Moi, nègre

Posté par Serge Bénard le 20 janvier 2011

Il est la plume de gangsters, comédiens, Miss France…. Critique de cinéma à «l’Obs», François Forestier écrit, chaque année, une dizaine de livres signés par d’autres. Pourquoi? Comment? Il raconteAgrandir la fonteRétrécir la fonteImprimer

J’adore ce métier. Perché sur un tabouret de cuisine, affalé dans un fauteuil bancal dans une bergerie des Landes, rencogné dans un canapé Empire à Tourcoing, j’écoute, pendant des heures, des auteurs: plongeur sous-marin ayant découvert le trésor de Rackham le Rouge ; dentiste inventeur de la première molaire en carbone 14 ; policier intègre passionné par sa collection de piastres byzantines ; médecin sodomite acharné à démontrer le plaisir des patients abusés ; vedette de la chanson escroquée par « la société du spectacle » ; anarchiste en chambre persuadé de la grandeur d’Eric Cantona ; gourou d’une secte microscopique estimant que l’eau du robinet est, à l’évidence, d’essence diabolique…

Tous, ils ont un livre à publier, une existence à raconter, un message à faire passer. Certains ont du mal à écrire, je leur tiens la main. D’autres sont incapables d’épeler leur nom et leur adresse, je le fais pour eux. Il y a des poètes, des romanciers, des essayistes, des prophètes, tous velléitaires : dans l’ombre, je les aide, j’enregistre, je couche sur le papier. C’est émouvant: ils me confient leur vie, je leur rends des pages d’encre. Ils me livrent des anecdotes, des souvenirs, des espoirs en vrac. Je mets de la grammaire dans leur mélancolie, des virgules dans leur histoire, j’accorde les participes avec les participants. Je suis un arpenteur des rêves littéraires. Moi, nègre.

Lire la suite :

http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20110117.OBS6394/moi-negre.html

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar