• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 29 janvier 2011

151e anniversaire de la naissance de Anton Tchekhov

Posté par Serge Bénard le 29 janvier 2011

Anton Pavlovitch Tchekhov (en russe : Анто́н Па́влович Че́ховPrononciation), né le 17 janvier/29 janvier[?] 1860 à Taganrog (Russie) et mort le 2 juillet/15 juillet 1904 à Badenweiler (Allemagne), est un nouvelliste et dramaturge russe, médecin de profession.

 unknown113.jpeg

Œuvres

Théâtre

Platonov (v. 1878), dont le texte a été découvert en 1921.
Ivanov (1887), pièce en quatre actes, un nouvel Hamlet mélancolique
L’Homme des bois ou Le Sauvage ou Le Génie des forêts ou Le Sylvain (1889), comédie en quatre actes
La Mouette (1896)
Oncle Vania (1899-1900) inspiré de L’Homme des bois
Les Trois Sœurs (1901)
La Cerisaie (1904)


Pièces en un acte

Sur la grand-route (1885)
Les Méfaits du tabac (1886 ; 1902)
Le Chant du cygne (1886)
L’Ours (1888)
Une demande en mariage (v. 1888-1889)
Tragédien malgré lui
Une noce
Le Jubilé (1891)


Essais

Un voyage à Sakhaline (1895), comprenant : L’île de Sakhaline, À travers la Sibérie, Correspondance


Romans

Drame de chasse (1884-1885)La Steppe, Prix Pouchkine, 1888

Nouvelles 

Plus de deux cents dont une liste est disponible sur Wikipédia.

D’après Wikipédia.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

145e anniversaire de la naissance de Romain Rolland

Posté par Serge Bénard le 29 janvier 2011

Romain Rolland, né le 29 janvier 1866 à Clamecy (Nièvre) et mort le 30 décembre 1944 à Vézelay, est un écrivain français, lauréat du Prix Nobel de littérature en 1915 .
D’une culture sculptée par la passion de l’art et de la musique (opéra, Michel-Ange, Scarlatti, Lully, Beethoven, amitié avec Richard Strauss) et le culte des héros, il rechercha sa vie durant un moyen de communion entre les hommes.

 unknown27.jpeg

Œuvres

Amour d’enfants (1888)
Les Baglioni (1891). Rédaction. Pièce restée inédite du vivant de l’auteur.
Empédocle (1891). Rédaction. Pièce restée inédite du vivant de l’auteur.
Orsino (1891). Rédaction. Pièce restée inédite du vivant de l’auteur.
Le Dernier Procès de Louis Berquin (1892)
Les Origines du théâtre lyrique moderne (1895). Thèse érudite et un travail approfondi récompensé par un prix de l’Académie française.
Histoire de l’opéra avant Lully et Scarlatti (1895). Thèse de son doctorat ès lettres.
Cur ars picturae apud Italos XVI saeculi deciderit (1895). Thèse latine sur le déclin de la peinture italienne au cours xvie siècle.
Saint-Louis (1897)
Aërt (1897). Drame historique et philosophique.
Les Loups (1898). Drame historique et philosophique.
Le Triomphe de la raison (1899). Drame historique et philosophique.
Danton (1899). Drame historique et philosophique.
Le Poison idéaliste (1900)
Les Fêtes de Beethoven à Mayence (1901)
Le Quatorze Juillet (1902). Drame historique et philosophique.
François-Millet (1902)
Vie de Beethoven (1903)
Le temps viendra (1903)
Le Théâtre du peuple (1903)
La Montespan (1904). Drame historique et philosophique.
Jean-Christophe (1904-12). Cycle de dix volumes répartis en trois séries, Jean-Christophe, Jean-Christophe à Paris et La Fin du voyage, publiés dans Cahiers de la Quinzaine
L’Aube (1904). Premier volume de la série Jean-Christophe
Le Matin (1904). Deuxième volume de la série Jean-Christophe
L’Adolescent (1904). Troisième volume de la série Jean-Christophe
La Révolte (1905). Quatrième volume de la série Jean-Christophe
Vie de Michel-Ange (1907)
Musiciens d’aujourd’hui (1908). Compilation d’articles et études sur la musique.
Musiciens d’autrefois (1908). Compilation d’articles et études sur la musique.
Antoinette (1908). Premier volume de la série Jean-Christophe à Paris
La Foire sur la place (1908). Deuxième volume de la série Jean-Christophe à Paris
Dans la maison (1908). Troisième volume de la série Jean-Christophe à Paris
Haendel (1910)
Les Amies (1910). Premier volume de la série La Fin du voyage
La Vie de Tolstoï (1911)
Le Buisson ardent (1910). Deuxième volume de la série La Fin du voyage
Les Amies (1911). Deuxième volume de la série La Fin du voyage
La Nouvelle Journée (1912). Troisième volume de la série La Fin du voyage
L’Humble Vie héroïque (1912)
Au-dessus de la mêlée (1915). Manifeste pacifiste.
Salut à la révolution russe (1917)
Pour l’internationale de l’Esprit (1918)
L’Âge de la haine (1918)
Colas Breugnon (1919). Récit bourguignon.
Pour l’internationale de l’Esprit (1919)
Liluli (1919). Illustrée avec les bois originaux de Frans Masereel
Déclaration de l’indépendance de l’Esprit, manifeste (1919)
Les Précurseurs (1919)
Clérambault (1920)
Pierre et Luce (1920)
Pages choisies (1921)
La Révolte des machines (1921)
Annette et Sylvie (1922). Tome I de L’Âme enchantée
Les Vaincus (1922)
L’Été (1924). Tome II de L’Âme enchantée
Gandhi (1924)
Le Jeu de l’amour et de la mort (1925)
Pâques fleuries (1926)
Mère et fils (1924). Tome III de L’Âme enchantée
Léonides (1928)
De l’Héroïque à l’Appassionata (1928)
Essai sur la mystique de l’action (1929)
L’Inde vivante (1929)
Vie de Ramakrishna (1929)
Vie de Vivekananda (1930)
L’Évangile universel (1930)
Goethe et Beethoven (1930)
L’Annonciatrice (1933). Tome IV de L’Âme enchantée
Quinze Ans de combat (1935)
Compagnons de route (1936)
Le Chant de la Résurrection (1937)
Valmy (1938). Traduit en allemand par Hilde Wertheim (Autriche), avec des illustrations d’après des dessins de Jean Trubert, Editions Prométhée, Paris 5e, France, Imprimeur Coopérative Étoile, Paris 11e, France
Les Pages immortelles de Rousseau (1938)
Robespierre (1939). Drame historique et philosophique.
La Cathédrale interrompue (1943-45). 3 volumes : 1. La Neuvième Symphonie (1943) ; 2. Les Derniers Quatuors (1943) ; 3. Finita Comœdia (1945, posthume)
Péguy (1945)


Correspondance
Une Amitié perdue et retrouvée : correspondance de Paul Claudel et Romain Rolland, édition établie, annotée et présentée par Gérard Antoine et Bernard Duchatelet, Gallimard, coll. « Les cahiers de la NRF », Paris, 2005. (ISBN 2-07-077557-7).
« Richard Strauss et Romain Rolland »
« L’indépendance de l’esprit » : correspondance avec Jean Guéhenno de 1919 à 1944
« Sigmund Freud et Romain Rolland correspondance 1923-1936″ par Henri Vermorel et Madeleine Vermorel, PUF 1993.
Hermann Hesse et Romain Rolland : D’une rive à l’autre : Correspondance, Albin Michel, 1972.
Chère Sofia : Choix de lettres de Romain Rolland à Sofia Bertolini Guerrieri-Gonzaga, Albin Michel, 1960.

D’après Wikipédie.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Edition 2010 : DBW fait le bilan

Posté par Serge Bénard le 29 janvier 2011


Et il est riche.

Rédigé par Mathilde Levêque, le vendredi 28 janvier 2011 à 18h10


Dans ce qui est devenu un circuit bondé de conférences sur le numérique, Digital Book World semble avoir consolidé son importance dans l’industrie, avec un taux de participation impressionnant.
DBW a clôturé la programmation de cette année avec une panoplie de présentations en fin de journée, qui présentait les résultats d’un sondage sur la redevance des livres numériques, une explication sur le livre électronique d’Amazon et une table ronde visant à établir la forme du paysage de l’édition à venir.
Le consultant éditorial Mark Shatzkin, membres des organisateurs du DBW, a évoqué quelques réponses intéressantes d’un sondage aveugle réalisé sur 130 personnes à propose des redevances sur les livres numériques, certainement l’un des sujets brûlants dans une industrie en pleine transition de l’imprimé au numérique.
Parmi les résultats, Shatzkin a noté que les ¾ des agents pensent qu’un auteur doit avoir un éditeur, autant pour les livres imprimés qu’électroniques. La plupart des sondés croient, sans surprise, que 50% du taux de redevance sur le livre numérique est «justifié», et la plupart des éditeurs pensent que 25 % des recettes nettes sur les livres électroniques, le taux de redevance généralement reconnu aujourd’hui du livre électronique d’aujourd’hui, est juste.
« Il n’est pas étonnant que les redevances aient été payées uniquement par les éditeurs du numérique », a-t-il dit.
Et quand la journée et le DBW ont pris fin après, Shatzkin a entamé une grande conversation avec différents acteurs du monde littéraire numérique, sur le thème « Où serons-nous dans 12 mois ? ».

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/23977-digital-book-world-bilan-numerique.htm

Publié dans Economie du livre, Edition, éditeurs | Commentaires fermés

[Les écrivains de l’Obs] Delfeil de Ton

Posté par Serge Bénard le 29 janvier 2011

Le camarade DDT a un radar pour détecter la bêtise, doublé d’un style qui n’appartient qu’à lui. Et le voilà qui publie son hilarant «Journal de Delfeil de Ton»Ceux qui, pour digérer les nouvelles du monde, se délectent chaque semaine de ses «Lundis» comme on sirote un calvados vénérable, le savent bien: le camarade DDT a un radar pour détecter la bêtise, doublé d’un style qui n’appartient qu’à lui.Ce qu’ils ignorent, en revanche, c’est que cet homme-là fut autrefois le témoin de bien des miracles. Il s’est réveillé à poil dans un champ de betteraves avec la veuve d’un boucher. Une «femme-ersatz», pourtant de fabrication allemande, lui a éclaté au visage (c’était parce qu’il la frappait trop fort, mais n’empêche: «Il fut un temps où la fabrication allemande était renommée. Ils font venir des Turcs et des Arabes dans leurs usines, voilà le travail.»). Des couilles ont poussé dans son poirier: «Au mois de juin! On aura tout vu.»
Delfeil a tout vu, de ses yeux vu, et plus encore. Même l’abbé Mardi son voisin avait de quoi être «pris au dépourvu», «théologiquement parlant». Heureusement pour nous, qui vivons des choses plus prosaïques, Delfeil a tout consigné dans un méticuleux et hilarant «Journal». Heureusement, «Charlie» et «Hara Kiri» l’ont jadis publié. Et heureusement encore, il s’est trouvé un éditeur assez fin pour le convaincre de rassembler tout ça. C’est du nonsense à l’état pur, comme seuls savent le pratiquer certains Anglais, Marcel Aymé, et Delfeil de Ton.

Grégoire Leménager

«Le Journal de Delfeil de Ton», par Delfeil de Ton, Wombat, 160 p., 15 euros.

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître | Commentaires fermés

Le livre du jour – La Mer noire de Kéthévane Davrichewy

Posté par Serge Bénard le 29 janvier 2011

kethevane.jpg

La Mer noire de Kéthévane Davrichewy
par Olivia Phélip, le 25 janvier 2011
La Géorgie, l’exil, l’amour, le temps de la vie qui s’en va… La Mer noire  de Kéthévane Davrichewy  (Sabine Wespieser) est un magnifique texte, qui ourle le récit de cette mer évoquée le temps d’une simple journée à l’occasion des 90 ans d’une dame dont la mémoire ondule avec le ressac  des souvenirs. Un très beau récit, inspiré, poétique, ramassé, qui a été couronné récemment  par le Prix du Roman 2010 Version Fémina-Virgin et qui nous a aussi enchantés, tout comme les membres du jury présidé par Philippe Claudel.
->Visionner aussi l’intervie
w vidéo de Kéthévane Davrichewy
Image de prévisualisation YouTube

Les miroirs de l’exil
C’est une femme. Une femme qui attend. Elle est surnommé Babou et va fêter ses 90 ans. Tout le monde s’affaire autour d’elle, qui va être fêtée comme une reine. Une reine déchue, car son ancien royaume dont elle est veuve et inconsolée s’appelle la Géorgie. Exilée, elle est partie dans sa jeunesse pour se réfugier, en France. Sa vie a eu beau s’accomplir sous d’autres cieux, cet anniversaire lui rappelle la trace sans répit de ce passé si loin, si proche
24h de la vie d’une femme


ketevane1.jpgUne journée. Une seule, pendant laquelle nous allons suivre le destin de cette femme. 24h qui concentrent les mouvements instantanés d’une famille rassemblée pour célébrer leur mère et grand-mère. Au fur et à mesure des préparatifs, la journée grandit et fait office de point de convergence des souvenirs. Babou se rappelle la Géorgie de son enfance,  les odeurs de la Mer Noire, et le goût des  lèvres de son amour de jeunesse.
Une si longue attente
Elle se souvient aussi de l’exil, cet abandon de soi, qui enfouit les images de son histoire dans une sépulture opaque… Mais en ce jour, elle se prépare car elle attend. Ceux qui vont venir la fêter, mais aussi et surtout celui à qui la lie un serment. Dans la grâce d’un récit qui alterne chapitres sur le déroulement de cette journée d’anniversaire et chapitres sur les souvenirs, Kéthévane Davrichewy  écrit un texte d’une grande finesse. Le rythme est aussi ondulant que les pas d’une danse chaloupée. Par la magie des mots, on sent cette Géorgie, on embrasse cette vieille dame et on a le coeur qui bat devant son amoureux.
Les essences de la mémoire
Le livre de Kéthévane Davrichewy est  profondément un récit sur la mémoire, l’enfouissement opaque des souvenirs et l’intensité de leur devenir. Une ode à la rythmique de la vie qui jongle avec l’Histoire. Le style est magnifique, de force et de légèreté, il court comme un murmure, une valse. C’est aussi un livre sur l’immense pouvoir de l’écriture. Kéthévane réussit à nous faire sentir sa terre de Géorgie alors qu’elle ne nous l’a décrit pas et qu’elle-même ne la connaît pas. Et pourtant, le livre est tellement imprégné de son odeur que c’est comme si nous avions fait un voyage par l’intérieur même de cette culture. De même que Babou, la grand-mère, est une femme qui est esquissée, jamais décrite de manière triviale et qui en devient presque universelle parce qu’elle est stylisée. La Mer Noire nous touche au cœur autant qu’à l’âme et Kéthévane tisse un double récit en miroir, celui de la vieille dame et celui de la jeune fille qu’elle fut dans un texte « habité » qui se déroule comme un film. L’espace est concentré comme une essence, le temps est ramassé en quelques heures et c’est une vie qu’il nous ait donné de traverser. Un livre qui à l’image du toast porté par le héros à son héroïne, « à la Géorgie et à toi l’amour de ma vie », est un manifeste pour la trace de l’Histoire, dans l’histoire d’une famille.
Le Prix Version Fémina-Virgin  à l’unanimité
Lors de la cérémonie de remise du Prix, Philippe Claudel, président du jury  a tenu à souligner combien le choix du livre avait été tant par la beauté de l’histoire du livre que pour ses qualités littéraires. Il nous confie : « L’usage de la langue de Kéthévane, qui réinvente les mots, m’a fait éprouver un vrai choc esthétique.  Avec La Mer Noire, nous sommes au cœur de la littérature. Nous tournons autour de l’exil, du présent. Il y a la compression d’une vie et une langue de toute beauté ».
Dominique Bona et Claire Chazal applaudissent et saluent la lauréate avec conviction.
Philippe Grimbert poursuit :
«  Ce livre, qui m’a beaucoup touché est un peu une métaphore de la phrase  «  qu’y a-t-il à l’intérieur d’une noix ?. J’ai aimé que toute l’histoire d’un pays se concentre dans le récit d’une journée. Le personnage est magnifique, cette femme qui attend l’homme aimé. C’est l’histoire d’un peuple, d’une femme. Il y a un suspense et il y a aussi la grande histoire. ».
Très émue Kéthévane Davrichewy a accepté de nous livrer quelques mots à chaud  « Bien sûr, ce livre s’inspire de l’exil politique de mes grands -pères qui ont quitté la Géorgie pour venir en France. Mais j’ai voulu dépasser l’histoire familiale pour atteindre une dimension plus universelle et c’est pourquoi j’ai voulu alterner la mémoire de cet exil, un peu irréel, et le présent de narration. Ce livre était pour moi l’occasion de décrire un voyage humain et un voyage géographique. Ecrire la mémoire des lieux et la mémoire des hommes. ». Une mémoire qui a su apporter par la littérature la puissance d’un morceau d’infini. Pour notre plus grand bonheur.

Source : http://www.viabooks.fr/article/la-mer-noire-de-kethevane-davrichewy-20582

Publié dans Le livre du jour | Commentaires fermés

5 février à Bordeaux (33) – Montaigne à livre ouvert

Posté par Serge Bénard le 29 janvier 2011

Le lycée Montaigne, « à livre ouvert », accueille Jean-louis Debré, Victor Cohen-Hadria, Thierry Beinstigel et Véronique Olmi, en partenariat avec la librairie Mollat.Le samedi 5 février, à partir de 14h00.
Après avoir rencontré les élèves du lycée Condorcet la veille, les quatre auteurs rencontreront samedi après-midi leur public bordelais pour une rencontre-débat autour de leurs derniers ouvrages (que vous pouvez découvrir dans la bibliographie ci-dessous).
L’entrée est libre.
push12416841montaigne.jpg
En guise d’apéritif, vous pouvez réécouter sur notre site la conférence de Jean-Louis Debré, en conférence à la librairie en septembre 2010.
A cette occasion, il avait également accepté quelques instants avant la rencontre de se prêter au jeu de la caméra :
Image de prévisualisation YouTube

Lire la suite :

http://www.mollat.com/evenements/montaigne_a_livre_ouvert-12416841.html

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Rencontres auteurs, signatures, conférences | Commentaires fermés

Prix Oedipe 2011

Posté par Serge Bénard le 29 janvier 2011

La liste finale du prix Œdipe 2011, récompensant un ouvrage de psychanalyse, a été dévoilée. C’est désormais aux lecteurs de désigner de désigner le lauréat, qui sera récompensé lors du prochain Salon du Livre de Paris. Une urne vous attend dans le rayon Sciences Humaines…

Après une première sélection effectuée par les libraires participants à travers tout l’Hexagone,  voici les cinq auteurs retenus pour le prix Œdipe 2011 :

Slavoj Zizek pour Jacques Lacan à Hollywood et ailleurs (Ed. Jacqueline Chambon)

Philippe Lacadée pour Robert Walser, le promeneur ironique. Enseignement psychanalytique de l’écriture d’un roman du réel (Ed. Cécile Défaut )

Pierre Kammerer  pour L’enfant et ses traumatismes. Huit psychanalyses en CMPP (Gallimard)

Miguel de Azambuja pour Et puis, un jour, nous perdons pied (Gallimard)

Gérard Wajcman pour L’Œil absolu (Denoël)

Le prix Œdipe 2011 sera remis lors du prochain Salon du Livre de Paris qui ouvrira ses portes du 18 au 21 mars prochain. Mais, auparavant, c’est désormais à vous lecteurs de voter pour désigner le lauréat.

Lire la suite : http://webmail1j.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=92187&check=&SORTBY=1

Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Sélection finale du Grand Prix des lecteurs Notre Temps 2011

Posté par Serge Bénard le 29 janvier 2011

Posted: 27 Jan 2011 11:00 PM PST

Le 2ème Prix Littéraire des Lecteurs du Magazine Notre Temps a publié sa dernière sélection :

Jean Bernard-Maugiron  Du plomb dans le cassetin Buchet Chastel

Jean-Marc Cosset Paname sniper Odile Jacob

Jean-François Coulomb Vendanges tardives L’Éditeur

Didier Ehretsmann La fille qui caressait les nuages Télémaque

Jean-Louis Gutierres Et même les chiens Le Temps qu’il fait

Claudie Hunzinger Elles vivaient d’espoir Grasset

Jean-Claude Marguerite Le vaisseau ardent Denoël

Marie-Claude Tesson-Millet Foutre la paix aux morts JC Lattès

Jean-Philippe Mégnin La Voie Marion Le Dilettante

Lionel Salaun  Le retour de Jim Lamar Liana Levi

Philippe Sassier Le jour se lève quand la nuit tombe Michel de Maule

remise du Prix aura lieu le vendredi 18 mars au Salon du Livre de Paris. Pour rappel le Prix Littéraire des Lecteurs du Magazine Notre Temps a été attribué au génial “club des incorrigibles optimistes” de JM Guenassia.

Le blog des prix littéraires. Un blog de Prix-litteraires.net.

Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Vu sur AbeBooks – Les pionniers de la bande dessinée

Posté par Serge Bénard le 29 janvier 2011

38ème festival d’Angoulême: la bande dessinée à l’honneur
Du 27 au 30 janvier, Angoulême accueille la 38ème édition du festival international de la bande dessinée. Comme chaque année, cet évènement réunit les passionnés et les professionnels du « neuvième art ». La bande dessinée a su s’imposer comme un moyen efficace pour dépeindre nos sociétés et relater des évènements marquants, comme l’ont fait Marjane Satrapi ou Art Spiegelman. Durant le festival, Angoulême se transforme en une « ville-bibliothèque » où fourmille une concentration extraordinaire de BD et d’ouvrages graphiques.
En cette occasion, découvrez notre sélection de bandes dessinées. Vous y trouverez des ouvrages de collection ainsi que des albums incontournables qui raviront amateurs et passionnés de BD.

piedsnickeles.jpg
Les pieds nickelés Tristan Bernard   : 79 € Publié en 1895 

nouvellesaventures.jpg

Les nouvelles aventures des pieds nickelés : ollé ! ollé ! soyons gais !Tristan BernardPrix : 199 € Exemplaire rare.

gedeoncomedienbenjaminrabier.jpg
Gédéon Comédien Benjamin Rabier Prix : 150 €  Edition originale. Publié en 1929. 

dicktracy.jpg

Dick Tracy the detective Chester GouldPrix : 113 € Edition originale. 1938.

imagerieepinal.jpg
L’Imagerie d’Epinal : Impossible adventures and talesPrix : 956 € 1888. Très rare. Bel exemplaire.

Lire la suite :

http://www.abebooks.fr/livres/festival-angouleme-bandes-dessinees.shtml?cm_mmc=nl-_-nl-_-110129-h00-angouleFA-_-t-redbar

Publié dans Actualité - Événement, Arts graphiques, BD, illustrateurs, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

Palmarès d’auteurs de bande dessinée

Posté par Serge Bénard le 29 janvier 2011

Par Lena Lutaud27/01/2011     | Mise à jour : 19:28   

Le Figaro établit le classement des scénaristes et dessinateurs qui ont vendu plus grand nombre d’albums en 2010. En tête : Christophe Arleston, Jean Van Hamme, Uderzo et Hergé.

1 – Christophe Arleston – Lanfeust, Trolls de Troy – 1,5 million d’exemplaires
51b39f3a2a3311e0b143a9fa947ea339.jpg
Depuis qu’il s’est lancé dans la BD, à la fin des années 1980, ce scénariste de 46 ans a vendu plus de 12 millions d’albums. Ses deux grandes séries d’aventure-fantasy Lanfeust, avec le dessinateur Didier Tarquin, et Trolls of Troy, avec Jean-Louis Mourier, sont déclinées en quarante volumes. Lancé sur Internet comme un film avec bande-annonce, tout nouvel album attire de nouveaux lecteurs qui achètent chaque année 50.000 à 80. 000 exemplaires de chaque tome.

2 – Jean Van Hamme – Blake & Mortimer, Largo Winch, Thorgal, XIII – 1,05 million d’exemplaires
550f05202a3311e0b143a9fa947ea339.jpg
De l’espion amnésique XIII au Viking Thorgal en passant par le milliardaire Largo Winch, Jean Van Hamme a créé quelques-uns des grands héros actuels. À 72 ans, il écrit moins. Mais c’est pour mieux suivre les traductions de son œuvre, les déclinaisons de ses héros par d’autres auteurs et l’adaptation de ses séries au cinéma et à la télévision. Largo Winch II, avec Sharon Stone et Tomer Sisley, sortira en salle le 16 février.

3 – René Goscinny et Albert Uderzo – Astérix – 1 million d’exemplaires
58385e362a3311e0b143a9fa947ea339.jpg
L’année 2010 a été une année «creuse» pour Astérix et Obélix. Aucune nouveauté n’est sortie et pourtant, les Français ont acheté un million d’exemplaires des 34 albums de nos Gaulois préférés. Les neuf tomes publiés par Albert Uderzo après la disparition de René Goscinny (dont le nom apparaît toujours sur les couvertures) figurent parmi les quinze meilleures ventes. Doté d’un budget de 60 millions d’euros, le film Astérix chez les Bretons avec Gérard Depardieu et Édouard Baer sortira au cinéma en 2012.

4 – Hergé – Tintin – 900.000 exemplaires
5b84e4922a3311e0b143a9fa947ea339.jpg
Tintin défie toutes les lois du marketing. Alors qu’aucun nouvel album ne paraît, son fonds se vend tout seul. Les ventes 2010 sont même les meilleures depuis trois ans. «Quand Hergé a signé son contrat, en 1942, il nous a cédé ses droits d’édition jusqu’en 2054», se félicite le directeur général de Casterman, Louis Delas. La sortie du film de Steven Spielberg, en octobre, sera l’occasion de remettre en avant tout l’univers d’Hergé. Si les négociations entre la veuve d’Hergé, Steven Spielberg et la Paramount se passent bien, Casterman pourrait éditer un album tiré du film.

Lire la suite : 

http://www.lefigaro.fr/livres/2011/01/27/03005-20110127ARTFIG00615-le-palmares-des-auteurs-de-bande-dessinee.php

Publié dans Arts graphiques, BD, illustrateurs, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar