Accueil Bibliophilie, imprimés anciens, incunables Un « Grand Tour » des prisons au siècle des Lumières

Un « Grand Tour » des prisons au siècle des Lumières

Commentaires fermés
0
60

24 janvier 2011

Par Interfaces/fonds anciens BU Lyon

L’organisation par la BIU Lsh de journées d’étude sur « Psychiatrie et prison : la question du soin aux personnes détenues » les 3 et 4 février 2011 offre l’occasion de présenter une des premières enquêtes sociales consacrées aux prisons. Il s’agit de The state of the prisons que la bibliothèque possède dans une traduction française de 1791.

L’auteur, John Howard, s’intéresse au sort des détenus dès 1773. Touché par la découverte de la misère régnant dans la prison de Bedford -il est alors « high-sherrif » du comté- il décide d’inspecter toutes les maisons de force de Londres (White-Chapel, Newgate…) et d’Angleterre.

Un « Grand Tour » des prisons au siècle des Lumières dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables Prison-de-Newgate-300x200

Prison de Newgate (vol. II, pl. 20). « Etat des prisons, des hôpitaux et des maisons de force ». Paris : Maradan, 1791. 2 vol. Cote BIU Lsh : 68763/1 et 68763/2

De 1775 à 1790, Howard entreprend un « Grand Tour » des prisons de France, de Suisse, d’Allemagne, de Russie, d’Espagne… Ses visites, nombreuses – de 1775 à 1777, il se rend dans 230 institutions différentes - sont consignées dans l’Etat des prisons qui paraît pour la première fois en 1777. Cette étude, novatrice par son ampleur géographique et par sa méthode, constitue l’une des premières études comparatives de l’Europe carcérale.

Le philanthrope décrit avec précision les conditions de vie des prisonniers. Il dénonce l’absence de considérations hygiéniques, l’insuffisance des soins, les cachots… Des pistes pour améliorer les conditions de détentions sont proposées, elles inspireront le vote en Angleterre du Penitentiary House Act (1779). Howard préconise de donner un salaire aux geôliers pour éviter qu’ils ne rançonnent les détenus et de distinguer l’enfermement des criminels, des prisonniers pour dettes et des « insensés ». Enfin il remet en cause l’utilisation de la torture et des châtiments corporels comme celui du « manteau espagnol ».

Lire la suite : http://bibulyon.hypotheses.org/853

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Lire et relire – Joseph Conrad, Typhon

Joseph Conrad Typhon roman Traduit de l’anglais par André Gide La Bibliothèque électron…