Accueil Traductions, traducteurs Tarifs des traducteurs… et copinage

Tarifs des traducteurs… et copinage

Commentaires fermés
0
2

(13/01/11)
Informations intéressantes communiquées par la traductrice Stéphane Carn dans le dernier numéro de Pages de Bretagne (n°24). Elle travaille pour Gallimard et Rivages, et indique qu’elle est rémunérée «  de 19 à 22 euros le feuillet ». « Ça, c’est le minimum garanti, versé en à-valoir sur les droits d’auteur que je perçois (en général 1% sur les ventes). Très souvent, les éditeurs savent à l’avance quelles traductions vont bien marcher, et ils ont tendance à donner le boulot à leurs copains ou à leurs cousines. »
Sur son blog, Wrath dénonce régulièrement le copinage et les petits arrangements entre auteurs et éditeurs. Le témoignage de Mme Carn montre que cela touche aussi le milieu de la traduction. 1% sur les ventes selon que le livre s’écoule à 10 000 ou 100 000 exemplaires, cela fait une sacrée différence de revenus.

Source :

http://www.docteur-watson.com/janvier-2011.html

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Traductions, traducteurs
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Les révolutions du livre, ou plaidoyer pour l’histoire

de Frédéric Barbier L’émergence des nouveaux médias produit une forme de fascination qui s…