Rappeler le rôle clé de la librairie

Posté par Serge Bénard le 20 janvier 2011

Publié le 07/01/2011 par La Rédaction

Faire découvrir des livres et des auteurs puis les faire vivre dans la durée auprès du public : telle est bien la mission de la librairie indépendante, véritable relais social et culturel. La diversité et le temps long caractérisent son travail, au quotidien au service de la rencontre des oeuvres et des lecteurs.

UN RELAIS CULTUREL
L’ensemble des circuits de vente concourt au dynamisme du marché et à l’accès du plus large public au livre. Néanmoins, la librairie joue un rôle particulier sur le plan culturel car elle fait découvrir les auteurs et les livres et les défend dans la durée. Elle est ainsi aux côtés des éditeurs dans la construction des oeuvres dans el temps.

Le rôle principal des grandes surfaces spécialisées, de la grande distribution et des petits points de vente multispécialisés (Maisons de la presse, Relay, …) est d’amplifier les succès durant la phase de reconnaissance d’un ouvrage auprès d’un large public. D’une durée de quelques semaines généralement, elle est bien entendu d’une grande importance sur le plan économique. Si Internet représente une part croissante de part de marché pour la vente de livres de fonds, son rôle de lanceur de titres n’est pas significatif.

DU DÉCOUVREUR….
Ainsi une étude réalisée par les Éditions de Minuit sur le premier roman d’Anne Godard L’Inconsolable illustre les différentes étapes de la vie d’un livre de ce type :

Période de lancement du livre : entre la date de publication et l’obtention du prix RTL, soit une dizaine de semaines, 80 % des ventes sont réalisées dans les librairies qui découvrent et défendent ce nouvel auteur. Les enseignes représentent 14 % des ventes et Internet 2,8 %.

Période d’amplification : durant les neuf mois qui suivent l’obtention du prix, où les ventes deviennent beaucoup plus importantes, les parts de marché se rééquilibrent même si la librairie demeure majoritaire : la librairie passe de 80 % à 50,5 %, les enseignes de 14 % à 34 %. Les hypermarchés et les Relay apparaissent pour 9 %. Internet reste stable à 2,5 %.

…À L’ACCOMPAGNATEUR
Une autre étude a été conduite à partir de données fournies par l’Institut GFK sur les ventes des dix titres sélectionnés en 2008 par le Jury du Livre Inter. La librairie représente de 46,2 à 79,1 % des ventes de ces livres depuis leur parution en 2007. Les grandes surfaces culturelles représentent, pour leur part, entre 16,4 et 34,8 % des ventes, la grande distribution entre 0 et 14,4 % et Internet entre 2,8 et 6 %.

Il se confirme ainsi que, sur cette sélection qui comportait certains auteurs déjà reconnus, la librairie joue un rôle principal de lanceur dans une proportion très supérieure à sa part de marché globale. On constate également qu’Internet ne joue pas ce rôle puisque la part des ventes réalisée par ce canal est presque toujours inférieure au poids de ce circuit de vente sur l’ensemble du marché.

L’étude a ensuite été étendue à une sélection de dix titres plus anciens des auteurs nominés au Prix du livre Inter, en grand format et en format poche. Pour l’essentiel, c’est encore la librairie qui, plusieurs années après la parution de ces ouvrages, en prolonge la vie commerciale auprès du public. Ainsi, la librairie assure t-elle entre 57 et 98,6 % des ventes, les grandes surfaces culturelles, entre 1 et 31,9 %, la grande distribution entre 0 et 16,1 % et Internet entre 0,3 et 8 %.

Source :http://www.syndicat-librairie.fr/fr/rappeler_le_role_cle_de_la_librairie

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar