Connaissance de la reliure par l’image

Posté par Serge Bénard le 8 janvier 2011

Connaissance de la reliure par l’image : Une reliure en daim sur une impression parisienne de 1574.

Connaissance de la reliure par l'image  dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables daim_1

Quelques mots seulement. Tout est dans les images ce soir. Voici une reliure sobre, on pourrait dire fruste. Il s’agit d’une reliure en daim sur une impression parisienne de la fin du XVIe siècle, 1574 pour être précis. Ce type de reliure est aujourd’hui assez difficile à rencontrer en bon état, de par sa fragilité évidente lorsqu’on l’a en mains. Et pourtant il arrive comme ici d’en voir quelques unes qui ont réussi à traverser les siècles sans trop d’encombres. Quelques petits trous de vers sans gravité, quelques taches. Le titre au dos se trouve ici à l’état de lambeaux, anciennement écrit à la plume sur un morceau de papier collé. On voit clairement que la couture des cahiers sur nerfs s’est faite sur quatre nerfs, deux nerfs en haut du dos, rapprochés, et deux nerfs en bas du dos, rapprochés également. A noter que deux nerfs (les plus au centre du dos) sont plus apparents et plus saillants. On distingue l’emplacement des lacets (en daim également), qui ont ici disparu. La doublure à l’intérieur des plats et la garde blanche (formée par un seul feuillet plié) est de papier blanc tout à fait ordinaire. On notera la présence de tranchefiles, ici de couleurs unie, ton beige. L’ouvrage est complet mais les cahiers sont tous plus ou moins partiellement déboités ou mal alignés. Le temps a fait son œuvre… Le papier a subi quelques outrages (taches grasses en marge et débordant sur le texte sur une bonne partie de l’ouvrage), sans endommager l’intégrité physique (solidité) de ce dernier cependant. Voilà pour la présentation et le diagnostic du malade.

daim dans Reliure, relieur, restauration, entretien
Cette reliure est la première reliure qu’a reçu l’ouvrage comme en témoigne des notes et des cotes sur les gardes blanches, d’une écriture totalement encore de la fin du XVIe siècle. Le volume est de format in-8 (env. 17 x 11 cm).

daim2
Au delà de l’aspect esthétique de cette reliure, ce volume pose une véritable question fondamentale à tous les bibliophiles (normalement) : Un volume ancien peut-il être dignement conservé par un bibliophile malgré des imperfections notoires du support, ici en l’occurrence le papier ? Sachant que l’ouvrage est bien complet de tous ses feuillets, que la reliure est intègre et d’époque, que l’ouvrage est un ouvrage qu’on peut sans hésiter qualifier de rare voire très rare. Je crois qu’il faut sans hésiter répondre : oui ! deux fois oui ! peut-être même trois fois oui !

Lire la suite :

http://le-bibliomane.blogspot.com/2011/01/connaissance-de-la-reliure-par-limage.html

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar