAuteur : Jesse Kellerman

Titre original : The genius

Éditeur : Points

1ère édition : 2008

Nb de pages : 474

Lu : janvier 2011

Ma note : 5

Résumé

Lorsqu’Ethan Muller, propriétaire d’une galerie,met la main sur une série de dessins d’une qualité

exceptionnelle, il sait qu’il va enfin pouvoir se faire un nom dans l’univers impitoyable des

marchands d’art. Leur mystérieux auteur,Victor Cracke, a disparu corps et âme après avoir vécu reclus près de quarante ans dans un appartement miteux de New York. Dès que les dessins sont rendus publics, la critique est unanime : c’est le travail d’un génie. La mécanique se dérègle le jour où un flic à la retraite reconnaît sur certains portraits les visages d’enfants victimes, des années plus tôt, d’un mystérieux tueur en série. Ethan se lance alors dans une enquête qui va bientôt virer à l’obsession. Une intrigue machiavélique, des personnages soignés et un style hors pair placent Les Visages au niveau des plus grands livres du genre, tel Mystic River de Dennis Lehane ou L’Analyste de John Katzenbach.

Mon avis

Encore une découverte magnifique ! Le thriller artistique !

Le narrateur, marchand d’art qui cherche encore sa voie, s’adresse directement au lecteur et annonce la couleur par un mea culpa. Plus qu’un thriller, il s’agit surtout d’un roman psychologique et social, une quasi-saga sur la filiation, l’héritage, le destin, et l’art. Ethan est un personnage très recherché, et très crédible, on plonge dans son monde du marché de l’art sans être englouti, on reste dans l’intrigue d’un bout à l’autre. Le récit est entrecoupé d’« interludes » qui nous en apprennent beaucoup sur la famille d’Ethan. L’évolution de l’enquête est tout à fait originale, la mise en place change de l’ordinaire et les personnages sont très fouillés, réalistes, les clichés sont, à mon sens, évités, et les rapports plutôt cohérents. Si l’on considère la teneur familiale du propos, on n’est pas loin de l’analyse familiale. Une dynastie partie de rien, avec ses secrets et ses non-dits, et une sordide série de meurtres d’enfants. La base originale tient ses promesses et ses développements sont pour le moins inattendus. Le dénouement n’est pas tout à fait un happy end et c’est tant mieux, l’émotion du final ne se situe pas où on aurait pu bassement le croire.

Un roman saisissant, un thriller atypique, et qui me fait beaucoup penser à Seul le silence, d’Ellory.

Source : http://lectures.madamecharlotte.com/les-visages/

Publié dans On en parle | Commentaires fermés

Le député de Carmaux en figure centrale de la revue des livres des Cahiers Jaurès

Posté par Serge Bénard le 31 janvier 2011

Cahiers Jaurès, octobre-novembre 2010. N° 198. 12 euros. Abonnement à 4 numéros : 25 euros. SEJ 4, rue Toussaint-Féron 75013 Paris.

Les Cahiers Jaurès, dans leur 198e numéro, réalisent le tour de force de rendre compte 
de 78 ouvrages portant sur l’histoire à cheval des XIXe et XXe siècles, dont le député 
de Carmaux est une figure centrale, voire obsédante. La recette est sans mystère : trente auteurs ont participé à cette lecture, à commencer par les collaborateurs de la Société d’études jaurésiennes aujourd’hui présidée par Gilles Candar. Ce qui témoigne d’un impressionnant foisonnement des intérêts et des travaux qui réjouiraient celle qui en fut l’enthousiaste animatrice, Madeleine Rebérioux, après l’historien Ernest Labrousse.

Dans sa présentation, Jacqueline Lalouette 
relève un véritable défi en tentant de brosser 
un tableau de ces comptes, tableau forcément sommaire, mais réussissant à aiguiller le lecteur. 
Le déchiffrage vaut la peine tant ce qui est étudié, 
livre après livre, donne des indications précieuses 
sur une certaine histoire des idées du côté 
du progressisme français et européen. La moindre 
des qualités de ces chroniques n’est pas le sens 
critique dont elles témoignent, jusqu’à la facture 
des écrits. Qu’on ne puisse faire l’économie 
de la lecture des ouvrages eux-mêmes n’en est 
que plus justifié.

Lire la suite : http://www.humanite.fr/28_01_2011-le-d%C3%A9put%C3%A9-de-carmaux-en-figure-centrale-de-la-revue-des-livres-des-cahiers-jaur%C3%A8s-463523


Publié dans Actualité - Événement, Lu pour vous | Commentaires fermés

Umberto Eco – Best-seller annoncé

Posté par Serge Bénard le 31 janvier 2011

Umberto Eco

 

Umberto Eco a battu ses propres records de ventes en Italie avec son dernier roman. Il s’est écoulé 450.000 exemplaires du Cimetière de Prague (chez Grasset, le 23 mars en France). C’est mieux que Le Nom de la rose. Le livre est en traduction dans 20 pays. L’intrigue se déroule dans la seconde moitié du XIXe siècle. Le roman, polyphonique, a créé la polémique à cause de son narrateur antisémite.

Source : http://www.lejdd.fr/Culture/Livres/Depeches/Best-seller-annonce-261227/

 

 

Publié dans À paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Best-sellers, classements, ventes et meilleures ventes, | Commentaires fermés

Canada – La bibliothèque de… Christiane Charette

Posté par Serge Bénard le 31 janvier 2011

 lastardelaradioderadiocanadava.jpeg

La star de la radio de Radio-Canada va raconter ses meilleures, ou ses «moins pires», histoires de livres mardi soir à la Grande Bibliothèque.

PHOTO: ARCHIVES LA PRESSE


Canada - La bibliothèque de... Christiane Charette dans Bibliothèques du monde 11684 Daniel Lemay
La Presse

Des «histoires de lecture», Christiane Charette doit en avoir des centaines: des livres qui lui ont fait passer des nuits blanches, des livres qu’elle aurait aimé écrire, des livres qu’elle aurait dû lire avant de rencontrer l’auteur en entrevue…

 

La star de la radio de Radio-Canada va raconter ses meilleures, ou ses «moins pires», histoires de livres mardi soir à la Grande Bibliothèque alors qu’elle sera l’invitée de Guy Berthiaume. Le pdg de Bibliothèque et Archives nationales du Québec avait reçu Michel Rivard pour inaugurer sa série La bibliothèque de…, qui ressemble plus à une conversation entre amis des livres qu’à un échange savant. Mardi, madame Charette va répondre aux questions au lieu de les poser. Et pas de réalisateur pour signifier qu’il faut aller aux nouvelles: ça va lui faire changement. À l’Auditorium de la GB mardi à 19h30: arrivez tôt, ce n’est pas grand.

Source : http://www.cyberpresse.ca/arts/livres/201101/29/01-4365097-la-bibliotheque-de-christiane-charette.php


Publié dans Bibliothèques du monde, Lecture, lecteur, lectorat | Commentaires fermés

12345...108
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar