• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 26 janvier 2011

14 mars à Paris – Charles Nodier et la passion du livre

Posté par Serge Bénard le 26 janvier 2011

JOURNÉE D’ÉTUDE

Lundi 14 mars 2011  |  Paris (75004)

Nodier et la passion du livre

Nodier and the passion for books

Publié le mercredi 26 janvier 2011 par Karim Hammou

RÉSUMÉ

Parmi tous les domaines d’activité du conservateur de la Bibliothèque de l’Arsenal, c’est celui de la bibliophilie qui a été choisie pour thème de réflexion de cette journée. La première question que l’on se posera sera : quel bibliophile fut Charles Nodier ? quels furent ses goûts, ses pratiques tant dans la recherche des livres anciens que dans leur acquisition, leur appropriation par la reliure, notamment… Le second axe sera l’étude des rapports de Nodier avec les bibliophiles de son temps, son influence sur la pratique bibliophilique de ses contemporains et les moyens mis en œuvre.

Lundi 14 mars 2011

Bibliothèque de l’Arsenal

Journée d’études organisée par Élisabeth Parinet (École des chartes) et Hélène Védrine (Université Paris-Sorbonne)  avec le soutien de l’École des chartes, du Centre de recherches sur la littérature du xixe siècle et de l’École doctorale III de l’université Paris-Sorbonne, et de la Bibliothèque nationale de France.

Lire la suite :

http://calenda.revues.org/nouvelle18682.html

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie | 1 Commentaire »

Australie : la technologie s’implante en librairie

Posté par Serge Bénard le 26 janvier 2011

L’ère numérique est souvent perçue comme une menace aux librairies traditionnelles. Mais le lancement hier du magasin Reading’s Ebook, mettant à profit une nouvelle technologie développée à Melbourne, pourrait offrir aux librairies aux librairies indépendantes la possibilité de prospérer dans un monde nouveau. 

Celle-ci développée par la Melbourne Company Inventive Labs permet aux lecteurs d’acheter acheter leurs éditions numériques de leurs livres et de les lire sur n’importe quel appareil équipé d’un navigateur web. Le Reading Store proposait initialement des titres de petits éditeurs, mais des négociations sont en cours pour élargir l’offre à de plus grands éditeurs, voire des multinationales. 

Australie : la technologie s'implante en librairie dans Librairies, libraires v-19043

De grandes chaînes de librairie, à l’imge d’Angus & Robertson ou Dymocks vendent déjà des livres numériques à destination de dispositifs de lecture spécifiques. Mark Rubbo, PDG de Readings, affirme que le concept de son nouveau magasin est une manière de donner pignon sur rue aux librairies et éditeurs indépendants. « Finalement, il sera possible pour d’autres libraires et éditeurs de récréer un espace numérique matériel, au lieu de dépendre de marques de livres numériques, comme Amazon ou Kabo. Ainsi, les lecteurs auront le choix. » (via SMH)

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/23920-australie-librairie-technologie-livres-ebooks.htm

Publié dans Librairies, libraires, Numérique | Commentaires fermés

Roman numérique : l’aventure d’un contenant et d’un contenu

Posté par Serge Bénard le 26 janvier 2011

Nous publierons au cours des cinq prochains jours un feuilleton-réflexion, d’un auteur sur le rapport au texte, au format et plus globalement à l’écriture.

En tant qu’auteur numérique, j’ai un certain privilège : la certitude (à 90%) que la première question que me posera un journaliste ou un observateur ressemblera à « quelle est votre vision de l’édition numérique ? ». C’est une question totalement légitime. Pourtant , j’ai toujours eu le sentiment que l’important reste le contenu : « Que raconte mon roman ? » Il suffit de lire les réactions des lecteurs sur la page Real TV du site Storylab.fr pour s’en convaincre. Alors, je voulais simplement commencer cette tribune en vous décrivant le contenu du fichier numérique nommé Real TV : 

Roman numérique : l'aventure d'un contenant et d'un contenu dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. v-21605Real TV est un roman entre plusieurs genres. Il raconte le week-end, en 1993, de deux ados un peu différents, Rémi et Arnaud, profitant de l’absence des parents du premier (partis à un mariage) pour avoir la maison à eux seuls. Mais ces ados ne prévoient pas de faire une fête avec d’autres potes et surtout d’autres filles. Non, ce week-end sera l’occasion de jouer à la Super Nintendo sur l’écran géant des parents et de louer des VHS au vidéoclub de leur ville : Machin-les-Mines.
Sur ce point de départ digne d’une comédie adolescente des années 80, Real TVs’enfonce, au fil des chapitres (ici des épisodes), dans un univers plus sérieux et fantastique. Ce roman s’inspire des séries et des films américains, pays et rêves vers lesquels ces deux « héros » dirigent constamment leurs regards. Real TVtraite aussi du passage vers l’âge adulte à travers l’épreuve classique vécue par de nombreux personnages du cinéma hollywoodien. Mais ici, les choix de ces adolescents atypiques seront pour le moins surprenants, générant des répercussions troublantes pour le lecteur. Real TV est un roman qui se veut distrayant, mais aussi un regard sur la génération actuelle des trentenaires et la culture qui les a façonnées.

Lire la suite : http://www.actualitte.com/actualite/23921-auteur-ecrire-livre-numerique-raconter.htm

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., ebooks, livres numériques, livrels, etc. | Commentaires fermés

Requins d’eau douce – Heinrich Steinfest

Posté par Serge Bénard le 26 janvier 2011

Requins d’eau douce – Heinrich Steinfest dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc.

 Sur le Blog d’Yspaddaden

Il y a des jours où je suis prête à tout pour lire un bon roman policier. Même à lire autrichien. Mais pas n’importe quel autrichien, car même si je n’avais jamais entendu parler de Heinrich Steinfest, l’éditeur  nous dit qu’il est un auteur culte en Allemagne, quatre fois lauréat de prix littéraires policiers : ça en impose.

Me voilà donc partie dans cette intrigue a priori un peu loufoque : un cadavre est retrouvé dans une piscine au sommet d’un immeuble viennois, il a été dévoré par un requin. Sans avoir fait Hypokhâgne, le lecteur comprend bien que Vienne n’est pas au bord de la mer… Par contre, d’autres éléments du roman ont dépassé mes maigres connaissances philosophiques, je ne m’en prends qu’à moi, mais de fait, je n’ai pas pu l’apprécier autant qu’il se devrait. C’est que l’inspecteur Lukastik, chargé de l’enquête, ne sort jamais sans son exemplaire du Tractatus du philosophe et logicien autrichien Ludwig Wittgenstein.

Lire la suite : http://yspaddaden.wordpress.com/2011/01/26/requins-deau-douce-heinrich-steinfest/

Requins d’eau douce

Heinrich Steinfest traduit de l’allemand par Corinna Gepner
Carnets Nord, 2011
ISBN : 978-2-35536-047-3 – 392 pages – 20 €

Nervöse Fische, parution en Allemagne : 2004

 

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres, Le livre du jour | Commentaires fermés

Andernos-les-Bains (33) – Modiano à la médiathèque

Posté par Serge Bénard le 26 janvier 2011

 Patrick Modiano a obtenu le Goncourt en 1978.  Photo C. E.

Patrick Modiano a obtenu le Goncourt en 1978. PHOTO C. E.

Vendredi 28 janvier la médiathèque propose un café littéraire, un moment consacré à l’œuvre de Patrick Modiano.

Le journaliste Olivier Mony et Éric Puech, commissaire d’exposition, vouent la même passion à Patrick Modiano.

Ils proposent donc un moment d’échanges consacré à cet écrivain, français né à Boulogne-Billancourt en 1945 et auteur d’une trentaine de romans dont « Rue des boutiques obscures », Prix Goncourt en 1978.

Modiano est le lien qui les relie pour le bonheur des lecteurs

À la médiathèque, à 19 heures, le 28 janvier 2011. Gratuit, ouvert à tous. Renseignements au 05 56 03 93 93.

Source :

http://www.sudouest.fr/2011/01/26/modiano-a-la-mediatheque-300831-2729.php

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

28 au 30 janvier à Nîmes (30) – 10e Festival de la biographie

Posté par Serge Bénard le 26 janvier 2011

Le 10e Festival de la biographie se tiendra à Nîmes du 28 au 30 janvier 2011.

couvsalonbiographie1.jpg
Cette année le festival de la biographie se déroulera du 28 au 30 janvier 2011 à l’espace Carré d’art de Nîmes. Cette 10e édition réunira 100 auteurs présents pour une série de dédicaces, de discussions d’expositions et de projections. Seront présents, Charles Dantzig, Gonzague Saint Bris Jean-Pierre Luminet et bien d’autres.

Voici, en exergue du programme, quelques conférences susceptibles de vous intéresser autour de nos auteurs :

Samedi 29 janvier à 17h30-salle de conférenProjection de “Romain Gary, le roman du double” de Philippe Kholy
Le 2 décembre 1980, Romain Gary se donne la mort. Nul ne sait alors qu’en même temps que lui, disparaît Emile Ajar, écrivain fabriqué de toutes pièces. Ainsi prend fin la plus grande mystification de l’histoire littéraire du XXème siècle, qui aura permis à son créateur d’obtenir deux fois le prix Goncourt, d’abord en 1956 pour « Les Racines du ciel », puis en 1975 pour « La vie devant soi ».

Dimanche 30 janvier à 11h00 – Salle de conférence.
Projection de “Boris Vian, la vie jazz” de Philippe Kholy
Ce film est le seul « portrait musical » jamais fait sur Boris Vian pour le 50e anniversaire de sa mort, par le réalisateur de « Callas Assoluta », documentaire français le plus diffusé dans le monde en 2008. Bien que l’on connaisse Boris Vian comme un auteur de romans, on pouvait lire sur sa porte : « ingénieur et musicien ». Ayant appris sa fragilité cardiaque, le jazz a imprimé son rythme à sa vie. Une histoire poignante, celle d’un artiste inclassable et surtout d’un homme hors du commun.

Retrouvez l’Avant-programme en cliquant-ici.

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

2 février – Nouveau livre de Pierre Lemaitre

Posté par Serge Bénard le 26 janvier 2011

Parution chez Albin Michel le 2 février prochain du nouveau livre de Pierre Lemaitre, Alex.  On retrouvera dans ce nouveau roman les personnages de « Travail Soigné ».Pierre Lemaître, qui déclare « je ne cherche à écrire que des livres qu’Hitchcock aurait voulu filmer », porte à son comble, sans le moindre artifice ni trucage, l’art du suspense et de la peur.

Publié dans À paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. | Commentaires fermés

France 2 présentera sa relecture d’«A la recherche du temps perdu» en février

Posté par Serge Bénard le 26 janvier 2011

France 2 proposera les 1er et 2 février prochains en première partie de soirée le téléfilm A la recherche du temps perdu, l’adaptation des écrits de Marcel Proust. La réalisatrice Nina Companeez s’est attaquée pour la première fois à l’intégralité de la monumentale œuvre de l’écrivain français.

Nina Companeez a fait le choix de démarrer le récit aux 20 ans du narrateur, personnage qui explore ses souvenirs sans jamais citer son nom.

Plus que le ravivement de la mémoire, A la recherche du temps perdu est un récit d’apprentissage où le narrateur, élevé dans un cocon par sa mère et sa grand-mère, connaîtra tour à tour l’amour et le bonheur mais également la désillusion, la souffrance, la jalousie ou le deuil.

Micha Lescot endossera ce rôle, entouré par Dominique Blanc, engagée pour incarner Madame Verdurin, Valentine Varela (la duchesse de Guermantes), Didier Sandre (le baron de Charlus), Bernard Farcy (le duc de Guermantes), Catherine Samie (la grand-mère) ou Dominique Valadié (la mère).

couvproustswan.jpg   couvproustfleurs.jpg

L’adaptation sera découpée en deux volets d’une centaine de minutes chacun, diffusés mardi 1er et mercredi 2 février en première partie de soirée.

Publié dans Adaptations, préquelles, cinéma, télévision, etc. | Commentaires fermés

Rethink Books : rendre tous les livres sociaux

Posté par Serge Bénard le 26 janvier 2011

Rethink Books est une start-up dont le projet est d’ajouter une interface sociale à tous les livres, quelque soit le support sur lesquels vous les consultez (même si pour l’instant, ça ne fonctionne que sur iPad). L’idée est de pouvoir partager facilement sélections et annotations via les sites sociaux comme le montre la vidéo qu’ils ont mis en ligne. Comme le soulignait le New York Times à la sortie du service en novembre, le problème que rencontre le système pour l’instant est qu’il n’est disponible que pour des livres du domaine public, puisqu’il faut que tout le monde puisse partager les contenus pour voir les notes ou les sélections des uns et des autres. Un inconvénient assez majeur au développement du système, il faut bien le reconnaître.

Image de prévisualisation YouTube
Une fois que vous aurez téléchargé l’application et apprécié la vidéo, je vous invite à aller faire un tour sur le blog de Rethink Books, plutôt stimulant. Ils évoquent ainsi “le moment Napster” (qui fait écho au “moment e-book”, cher à Virginie Clayssen, qui décrit pourtant presque le contraire puisque le moment e-book évoque ce moment où l’on place les contenus dans un canal de distribution particulier). Le moment Napster, désigne l’inverse : ce moment d’explosion créative où la création de contenu dépasse la capacité du canal de l’absorber…

Lire la suite : http://lafeuille.blog.lemonde.fr/

Publié dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse, ebooks, livres numériques, livrels, etc. | Commentaires fermés

Québec – Prix des libraires 2011, les finalistes annoncés

Posté par Serge Bénard le 26 janvier 2011

Prix des libraires 2011, les finalistes annoncés

La conférence de presse visant à dévoiler les livres finalistes du Prix des libraires du Québec 2011 s’est déroulée ce matin à la Grande bibliothèque. La comédienne Catherine Trudeau, porte-parole du Prix, ainsi que plusieurs libraires du comité ont ainsi été invités à présenter et à commenter la sélection.

Cette célébration annuelle, coordonnée pour la 18e année par l’Association des libraires du Québec, comporte deux catégories: «Roman québécois» et «Roman hors Québec». Elle vise à honorer des auteurs dont les œuvres se sont imposées aux libraires par leur qualité littéraire et leur originalité. Le Prix des libraires du Québec a en outre pour mission de repérer de nouveaux talents et de souligner l’accomplissement d’auteurs établis.

Le Prix des libraires du Québec célèbre la curiosité, le dévouement et le professionnalisme des libraires. Il met également en lumière le rôle qui est le leur: celui de prendre le pouls de la production éditoriale d’ici et d’ailleurs, de se laisser émouvoir, surprendre, voire choquer par les livres. La suite est affaire de rendez-vous entre le libraire et le lecteur, entre le lecteur et le texte. Le libraire incarne donc un maillon essentiel de la chaîne du livre.

FINALISTES 2011

CATÉGORIE ROMAN QUÉBÉCOIS
Je voudrais qu’on m’efface, Anaïs Barbeau-Lavalette (Hurtubise)
La canicule des pauvres, Jean-Simon DesRochers (Les Herbes rouges)
La constellation du lynx, Louis Hamelin (Boréal)
Réussir son hypermodernité et sauver le reste de sa vie en 25 étapes faciles, Nicolas Langelier (Boréal)
Petite armoire à coutellerie, Sabica Senez (Leméac)

CATÉGORIE ROMAN HORS QUÉBEC
Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, Mathias Enard (Actes Sud)
L’homme inquiet, Henning Mankell (Seuil)
Purge, Sofi Oksanen (Stock)
Rosa candida, Audur Ava Ólafsdóttir (Zulma)
Sukkwan Island, David Vann (Gallmeister)

Composé uniquement de libraires, le comité de sélection soumettra dès aujourd’hui cette liste à tous les libraires du Québec, qui éliront, le 9 mai prochain, le gagnant de chacune des catégories. Rappelons que l’ensemble des libraires québécois, issus des librairies indépendantes, des coopératives en milieu scolaire, du Groupe Archambault, du Groupe Indigo et du Groupe Renaud-Bray, seront appelés à voter.

La cérémonie de remise aura lieu le lundi 9 mai 2010 à 19h au Lion d’Or à Montréal. Lors de cet événement, le lauréat québécois se verra attribuer une bourse de 2 000 $ du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, ainsi qu’une œuvre de l’artiste Louis-Georges L’Écuyer, que recevra également le lauréat hors Québec. De plus, l’Association internationale des études québécoises (AIEQ) offre au lauréat québécois la possibilité de faire une tournée de promotion dans l’un des pays étrangers où elle a des membres. Le dévoilement sera agrémenté d’une mise en lecture d’extraits des œuvres finalistes par des comédiens de renom, dont Catherine Trudeau.

Au sujet du Prix des libraires du Québec
Depuis sa création en 1994, l’événement a permis de souligner le travail de cent soixante-dix finalistes et de récompenser l’imagination de trente-quatre lauréats, en plus d’attribuer une mention spéciale en 2007. En 2010, ce sont Dany Laferrière (L’énigme du retour, Boréal) et R.J. Ellory (Vendetta, Sonatine) qui ont remporté les honneurs. Le Prix des libraires du Québec a un impact en librairie, où plus de 3 000 exemplaires supplémentaires de chaque œuvre primée peuvent être écoulés au cours des semaines qui suivent le grand dévoilement.

Le Prix des libraires du Québec annonce par ailleurs que son site Internet sera entièrement revitalisé, pour plus de convivialité et de dynamisme.

www.prixdeslibraires.qc.ca

Source : http://patwhite.com/node/12018

Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar