• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 25 janvier 2011

Spécial flash 21h 10 – Prix des Deux Magots : Anthony Palou pour Fruits et Légumes

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

Le jury a récompensé, pour cette édition 2011, le livre d’Anthony Palou, Fruits et Légumes (Albin Michel). Le Prix des Deux Magots, créé en 1933 est doté d’un montant de 7 700 €.

Publié dans Flashes, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Spécial flash 17 h 48 – Justice pour l’éditeur Kermarec

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

Mediator (Laboratoires Servier) : la justice annule la censure du titre du livre du docteur Frachon.

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils, Edition, éditeurs, Flashes | Commentaires fermés

Le tsunami Amazon

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

24 janvier 2011  par David Murray

 

Note : ce billet fait suite à « Des géants qui menacent la bibliodiversité », paru lundi dernier, autour des faits rapportés dans l’article « Books after Amazon » d’Onnesha Roychoudhuri.

 

On aurait pu penser qu’Amazon, en offrant tout ce qui s’édite, allait pallier au casse-tête de l’espace limité des librairies traditionnelles. Et que pour les petits éditeurs et auteurs qui s’auto-éditent, l’arrivée de ce nouveau libraire virtuel aurait constitué une voie de salut leur permettant de voir leurs ouvrages accessibles en tout temps. Car contrairement aux grandes chaînes, où la mise en place semble limitée par de multiples conditions, Amazon apparaît de prime abord comme un marché accessible et ouvert à tous de manière plutôt égalitaire. D’autant plus que les livres vendus à Amazon le sont sans droits de retour, contrairement à ce qui se pratique dans le milieu des librairies traditionnelles. En n’ayant pas à éponger les invendus, de petits éditeurs font une bonne part de leurs chiffres d’affaires via le site de vente en ligne.

Or, la réalité est beaucoup moins reluisante. Les « coups bas » auxquels on assiste dans le milieu des librairies traditionnelles ont aussi cours dans le domaine de la vente en ligne. Un exemple est celui de Ten Speed Books, qui a vu ses livres retirés du site après avoir refusé d’offrir à Amazon une plus grande remise. Et à ce chapitre, l’appétit d’Amazon semble insatiable. Alors que les remises aux librairies traditionnelles ne dépassent généralement jamais 50%, avec Amazon il n’est pas rare de voir des remises avoisiner les 52-55%, et parfois même se rendre jusqu’à 60%. Amazon ne semble pas non plus hésiter à jouer avec les paramètres de recherche et de promotion des livres sur son site lorsque les éditeurs refusent de lui céder davantage de leurs marges de profits. Publishers Weeklyrapportait en 2004 quelques aspects de ces représailles, comme par exemple le fait de retirer certains titres des moteurs de promotion ou de ne permettre de trouver un livre uniquement qu’en inscrivant son titre exact ou son numéro d’ISBN dans le moteur de recherche. Ou tout simplement en empêchant d’utiliser la fonction « buy » d’un titre (un site, Whomovedmybuybutton, a d’ailleurs été mis sur pied pour surveiller les titres victimes de ce stratagème). En somme, si Amazon le juge à propos, l’entreprise n’hésite pas à retirer les titres d’un éditeur de son site. Et les pressions sur les éditeurs sont fortes : plusieurs ont mentionné avoir reçu la visite de représentants de la compagnie leur intimant de se plier aux exigences sous peine de représailles. Une des victimes de ce stratagème est Dennis Loy Johnson de Melville House Publishing qui, après son refus obstiné suite aux visites répétées des représentants d’Amazon, a vu les titres de son catalogue carrément retirés du site. Ce n’est que suite à son « abdication » que les titres ont refait surface.

Lire la suite :

http://www.librairiemonet.com/blogue/2011/le-monde-du-livre/le-tsunami-amazon/

Publié dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne, Distribution, plateformes et VRP, Edition, éditeurs, Librairies, libraires, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

Des bijoux pour les amoureuses de livres

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

il570xn199730597.jpg

Un petit clin d’oeil à nos lectrices avec cette collection de bijoux imaginés et créés par Margaux Kent. Faits à la main, les colliers de cette jeune artiste américaine devraient ravir les amoureuses de livres et de bijoux. De la chaîne en argent ou cuivre simple ornée d’un livre broché miniature à la parure composée de plusieurs “mini-bouquins”, il y’en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Et en plus si on se fie aux photos ce sont de vrais livres, dans lesquels on peut écrire !

Visiter la boutique de l’artiste sur http://www.etsy.com/

Publié dans Actualité - Événement | Commentaires fermés

Sélection du Prix Livre & Mer Henri-Queffélec 2011

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

Posted: 23 Jan 2011 11:00 PM PST
Le Prix Livre et Mer Henri-Queffélec sera remis dans le cadre du Festival Livre et Mer qui aura lieu du 14 au 17 avril 2011. Le jury  composé de sept lecteurs doit départager cinq ouvrages :

François Adrien L’Ombre de Némésis Privat

Nicolas Grondin L’énigme de la Diane : De l’Iroise aux Caraïbes Les Nouveaux Auteurs

Bruno d’ Halluin Jon l’Islandais Gaïa

Louis Cozan Un feu sur la mer : Mémoires d’un gardien de phare Les oiseaux de papierAndré-Jean Lafaurie

Les marées de Socoa, Tome 1 & 2 Anne Carrière

Le blog des prix littéraires. Un blog de Prix-litteraires.net.

Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Eloge du politique. Une introduction au XXIe siècle

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

9782021041132.jpg

Vincent Peillon

Sciences humaines / Divers

Date de publication : 27/01/2011

EAN13 : 9782021041132

Présentation de l’éditeur

Aux grandes réponses traditionnelles relatives au sens de notre modernité ? la mort de Dieu, la mort de l’homme ? dont il réfute la pertinence, Vincent Peillon substitue une autre piste de lecture. Ce qui se joue dans notre temps, c’est la mort du politique. Réduite à l’économie, à la morale, ou à la seule communication, la politique n’est-elle pas devenue elle-même « antipolitique » ?

Mais qu’est-ce que le politique dont il s’agit ici ? Nos traditions démocratiques se sont construites autour d’une alliance entre philosophie et politique, un mode d’organisation de la Cité et un type de rationalité critique. Socrate apostrophant les puissants ? hommes d’argent, de pouvoir ou de verbe ? illustre le fondement de cette histoire. Celle-ci s’est déployée à travers l’humanisme civique de la Renaissance, les Lumières et la Révolution, la fondation de la troisième République, toujours dans la lutte et l’affrontement avec ceux qui veulent exercer le pouvoir, prétendent posséder la vérité et se prennent pour des dieux.

Nourri d’une méditation continue des œuvres des philosophes classiques et modernes, particulièrement de Merleau-Ponty, mais aussi d’une expérience d’homme politique, Vincent Peillon propose de renouer les liens du politique à l’action et à la vérité, de la philosophie à la Cité, qui seuls pourraient permettre, en un temps où la démocratie est fragilisée, un autre avenir que de ténèbres.

Philosophe et homme politique, Vincent Peillon est notamment l’auteur de livres sur Merleau-Ponty (1994, 2004, 2008), Jean Jaurès (2000) et Pierre Leroux (2003). Il a publié au Seuil La Révolution française n’est pas terminée (2008) et Une religion pour la République. La foi laïque de Ferdinand Buisson (« La Librairie du XXIe siècle », 2010).

Publié dans À paraître, Le livre du jour | Commentaires fermés

129e anniversaire de la naissance de Virginia Woolf

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

Virginia Woolf (25 janvier 1882 – 28 mars 1941) est une femme de lettres anglaise et une féministe1. Pendant l’entre-deux-guerres, elle fut une figure marquante de la société littéraire londonienne et un membre du Bloomsbury Group.

 auteur439.jpg

Romans

The Voyage out (1915). Traductions en français :
La Traversée des apparences, trad. L. Savitzky, Paris, 1948, rééd. 1982 et 1985.
Croisière, trad. Armel Guerne, Robert Marin, 1952.
Nuit et jour (Night and Day) (1919)
La Chambre de Jacob (Jacob’s Room) (1922)
Mrs. Dalloway (1925)
La promenade au phare, également traduit sous le titre Vers le phare (1927) (To The Lighthouse) 7
Orlando (1928)
Les Vagues (The Waves) (1931)
Les Années (The Years) (1937)
Entre les actes (Between The Acts) (1941)


Autres textes

Modern Fiction (1919)
Monday or Tuesday (1921)
Freshwater (1923), une pièce de théâtre écrite pour les proches de l’auteur.
Le Commun des lecteurs (The Common Reader) (1925)
Victorian Photographs of Famous Men and Fair Women (1926) – introduction de la première monographie sur la photographe Julia Margaret Cameron, dont elle était la petite-nièce.
Le temps passe (Time Passes) (1926) – édition bilingue, trad. Ch. Mauron, postface James M. Haule, Le Bruit du temps, 2010.
Une chambre à soi (1929)
Lettre à un jeune poète (A Letter to a Young Poet) (1932)
Flush (1933)
The Second Common Reader (1933)
Trois Guinées (Three Guinees) (1938)
La Vie de Roger Fry (Roger Fry: a Biography) (1940)
La Mort de la phalène (The Death of the Moth and Other Essays) (1942)
A Haunted House and Other Stories (1943)
The Moment and Other Essays (1948)
Journal d’un écrivain (1953), extraits du Journal de l’auteur.
L’art du roman (1962)
Instants de vie (Moments of Being) (1976)
Correspondance 1923-1941, avec Vita Sackville-West (2010)


D’après Wikipédia.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

137e anniversaire de la naissance de William Somerset Maugham

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

William Somerset Maugham né à Paris, 25 janvier 1874 est décédé à Nice, 16 décembre 1965. On a dit de ce dramaturge et romancier britannique qu’il fut l’auteur le mieux payé des années 1930.

 unknown23.jpeg

Œuvres
Maugham écrivit des comédies, des romans psychologiques et des histoires d’espionnage.

Romans, critiques littéraires, livres de voyage

1897 : Liza of Lambeth : Liza ;
1898 : The Making of a Saint ;
1899 : Orientations ;
1901 : The Hero ;
1902 : Mrs Craddock ;
1904 : The Merry-go-round : Mademoiselle Ley. Manèges ;
1905 : The Land of the Blessed Virgin: Sketches and Impressions in Andalusia ;
1906 : The Bishop’s Apron. Thème repris de la pièce Loaves and Fishes ;
1908 : The Explorer ;
1908 : The Magician;
1915 : Of Human Bondage : Servitude Humaine ;
1919 : The Moon and Sixpence : L’Envoûté ;
1921 : The Trembling of a Leaf ;
1922 : On A Chinese Screen : Le Paravent chinois;
1925 : The Painted Veil : La Passe dangereuse ;
1926 : The Casuarina Tree : Le Sortilège malais ; une des 100 Key Books of The Modern Movement 1880-1950 de Cyril Connolly ;
1930 : The Letter (Stories of Crime) ;
1928 : Ashenden: Or the British Agent : Mr Ashenden, agent secret ;
1930 : The Gentleman In The Parlour: A Record of a Journey From Rangoon to Haiphong : Un gentleman en Asie ;
1930 : Cakes and Ale: or, the Skeleton in the Cupboard : La Ronde de l’Amour ;
1932 : The Book Bag ;
1932 : The Narrow Corner : Le Fugitif ;
1933 : Ah King ;
1934 : The Judgement Seat ;
1935 : Don Fernando ;
1936 : Cosmopolitans – Very Short Stories ;
1936 : My South Sea Island ;
1937 : Theatre : La Comédienne ;
1938 :The Summing Up : Mémoires ;
1939 : Christmas Holiday : Vacances de Noël ;
1939 : Princess September and The Nightingale;
1940 : France At War : La France sous les armes ;
1940 : Books and You ;
1940 : The Mixture As Before ;
1941 : Up at the Villa : Il suffit d’une nuit ;
1941 : Strictly Personal;
1942 : The Hour Before Dawn ;
1944 : The Unconquered ;
1944 : The Razor’s Edge : Le Fil du rasoir ;
1946 : Then and Now : Plus ça change. La Mandragore ;
1946 : Of Human Bondage – An Address ;
1947 : Creatures of Circumstance ;
1948 : Catalina ;
1948 : Quartet ;
1948 : Great Novelists and Their Novels ;
1949 : A Writer’s Notebook : Et mon fantôme en rit encore ;
1950 : Trio ;
1951 : The Writer’s Point of View ;
1951 : The Complete Short Stories ;
1952 : Encore ;
1952 : The Vagrant Mood ;
1953 : The Noble Spaniard ;
1954 : Ten Novels and Their Authors ;
1958 : Points of View ;
1962 : Purely For My Pleasure.
Théâtre[modifier]
1903 : A Man of Honour ;
1912 : Lady Frederick ;
1912 : Jack Straw ;
1912 : Mrs Dot ;
1912 : Penelope ;
1912 : The Explorer ;
1913 : The Tenth Man ;
1913 : Landed Gentry ;
1913 : Smith ;
1913 : The Land Of Promise ;
1920 : The Unknown ;
1921 : The Circle ;
1922 : Caesar’s Wife ;
1922 : East Of Suez ;
1923 : Our Betters ;
1923 : Home And Beauty ;
1923 : The Unattainable, d’après son roman The Bishop’s Apron (1906) ;
1924 : Loaves And Fishes ;
1927 : The Constant Wife;
1927 : The Letter;
1928 : The Sacred Flame;
1930 : The Bread-Winner
1932 : For Services Rendered;
1933 : Sheppey.


Nouvelles

1. A Bad Example ;
2. A Casual Affair ;
3. A Chance Acquaintance (ultérieurement intégrée à la nouvelle Mr Harrington’s Washing) ;
4. A Domiciliary Visit (ultérieurement intégrée à la nouvelle Miss King) ;

Lire la suite : http://fr.wikipedia.org/wiki/William_Somerset_Maugham

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Céline et la mémoire nationale

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

À la demande de l’avocat Serge Klarsfeld, ancien «chasseur de nazis», le ministre de la Culture a rayé l’écrivain Louis-Ferdinand Céline de la liste des célébrations nationales…

Plus discrètement, le ministère a d’emblée évacué des anniversaires qui fâchent : ainsi le cinquantenaire de la manifestation tragique du 17 octobre 1961 est-il passé sous silence.

Cinq ans après l’occultation du bicentenaire d’Austerlitz, l’État poursuit le tri dans la mémoire nationale…

Ce 21 janvier, Frédéric Mitterrand, ministre français de la Culture et de la Communication, a convoqué la presse pour lui présenter le 25e Recueil des célébrations nationales, consacré à l’année 2011. Las, ce fut pour annoncer la mise au pilon de ce précieux document.

La raison ? L’avocat Serge Klarsfeld, ancien «chasseur de nazis», s’est ému d’y trouver le nom de l’écrivain Louis-Ferdinand Céline, mort il y a 50 ans. L’auteur de Voyage au bout de la nuit a chamboulé la littérature française. Il est reconnu à ce titre comme l’un des plus grands romanciers français du XXe siècle. Mais il s’est aussi déshonoré par des écrits et des prises de position d’une violence antisémite hors du commun.

Serge Klarsfeld est une personnalité ô combien respectable. Doit-on pour autant s’incliner devant ses humeurs et effacer Céline de la mémoire nationale ? Cette question en introduit plusieurs autres :

- Faut-il questionner le mal ou l’ignorer ?
Nul ne songe ni n’a jamais songé à faire de Céline un héros.

Doit-on pour autant l’ignorer ou feindre de l’ignorer, comme si nous étions trop incertains de nos convictions pour oser regarder en face le visage de l’abjection ?

À rebours de cette attitude de confort, j’aurais apprécié pour ma part que l’on profitât du 50e anniversaire de sa mort pour réfléchir, à travers colloques, débats et articles, sur les facteurs mentaux et environnementaux qui ont pu conduire un écrivain exceptionnel à se fourvoyer dans des éructations antisémites.

Ainsi pourrions-nous approcher le mystère du Mal contre lequel aucun d’entre nous ne peut se prétendre immuniser.

La lutte contre l’antisémitisme d’hier et d’aujourd’hui aurait sans doute beaucoup plus à gagner à cette clarification qu’à une mesquine censure.

- Célébration ou commémoration ?
Ne doit-on pas distinguer commémoration et célébration ?
- La commémoration (même racine que mémoire) prend prétexte d’un anniversaire pour faire retour sur un personnage ou un événement heureux ou malheureux, constitutif de la mémoire nationale, sans exclusive.
- On parle seulement de célébration à propos d’une commémoration qui rappelle les mérites d’une personnalité ou les heures glorieuses de la Nation,.

On peut commémorer le bicentenaire de la Terreur pour la déplorer aussi bien que la prise de la Bastille et la fin de l’absolutisme pour s’en réjouir. Dans ce dernier cas, la commémoration prend la forme d’une célébration festive.

Si l’on s’en tient aux célébrations heureuses, comme il semble que ce soit l’intention de notre ministre, il faut que ce soit dans une démarche civique mais présentée comme telle, qui n’ait rien à voir avec une approche historienne ou simplement mémorielle.

Dans ce cas, restreignons-nous à une poignée d’événements et personnages significatifs et gardons-nous de multiplier les célébrations au risque d’en diluer la portée et la signification.

Lire la suite :

http://www.herodote.net/articles/article.php?ID=1228

Publié dans Actualité - Événement, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

Vu sur AbeBooks – Une sélection de couvertures illustrées

Posté par Serge Bénard le 25 janvier 2011

theatremarivaux1.jpgMême si l’on ne peut pas juger le contenu d’un livre à sa couverture, le plaisir de le lire s’en retrouve décuplé lorsque l’on tient entre ses mains un ouvrage d’une grande beauté.

AbeBooks a sélectionné quelques exemples de couvertures illustrées que vous pouvez trouver sur notre plateforme.

Cette sélection n’est qu’un petit échantillon et libre à vous donc de faire preuve d’imagination et d’entrer vos propres requêtes dans le moteur de recherche situé sur la droite de cette page. Vous pouvez d’ailleurs commencer par entrer « couverture illustree » dans le champ Mot clé.

Découvrez et admirez sans plus attendre ces ouvrages illustrés.

princesseclevesfayette.jpg

La Princesse de Clèves
Madame de La Fayette

reveilmortsfalke.jpg

Lettres de mon moulin
Alphonse Daudet

 

draculastoker.jpg

 Dracula
Bram Stoker

philipperenard.jpg

Les Philippe
Jules Renard

reveilmortsfalke1.jpg

Le Réveil des morts
R. Dorgelès

Lire la suite : http://www.abebooks.fr/livres/Livres-couverture-illustree.shtml?cm_mmc=nl-_-nl-_-110125-h00-illustrFA-_-t-selection-picture4

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Bouquineries, bouquinistes, Reliure, relieur, restauration, entretien | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar