Bilan 2010 – Tout va bien pour la BD, mais…

Posté par Serge Bénard le 4 janvier 2011

LE FIL LIVRES

 - Comme chaque année, l’association des critiques de bande dessinées (ACBD) publie un rapport chiffré sur l’état du marché en France. Si plus de 5 000 albums ont été publiés en 2010 (un chiffre en progression), les auteurs ont de plus en plus de mal à en vivre.

Une santé apparemment insolente, qui cache toutefois un net fond de fatigue. Voilà comment pourrait se résumer l’état du marché de la bande dessinée en 2010, analysé comme chaque année par l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD). Sous la plume de Gilles Ratier, secrétaire général de cette structure, on apprend que « le secteur de la bande dessinée continue à être très combatif, en particulier sur le front de la production d’albums, qui a encore augmenté de 5,46% en un an » (contre 2,4% en 2009). Une bonne nouvelle à moins d’un mois de l’ouverture festival d’Angoulême 2011 (du 27 au 31 janvier), sur lequel nous reviendrons prochainement.

Pour la quinzième année consécutive, le nombre de sorties est donc en progression : 5 165 albums ont été diffusés, contre 4 863 l’an dernier. Ceux qui remportent le plus vif succès bénéficient d’un tirage conséquent, d’une robuste campagne de communication et/ou d’une exposition pluri-média (produits dérivés, film, série animée…). On peut ainsi citer les nouveaux épisodes de Joe Bar Team,Largo Winch, Lucky Luke, Blake et Mortimer ou Le Chat.

Il reste donc difficile de s’imposer lorsqu’on n’est pas un artiste réputé, déjà auréolé du succès de plusieurs livres. On dénombre officiellement en Europe francophone 1 446 auteurs tentant de vivre de leurs crayons – sans compter ceux qui oeuvrent pendant leurs loisirs, tout en exerçant une autre profession. « Pour survivre, la grande majorité de ces créateurs doit avoir au moins trois albums disponibles au catalogue d’éditeurs bien diffusés et un contrat en cours, un emploi régulier dans la presse ou l’illustration jeunesse, ou bien accepter divers travaux dans d’autres domaines ; les places étant de plus en plus rares et mal rétribuées », précise Gilles Ratier.

Lire la suite :

http://www.telerama.fr/livre/tout-va-bien-pour-la-bd-mais,64233.php

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar