• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 30 janvier 2011

La géographie de Louis Grégoire vous emmène en voyage…

Posté par Serge Bénard le 30 janvier 2011

 

 

 

La géographie de Louis Grégoire vous emmène en voyage… dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables gregoire%2Bg%25C3%25A9ographie%2B001
Rousseau a écrit : « il ne faut pas lire, il faut voir ». C’est bien joli d’écrire ça, mais quand votre métier est sédentaire et que vous ne prenez pas de vacances lointaines, la sentence est démoralisante… Je suis unvoyageur immobile. Triste constatation ; je voyage beaucoup dans les livres ! Les géographies, dit le géographe, sont les livres les plus sérieux de tous les livres. Elles ne se démodent jamais. Il est très rare qu’une montagne change de place. Il est très rare qu’un océan se vide de son eau. Nous écrivons des choses éternelles… (Saint Exupéry, Le petit prince).

gregoire%2Bg%25C3%25A9ographie%2B006 dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables
Quand le monde change, quand les moyens de se déplacer dans ce monde changent et rendent l’inconnu à notre portée, il est besoin de références nouvelles. C’est à cette tâche que s’est attelé le géographe Louis Grégoire au milieu de XIXeme siècle avec sa Géographie générale physique, politique et économique du monde. Quelques années plus tard, elle se glorifiera de son plus illustre représentant avec Élisée Reclus, qui rédigea seul, en Suisse, la Nouvelle Géographie universelle, publiée chez Hachette entre 1876 et 1894.

gregoire%2Bg%25C3%25A9ographie%2B002

Lire la suite : http://livresanciens-tarascon.blogspot.com/2011/01/la-geographie-de-louis-gregoire-vous.html

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables | Commentaires fermés

Le livre du jour – Nous étions des êtres vivants, de Nathalie Kuperman

Posté par Serge Bénard le 30 janvier 2011

 

 

 

AA« Nous les avions un peu oubliées, celles qui ont tout fait pour que les choses se passent autrement, qui n’ont cessé de nous prévenir du danger que représentait l’acceptation d’être rachetés par un escroc, qui nous ont encouragés à faire grève, à alerter les médias, à nous mobiliser pour exiger que nous restions dans le grand groupe de presse en question. Nous en avons les moyens ! assenaient-elles avec une conviction moyenne. Nous avions déjà baissé les bras ».

Après un an d’incertitude, Mercandier Presse, spécialisé dans la littérature enfantine, vient d’être racheté par Paul Cathéter, un homme aux méthodes brutales. Fini le temps de la lenteur, il va falloir du rendement et prouver que l’on peut s’adapter rapidement aux changements annoncés. Il apparaît assez vite que des licenciements vont intervenir et un déménagement vers des locaux plus petits.

Trois parties dans ce roman : menace – dérèglement- trahison. La trame est clairement annoncée. Les évènements sont racontés par une poignée de salariés et un choeur.

Si j’ai bien lu la presse, l’auteur aurait connu une expérience similaire dans sa carrière, d’où un parfum d’authenticité très présent. La lecture est fluide et aisée, c’est une bonne idée de nous faire sentir la situation de l’intérieur avec le point de vue alterné de quelques personnes et leurs réactions « à chaud ». Certains personnages m’ont paru un peu trop caricaturaux dans ce que l’on perçoit de leur vie privée. En tout cas, pas le dirigeant, dont les clones pullulent un peu partout ..

C’est un bon roman, qui m’a intéressée, mais je ne peux pas cacher qu’il est déprimant parce que sans espoir et que l’on sait bien qu’il se vit tous les jours dans la réalité. A déconseiller à celles et ceux qui se sentent concernés par la même situation.

L’avis de Cuné Kathel

Nathalie Kuperman – Nous étions des êtres vivants – 203 pages
Editions Gallimard – 2010

Source : http://legoutdeslivres.canalblog.com/archives/2011/01/28/20239105.html

Publié dans Le livre du jour | Commentaires fermés

La BD belge tourne la page d’Hergé et de Franquin

Posté par Serge Bénard le 30 janvier 2011

 

DANIEL COUVREUR


Une nouvelle génération d’auteurs belges fait table rase du passé et des traditions héroïques pour déplacer les limites de la création et de la narration. De notre envoyé spécial à Angoulême

La BD belge tourne la page d’Hergé et de Franquin

AFP

 

Angoulême

De notre envoyé spécial

« Où vais-je ? », criait Tintin dans sa première aventure au Pays des Soviets. Depuis, la bande dessinée n’a cessé de bousculer les codes et les formes du récit. Ces vingt dernières années, une nouvelle génération d’auteurs belges a même osé faire table rase du passé et des traditions héroïques pour déplacer les limites de la création et de la narration.

La Communauté Wallonie-Bruxelles expose ces iconoclastes au cœur même de la Mecque de la bande dessinée mondiale, à l’Espace Franquin du Festival international d’Angoulême. Le journaliste Thierry Bellefroid et le scénographe Jean-Marie Derscheid ont péché trois cents auteurs hors des sentiers battus, à l’écart de la ligne claire et de l’esthétique gros nez, dont les œuvres sont plus proches de la peinture, de la poésie, de la chorégraphie, du théâtre, du cinéma ou de la littérature que des albums de héros et de gags en série cartonnés couleurs.

Lire la suite :

http://www.lesoir.be/culture/livres/2011-01-28/la-bd-belge-tourne-la-page-d-herge-et-de-franquin-818352.php

Publié dans Actualité - Événement, Arts graphiques, BD, illustrateurs, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

Janvier : la sélection du libraire (BnF)

Posté par Serge Bénard le 30 janvier 2011

 

 

 

Une sélection de nouveautés à découvrir dans le domaine de l’art par l’équipe de la Librairie de la Bibliothèque nationale de France.

Félix Vallotton, de la gravure à la peinture - Benteli, 2010Félix Vallotton, de la gravure à la peinture – Benteli, 2010

  • Félix Vallotton

Félix Vallotton – De la gravure à la peinture.
Éditions Benteli (40 €).

Très beau catalogue d’une exposition de Félix Vallotton qui s’est tenue à Genève cet automne. On y découvre le processus créatif de l’artiste et l’importance de son expérience de la gravure et du dessin dans la conception de son œuvre peint. Il influencera aussi bon nombre de ses contemporains…
Richement illustré, on retrouve dans cet ouvrage ses fameuses séries graphiques, notamment Paris intense,Les instruments de musique, Les intimités.
Ce catalogue ravira les admirateurs de Vallotton et plus généralement les férus de gravure.

  • Mourir au Moyen Âge

Entre paradis et enfer - Musées royaux d art et d histoire, BruxellesEntre paradis et enfer – Musées royaux d art et d histoire, Bruxelles

Entre paradis et enfer – Mourir au Moyen Âge, 600-1600
Sous la direction de Sophie Balace et Alexandra De Poorter
Fonds Mercator / Musées royaux d’art et d’histoire (39,95 € )

Magnifiquement illustré, cet ouvrage nous propose un voyage dans le monde fascinant de la mort durant la période médiévale. Objets funéraires, comptes rendus de fouilles archéologiques, tableaux et gravures, sculptures, manuscrits enluminés dont certains proviennent des collections de la Bibliothèque nationale de France, illustrent les craintes et les attentes des hommes de cette époque. Quatre grands thèmes sont abordés : les causes de mortalité, les rites funéraires, les lieux de la mort (des sépultures aux cimetières), les possibilités d’un au-delà. On découvre ainsi qu’au Moyen Âge la mort était bien plus présente dans la vie même que dans nos sociétés occidentales actuelles.
Ce catalogue accompagne l’exposition présentée aux Musées royaux d’art et d’histoire de Bruxelles jusqu’au 24 avril 2011.
______

 

Janvier : la sélection du libraire (BnF) dans Librairies, libraires logolibrbnf

La Librairie de la Bibliothèque nationale de France (Quai François Mauriac 75013 Paris) propose un éventail très large de la production éditoriale.

Elle est ouverte dans le hall Est de la bibliothèque, du mardi au samedi de 10 h à 19 h sans interruption et le dimanche de 13 h à 19 h.
Téléphone : 01 45 83 39 81

Source : http://blog.bnf.fr/lecteurs/index.php/2011/01/28/janvier-la-selection-du-libraire/

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

Citation du 30 Janvier

Posté par Serge Bénard le 30 janvier 2011

M. Lerond tira à lui successivement plusieurs volumes, des in-octavo, des in-quarto, des in-folio, reliés en veau.

Anatole France

L’Anneau d’améthyste (1899), L’Histoire contemporaine, III, 1899, p. 71

Publié dans Citation, note, pensée du jour | Commentaires fermés

SOMMAIRE DU 30 JANVIER

Posté par Serge Bénard le 30 janvier 2011

Publié dans SOMMAIRES DE FILIÈRE LIVRE | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar