• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 25 janvier 2011

Un « Grand Tour » des prisons au siècle des Lumières

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

24 janvier 2011

Par Interfaces/fonds anciens BU Lyon

L’organisation par la BIU Lsh de journées d’étude sur « Psychiatrie et prison : la question du soin aux personnes détenues » les 3 et 4 février 2011 offre l’occasion de présenter une des premières enquêtes sociales consacrées aux prisons. Il s’agit de The state of the prisons que la bibliothèque possède dans une traduction française de 1791.

L’auteur, John Howard, s’intéresse au sort des détenus dès 1773. Touché par la découverte de la misère régnant dans la prison de Bedford -il est alors « high-sherrif » du comté- il décide d’inspecter toutes les maisons de force de Londres (White-Chapel, Newgate…) et d’Angleterre.

Un « Grand Tour » des prisons au siècle des Lumières dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables Prison-de-Newgate-300x200

Prison de Newgate (vol. II, pl. 20). « Etat des prisons, des hôpitaux et des maisons de force ». Paris : Maradan, 1791. 2 vol. Cote BIU Lsh : 68763/1 et 68763/2

De 1775 à 1790, Howard entreprend un « Grand Tour » des prisons de France, de Suisse, d’Allemagne, de Russie, d’Espagne… Ses visites, nombreuses – de 1775 à 1777, il se rend dans 230 institutions différentes - sont consignées dans l’Etat des prisons qui paraît pour la première fois en 1777. Cette étude, novatrice par son ampleur géographique et par sa méthode, constitue l’une des premières études comparatives de l’Europe carcérale.

Le philanthrope décrit avec précision les conditions de vie des prisonniers. Il dénonce l’absence de considérations hygiéniques, l’insuffisance des soins, les cachots… Des pistes pour améliorer les conditions de détentions sont proposées, elles inspireront le vote en Angleterre du Penitentiary House Act (1779). Howard préconise de donner un salaire aux geôliers pour éviter qu’ils ne rançonnent les détenus et de distinguer l’enfermement des criminels, des prisonniers pour dettes et des « insensés ». Enfin il remet en cause l’utilisation de la torture et des châtiments corporels comme celui du « manteau espagnol ».

Lire la suite : http://bibulyon.hypotheses.org/853

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Iran – La coiffeuse qui fait lire une ville

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

Elle a transformé son salon de beauté en une bibliothèque et un lieu d’échanges. Des Iraniennes s’y retrouvent pour étancher leur soif d’apprendre.

Publié dans Châtelaine de février 2011 | © Les Éditions Rogers ltée

 

 

Iran - La coiffeuse qui fait lire une ville dans Lecture, lecteur, lectorat lire-une-ville-1

Farkhondeh a fait sortir les Iraniennes de leur cuisine.

Ici, elles entrent sans rendez-vous. Femmes au foyer en tchador noir, adolescentes aux mèches dépassant du foulard, étudiantes sans le sou, elles sont des dizaines à se presser chaque jour devant la porte de Farkhondeh Gohari à Shahr-e Rey, ville populaire du sud de Téhéran. Avec une seule requête : quel livre emprunter cette semaine? « Il y en a pour tous les goûts : des livres de cuisine, des romans de Dostoïevski, des essais de Jean-Paul Sartre, des méthodes d’anglais, des poèmes persans. Quoi qu’on lise, la lecture libère l’esprit », dit-elle. 

Farkhondeh Gohari, habillée d’un voile clair et d’un manteau informe, n’est pas une rebelle. Rien à voir avec les filles du nord de la capitale qui narguent les gardiens de la morale islamique en arborant des foulards très colorés. Ni avec certaines féministes qui finissent au cachot pour avoir dénoncé le régime et sa discrimination envers les femmes. Pourtant, 32 ans après la révolution islamique de son pays, ce petit bout de femme tout en rondeurs bataille, sans faire de bruit, en faveur d’une plus grande émancipation des Iraniennes. Avec pour seules armes quelques livres empilés sur de modestes étagères en bois. 

Voilà 17 ans déjà que, par un beau matin de mars, cette quinquagénaire au caractère bien trempé, mère de quatre enfants, a décidé, sur un coup de tête, de transformer son salon de beauté en un salon de lecture. Un pari fou, couronné de succès. « Ça a commencé avec 50 livres d’occasion. Aujourd’hui, j’ai une sélection de plus de 7 000 ouvrages! » se félicite-t-elle.

Lire la suite : http://fr.chatelaine.com/reportages/entrevues/article.jsp?content=20110118_104521_3228

Publié dans Lecture, lecteur, lectorat, Promotion du livre et de la lecture, dons de livres | Commentaires fermés

Spécial Angoulême : l’insoutenable déliquescence de la bande-dessinée

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

 

Dessin de GA

Pendant que Brad Pitt descend les marches de Cannes en costard, avant d’aller rejoindre une escort-girl a moitié nue allongée sur le sofa en cuir de sa suite royale, le dessinateur de BD, lui, après une longue journée de dédicaces sous des tentes mal chauffées, remonte péniblement la rue de la gare d’Angoulême sous la pluie avant d’aller retrouver son hôtesse, une mamie à poil dur, un bol de soupe à l’oignon à la main.

Tel est la destinée du dessinateur de bédé, mais longue et difficile est la route avant d’avoir l’immense privilège de faire partie de la grande famille de la bande dessinée. C’est d’ailleurs très difficile de parler du métier de dessinateur sans faire un état des lieux sévére de ce qui est vendu comme de la culture en France.

Je pourrais effectivement m’étendre un peu plus longuement sur les conditions de travail des auteurs de BD, et tenter de démystifier un peu l’image surannée que s’en font parfois les lecteurs, mais le fait est que l’individualisme forcené inhérent à cette profession place de facto tout contradicteur en porte-à-faux vis à vis de ses collègues et de ses employeurs.

Et puis il serait bien simpliste que de vouloir rendre responsables « les méchants éditeurs » d’une situation qui résulte justement plutôt du « trop plein » d’intermédiaires qu’il y a aujourd’hui entre l’auteur et son éditeur.

Lire la suite :

http://www.rue89.com/un-crayon-dans-la-tete/2011/01/24/special-angouleme-linsoutenable-deliquescence-de-la-bande-dessinee


Publié dans Actualité - Événement, Arts et métiers du livre et de l'édition, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Edition, éditeurs, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées, Foires et salons du livre, Genres (romans, essais, poésie, polar, BD, etc.) collections, beaux livres | Commentaires fermés

La Réunion – Moniteurs de la Bibliothèque Universitaire

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

 

 

J’avais déjà parlé de ma situation il y a quelques mois. En effet, étudiante à l’Université de la Réunion, j’exerce la fonction de « monitrice » au sein du Service Commun de la Documentation, sur le campus du Moufia. Vous savez ce qu’est un moniteur ? D’après le texte de loi défini par le Sénat, les moniteurs sont des étudiants de 2e cycle, employés au service des Bibliothèques Universitaires. Selon ce même texte, un moniteur est là pour palier aux éventuelles absences de collègues titulaires et contractuels, participer au rangement des ouvrages, à l’accueil et à l’information au public. Ils sont indispensables au bon fonctionnement de la Bibliothèque. Mais dans les faits, savez vous quelle est notre situation ? Quel étudiant sait ce qu’est un « moniteur » ? 

Hé bien voilà concrètement comment se passent les choses . Moi comme mes collègues et amis moniteurs, nous devons essuyer l’impolitesse de certains étudiants, l’arrogance de certains professeurs à l’égard de nos si jeunes âges, et tout cela chaque jour, pour à peine 450 € par mois, les mois ou nous somme payés. Personnellement, je me fais souvent insulter par des étudiants. Pourquoi ? parce que parmi nos diverses fonctions, nous devons également surveiller la bibliothèque, empêcher le bruit, faire des rondes pour repérer d’éventuels boissons sucrées et autres nourritures interdites dans la bibliothèque, veiller à ce que les portables ne soient pas utilisés… 

Lorsque l’on est moniteur, il est également possible de se faire réveiller à 8h du matin pour se voir appeler à remplacer un collègue en fin de journée, sachant que 6h de cours auront déjà bien rempli notre journée. Et tout cela bien sûr sans salaire à la fin du mois. 

C’est donc la 3e fois que nous, moniteurs, depuis le mois de mai, travaillons sans contrats pendant plus de 2 semaines. Nous n’avons pas été payés en mai et en juin 2010. Nous avons perçu ses salaires fin juillet 2010. De retour le 3janvier 2011, premier jour d’ouverture de la Bibliothèque droit/ lettres, car bien sûr, 2 semaines de vacances nous étaient plus que largement suffisante. Que faire à 23 ans pendant les vacances de Noël ? Rien voyons, à 23 ans, pas besoin de vie sociale ni d’avoir d’amis, ni de voir sa famille résidant dans les Sud de l’île après 6mois passés dans « la grande ville ». Ceci étant, aujourd’hui nous somme le 24 janvier 2011, nous n’avons signé aucun contrat. ( après tout, contrat contrat, on est agaçants à vouloir une situation régulière… ce n’est pas grave, si je me fais encore un lumbago à ranger des boîtes d’archives sur des étagères de 3 m 50 de haut et de près de 100 kilos,… un détail ! on est jeunes, un lumbago, une angine à cause de la climatisation, pffft… ce n’est rien !) Oui, 3 mois sans contrats, sur 7 mois, c’est raisonnable, ne trouvez vous pas ?

Lire la suite : http://www.zinfos974.com/Moniteurs-de-la-Bibliotheque-Universitaire_a25056.html?com

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Médiathèque de Garlin (64) : c’est pour avril

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

Publié le 24 janvier 2011

 

 

  • Médiathèque de Garlin (64) : c'est pour avril dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs 440x290_1470406

     

    Une équipe de bénévoles participe à la préparation des collections de la médiathèque. © Marie-Anne Sommesousla Bibliothécaire

  • 440x290_1470403 dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs

     

    Anna Cassagnau

 

 

L’ouverture de la médiathèque est prévue en avril mais sa responsable a déjà été recrutée et un groupe de travail prépare les achats et les aménagements.

Le conseil municipal a choisi d’offrir à la population, dans le cadre de son projet culturel et en complément du cinéma, une médiathèque. Le déménagement des résidents de la maison Saint-Pierre vers l’EHPAD, a libéré un espace, qui après travaux, aura pour nouvelle vocation d’accueillir la médiathèque. Sa responsable a été recrutée et a déjà pris son service bien que l’ouverture soit prévue pour le mois d’avril.

Anna Cassagnau est née il y a 27 ans à Carrère. Après un Deug histoire-géographie, option informatique, elle a suivi à Toulouse un master IUP Ingénierie documentaire et édition, spécialité « bibliothèque », tout en passant avec succès le concours d’assistant qualifié du patrimoine et des bibliothèques.

Lire la suite : http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2011/01/24/mediatheque-c-est-pour-avril,176677.php

 

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Répertoire de la LILA : Le Répertoire de Référence de la Librairie Ancienne

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

 

Répertoire de la LILA : Le Répertoire de Référence de la Librairie Ancienne dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables image2

La nouvelle édition du Répertoire sera présentée à Stuttgart, à l’occasion de la 50eme Foire Internationale du Livre Ancien fin Janvier 2011. Ce Répertoire contient les noms, les adresses et les spécialités de tous les libraires affiliés à la LILA membres des 23 associations nationales et répartis dans 33 pays. Les libraires des associations nouvellement admises au sein de la LILA (Chine, Hongrie, Russie) y figurent aussi. Le Répertoire est distribué gratuitement dans toutes les foires du livre ancien organisées sous les auspices de la LILA.

 

Source : http://www.ilab.org/

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables | Commentaires fermés

Montréal – Des politiques de prêt pour les usagers

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

Une constante, un peu partout en Occident, on constate une diminution assez marquée du prêt dans les bibliothèques publiques. Les Bibliothèques publiques de Montréal semblent résister à cette vague de fond. Le prêt de documents n’a de cesse d’augmenter depuis les 4 dernières années : variation de 20,9 % entre 2006 et 2009.

Cette augmentation est principalement attribuable aux différentes mesures que nous avons prises dans le cadre de notre plan de consolidation du réseau : bonification importante des heures d’ouverture, personnel supplémentaire pour la médiation, instauration de la réservation en ligne avec livraison des documents dans la bibliothèque de son choix, augmentation des activités d’animation et de médiation en bibliothèque et sur le Web, offre numérique variée, utilisation des médias sociaux pour la promotion de nos services, etc.

Nous sommes toutefois convaincus que nous pouvons offrir un meilleur service à la population en harmonisant l’ensemble de nos politiques d’emprunt de document. Nous recevons de plus en plus de doléances des citoyens qui ne comprennent pas pourquoi on peut réserver un film ou un manga dans une bibliothèque alors que c’est impossible dans une autre. Pourquoi la durée de prêt d’un DVD varie d’une bibliothèque à l’autre? Pis encore, pourquoi la réservation d’un document est-elle officiellement permise dans une bibliothèque et dans les faits, pas honorée?

Souci de mieux servir sa clientèle locale? Au contraire, nous pensons que les usagers de proximité seront mieux servis en pouvant se prévaloir de l’ensemble de l’offre documentaire présente dans les 43 bibliothèques du réseau montréalais.

Cette problématique avait été largement commentée dans un billet produit par Nicole St-Vincent le 3 avril 2009 :  Retomber sur terre.  Nous relançons le débat.  Réflexion et action.

Lire la suite :

http://espaceb.bibliomontreal.com/2011/01/22/des-politiques-de-pret-pour-les-usagers/

Publié dans Bibliothèques du monde | Commentaires fermés

Le Médiator, le laboratoire Servier et l’éditeur Kermarec

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

Avec tant de protagonistes entre les trois, et surtout, un livre en passe d’être réhabilité

 

Rédigé par Cecile Mazin, le lundi 24 janvier 2011 à 15h59

 

Le Breton a la tête dure, c’est là son moindre défaut. Et dans le cas Kermarec, sa plus belle qualité. Charles, de son prénom attend avec impatience le verdict qui sera rendu demain, pour l’ouvrage Mediator 150 mg, Combien de morts ?

Parce qu’en l’occurrence, les laboratoires Servier qui avaient encore un tant soit peu le vent en poupe, à l’époque de la sortie, avaient tenté de faire interdire le sous-titre du livre. (notre actualitté) « À 62 ans, je ne suis plus naïf. Les laboratoires Servier sont procéduriers et je m’attendais à des procès. C’est pour cela que chaque mot écrit sur la couverture et dans ce livre avait été pesé au trébuchet », précise-t-il à l’AFP.

Mais voilà… entre temps, l’opinion publique a largement été sensibilisée aux problématiques du Médiator. Irène Frachon, l’auteure, a même été entendue dans le cadre de l’enquête en cours sur le médicament, qui aurait provoqué entre 500 et 2000 décès. Finalement, Combien de morts… quoi de plus normal comme interrogation ?

« Je m’attendais à ce qu’il y ait une chaîne de responsabilités, je croyais que des choses avaient échappé aux gens et que quand ils allaient le comprendre, les bonnes décisions seraient prises. C’est beaucoup plus grave que ça, la totalité de ces données scientifiques assez simples – un poison qui ne sert à rien – étaient déjà dans les mains de l’Afssaps depuis plus de dix ans », expliquait-elle mi-janvier. (Le Figaro)


Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/23882-mediator-servier-kermarec-frachon-livre.htm

Publié dans Actualité - Événement, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils, Edition, éditeurs | Commentaires fermés

Une traduction pirate de Harry Potter frappe la Russie

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

 

Image Harry Potter ne trouve pas de temps pour se reposer. D’abord, il a été electronized quelques heures après la sortie officielle de 
Harry Potter et le Prince de Sang-moitié
 , puis quelques dimwits 
vendu
 des copies illégales sur eBay, tout en même temps un couple de fanatiques allemands professionnellement 
traduit
 le texte anglais en allemand (et a maintenu la traduction à eux-mêmes, au moins). Maintenant Moscow Times 
rapports
 qu’un non autorisée de Russie Half-Blood Prince de traduction a été publiée sur des sites russes: 

Citation: lecteurs russes ont pu dévorer une traduction non autorisée du premier chapitre du livre 672-page web gratuite sur certainssites dès Juillet 18. Trois chapitres plus suivie le lendemain sur l’un des sites, 
http://book6.potterfilmru.net
 . 
Poor Rowling et ses amis avocats de Baker & McKenzie, qui ont du mal à convaincre la Russie fans de Harry Potter à supprimer les traductions sur le Net. Selon la loi russe, ils ne constituent pas une violation des droits de l’éditeur.

Source : http://www.livregratis.com/forum/traduction-pirate-de-harry-potter-frappe-aussi-la-russie-t22322.html


Publié dans Traductions, traducteurs | Commentaires fermés

Inde – Le plus grand festival de littérature d’Asie

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

- 24/01/2011
 

Inde - Le plus grand festival de littérature d'Asie dans Actualité - Événement
 

Le plus grand festival de littérature en Inde s’est ouvert le 21 janvier au Rajasthan pour cinq jours de débats en présence de plus de 200 auteurs indiens et étrangers, dont de nombreux lauréats de prix prestigieux tels que le Turc Orhan Pamuk qui a inauguré cette 6e édition. 

En quelques années, le festival de Jaipur, présenté par les orga- nisateurs comme le plus important d’Asie, est devenu un événe-ment littéraire incon- tournable en Inde.

Il débuta en 2006 avec une poignée d’auteurs et de participants, dont des touristes égarés lors de leur circuit des plus beaux palais de maharajahs. Les organisateurs attendent cette fois pas moins de 50.000 personnes dans le cadre enchanteur d’un hôtel historique de la « ville rose ».

Lire la suite : http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?xt=XT34&page=newsdetail&newsid=69279

Publié dans Actualité - Événement, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar