• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 6 janvier 2011

Bibliophilie – Le Tableau des affections humaines suivant les Passions humaines de Coeffeteau (1629)

Posté par Serge Bénard le 6 janvier 2011

Reliure en parchemin de l’époque. Ouvrage peu commun. Anthoine ESTOC, libraire.
LE TABLEAU DES AFFECTIONS HUMAINES, SUIVANT LES PASSIONS HUMAINES, de Monsieur Coeffeteau, évêque de Marseille.

A Paris, chez Guillaume Loyson, 1629.

1 volume petit in-8 (16,5 x 10,5 cm) de 8 feuillets non chiffrés (titre, épître à Monsieur Fleurent Pasquier conseiller du roi, avis au lecteur, table des chapitres, 542-(1) pages.

Reliure plein parchemin de l’épique, titre à l’encre sur une étiquette en papier au dos, traces d’attaches sur les plats, cote de bibliothèque, trace de cachet à deux feuillets, quelques mouillures et petites salissures sans gravité à quelques feuillets, petits manques de papier à quelques feuillets sans atteinte au texte. Fente au mors supérieur sur la moitié de la longueur, la reliure reste solide. Collationné complet. Jolie vignette gravée à l’eau-forte sur le titre.

L’épître qui ouvre le volume est signée des initiales A.E. L’avis au lecteur est assez court : « Je ne te pouvais faire un présent plus riche, plus beau & plus nécessaire à ton salut, que celui de ce tableau, puisque le souverain bien de l’homme ne consiste qu’en la connaissance de soi même, & que parmi tant d’images des corps & des âmes ici naïvement représentées, tu ne peux que tu ne t’y trouve, si ce n’est par miracle, étant exempt des passions esquelles la fragilité de notre nature nous oblige. » L’ouvrage est divisé en quatre livres, on y trouve les chapitres suivants : du choix des amis, de la dissimulation, de la vanité, de la tristesse, de la vertu, de l’ignorance, de l’ennui, des passions de l’âme, des fols stupides, de la fureur, de la manie, du mépris, de la haine, des amours, de la jalousie, de l’amour déréglé entre les bêtes, du curieux, de l’inconstant, de l’ambitieux, etc. Comme on voit toutes les facettes du caractère de l’homme sont évoquées.

Le privilège est daté du 28 avril 1626 affections.jpg a été donné à un certain Anthoine Estoc, marchand libraire. Antoine Estoc est un libraire dont on trouve la trace dès 1616 avec « Les satyres bastardes et austres folstres du Cadet Angoulevent Quatrain », 1617 avec un « Recueil des plus excellans vers satyriques… », 1618 avec « Le Cabinet satyrique, … », et d’autres encore les années suivantes, tous des ouvrages à caractère « libertin », donc d’un tout autre genre que celui-ci. Anthoine Estoc publia également en 1619 les Satyres de Régnier. Qui était Antoine Estoc ou Lestoc comme on le lit parfois ? Était-ce un libraire ou un imprimeur véritable ou bien un libraire supposé, imaginaire ? Qui se cachait derrière ce nom ? Ce Tableau des affections humaines est-il son oeuvre ou celle d’un anonyme ? C’est ce que ni les bibliographes, ni les commentateurs ne précisent.

Les bibliographes s’accordent à dire que cet ouvrage, se voulant une imitation du Tableau des passions humaines de Coeffeteau paru quelques années plus tôt en 1620, en est pourtant très différent.

BON EXEMPLAIRE DE CE LIVRE PEU COMMUN.

Prix : 650 euros

Source :

http://livres-anciens-rares.blogspot.com/2011/01/le-tableau-des-affections-humaines.html

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables | Commentaires fermés

Hachijū, le premier site internet événementiel sur l’univers des mangas.

Posté par Serge Bénard le 6 janvier 2011

France Télévisions et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image ont unies leurs énergies pour concevoir et mettre en ligne hachijū, le premier site internet événementiel sur l’univers des mangas.

Deux libraires de la région sont à l’honneur, la librairie de la Cité à Angoulême et Bulles d’encre à Poitiers, qui nous aide à comprendre le phénomène Manga en France :

Bulles d’encre et soleil levant. par hachiju.com surVimeo.

Dôzo !

Source :

http://www.livre-poitoucharentes.org/

Publié dans Librairies, libraires, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires, Web, moteurs, sites, blogs, réseaux, etc. | Commentaires fermés

Polars, nouvelle vague

Posté par Serge Bénard le 6 janvier 2011


homepolarsviabooks10.jpg
par Philippine Cruse, le 01 décembre 2010

Viabooks s’intéresse de plus près aux nouvelles tendances du roman policier. Longtemps mis à l’écart, ce genre s’affirme aujourd’hui comme un incontournable.

Qui n’a pas lu ou entendu parler du phénomène Millénium, de Camilla Läckberg ou encore du dernier Maxime Chattam?

En prime, pour  pimenter vos prochaines lectures, nous vous avons aussi concocté une liste des dix polars issus des dernières tendances.
Quoi de neuf du côté des polars?

Depuis plus d’une dizaine d’années, le roman policier fait particulièrement parler de lui. Mais, ces derniers temps, la tendance s’est affirmée, ouvrant les portes à une nouvelle génération de polars venus souvent des terres du froid. Retour sur ces nouveaux polars qui enthousiasment les lecteurs e…/ Lire la suite http://www.viabooks.fr/article/quoi-de-neuf-du-cote-des-polars-15312

10 nouveaux romans policiers

Viabooks a sélectionné 10 polars sortis récemment qui, chacun à leur manière définissent le tournant pris par le roman policier aujourd’hui. Découverte…./ Lire la suite http://www.viabooks.fr/diaporama/10-nouveaux-romans-policiers-15148

Source :

http://www.viabooks.fr/diaporama/10-nouveaux-romans-policiers-15148

Publié dans Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

Tendance – Les nouvelles formes d’édition

Posté par Serge Bénard le 6 janvier 2011

par Philippine Cruse, le 04 janvier 2011

Qui ne possède sa petite part d’inspiration qui sommeille en lui ? Et qui ne rêve de chatouiller les mots et les souvenirs. Avant on appelait cela journal intime, feuilleton perso… Maintenant cela peut se transformer en auto-édition, une vraie tendance qui montre que l’écrit correspond à un nécesaire besoin de laisser une trace et de communiquer.

En effet, si le format livre est en pleine révolution, le monde de l’édition vit quant à lui une véritable mutation. Aujourd’hui, de plus en plus d’auteurs ne passent pas par le circuit traditionnel. La simple mise en ligne de son manuscrit peut engendrer sa publication. Qui sont ces nouveaux éditeurs? Quelles sont pour les auteurs les chances de se faire publier? Pour ce dossier spécial, nous avons rencontré Jérôme Arnaud Wagner, auteur de N’oublie pas que je t’aime et son éditeur Jean-Laurent Poitevin, fondateur des éditions Les nouveaux auteurs. Et,pour vous initier, nous vous proposons à travers un diaporama de découvrir certains nouveaux acteurs de cette révolution.

Lire la suite :

http://www.viabooks.fr/dossier/les-nouvelles-formes-de-l-edition-18905

Publié dans Edition, éditeurs, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

14 au 17 Février – Formation à Paris : lecture à voix haute

Posté par Serge Bénard le 6 janvier 2011


Formation – Lecture à voix haute avec Marc ROGER, lecteur public

Comment faire passer l’oral aux livres ? Comment créer un moment privilégié d échange et de convivialité autour du livre oralisé ? Comment associer livre et plaisir ?
Du lundi 14 au jeudi 17 février 2011 (sur inscription)
Tous publics – 4 jours – Paris 20ème
01 43 48 79 55
contact@lavoiedeslivres.com 

Source :

http://www.rue-des-livres.com/agenda/2245/formation_lecture_voix_haute.html

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie, Lecture, lecteur, lectorat, Lectures publiques, promenades et tourisme littéraires, théâtre | Commentaires fermés

Canada – Exportations culturelles : le livre est toujours en tête

Posté par Serge Bénard le 6 janvier 2011

Daniel Lemay – La Presse Avec 71% des importations et 34% des exportations, le livre et autres oeuvres imprimées constituaient toujours, en 2008, l’élément principal du commerce culturel international canadien.

Voilà le point central du chapitre Culture et loisirs de l’«Annuaire du Canada 2010», publié en décembre par Statistique Canada. L’ouvrage de 456 pages est divisé en 31 chapitres couvrant autant de facettes quantifiables – agriculture, langue, construction, santé, travail, etc. – de la société canadienne.

Avec 89% des exportations et 75% des importations, les États-Unis restent le plus gros partenaire du Canada dans le commerce des biens culturels. La Chine est la deuxième source d’import (8%) et le Royaume-Uni, la deuxième destination de l’export (2%).

Le gros des exportations part de l’Ontario (54%) et du Québec (31%), suivis de la Colombie-Britannique, lointaine troisième à 9%. Les importations de livres représentaient en 2008 1,4 milliard de dollars, soit le même total que les autres oeuvres imprimées tels les revues et magazines. Les exportations d’écrits, elles, s’élevaient à 628 millions.

En raison du poids du Québec, le livre constitue le gros du commerce avec la France, 74% de l’export et 53% de l’import, et représente le plus haut niveau d’échanges de tous les pays partenaires.

Dans leur marché national, par ailleurs, les éditeurs de livres québécois ont vu leurs revenus atteindre 644 millions en 2008 contre 572 millions pour les dépenses d’exploitation – dont 100 millions en salaires, traitements et avantages sociaux. À 11,2%, la marge bénéficiaire de l’industrie québécoise du livre – fortement subventionnée, on le rappelle – dépasse de deux points celle des éditeurs de l’Ontario (9,1% sur 1,3 milliard de revenus) qui contrôlent le gros de l’édition canadienne. Chez les éditeurs de périodiques québécois (530 millions de revenus), la marge bénéficiaire atteignait 14,4%, soit deux points de plus que la moyenne canadienne.

Lire la suite :

http://www.cyberpresse.ca/arts/livres/201101/05/01-4357261-exportations-culturelles-le-livre-est-toujours-en-tete.php?utm_categorieinterne=trafficdriv

Publié dans Economie du livre | Commentaires fermés

Choix du jour de libraires à Limoges

Posté par Serge Bénard le 6 janvier 2011

 getphoto1.jpeg

Bois

Fred Gevart

Genre : Policiers

Ecorce, Auriat

15.00 €

FISBN : 9782953541717

GENCOD : 9782953541717

Sorti le : 21/12/2010


Acheter Bois chez ces libraires indépendants en ligne :
L’Alinéa (Martigues) Dialogues (Brest) Durance (Nantes) Maison du livre (Rodez) Mollat (Bordeaux) Ombres Blanches (Toulouse) Sauramps (Montpellier) Thuard (Le Mans)

Choix de Aurélie Janssens de la librairie PAGE ET PLUME à LIMOGES (87)

Sylvain Michalski est un auteur qui a connu le succès grâce à un roman écrit juste après sa sortie d’un long coma qui l’a laissé atteint d’une amnésie totale de son passé et que sa femme aide à « entretenir ». Cependant depuis quelques nuits, des bribes de souvenirs lui reviennent, un accident de voiture ? Une explosion ? Un coffre rempli de livres ? Une fusillade ? Lui revient aussi une furieuse envie de boire. Abstinent depuis sa sortie du coma, il cède à la tentation lors d’un week-end resté seul à Limoges pour écrire un nouveau roman. C’est dans une sorte de transe éthylique que la lumière reviendra petit à petit sur les évènements passés. On prend part alors à une course haletante contre le temps et la mémoire pour reconstituer les zones d’ombres. Un nouveau thriller obsédant que vous ne pourrez lire que d’une traite tant le besoin de connaître la vérité vous hante. Une alternance de récits, de flash, d’articles de journaux, de tapuscrits étranges, qui imposent un rythme original à ce roman et une révélation digne des grands maîtres du polar.


Choix de Nicolas Cauneau de la librairie ESPACE CULTUREL LECLERC à LIMOGES (87)

A la suite d’un traumatisme violent, Sylvain Michalski est victime d’une amnésie brutale. Il ne se souvient plus de la prise d’otages et de sa séquestration qui ont occasionné cette perte de mémoire. Lorsqu’il met la main sur un mystérieux tapuscrit, le puzzle se remet peu à peu en place et la vérité éclate. Un univers romanesque à la David Lynch qui mêle flash-back, construction dissymétrique et confusion des intrigues. Tel un rat en cage, le lecteur se retrouve chahuté dans un roman chaotique et déroutant.

Publié dans Choix des libraires | Commentaires fermés

Librairie Gwalarn à Lannion (22)

Posté par Serge Bénard le 6 janvier 2011

 Librairie Gwalarn
15 rue des Chapeliers
22300 Lannion
Tél : 02 96 37 40 53
Fax : 02 96 46 56 76
librairie.gwalarn@wanadoo.fr
Le Blog de la librairie
Toutes les lectures et tous les événements

440.jpeg

Que le vent soit au nord-ouest ou non, quand vous rentrez à la librairie Gwalarn, vous vous retrouvez dans un espace paisible où, depuis près de trente ans, nous vous invitons à venir découvrir et choisir les ouvrages qui vous font plaisir ou dont vous avez besoin. Notre librairie est un lieu privilégié où tous les mots, les savoirs et les arts se côtoient, toujours au fait des nouveautés littéraires, scientifiques ou techniques : romans, essais, livres pour la jeunesse, bandes dessinées, livres de cuisine, livres scolaires, livres bretons et sur la Bretagne, beaux livres et contes, livres en langues étrangères, vous y trouverez votre bonheur. De temps à autre, vous rencontrerez des auteurs… et aussi vos propres amis !

Le savez-vous ? Vous pouvez trouver maintenant à Gwalarn un beau choix de CD de musique classique, de chansons, de jazz, de musique du monde et, bien sûr, de musique bretonne. C’est une raison supplémentaire de venir faire un tour chez nous.

La librairie est ouverte du mardi au samedi toute l’année, le matin de 9h30 à 13h, l’après-midi de 14h à 19h et, en juillet et août, les lundis après-midi de 15h à 19h.

Pour nous contacter, réserver un livre ou passer une commande, vous pouvez :

- nous téléphoner au 02 96 37 40 53

- nous envoyer un fax au 02 96 46 56 76

- nous envoyer un courriel à l’adresse librairie.gwalarn@wanadoo.fr

Source :

file://localhost/Users/serge/Desktop/Initiales.org%20-%20Les%20Librairies%20.mht

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

Mauritanie – Les « Mauritanides » de Habib Ould Mahfoudh seront bientôt dans les librairies

Posté par Serge Bénard le 6 janvier 2011

habibmahfoudh.jpeg

Le premier volume de la chronique de Habib Ould Mahfoudh qu’il avait intitulé « Mauritanides », sera publié par la maison d’édition littéraire Karthala, a-t-on appris mardi auprès du coordinateur de l’édition des « Mauritanides », Elemine Ould Mohamed Baba.

 

Elemine Ould Mohamed Baba, chercheur en Histoire et enseignant à l’Université de Nouakchott a indiqué, dans une déclaration dans le journal « Le Calame » que les textes de Habib Ould Mahfoudh ont constitué un recueil de 640 pages. Ce travail a été rendu possible grâce aussi à l’Association des Amis deHabib Ould Mahfoudh.

Il faut noter enfin que Habib Ould Mahfoudh qualifié de « génie de la plume et vrai poète dans un pays qui en compte un million de faux » a écrit un poème primé en 1977 et une pièce de théâtre, au cours de la même période.

Habib Ould Mahfoudh qui s’est éteint le 31 octobre 2001 a travaillé à « Mauritanie-Demain », « Al Bayane » et au « Calame ». Avec sa chronique, il a marqué la presse indépendante mauritanienne et les esprits.

Babacar Baye Ndiaye pour Cridem

Source :

http://rimartculture.over-blog.net/article-les-mauritanides-de-habib-ould-mahfoudh-seront-bientot-dans-les-librairies-64352570.html

Publié dans À paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Edition, éditeurs | Commentaires fermés

Avignon (84) – Bibliothèque et vidéothèque de la Maison Jean Vilar

Posté par Serge Bénard le 6 janvier 2011

 5373.jpg

La bibliothèque de la Maison Jean Vilar est une antenne décentralisée du département des arts du spectacle de la Bibliothèque Nationale de France. On y trouve plus de 20.000 livres et une centaine de revues sur le théâtre, la danse, l’opéra, le cinéma, le théâtre de rue… C’est également la mémoire du festival d’Avignon à travers les années. Fondée en 1979, la Maison Jean Vilar est dépositaire de l’oeuvre du fondateur du festival annuel qui fait vivre la ville tous les étés. La bibliothèque participe à une ambition plus vaste : la vidéothèque, outre les livres, propose des enregistrements de pièces classiques, des interviews, et permet de découvrir le travail de metteurs en scène, comédiens, mimes, marionnettes. La musique, le cinéma sont aussi représentés, ainsi qu’une documentation importante à propos du festival. La Maison Jean Vilar se trouve au sein de l’hôtel de Crochans, dont l’histoire remonte au XIVe siècle.

Les informations [pratiques]

Bibliothèque et vidéothèque de la Maison Jean Vilar
8 rue de Mons
84000 Avignon
Tel : 04.90.86.59.64

Ouverture :
Bibliothèque : du mardi au vendredi de 13h30 à 17h30, le samedi de 10h à 17h – Vidéothèque : du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h, le samedi de 10h à 17h
Tarifs :
Accès libre en consultation sur place

Source :

http://www.evene.fr/culture/lieux/bibliotheque-et-videotheque-de-la-maison-jean-vilar-5373.php

 

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar