• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 28 janvier 2011

Spécial flash 22 h – Sursis pour Borders

Posté par Serge Bénard le 28 janvier 2011

Le site Borders vient d’obtenir de la banque GE Capital la promesse d’un crédit de 550 millions de dollars, afin de restructurer l’entreprise et éviter la faillite. On avait déjà été averti de ce prêt, la nouveauté réside dans ses conditions établies par la banque. Parmi celles-ci, la fermeture du magasin en ligne ; mais l’échec ou la réussite de ce plan tiendra à la capacité de Borders de convaincre ses fournisseurs et créanciers de transformer les 125 millions de dollars de factures impayées en dettes. (http://www.actualitte.com/actualite/23974-borders-argent-sauver-librairie-societe.htm)

Publié dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne, Flashes, Web, moteurs, sites, blogs, réseaux, etc. | Commentaires fermés

Dublin, la bibliothèque de Trinity College

Posté par Serge Bénard le 28 janvier 2011

Bibliothèque de Trinity College
Avec ses deux étages et ses grandes échelles grimpant jusqu’au plafond, la bibliothèque de l’Université de Trinity ressemble à un décor de conte de fées. Ce sont plus de 5 millions d’ouvrages qui la composent, dont notamment le livre de Kells, un impressionnant manuscrit religieux datant du neuvième siècle. On remarquera les statues qui bordent les allées et qui représentent de grands auteurs anglo-saxons. L’entrée coûte environ 10 € par personne. Trinity College Library, dans Trinity College en face du parlement.

Source :

http://www.liligo.fr/blog-voyage/idee-voyage/2011/01/28/un-voyage-dans-les-plus-belles-bibliotheques-du-monde-6619/

Publié dans Bibliothèques du monde | Commentaires fermés

Le numérique et la rémunération des auteurs

Posté par Serge Bénard le 28 janvier 2011

 

 

Le 20 janvier dernier, le président du Syndicat national de l’Edition, Antoine Gallimard, s’est exprimé dans Le Monde sur la question sensible de la rémunération des auteurs sur l’exploitation numérique de leurs œuvres. Zebook.com, par ailleurs adhérent du SNE, se trouve en désaccord complet avec la position officielle du Syndicat. Voici pourquoi.

 


 

La position du SNE est simple : la rémunération d’auteur prévue au contrat d’édition pour l’exploitation première de l’œuvre s’applique au livre physique comme à sa version numérique.

Pour justifier ce point de vue, Antoine Gallimard s’appuie principalement sur deux arguments :

  1. Le numérique représente pour les éditeurs un investissement lourd (production des œuvres, mais surtout création de plateformes de diffusion et de distribution interconnectées avec les revendeurs, mise en place d’un nouveau modèle de suivi commercial). 
  2. « Editer, c’est mettre une œuvre à la disposition des lecteurs, où qu’ils soient, dans une librairie ou devant un écran… C’est une même exploitation qui doit être coordonnée par l’éditeur, à qui il revient d’harmoniser la diffusion de l’œuvre sur ces différents supports et canaux. » (Antoine Gallimard)

 

Zebook.com, structure indépendante, ne conteste évidemment pas la réalité des coûts du numérique, encore mal perçus par le public et les auteurs. Pas plus que la nécessité d’une harmonisation de la diffusion des œuvres.

En revanche, nous constatons que le discours du président du SNE s’articule autour d’un postulat sous-jacent très discutable : celui de livre numérique « homothétique ».

« Homothétique » est un terme employé en fabrication traditionnelle pour désigner l’agrandissement ou la réduction proportionnelle du format d’un livre en vue de sa réédition. Le mot est passé récemment dans le vocabulaire « numérique » pour désigner une version électronique strictement identique à la version papier (format, mise en forme etc.).

Envisagé de façon aussi restrictive, il est évident que le numérique offre très peu d’avantages au consommateur, qui comprend de moins en moins ce qu’on essaye de lui vendre. Une édition numérique qui n’a pas été « pensée » pour ses nouveaux usages n’est rien d’autre qu’un livre, en moins pratique, en plus compliqué.

Défendre l’idée d’un livre numérique « homothétique » est évidemment un incroyable contresens historique et commercial. Mais si cette idée rencontre un tel succès parmi les dirigeants des grands groupes d’édition actuellement, la raison en est avant tout politique : en effet, elle permet de faire entrer les adaptations numériques des œuvres dans le champ de leurexploitation première et non plus seconde.

Or d’après les contrats d’édition pratiqués en France, les éditeurs ont l’obligation d’assurer eux-mêmes l’exploitation première des œuvres dont ils ont acquis les droits.

Lire la suite :

http://www.zebook.com/le-numerique-et-la-remuneration-des-auteurs

Publié dans Actualité - Événement, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Droit d'auteur, propriété intellectuelle, plagiat, pira, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Edition, éditeurs, Numérique, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

Inquiétudes pour les Documentalistes

Posté par Serge Bénard le 28 janvier 2011

Inquiétudes pour les Documentalistes alors que leurs statuts sont dans le collimateur du Ministère.

vendredi 28 janvier


Un projet de circulaire de mission est à l’étude au ministère pour redéfinir les fonctions de documentalistes. Ce projet est sorti le 18 janvier et laisse la profession devant un grand nombre de doutes en particulier sur l’évolution des missions pédagogiques des enseignants documentalistes. Il fait suite à un document (le PACIFI), qui se présente comme un texte officiel de recommandations pour structurer les formations info-documentaires du collège au lycée. Une somme de différentes analyses et inquiétudes est présente sur le site lsignalé ci-dessous.

Dans l’orientation qui se dessine non seulement la fonction enseignante est gommée, mais ce qui se profile aussi c’est une présence maximale dans l’établissent pouvant aller jusqu’à 39 heures par semaine. Cette amplitude horaire permettrait de réaliser les innombrables tâches de gestion qui incomberaient désormais aux docs.

Ce qu’ils redoutent aussi c’est l’ouverture maximale des CDI qui deviendraient alors de learning centres. De plus la du projet de circulaire, du texte sur la fonction de chef de travaux et la référence aux ECDI en lien avec les learning centres il y a quelques mois, laisse bien apparaître le centrage des tâches sur la gestion, la logistique et la satisfaction de l’usager.

Mais là il n’est plus question de « professeur » documentaliste.

Source :

http://www.sundep.org/spip.php?breve74


Publié dans Documentation, documentalistes | Commentaires fermés

Canisy (50) – Médiathèque : plus de 1 000 abonnés de tous âges

Posté par Serge Bénard le 28 janvier 2011

mercredi 26 janvier 2011


Madame Crespy, 83 ans fréquente tout comme le jeune Victoire Bancaud, 13 mois, la bibliothèque intercommunale L'épicerie d'enfance de Canisy.< /> » /></span></font></p>
<p><font face=« Il y a aujourd’hui plus de 1 000 abonnés à la médiathèque l’Épicerie d’enfance »,annonce Chantal Poillion, la responsable de cette structure ludique créée en 2006. Pour le clin d’oeil à Jean Follain, les enfants de moins de 5 ans peuvent utiliser des petits caddies pour faire leur choix d’ouvrage et où l’heure du conte est rebaptisée cette année « l’Épicerie à histoires ». L’idée étant de faire un lien entre le passé et le présent à l’image de cette photographie intergénérationnelle. « Sachant que l’abonnée la plus âgée a 104 ans et le plus jeune a 3 mois et demi ! »

Avec un éventail de public aussi large, la sélection et l’achat d’ouvrages doit permettre à chaque tranche d’âge de trouver son bonheur. « N’oublions pas, ouvrir un livre, c’est déplier le monde ! » L’avantage avec une médiathèque rurale, c’est également la proximité, le lien qui s’établit avec Muriel Lenoan, la bibliothécaire, qui connaît ses usagers et leurs goûts : « Nous achetons ou choisissons des livres dans le bibliobus en pensant à quelqu’un. Les gens nous font part de leurs envies et nous font confiance lorsque nous leur recommandons un ouvrage ».

Contact : médiathèque intercommunale l’Épicerie d’enfance à Canisy. Ouverte le mardi après-midi, le mercredi, le vendredi et samedi matin. Tél. 02 33 05 19 86.

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Moulins (03) – Partager l’amour de la lecture

Posté par Serge Bénard le 28 janvier 2011

Depuis un an, les bibliothécaires de la médiathèque Yzatis ont mis en place des « coups de c’ur » littéraires. Des moments privilégiés pour parler de littérature en toute simplicité.

Deux fois par mois, la médiathèque Yzatis ouvre ses portes aux amoureux de la littérature, aux curieux, adhérents ou non, pour leur faire découvrir et parler de nouveaux livres qui ont séduit des passionnés (jeudi) ou les bibliothécaires (samedi).

En fin d’année, on a parlé de science-fiction, en février, ce sera les mangas, un éclectisme souhaité par Aurélie Polny, une des responsables du site : « Nous souhaitons mettre un coup de projecteur sur des ouvrages, qui sont présentés par des professionnels, des passionnés ou par nous ».

Lors de la dernière séance, Gilles Lacour, de la librairie Le Moulins aux lettres, est venu, non pas pour présenter de nouveaux livres, mais discuter avec passion de la rentrée littéraire de ce début d’année : « Je viens régulièrement rencontrer des lecteurs et nous discutons sur mes propres coups de c’ur. Les participants posent des questions pertinentes et ça débouche sur un véritable échange »

L’échange, c’est ce que souhaitent justement les organisatrices de ces coups de c’ur :

« Le but, c’est de donner aux lecteurs des idées, des informations qu’ils ne trouvent pas forcément dans les magazines et, surtout, ils peuvent discuter avec l’intervenant et échanger leur perception sur un livre ou croiser des regards critiques. Ça aide à choisir ses livres avec un maximum d’informations. Cela permet aussi de découvrir des auteurs un peu moins connus ».

Lire la suite :

http://www.lamontagne.fr/editions_locales/moulins/partager_l_amour_de_la_lecture@CARGNjFdJSsBFRwBBhw-.html

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Librairies, libraires, Promotion du livre et de la lecture, dons de livres | Commentaires fermés

Portrait – Róbert Bognár, un traducteur passionné

Posté par Serge Bénard le 28 janvier 2011

ÉCRIT PAR MIHÁLY RÓZSA

Portrait - Róbert Bognár, un traducteur passionné dans Traductions, traducteurs br%201Photo: Dezső Váli

A l’âge de seize ans, Róbert Bognár s’est fixé trois buts principaux: être un parent jeune, devenir professeur de littérature, et traduire Les Chants de Maldoror de Lautréamont, qui, à l’époque, n’avaient pas encore été traduits en hongrois. Né en 1947 par le plus pur des hasards dans la même ville que Hitler, Braunau en Autriche, Róbert a la chance d’apprendre le français à Casablanca où son père avait travaillé comme attaché commercial. Avec l’aide d’une très bonne professeure du lycée Apáczai de Budapest, Mme Semjén, il s’oriente rapidement pour une carrière où la langue française a un rôle prépondérant.

 

Après avoir décroché son diplôme de professeur de français et de hongrois -avec une thèse sur Lautréamont, bien entendu- il devient professeur au lycée Kölcsey de Budapest, puis journaliste pour quelques années. A 23 ans, il se présente aux Editions Európa avec les premières strophes de ses traductions des Chants de Maldoror. Cette maison d’édition, une des plus respectées en Hongrie, spécialisée dans la publication de la littérature étrangère, est à l’époque un atelier des meilleurs traducteurs du pays avec des chefs prestigieux. L’un d’entre eux, László Lator, par ailleurs excellent poète et écrivain, répond personnellement au jeune professeur en l’encourageant de continuer son travail. En guise d’encouragement suprême, il lui offre de traduire le livre d’un jeune écrivain français. Il s’agit du roman La guerre de Le Clézio. Bon début avec un futur prix Nobel de la littérature et avec une éditrice exceptionnelle, Judit Pór, qui apprend le métier au traducteur débutant. Après La guerre, il travaille sur Eugénie Grandet de Balzac et La vie devant soi de Émile Ajar/Romain Gary. Ce dernier roman -et son traducteur- connait un grand succès en Hongrie (de même que le Vercoquin et le plancton de Boris Vian, devenu rapidement un livre fétiche des jeunes lecteurs).

 

Lire la suite :

 

http://lepetitjournal.com/culture-budapest/71468-potrait-robert-bognar-un-traducteur-passionne.html

Publié dans Traductions, traducteurs | Commentaires fermés

21 mars à Louvain (Belgique) – « Les femmes et les livres aux Pays-Bas méridionaux »

Posté par Serge Bénard le 28 janvier 2011

21 mars 2011
Atelier du GEMCA
Université catholique de Louvain

avec Philippe Martin (Université Lyon 2), Sébastien Afonso (ULB), Annelyse Lemmens(FNRS, UCL)

Programme

Matin

9h : Silvia Mostaccio (UCL), « Les femmes et les livres aux Pays-Bas méridionaux. Synthèse critiques à partir des travaux des étudiants Master, Histoire, Temps modernes »

À partir de 10h des spécialistes du livre réagissent selon leurs compétences : à la recherche de développements possibles et des synergies

10h : Philippe Martin (Université Lyon 2), « L’histoire du livre religieux et les bases de données »
11h : Sébastien Afonso (ULB), « Le livre dans une perspective d’histoire sociale »
12h : Annelyse Lemmens (UCL), « Le livre et les images. Statuts, fonctions et usages du frontispice dans les anciens Pays-Bas »

Après-midi

14h30 : Table ronde, avec l’intervention de Ralph Dekoninck (UCL) et Agnès Guiderdoni (UCL)

16h : fin des travaux

Salle du Conseil
Faculté de philosophie, arts et lettres (FIAL)
Place Blaise Pascal, 1
1348 Louvain-la-Neuve

Publié dans Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie | Commentaires fermés

Camus en ebook : ‘Gallimard respecte le droit d’auteur du Canada’

Posté par Serge Bénard le 28 janvier 2011

 

Face à des monstres, un artisan de la numérisation s’exprime et partage

 

Rédigé par Nicolas Gary, le jeudi 27 janvier 2011 à 18h29

En proposant l’intégralité des oeuvres de Camus en version numérique, Jean-Michel Tremblay, fondateur de la bibliothèque Les Classiques des sciences sociales remplit une mission simple. Donner accès aux oeuvres.

Et en vertu du droit d’auteur canadien, qui précise que les textes tombent dans le domaine public 50 ans après la mort de leur auteur, voilà que Camus se retrouve intégralement dans sa bibliothèque. 

Sans réaction aucune de la France ? « En fait, l’avocate de Gallimard m’a contacté. Elle m’a assuré que la maison respectait la législation sur le droit d’auteur du Canada. Cependant, il m’a tout de même fallu retirer Les Cahiers Albert Camus, qui sont des oeuvres publiées bien après sa mort, en 1960. À ce titre, les textes ne seront disponibles que 50 ans après leur parution, comme le souligne la loi », nous explique-t-il. (notre actualitté)

D’autre part, il s’est engagé à faire figurer une mention précisant les conditions d’utilisation et de téléchargement des oeuvres présentes. Histoire que les internautes soient avertis de ce qu’ils ont le droit ou non, de faire. (voir le site)

 Camus en ebook : 'Gallimard respecte le droit d'auteur du Canada' dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. v-21623

D’autres grands noms de la littérature française arriveront, probablement dans les mêmes conditions. Ainsi, ce sera au tour de Merleau-Ponty, dans le courant de l’année, puis de Bachelard, l’an prochain. Toute une entreprise de numérisation qui a débuté en 1992, et s’est ensuite diffusée sur internet à partir des années 2000.

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/23956-numeriser-camus-domaine-public-canada.htm

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Droit d'auteur, propriété intellectuelle, plagiat, pira, ebooks, livres numériques, livrels, etc., Edition numérique, éditon en ligne | Commentaires fermés

130 anniversaire de la mort de Dostoëvski

Posté par Serge Bénard le 28 janvier 2011

Fedor (Fiodor) Mikhaïlovitch Dostoïevski (en russe : Фёдор Михайлович Достоевский) est un écrivain russe, né à Moscou le 30 octobre du calendrier julien/11 novembre 1821 et mort à Saint-Pétersbourg le 28 janvier du calendrier julien/9 février 1881. Il est généralement considéré comme l’un des plus grands romanciers russes, et a influencé de nombreux écrivains et philosophes.

 unknown112.jpeg

Chronologie des œuvres

1846 : Les Pauvres Gens
1846 : Le Double
1846 : Du danger de se livrer à des rêves ambitieux13
1846 : Un roman en neuf lettres
1846 : Monsieur Prokhartchine
1847 : La Logeuse (autre traduction : L’Hôtesse)
1847 : Les Annales de Pétersbourg
1848 : Polzounkov
1848 : La Femme d’un autre et le mari sous le lit
1848 : Un sapin de Noël et un mariage
1848 : Les Nuits blanches
1848 : Un cœur faible
1848 : Les Récits d’un homme d’expérience
Le Retraité14
Le Voleur honnête
1848 : Le Mari jaloux
1848-1849 : Nétotchka Nezvanova (inachevé)
1849 : Le Petit Héros
1859 : Le Rêve de l’oncle
1859 : Le Bourg de Stépantchikovo et sa population (autre traduction : Carnet d’un inconnu (Stépantchikovo))
1861 : Humiliés et offensés
1860-1862 : Souvenirs de la maison des morts (autre traduction  : Les Carnets de la Maison Morte)
1862 : Une sale histoire
1863 : Notes d’hiver sur impressions d’été
1864 : Mémoires écrits dans un souterrain (autres traductions : Les Carnets du sous-sol, Le sous-sol, Manuscrit du souterrain)
1865 : Le Crocodile
1866 : Crime et Châtiment
1866 : Le Joueur
1868 : L’Idiot
1870 : L’Éternel Mari
1871 : Les Démons (autre traduction : Les Possédés)
1873 : Journal de l’écrivain :
Bobok
Petites images
Le Quémandeur
1874 : Petites images (en voyage)
1875 : L’Adolescent
1876 : Journal de l’écrivain :
Le Garçon « à la menotte »
Le Moujik Maréï
La Douce (autres traductions : Une femme douce, Douce, La Timide)
La Centenaire
1877 : Journal de l’écrivain :
Le Rêve d’un homme ridicule
1878 : Le Triton
1880 : Les Frères Karamazov
1880 : Discours sur Pouchkine

CorrespondanceCorrespondance, en 3 tomes, Édition Bartillat, 2003. Intégrale présentée et annotée par Jacques Catteau ; traduit du russe par Anne Coldefy-Faucard 

CarnetsCarnets : éditions Payot et Rivages, Paris, 2005. Extraits des carnets de l’auteur de 1872 à 1881.

D’après Wikipédia.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar