• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 24 janvier 2011

46ème anniversaire de la mort de Winston Churchill

Posté par Serge Bénard le 24 janvier 2011

Sir Winston Leonard Spencer-Churchill, KG, OM, CH, TD, FRS, CP (Can), né le 30 novembre 1874 et mort le 24 janvier 1965 à Londres, est un homme politique britannique. Surtout connu pour avoir dirigé le Royaume-Uni pendant la Seconde Guerre mondiale, cet homme d’État fut Premier ministre du Royaume-Uni de 1940 à 1945 et de nouveau de 1951 à 1955, officier de l’armée britannique, journaliste, historien, écrivain lauréat du prix Nobel de littérature et artiste.

 unknown110.jpeg

L’écrivain et l’historien

Articles détaillés : Winston Churchill l’historien et Winston Churchill l’écrivain.
Malgré sa renommée et ses origines sociales, Churchill lutta toujours pour maintenir son revenu à un niveau élevé, afin de continuer son mode de vie extravagant. Les députés avant 1946 ne recevaient qu’un salaire nominal (et en fait ne recevaient rien jusqu’à la loi sur le Parlement de 1911), ce qui faisait que nombre d’entre eux avaient une profession secondaire pour gagner leur vie187. De son premier livre en 1898 jusqu’à son deuxième passage en tant que Premier ministre, le revenu de Churchill est presque entièrement assuré par l’écriture de livres et de chroniques pour des journaux et des magazines. Le plus célèbre de ces articles est celui qui figure dans l’Evening Standard de 1936, avertissant de la montée d’Hitler et le danger de la politique d’apaisement.
Churchill est également un homme de lettres prolifique, auteur de plusieurs livres dont un roman, deux biographies, trois volumes de mémoires, et de nombreuses histoires, en plus de ses nombreux articles de journaux. Il a également écrit lui-même ses discours politiques. Il est à ce jour l’unique homme politique et ancien Premier ministre à recevoir, en 1953, le prix Nobel de littérature « pour sa maîtrise de la description historique et biographique ainsi que pour ses discours brillants pour la défense des valeurs humaines188 ». Deux de ses œuvres les plus célèbres, écrites après sa première période comme Premier ministre, amènent sa renommée internationale à de nouveaux sommets :
six volumes de souvenirs, The Second World War, 1948-1954 ;
quatre volumes d’histoire, A History of the English-Speaking Peoples, 1956-1958. La période couverte va de l’invasion de la Grande-Bretagne par César (55 av. J.-C.) au début de la Première Guerre mondiale (1914)189.
Winston Churchill est également connu pour ses bons mots, qui sont considérés comme typiques de l’humour britannique. Nombre de ses réparties sont célèbres, comme ce dialogue avec Lady Astor, avec qui il avait une relation tendue : « – Winston, si vous étiez mon mari, je mettrais du poison dans votre thé… – Ma chère, si j’étais votre mari, je le boirais. »[réf. nécessaire]

D’après Wikipédia.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

279ème anniversaire de la naissance de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais

Posté par Serge Bénard le 24 janvier 2011

Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, né le 24 janvier 1732 à Paris où il est mort le 18 mai 1799, était un écrivain, journaliste, dramaturge, éditeur, horloger, inventeur, musicien, politicien, espion, vendeur d’armes, révolutionnaire (pour la France et pour les États-Unis) et fut l’une des figures emblématiques du Siècle des Lumières.

 unknown19.jpeg

Œuvres

Théâtre
Eugénie, drame en 5 actes en prose avec un essai sur le drame sérieux. Première représentation : 29 janvier 1767.
Les Deux Amis, ou le Négociant de Lyon, drame en 5 actes et en prose, Vve Duchesne, Paris, 1770. Première donnée à la Comédie-Française le 13 janvier 1770.
Tarare, mélodrame en 5 actes, P. de Lormel, Paris, 1787. Première donnée à l’Académie royale de musique le 8 juin 1787. Livret de Beaumarchais, musique de Salieri.
Trilogie de Figaro, ou Le Roman de la famille Almaviva, selon l’appellation donnée par Beaumarchais dans une préface de La Mère coupable :
Le Barbier de Séville ou la Précaution inutile, comédie en 4 actes, Ruault, Paris, 1775. Première donnée à la Comédie-Française le 23 février 1775 et 2e représentation du Barbier de Séville en 4 actes le 25 février 1775.
La Folle journée, ou le Mariage de Figaro, comédie en 5 actes et en prose, Ruault, Paris, 1778. Première donnée à la Comédie-Française le 27 avril 1784.
L’Autre Tartuffe, ou la Mère coupable, drame moral en 5 actes, Silvestre, Paris, 1792, an II (sic). Première donnée le 6 juin 1792.

Factums

Concernant l’affaire Goëzman :
Le 17 juillet 1770, le financier Joseph Paris Duverney meurt et les dispositions qu’il a prises dans son testament en faveur de Beaumarchais sont contestées par le comte de La Blache, son légataire universel. Un procès s’ensuit et les biens de Beaumarchais sont finalement saisis lorsqu’en 1773 il publie à propos des agissements du rapporteur à son procès, le juge Goëzman, quatre mémoires dont l’esprit et la dialectique ont un retentissement considérable et font condamner le juge, le 26 février 1774. (Michaud)
Requête d’atténuation pour le sieur Caron de Beaumarchais, A Nosseigneurs de parlement, les chambres assemblées, Knapen, Paris, 1773
Supplément au mémoire à consulter pour Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Quillau, Paris, 1773.
Addition au supplément du mémoire à consulter pour Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais (…) servant de réponse à madame Goëzman (…) au sieur Bertrand d’Airolles, (…) aux sieur Marin,(…) et Darnaud-Baculard (…), P.-D. Pierres, Paris, 1774.
Quatrième mémoire à consulter pour Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais… contre M. Goëzman, (…) madame Goëzman et le sieur Bertrand, (…) les sieurs Marin, (…) Darnaud-Baculard (…) et consorts (…), J.-G. Clousier, Paris, 1774.

D’après Wikipédia.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Edgar Morin, une voie pour éviter le désastre annoncé

Posté par Serge Bénard le 24 janvier 2011

Entretien avec l’ancien résistant et philosophe qui, dans son livre « La Voie », dresse un constat sévère des maux contemporains.

Edgar Morin chez lui à Paris, en janvier 2011 (Audrey Cerdan/Rue89).

A 89 ans, Edgar Morin continue de produire une réflexion riche et tournée vers l’avenir. Cet ancien résistant, ex-communiste, sociologue et philosophe, à qui, sans le savoir, Nicolas Sarkozy empruntait il y a quelques années le concept de « politique de civilisation », vient de produire un nouvel ouvrage, « La Voie », dans laquelle il fait à la fois un constat sévère et angoissant des maux de notre époque, et tente de donner quelques pistes pour l’avenir. Entretien avec Rue89.

Rue89 : Nous avons été frappés par votre pessimisme en lisant votre livre. Vous prédisez une catastrophe de l’humanité tout en disant que le pire n’est jamais sûr. La note d’espoir de la fin s’adresse à ceux qui survivront au cataclysme…

Edgar Morin : Ecrire 300 pages de propositions pour l’avenir n’est pas pessimiste. Si j’avais été pessimiste, j’aurais été Cioran, j’aurais écrit quelques maximes disant « tout est foutu ».

Je me place d’un point de vue qui est celui de la distinction entre le probable de l’improbable. Le probable, pour un observateur donné dans un lieu donné, consiste à se projeter dans le futur à partir des meilleures informations dont il dispose sur son temps.

Evidemment, si je projette dans le futur le cours actuel du devenir de la planète, il est extrêmement inquiétant. Pourquoi ?

Non seulement il y a la dégradation de la biosphère, la propagation de l’arme nucléaire mais il y a aussi une double crise : crise des civilisations traditionnelles sous le coup du développement et de la mondialisation, qui n’est rien d’autre que l’occidentalisation, et crise de notre civilisation occidentale qui produit ce devenir accéléré où la science et la technique ne sont pas contrôlées et où le profit est déchaîné.

La mort de l’hydre du totalitarisme communiste a provoqué le réveil de l’hydre du fanatisme religieux et la surexcitation de l’hydre du capital financier.

Ces processus semblent nous mener vers des catastrophes dont on ne sait pas si elles vont se succéder ou se combiner. Tous ces processus, c’est le probable.

Seulement, l’expérience de l’histoire nous montre que l’improbable bénéfique arrive. L’exemple formidable du monde méditerranéen cinq siècles avant notre ère : comment une petite cité minable, Athènes, a-t-elle pu résister deux fois à un gigantesque empire et donner naissance à la démocratie ?

J’ai vécu autre chose. En l’automne 1941, après avoir quasi détruit les armées soviétiques qu’il avait rencontrées, Hitler était arrivé aux portes de Leningrad et de Moscou. Or à Moscou, un hiver très précoce a congelé l’armée allemande. Les soviétiques étaient déjà partis de l’autre côté de l’Oural.

L’histoire aurait pu être différente si Hitler avait déclenché son offensive en mai comme il l’avait voulu et non pas en juin après que Mussolini lui eut demandé de l’aide, ou si Staline n’avait pas appris que le Japon n’attaquerait pas la Sibérie, ce qui lui a permis de nommer Joukov général sur le front du Moscou.

Le 5 décembre, la première contre-offensive soviétique a libéré Moscou sur 200 kilomètres et deux jours plus tard, les Américains sont entrés en guerre. Voilà un improbable qui se transforme en probable.

Aujourd’hui, quel est le nouvel improbable ? La vitalité de ce l’on appelle la société civile, une créativité porteuse d’avenir. En France, l’économie sociale et solidaire prend un nouvel essor, l’agriculture biologique et fermière, des solutions écologiques, des métiers de solidarité… Ce matin, j’ai reçu un document par e-mail sur l’agriculture urbaine.

Lire la suite : http://www.rue89.com/entretien/2011/01/23/edgar-morin-une-voie-pour-eviter-le-desastre-annonce-187032

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Le livre du jour | Commentaires fermés

Histoire du livre et histoire de la langue: en revenant d’un séminaire

Posté par Serge Bénard le 24 janvier 2011

 

 

 

 

Le séminaire qui vient de se tenir à Munich (dans le cadre d’un programme Eurolab Lille/Munich) envisageait une problématique très originale: il s’agissait de voir dans quelle mesure le changement de média, en l’occurrence le passage du manuscrit à l’imprimé aux XVe et XVIe siècles, a pu jouer un rôle sur la plan de la fixation de la langue écrite, et pour la promotion des langues vernaculaires. Part ailleurs, la perspective comparatiste, surtout franco-allemande, dominait les débats. Si la thématique de la «langue imprimée» a été prise en compte par un certain nombre de contributions, c’est donc la philologie qui, à Munich, était à la base du travail.
S’agissant de fixation et de normalisation, les constatations sont tangibles: le discours imprimé est effectivement peu à peu normalisé quelques générations après l’apparition de l’imprimerie. Nous savons le très grand nombre de textes et de publications qui, par exemple en France dans les premières décennies du XVIe siècle, abordent la question de la fixation de la langue vernaculaire, réfléchissent sur son enrichissement et sur son statut, traitent de son orthographe et de sa «mise en texte», etc. Mais il reste, à notre sens, à développer réellement l’approche comparatiste, ainsi qu’à construire le lien qui serait susceptible, par hypothèse, d’articuler le basculement d’un média à l’autre (du manuscrit à l’imprimé) avec le changement de rapport à la langue écrite –et désormais imprimée.
Histoire du livre et histoire de la langue: en revenant d'un séminaire dans Livre, histoire, bibliographie BSBM%25C3%25BCnchenComme au colloque du Mans, l’attention a été portée de manière privilégiée sur l’atelier d’imprimerie et sur son fonctionnement. Laissons de côté la question, abordée à plusieurs reprises, de la distinction fonctionnelle entre l’imprimeur, le libraire de fonds et éventuellement le capitaliste négociant. Le cas de Bâle, tout comme ceux de Strasbourg et de Lyon, illustre plus particulièrement des exemples de villes dans lesquelles certaines officines publient en plusieurs langues, latin, allemand, français, voire dans d’autres langues «modernes», notamment italien et espagnol.

 

Cliché: la Bibliothèque de l’État de Bavière (Bayerische Staatsbibliothek), cliché F. Barbier.

 

 

 

Lire la suite :  http://histoire-du-livre.blogspot.com/2011/01/histoire-du-livre-et-histoire-de-la.html

 

2797786292509106690-4709253831591688078?l=histoire-du-livre.blogspot dans Livre, histoire, bibliographie

Publié dans Livre, histoire, bibliographie | Commentaires fermés

Choix du jour de libraires à Davézieux (07), Lisieux (14) et Vaux-le-Penil (77)

Posté par Serge Bénard le 24 janvier 2011

 getphoto8.jpeg

Vivement l’avenir

Marie-Sabine Roger

Genre : Romans et nouvelles – français

Rouergue, Rodez, France

Collection : La brune

19.00 €

ISBN : 9782812601446

GENCOD : 9782812601446

Sorti le : 18/08/2010


Acheter Vivement l’avenir chez ces libraires indépendants en ligne :
L’Alinéa (Martigues) Dialogues (Brest) Durance (Nantes) Maison du livre (Rodez) Mollat (Bordeaux) Ombres Blanches (Toulouse) Sauramps (Montpellier) Thuard (Le Mans)

Choix de Françoise Gaucher de la librairie LE COIN DES LIVRES à DAVÉZIEUX

C’est un très beau livre, très bien écrit. Marie-Sabine Roger traite dans ses livres de sujets graves, mais toujours avec beaucoup de poésie, et surtout beaucoup d’espoir ! On en sort apaisé, heureux : ça fait du bien !


Choix de Marie Bottet de la librairie ESPACE CULTUREL LECLERC à LISIEUX

On a découvert Marie-Sabine Roger avec La tête en friche, gros succès de librairie puis au cinéma. L’auteure garde cet humour et son sens de la formule pour son nouveau livre qu’elle situe cette fois dans le nord de la France. Ses héros sont des marginaux, de tendres marginaux qu’on finit par aimer au fil des pages tant ils nous attendrissent. Sur fond de crise sociale, Marie-Sabine Roger continue de nous émouvoir.


Choix de Max Buvry de la librairie VAUX LIVRES à VAUX-LE-PENIL

Une petite ville du nord, triste, pèse lourdement sur le présent et l’avenir des personnages principaux de « Vivement l’avenir ». Alex jeune femme au physique masculin travaille depuis peu à l’usine et vient poser ses sacs dans ce coin pourtant déprimant. Elle est hébergée par un couple, Marlène et Bernard, que la rancoeur et les regrets éternels épuisent et aveuglent. Ils hébergent également Gérard, le frère de Bernard. Gérard est handicapé et Marlène le supporte de moins en moins. Alex se rapproche de Gérard, sans jugement, avec une acceptation totale de l’autre mais avec lucidité (elle le surnomme Roswell ! « Il est comme les orchidées, il vit dans une serre, il ne ressemble à rien de connu. On peut éventuellement l’aimer, si on aime ce qui est bizarre »), ne sont-ils pas tous les deux différents… Lors d’une promenade au bord du canal, point d’ancrage de ces jeunes, ils rencontreront Cédric qui a enchaîné les petits boulots mais ne peut digérer sa séparation récente avec Lola. Déçu de ne pas réaliser ses rêves, son copain Olivier dit le Mérou a choisi son amie pour la vie : la cirrhose. La vie de ces quatre trentenaires est décryptée chapitre après chapitre, on les sent ancrés dans ce lieu désespéré qui les étouffe et annihile tout projet de bonheur. Quelle rencontre, quel évènement motivera suffisamment ces pauvres hères pour sortir de l’impasse (« Si un jour je trouve ma voie, ce sera sûrement une impasse »), pousser la porte et découvrir un autre monde et y trouver sa place. Marie-Sabine Roger nous offre à nouveau un roman réaliste avec de vrais personnages, roman particulièrement contemporain, éclairé avec tendresse, humour et humanité par de jeunes personnages qui peinent à trouver leur place dans une société a contrario de plus en plus inhumaine. Le langage imagé et les multiples percutantes formules renforcent sa vivacité, l’hommage appuyé à la différence et une nostalgie certaine de l’enfance. Marie-Sabine Roger a vraiment l’art de tisser des liens forts entre ses personnages eux-mêmes et avec le lecteur.

Publié dans Choix des libraires | Commentaires fermés

Choix du jour du bibliothécaire à (42)

Posté par Serge Bénard le 24 janvier 2011

 getphoto9.jpeg

La petite cloche au son grêle

Paul Vacca

Genre : Romans et nouvelles – français

P. Rey, Paris, France

Collection : Roman français

16.00 €

FISBN : 978-2-84876-112-1

GENCOD : 9782848761121

Sorti le : 06/03/2008

Choix de Josiane Vacheron, L’UNIEUTHEQUE à UNIEUX

Un gamin de treize ans qui vit à la campagne dans le café que tiennent ses parents découvre l’amitié des copains, la solidarité, la vie, l’amour, mais aussi la tragédie de la maladie. Un jour, il tombe par hasard sur Proust et lui qui, au grand désespoir de sa mère, ne lit jamais réalise tout le plaisir et le bonheur que peut apporter un livre. Cette lecture partagée avec sa mère va se transformer en une émouvante complicité et en « médicament » contre la maladie, pour le bonheur de la Vie.Un roman doux, drôle, parsemé de souvenirs d’enfance. C’est pétillant, savoureux, plein de finesse, de vie et en même temps émouvant et touchant. Une vraie découverte.

Publié dans Choix des bibliothécaires | Commentaires fermés

Quelques ascensions, d’Auguste Reynier, 1930

Posté par Serge Bénard le 24 janvier 2011

Auguste Reynier, né en 1849, homme d’affaires grenoblois, se lança tardivement dans l’alpinisme. Avec ses guides favoris, Joseph Turc et Maximin Gaspard, il s’engagea dans des voies nouvelles dans le massif des Ecrins. En effet, après la conquête de tous les sommets par les voies devenues « normales », vint le temps de la recherche de nouvelles voies, souvent dans les autres faces des sommets, toujours plus difficiles que la « classique ». Cette recherche a marqué une nouvelle étape dans l’histoire de l’alpinisme. Dans le massif des Ecrins, Auguste Reynier a été un des pionniers de ce nouvel alpinisme, en particulier en ouvrant la voie qui porte son nom dans la face sud-est de la Barre des Ecrins en août 1893 (il avait 44 ans !). Pour donner la mesure de l’exploit, rappelons qu’il faudra attendre les frères Vernet pour qu’une nouvelle tentative soit réussie en 1924. Comme il était d’usage à l’époque, il donna une relation de chacune de ses premières dans des revues d’alpinisme. Il en avait été fait des tirés à part, sous forme de petites plaquettes. Le style des textes est sobre, loin d’un certain lyrisme qui était parfois de mise à l’époque. Il adopte volontiers un ton légèrement ironique et modeste, donnant presque une impression de facilité de ces premières pourtant difficiles et ambitieuses. Avec Auguste Reynier, il semble presque naturel de s’attaquer à la face sud-est de la Barre des Ecrins. Auguste Reynier meurt en 1929. Pour rendre hommage à l’homme et à ses ascensions, les éditions Didier & Richard de Grenoble rassemblent 5 récits de ses ascensions les plus marquantes, sous forme d’un ouvrage publié à petit tirage (150 exemplaires !) sur un beau papier Pur Fil de Lafuma. C’est un de ces rares exemplaires que je présente aujourd’hui (l’exemplaire n° 3).

Il est illustré de 4 planches photographiques, reproduite en héliogravure, qui ne sont malheureusement pas légendées. Il ne fait aucun doute que la première planche (en frontispice) représente Auguste Reynier. Elle donne un image de l’homme bien éloigné de l’idée que l’on peut se faire de quelqu’un qui a affronté quelques unes des voies parmi les plus difficiles du massif des Ecrins.

quelquesascensionsaugustereyniertitre.jpg

Lire la suite : http://bibliotheque-dauphinoise.blogspot.com/

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Alger – Lancement de la bibliothèque maghrébine numérique

Posté par Serge Bénard le 24 janvier 2011

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a lancé dimanche à Alger la Bibliothèque maghrébine numérique en collaboration avec l’US Civilian & Research Devlopement Foundation (CRDF). Cette action s’inscrit dans le cadre de la concrétisation du Mémorandum d’entente conclu entre le ministère et le CRDF, conformément à l’accord de coopération sur les sciences et la technologie signé en 2006 entre l’Algérie et les Etats-Unis.

La cérémonie de l’inauguration s’est déroulée en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Rachid Harraoubia et l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger, David Pearce. Dans une allocution prononcée à l’occasion, M. Harraoubia a souligné que cette bibliothèque est le “fruit” de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la recherche et la technologie, et s’inscrit dans le cadre du développement de centres fournissant la documentation à travers la technologie numérique.

Lire la suite :

http://algerie-focus.com/2011/01/23/lancement-de-la-bibliotheque-maghrebine-numerique-a-alger/

Publié dans Numérique | Commentaires fermés

Datalib -Les meilleures ventes toutes catégories des 7 derniers jours

Posté par Serge Bénard le 24 janvier 2011

n°     SE     Editeurs     Auteurs     FE     Titres     Prix     Date paru     Catégorie
1         INDIGENE     HESSEL STEPHANE         INDIGNEZ-VOUS !    3.00€     10 / 2010    ESSAIS ET DOCUMENTS
2         GRASSET     JARDIN ALEXANDRE        DES GENS TRES BIEN    18.00€     01 / 2011    LITTERATURE
3         XXI (Les Arenes)     COLLECTIF         XXI 13 : LA ROUTE DE L’ASIE    15.00€     01 / 2011    ESSAIS ET DOCUMENTS
4         ACTES SUD     LACKBERG CAMILLA        L’ENFANT ALLEMAND    23.00€     01 / 2011    POLARS SF
5         GRASSET     ADLER LAURE        FRANCOISE    22.00€     01 / 2011    ESSAIS ET DOCUMENTS
6         GALLIMARD     COE JONATHAN        LA VIE TRES PRIVEE DE MR SIM    22.00€     01 / 2011    LITTERATURE
7         SEUIL     IRVING JOHN        DERNIERE NUIT A TWISTED RIVER    22.80€     01 / 2011    LITTERATURE
8         POINTS     KELLERMAN JESSE        LES VISAGES    7.80€     01 / 2011    LITTERATURE
9         10X18 UGE     SHAFFER MARY ANN / BARROWS ANN        LE CERCLE LITTERAIRE DES AMATEURS D’EPLUCHURES DE PATATES    8.60€     01 / 2011    LITTERATURE
10         GALLIMARD     FOENKINOS DAVID        LA DELICATESSE    6.20€     01 / 2011    LITTERATURE
11         ACTES SUD     STOCKETT KATHRYN        LA COULEUR DES SENTIMENTS    23.80€     09 / 2010    LITTERATURE
12         LES LIENS QUI LIBERENT     COLLECTIF        MANIFESTE D’ECONOMISTES ATTERRES    5.50€     10 / 2010    ESSAIS ET DOCUMENTS
13         POL     LINDON MATHIEU        CE QU’AIMER VEUT DIRE    18.50€     01 / 2011    LITTERATURE
14         GRASSET     RAMBAUD PATRICK        QUATRIEME CHRONIQUE DU REGNE DE NICOLAS 1ER    14.00€     01 / 2011    ESSAIS ET DOCUMENTS
15         GALLIMARD     DELERM PHILIPPE        LE TROTTOIR AU SOLEIL    14.90€     01 / 2011    LITTERATURE
16         FAYARD     MORIN EDGAR        LA VOIE, POUR L’AVENIR DE L’HUMANITE    19.00€     01 / 2011    ESSAIS ET DOCUMENTS
17         GRASSET     LAFERRIERE DANY        TOUT BOUGE AUTOUR DE MOI    15.00€     01 / 2011    LITTERATURE
18         POINTS     LEON DONNA        LE CANTIQUE DES INNOCENTS    7.00€     01 / 2011    POLARS SF
19         SEUIL     LANDAIS CAMILLE PIKETTY THOM        POUR UNE REVOLUTION FISCALE : UN IMPOT SUR LE REVENU POUR LE    12.50€     01 / 2011    ESSAIS ET DOCUMENTS
20         STOCK     OKSANEN SOFI        PURGE    21.50€     08 / 2010    LITTERATURE
21         LAFFONT (ROBERT)     FIORENTINO MARC        SAUVEZ VOTRE ARGENT ! MON REGIME SANTE POUR VOS ECONOMIES    13.50€     01 / 2011    ESSAIS ET DOCUMENTS
22         SEUIL     REEVES HUBERT        L’UNIVERS EXPLIQUE A MES PETITS-ENFANTS    7.00€     01 / 2011    ESSAIS ET DOCUMENTS
23         LAFFONT (ROBERT)     RUIZ ZAFON CARLOS        MARINA    19.00€     01 / 2011    LITTERATURE
24         ACTES SUD     ENARD MATHIAS        PARLE-LEUR DE BATAILLES, DE ROIS ET D’ELEPHANTS    17.00€     08 / 2010    LITTERATURE
25         FLAMMARION     HOUELLEBECQ MICHEL        LA CARTE ET LE TERRITOIRE    22.00€     08 / 2010    LITTERATURE

Publié dans Best-sellers, classements, ventes et meilleures ventes, | Commentaires fermés

Datalib – La semaine jusqu’au 22-01-11

Posté par Serge Bénard le 24 janvier 2011

Au cours des 7 derniers jours les 195 librairies du réseau DATALIB ont vendu 348 363 exemplaires de 86 682 titres différents pour un CA en prix public de 4 282 351,20 €.
Les 20 premiers titres ont été vendus à 29 906 exemplaires pour un CA de 247 927,00 €.
Ces 20 premiers titres représentent 5,79 % de l’activité.
Les titres présentés sur ce site ont été vendus au moins une fois par 40% des librairies du réseau au cours des 7 derniers jours.
Titres accessibles : 991 107   Données mises à jour au : 22-01-2011

Source :

http://bizinformation.com/fr/www.datalib.net

Publié dans Best-sellers, classements, ventes et meilleures ventes, | Commentaires fermés

123
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar