• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 5 janvier 2011

Quel avenir pour les métiers de l’édition ?

Posté par Serge Bénard le 5 janvier 2011

Le numérique révolutionne l’édition. Comment cela impacte-t-il les métiers et formations du secteur ? Quelles sont les fonctions qui recruteront dans les années à venir ? Nos experts donnent leur avis. 


Aida Diab - directrice de l'AsforedAïda Diab, directrice de l’Asfored, centre de formation et d’expertise pour les métiers de l’édition.
Quels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans ?
“Le numérique a bouleversé les métiers et les fonctions à tous les niveaux. C’est vrai pour les éditeurs, bien sûr, mais aussi pour les fabricants, qui assurent l’exploitation numérique des contenus. C’est aussi le cas pour lesfonctions marketing et commerciales, qui doivent ainsi réfléchir en termes de réseaux sociaux, de blogs et de sites ‘compagnons’ de ce qui est vendu, et plus généralement savoir exploiter Internet pour la promotion des livres et des contenus.”

Quel choix d’études aujourd’hui ?
“Il est quand même difficile d’apprendre sur le tas cette nouvelle dimension numérique du livre : mieux vaut être formé. Or certaines formations n’ont pas intégré cette dimension dans son ensemble : il ne s’agit pas juste de générer un livre au format PDF pour pouvoir le lire sur uniPad. Il faut aussi savoir gérer un fonds éditorial d’une manière adaptée à chaque support. Cependant, le niveau du diplôme ne me paraît pas fondamental. Même avec un BTS [brevet de technicien supérieur], c’est vraiment ce qu’englobe la formation qui va faire la différence, ainsi que la curiosité personnelle et la connaissance des contenus numériques, acquises grâce à des stages.”

Aymeric Vincent, DRH adjoint EditisAymeric Vincent, directeur des ressources humaines adjoint du pôle littérature de l’entreprise Editis.
Quels sont les métiers qui recruteront d’ici à 5 ans ?
“Soit le développement du numérique finit par se concrétiser en termes de bénéfices et donc de recrutements, soit le marché continue comme aujourd’hui et reste stable. Si l’évolution numérique se poursuit, il y aura plus de recrutements côté éditorial, marketing et marketing Webque dans les métiers du commercial ou de la logistique. Il est évident que l’on manque encore de compétences liées à l’univers numérique : gestion des réseaux sociaux pour lesattachés de presse, technologie iBook pour les fabricants… Mais ces compétences techniques indispensables se doublent également d’un besoin de collaborateurs ayant une vraie vision globale du livre. Tous les acteurs devront être capables de comprendre les enjeux de ce secteur à tous les niveaux de la chaîne.”

Quel choix d’études aujourd’hui ?
“Quelle que soit la formation choisie, l’important aujourd’hui est de vérifier son ouverture. Par exemple, ce qu’il se passe actuellement dans la musique nous apprend beaucoup sur le numérique. Il faut également garder en tête que le monde de l’édition est avant tout un univers commercial. On doit produire des œuvres que les lecteurs attendent et pas seulement celles qui vont intéresser une poignée de personnes. Autrement dit, il faut pouvoir publier aussi bien du Marc Levy, que du Colum McCann ou duSophie Kinsella !”

Lire la suite :

http://www.letudiant.fr/jobsstages/les-secteurs-qui-recrutent/quel-avenir-pour-les-metiers-de-ledition-15587/quel-avenir-pour-les-metiers-de-ledition-15352.html

Publié dans Edition, éditeurs | Commentaires fermés

Les Fleurs du mal – Numérisation des épreuves corrigées par Baudelaire

Posté par Serge Bénard le 5 janvier 2011

Les épreuves d’imprimerie des Fleurs du mal corrigées de la main de Baudelaire sont conservées à la Réserve des livres rares de la BnF. Elles ont récemment été numérisées et mises en ligne…  

neufbaudelairedroite.jpg
Le manuscrit des Fleurs du mal de Baudelaire ayant disparu, ces épreuves mises en pages et corrigées constituent un document très précieux.Elles permettent de retracer les modifications apportées au texte entre mars et mai 1857 et renseignent sur les rapports qu’entretenaient Baudelaire et son éditeur Poulet-Malassis – dont les remarques sont souvent barrées d’un trait rageur par la plume du poète…   

Source :

http://webmail1j.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=89393&check=&SORTBY=1

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Edition, éditeurs, Numérique, Patrimoine culturel, patrimoine écrit | Commentaires fermés

Le costume militaire dans Gallica

Posté par Serge Bénard le 5 janvier 2011

« Icy après sensuit la façon comment les gens de guerre du royaulme de France, tant à pié comme à cheval, sont habillez en la manière et usance de le geurroier quilz font à leurs ennemis ». L’incipit du « Costume militaire des Français en 1446 », manuscrit médiéval édité en 1876 par René de Belleval, pourrait avoir été le mot d’ordre de Gustave de Ridder au moment de collecter l’ensemble de 3667 volumes qui compose le fonds éponyme. Ce notaire parisien, né en 1861, passionné d’histoire militaire, fréquente dès 1900 la salle de lecture du Cabinet des Estampes. Intéressé par la richesse des collections, il en constate aussi les lacunes, et forme alors le projet de réunir des recueils de dessins ou d’estampe, des livres illustrés, des historiques de régiment, des études sur les uniformes, les drapeaux, l’armement et des textes de règlement. À sa mort en 1946, ceux-ci sont légués au Département des Estampes et de la photographie, récemment renommé, et un catalogue est achevé en 1948 par Jacques Lethève.

 f21209x300.jpgGarde nationale de Paris : grenadier

Lire la suite :

http://blog.bnf.fr/gallica/

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Même titre pour Clémençon et Angot : qui garde « Les Petits » ?

Posté par Serge Bénard le 5 janvier 2011

C’est un cas d’école : deux romans à paraître en janvier portent le même titre. Les deux éditeurs n’envisagent pas de recours.

Même titre pour Clémençon et Angot : qui garde « Les Petits » ? dans À paraître les_petits_angot_couvCette rentrée littéraire de janvier sera marquée par un fait rarissime. Deux livres vont en effet porter exactement le même titre, « Les Petits ». Tendancieux, mais légal. Reste à savoir à qui profitera l’homonymie.

« Ça me fait bien rire » : telle est la première réaction de la libraire de La Belle Lurette, à Paris IVe. Qui se rappelait bien que « Les Petits » était le titre du nouveau livre deFrédérique Clémençon (L’Olivier). Qui se rappelait aussi, mais un peu moins bien, qu’un homonyme paraitrait en même temps, mais ne parvenait plus à se rappeler qui en était l’auteur.

Il s’agit pourtant de Christine Angot, le gros coup de Flammarion en ce début 2011 (tirage : 25 000 exemplaires). Requinquée par le Goncourt, la PDG de Flammarion Teresa Cremisi poursuit sa politique de transferts marquants : après le retour de Houellebecq, et après avoir harponné un temps Marc Dugain, la voici qui fait revenir Christine Angot, déjà auteur chez Flammarion de « Rendez-vous » (2006), autofiction très vengeresse.

Une recherche d’antériorité menée avant de publier

Les deux ouvrages paraîtront à une semaine d’intervalle (le 6 janvier pour Frédérique Clémençon, le 12 pour Christine Angot). Cas rarissime, donc, de deux titres paraissant exactement au même moment, sous un titre en tous points identique.

Lire la suite :

http://www.rue89.com/cabinet-de-lecture/2011/01/05/meme-titre-pour-clemencon-et-angot-qui-garde-les-petits-183494

Publié dans À paraître, Actualité - Événement, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. | Commentaires fermés

Enquête sur la disparition d’Emilie Brunet

Posté par Serge Bénard le 5 janvier 2011

Enquête sur la disparition d’Emilie Brunet dans Lu pour vous dans Lu pour vousA la question « Quels sont tes auteurs préférés ? », j’ai toujours beaucoup de mal à répondre. Et quand cette perfide question s’accompagne du qualificatif « français », ça devient un jeu de massacre : je n’ai pas d’auteurs français préférés, je les trouve toujours moins bons que les Anglo-saxons. Sauf quand je lis Antoine Bello. La lecture d’Antoine Bello est intellectuellement stimulante, elle pousse à la réflexion et force l’imagination. Car le jeu préféré d’Antoine Bello, c’est la fiction, qu’il travaille, triture, déconstruit, réinvente et pour tout dire anoblit.  Éloge de la pièce manquante est un grand livre manipulateur, Les Falsificateurs est un chef d’œuvre d’ingéniosité, d’imagination, un superbe hommage à la fiction. Enquête sur la disparition d’Émilie Brunet est une petite perle de plus, un bel exercice sur le mode d’Agatha Christie qui doit se réjouir d’être si bien utilisée.

Achille Dunot était inspecteur de police. Aujourd’hui il n’est plus rien socialement parlant puisqu’il souffre d’amnésie antérograde qui lui fait oublier ce qu’il a fait d’un jour sur l’autre. Pourtant, un ancien collègue lui confie une enquête, à lui le fin limier de jadis. Claude Brunet, vient déclarer au commissariat la disparition de sa femme Émilie partie faire une randonnée le matin même avec son amant. La déclaration se transforme en interrogatoire musclé à l’issue duquel Claude Brunet doit être hospitalisé. Il n’en est pas moins soupçonné d’être le meurtrier de sa femme et de son amant dont les corps n’ont pas été retrouvés. Il est en effet le seul suspect, il n’a pas d’alibi mais le mobile de l’héritier et surtout, il est assez intelligent pour avoir mis au point le crime parfait.

Lire la suite :

http://yspaddaden.wordpress.com/2011/01/03/enquete-sur-la-disparition-demilie-brunet/

Publié dans Lu pour vous | Commentaires fermés

Rentrée littéraire – 510 romans, de belles surprises et déjà un scandale

Posté par Serge Bénard le 5 janvier 2011


Quelques livres de la rentrée littéraire de janvier 2011

Quelques livres de la rentrée littéraire de janvier 2011

Par Anne BRIGAUDEAU

Coup d’envoi mercredi de la rentrée littéraire de janvier : 510 romans vont se succéder sur les tréteaux des libraires

L’Express a donné à cette rentrée le parfum de scandale qui lui manquait en accusant Patrick Poivre d’Arvor d’avoir plagié sur cent pages un auteur américain, dans une biographie d’Hemingway à paraître le 19 janvier.

Radios et télés devraient s’arracher Christine Angot, qui livre chez Flammarion des scènes de la vie conjugale à sa façon (« Les Petits »), et Alexandre Jardin, qui revient sur le parcours de son grand-père Jean, directeur de cabinet dePierre Laval de mai 1942 à octobre 1943 (« Des gens très bien, Grasset).

Des auteurs éprouvés, mais à peine 49 nouveaux romans
Plus loin des feux de la rampe, cette rentrée hivernale est plébiscitée par des auteurs (de qualité) fuyant la foire d’empoigne des prix d’automne. Les éditeurs ont d’ailleurs limité les risques : à peine 49 nouveaux romans, chiffre en baisse de 30% par rapport à l’an dernier. Et parmi ces primo-romanciers, bon nombre de journalistes comme Bruno Roger-Petit (ex-France 2) qui publie sous forme de fiction le journal imaginaire d’un personnage fictif, proche de François Mitterrand (« Authentiquement français« , Héloïse d’Ormesson).

Le retour de Makine, Bégaudeau, Sollers, Assouline, Bénameur…
Parmi les valeurs présumées sûres, retour, donc :
d’Andréi Makine et de ses thèmes favoris (les femmes, la Russie) dans « Le livre des brèves amours maternelles » (Le Seuil),
. de François Bégaudeau (« La blessure la vraie », chez Verticales : à 15 ans, le narrateur décide de coucher avec une fille …),
. de Philippe Sollers (« Trésor d’amour » :  Venise et Stendhal. Le livre s’ouvre par cette citation stendhalienne : « L’amour a toujours été pour moi la plus grande des affaires, ou plutôt la seule »),
. de Pierre Assouline, mué en exégète de la Bible (« Les Vies de Job », Gallimard),

. de Jeanne Bénameur avec « Les insurrectons singulières » (Actes Sud), odyssée d’un ouvrier sidérurgiste quittant la France pour le Brésil mué en nouvel eldorado des patrons de l’acier.

Coe, Irving, Ellroy : les Anglo-Saxons en force
Domination anglo-saxonne, comme toujours, du côté de la littérature étrangère avec les nouveaux John Irving (« Dernière nuit à Twisted River », Seuil), Jonathan Coe, « La vie très privée de Mr Sim » ou James Ellroy (« La malédiction Hilliker« , du nom de sa mère assassinée, chez Rivages).

Lire la suite :

http://culture.france2.fr/livres/actu/510-romansde-belles-surprises-et-deja-un-scandale-66644294.html?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+France2-ALaUne+(France+2+-+A+la+une)

Publié dans À paraître, Actualité - Événement | Commentaires fermés

Offres d’emploi du 5 janvier

Posté par Serge Bénard le 5 janvier 2011

Un(e) responsable du service documentation – Elancourt (78)

Responsable du service documentation

RATTACHE(E) A LA RESPONSABLE DE LA MEDIATHEQUE ET EN CHARGE D’UNE EQUIPE DE NEUF AGENTS, VOUS GARANTISSEZ AUX USAGERS DU SERVICE ADULTES UN ACCES DE QUALITE AUX COLLECTIONS ET SERVICES.

CF HTTP://WWW.SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES.FR/COMMUNAUTE-DAGGLOMERATION/OFFRES-DEMPLOI-DE-LA-CASQY/

Lieu de travail : 78 – ELANCOURT

Type de contrat : CONTRAT A DUREE DETERMINEE DE 12 MOIS

Nature d’offre : CONTRAT DE TRAVAIL

Expérience : EXIGEE DE 3 A 10 ANS

Formation : Bac+3, Bac+4 ou équivalent Culture générale Souhaité

Connaissances bureautiques : Tableur : Utilisation normale, Traitement de texte : Utilisation normale

Qualification : Agent de maîtrise

Salaire indicatif : MENSUEL 1 600 Euros (10 495,31 F)

Durée hebdomadaire de travail : 35H00 HEBDO TRAVAIL SAMEDI ET DIMANCHE

Déplacements : JAMAIS

Taille de l’entreprise : 500 A 999 SALARIES

Secteur d’activité : ADMINISTRATION PUBLIQ GENERALE

Si cette offre vous intéresse,

veuillez adresser par mail votre CV et une lettre de motivation, en précisant le numéro de l’offre à :

COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION DE ST QUENTIN – M. MONSIEUR LE PRESIDENT

agglosqy-671451@cvmail.com

Source : Pole Emploi, Numéro d’offre 876177N

Un(e) agent(e) de bibliothèque – Agen (47)

 

Agent / Agente de bibliothèque

OFFRE RESERVEE A UN PUBLIC EN DIFFICULTE D’INSERTION. INDIQUER VOTRE NUMERO D’IDENTIFIANT. VOUS AVEZ DES CONNAISSANCES EN COLLECTIONS DE BIBLIOTHEQUE, SAVEZ UTILISER LA BUREAUTIQUE, LES LOGICIELS DE GESTION DE BIBLIOTHEQUE ET INTERNET. ACCUEIL, CLASSEMENT, RECHERCHE DE DOCUMENTS

Consulter les spécificités demandées :

Activités de base

• Accueillir le public et le renseigner sur l’utilisation de supports et outils documentaires

• Identifier et rechercher les informations documentaires, les sélectionner et les mettre à disposition

• Classer et actualiser les documents, les informations et fonds documentaires

• Réaliser la protection et l’identification des documents et en contrôler l’état de conservation

• Exploiter un système de gestion documentaire (mise à disposition, échange, classement, …)

• Enregistrer et suivre les prêts, emprunts (inscriptions, sorties, retours) des documents

Lieu de travail : 47 – AGEN

Type de contrat : CONTRAT A DUREE DETERMINEE DE 6 MOIS

Nature d’offre : CUI – CAE

Expérience : DEBUTANT ACCEPTE

Formation : Bac ou équivalent Exigé

Qualification : Employé qualifié

Salaire indicatif : HORAIRE 9 Euros (59,04 F)

Durée hebdomadaire de travail : 20H00 HEBDO

Taille de l’entreprise : 1000 A 1999 SALARIES

Secteur d’activité : ENSEIGNEMENT TERTIAIRE

Si cette offre vous intéresse,

veuillez adresser par courrier ou par mail, un CV et une lettre de motivation en précisant le numéro de l’offre à :

pôle emploi

POLE EMPLOI TALENCE

588 COURS DE LA LIBERATION

33400 TALENCE

ale.talence@pole-emploi.fr

Source : Pole Emploi, Numéro d’offre 543274V

Un(e) aide documentaliste – Toulouse (31)

Aide documentaliste

GESTION DE BASES DE DONNEES, INDEXATION ET NUMERISATION DE DOCUMENTS, ACCUEIL DU PUBLIC. TRES BONNE CONNAISSANCE DE PHOTOSHOP,DU TRAITEMENT DE TEXTE ET DES OUTILS BUREAUTIQUES. HORAIRES: DU MARDI AU VENDREDI DE 13H A 18H. POSTE A POURVOIR RAPIDEMENT. *** ETRE ELIGIBLE AU CUI/CAE ***

Lieu de travail : 31 – TOULOUSE

Type de contrat : CONTRAT A DUREE DETERMINEE DE 6 MOIS

Nature d’offre : CUI – CAE

Expérience : DEBUTANT ACCEPTE

Connaissances bureautiques : Tableur : Utilisation normale, Traitement de texte : Utilisation experte

Qualification : Employé non qualifié

Salaire indicatif : HORAIRE 9 Euros (59,04 F)

Durée hebdomadaire de travail : 20H00 HEBDO

Taille de l’entreprise : 3 A 5 SALARIES

Secteur d’activité : AUTRE ORGA.PAR ADHESION VOLONT

Postulez en ligne : http://www2.pole-emploi.fr/espacecandidat/nicola/AfficherOffreDepuisMail.do?reference=416153W

Source : Pole Emploi, Numéro d’offre 416153W

Un(e) bibliothécaire documentaliste – Melle (79)

Bibliothécaire documentaliste

VOUS ASSUREREZ LE SUIVI DU CDI, LA GESTION DES PRETS, LE SUIVI DES COMMANDES DE LIVRE, LES INVENTAIRES ET VIENDREZ EN SUPPORT AUX PROFESSEURS TITULAIRES. VOUS AVEZ DE BONNES CAPACITES D’ORGANISATION ET ETES RIGOUREUX.

Consulter les spécificités demandées :

Activités de base

• Accueillir le public et le renseigner sur l’utilisation de supports et outils documentaires

• Identifier et rechercher les informations documentaires, les sélectionner et les mettre à disposition

• Classer et actualiser les documents, les informations et fonds documentaires

• Réaliser la protection et l’identification des documents et en contrôler l’état de conservation

• Exploiter un système de gestion documentaire (mise à disposition, échange, classement, …)

Lieu de travail : 79 – MELLE

Type de contrat : CONTRAT A DUREE DETERMINEE DE 6 MOIS

Nature d’offre : CONTRAT DE TRAVAIL

Expérience : SOUHAITEE DE 1 AN BIBLIOTHECAIRE-DOCUMENTALISTE

Formation : Bac ou équivalent Culture générale Exigé

Diplôme demandé : NIVEAU BAC EXIGE

Qualification : Employé qualifié

Salaire indicatif : HORAIRE 9 Euros (59,04 F)

Durée hebdomadaire de travail : 17H50 HEBDO

Taille de l’entreprise : 0 SALARIE

Si cette offre vous intéresse,

veuillez adresser par mail votre CV et une lettre de motivation, en précisant le numéro de l’offre à :

ASS LYCEE AGRICOLE – M. BENOIT MUSSEAU

benoit.musseau@educagri.fr

Source : Pole Emploi, Numéro d’offre 729434Q

Un(e) archiviste – Mulhouse (68)

Archiviste

VOUS TRIEZ ET CLASSEZ LES DOCUMENTS (PORT DE CHARGES A PREVOIR). VOUS REPERTORIEZ LES DONNEES. LE POSTE EST BASE A MULHOUSE AVEC DES DEPLACEMENTS SUR COLMAR. UN VEHICULE PEUT ETRE FOURNI EXCLUSIVEMENT POUR SE RENDRE SUR LE SITE DE COLMAR. LE CDD EST EVENTUELLEMENT RENOUVELABLE.

Consulter les spécificités demandées :

Activités de base : Classer et actualiser les documents, les informations et fonds documentaires

Compétences de base : Méthodes de classement et d’archivage

Lieu de travail : 68 – MULHOUSE

Type de contrat : CONTRAT A DUREE DETERMINEE DE 1 MOIS

Nature d’offre : CONTRAT DE TRAVAIL

Expérience : DEBUTANT ACCEPTE

Formation : Bac ou équivalent Exigé

Ou Bac+2 ou équivalent Souhaité

Permis : B – Véhicule léger Exigé

Connaissances bureautiques : Tableur : Utilisation normale, Traitement de texte : Utilisation normale

Qualification : Employé non qualifié

Salaire indicatif : MENSUEL 1 440 Euros (9 445,78 F)

+13EME MOIS AU PRORATA TEMPS PRESENT

Durée hebdomadaire de travail : 36H00 HEBDO

Déplacements : OUI, SUR COLMAR

Taille de l’entreprise : 250 A 499 SALARIES

Secteur d’activité : ACTIV.GENERAL.SECURITE SOCIALE

Si cette offre vous intéresse,

veuillez adresser par mail votre CV et une lettre de motivation, en précisant le numéro de l’offre à :

CPAM DU HAUT RHIN – Mme EMILIE DI BATTISTA BRIX

emilie.di-battista@cpam-hautrhin.cnamts.fr

AVEC LETTRE DE MOTIVATION

Source : Pole Emploi,Numéro d’offre 039300Y

Un(e) catalogueur(se) – Jerusalem (Israel)

La bibliothèque de l’EBAF de Jérusalem recherche un(e) catalogueur(euse) pour une durée d’un an

Environnement de travail

La bibliothèque de l’Ecole Biblique et Archéologique française de Jérusalem appartient au couvent dominicain St Etienne. Elle met à la disposition des étudiants et des chercheurs du monde entier 400 000 références spécialisées sur les domaines de la Bible, de l’Exégèse, de l’Archéologie, des langues anciennes…

Mission

  • Catalogage et indexation des nouveautés dans le logiciel Koha
  • Corrections d’une partie des anciennes notices cataloguées dans un autre format

Profil souhaité

  • Diplôme Bac+2 de type DUT Métiers du Livre ou Documentation ou autre formation équivalente (licence professionnelle,…)
  • connaissance des normes de catalogage
  • connaissance du format Unimarc ou de formats de catalogage de type « Marc »
  • connaissance / intérêt pour le domaine de la Bible et de l’archéologie du Proche-Orient
  • rigueur et sens du travail en équipe
  • goût du travail organisé et soigneux
  • Français, Anglais indispensable
  • Allemand souhaité
  • Capacités d’adaptation à la vie en communauté

Conditions

  • Poste à pourvoir dès le 1er avril 2011 pour 1 an minimum
  • 30 heures par semaine
  • Prise en charge : des repas, du logement, de l’assurance maladie en Israël, du billet d’avion
  • Indemnité à définir

Contact

Adresser lettre de motivation et CV au Frère bibliothécaire Pawel Trzopek par E-mail : biblio@ebaf.edu

Date limite candidature : 31/01/2011

Entretien par Skype : début février 2011

Couvent Saint Etienne – Bibliothèque

P.O. Box 19053

6 Nablus Road

91190 Jerusalem, Israel

Tel 00972.2.626.4468 / Fax 00972.2.628.2567

Web : http://www.ebaf.edu

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

L’Espagne encourage les traductions

Posté par Serge Bénard le 5 janvier 2011

Publié le 04 janvier 2011 par cc

L'Espagne encourage les traductions dans Traductions, traducteurs spanishbooks

 

(Photo : Sur le site de New Spanish Books)

Un nouveau site, newspanishbooks.fr, propose une sélection de titres dont les droits sont à vendre.

Guider les éditeurs français dans leur choix de traductions de l’espagnol, tel est l’objectif du site New Spanish Books.

Né de l’Association espagnole des éditeurs (FGEE), de l’Institut espagnol du commerce extérieur (ICEX) en collaboraton avec l’Office économique et commercial de l’ambassade d’Espagne à Paris, le projet a pour but de présenter une sélection d’ouvrages dont les droits de traduction sont disponibles pour le marché français.

Le site proposera deux sélections par an, l’une au printemps et l’autre à l’automne, pour lesquels chaque éditeur ou agent espagnol envoie trois titres. La première, établie à l’automne 2010 à partir de 169 titres publiés par 69 éditeurs, compte 18 coups de cœur, en littérature comme en beaux livres ou en ouvrages pour la jeunesse. 224 livres sont actuellement à l’étude afin d’établir la sélection de mars 2011.

Lire la suite :

http://www.livreshebdo.fr/actualites/DetailsActuRub.aspx?id=5827

Publié dans Traductions, traducteurs | Commentaires fermés

L’évolution du marché du e-book en 2010

Posté par Serge Bénard le 5 janvier 2011

2010 a été marquée par l’explosion du livre électronique, et l’arrivée sur le marché d’une multitude d’e-readers, ou liseuses

Amazon a fait la une de l’actualité, avec le lancement de son Kindle 3ème génération. Plus compact et léger que ses prédécesseurs, il se décline en deux versions : WiFi et WiFi 3G. Autre avantage, il peut stocker près de 3500 livres. Selon le fondateur et PDG du géant du livre, « Les clients d’Amazon.com achètent désormais plus de livres pour Kindle que de livres papier.

L’arrivée de Kindle sur le marché des liseuses a contraint Barnes & Noble a sacrifier ses prix pour attirer les amateurs de livres. Résultat : Baisse des prix.

La Fnac, à, elle aussi, créé la surprise avec la sortie de son Fnacbook, un lecteur de livres numérique doté d’un accès 3G et Wi-Fi au site de l’enseigne, où le lecteur aura accès à une librairie de 80.000 livres et 750 BD.

L’avantage majeur du Fnacbook, c’est qu’il ne s’agit pas uniquement d’un support électronique. C’est aussi une interface d’achat de livres accessible non seulement sur la liseuse, mais aussi sur iPhone, sur iPad et, dans le courant du premier trimestre 2011, sur les smartphones Android.

Les fabricants de tablettes tactiles avec fonction de lecture ont bien compris l’intérêt de ce marché. Apple et son iPad sont rejoints sur ce terrain par un nombre croissant de sociétés telles que RIM (inventeur du BlackBerry).

Autre déclinaison de la technologie e-reader : les applications pour smartphones. Mais cette concurrence fait aussi de nombreuses victimes, notamment les acteurs de moindre importance comme Interead (cool-er) et iRex (iLiad).

Lire la suite :

http://fr.locita.com/business/finance/levolution-du-marche-du-e-book-en-2010/


Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc., Economie du livre | Commentaires fermés

Tatiana de Rosnay : ‘L’envie de lire importe plus que l’outil de lecture’

Posté par Serge Bénard le 5 janvier 2011

Rédigé par Nicolas Gary, le mardi 04 janvier 2011 à 10h00

 

Tatiana de Rosnay figure dans la liste très convoitée des dix auteurs les plus vendus en Europe. Et pas n’importe comment : juste derrière Stieg Larsson et Dan Brown et devant Stephenie Meyer… 

« C’est une nouvelle sidérante, et surtout une aventure éditoriale incroyable, qui a débuté, avec une maison qui à l’époque était à peine créée, Héloïse d’Ormesson », nous raconte-t-elle. Contactée par téléphone, la romancière qui revendique son côté ‘geek’, est revenue avec nous sur les questions numériques, qui obsédaient 2010 et jalonneront assurément 2011. 

 

« Je suis accrochée à Twitter »

Disposant de sa propre application pour iPhone, créée par la société Hibook, depuis avril 2010, elle est satisfaite de cette relation privilégiée avec ses lecteurs. « Ils trouvent des informations, des extraits, et nous allons bientôt l’améliorer. Je comprends les écrivains qui ne s’intéressent pas à ce mode de communication, mais pour moi, qui suis accrochée à Twitter, au grand dam de mon mari, c’était un outil essentiel. » 

Tatiana de Rosnay : 'L'envie de lire importe plus que l'outil de lecture' dans Lecture, lecteur, lectorat v-21262C’est avec cette même simplicité qu’elle aborde la lecture numérique, «logique pour les jeunes générations », lorsqu’elle revendique « avoir besoin de l’objet physique ». Tatiana envisage sereinement un avenir où cohabiteront ebook et pbook, après le « grand bouleversement qui attend tout le monde. Ce n’est pour l’heure qu’un début, et il est facile de comprendre la nervosité des éditeurs : tout arrive très très vite… » Au point que certains de ses confrères refusent de parler de livre numérique, redoutant avant toute chose, le piratage de leur oeuvre.

« Pour ma part, je n’arrêterai pas d’écrire par peur d’être piratée. Cette pratique devient un challenge pour les métiers du livre, il faut nous y préparer et surtout, pour les auteurs, savoir approcher différemment le public. C’est un défi, mais il me semble risqué de se voiler la face. » Et pour les éditeurs, l’autre grande inquiétude réside dans la place qu’ils occuperont à l’avenir. Les nouvelles technologies, au moins en matière de commercialisation, permettent de ne plus avoir recours à un éditeur traditionnel.

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/dossiers/1259-interview-rosnay-tatiana-lecture-numerique.htm 


Publié dans Lecture, lecteur, lectorat, Livre, histoire, bibliographie, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar