Les métiers du livre

Posté par Serge Bénard le 4 janvier 2011

Les amoureux des lettres sont attirés par l’édition et notamment la littérature (romans, théâtre, poésies…) réservée à une petite minorité. Diversifiée, la production est aussi composée d’encyclopédies et dictionnaires, livres pratiques, manuels scolaires et parascolaires, ouvrages scientifiques, techniques et professionnels… Un constat : le tirage moyen est à la baisse même si le nombre de nouveautés et de nouvelles éditions est en augmentation. Face à la concurrence internationale, les rachats sont de rigueur et deux grands groupes (Havas et Hachette) dominent le paysage avec 60 % du marché. Moyennes et petites structures sont courantes dans l’édition, ce qui signifie que les fonctions y sont polyvalentes tandis qu’elles sont plus nettement déterminées dans les grandes maisons. Plaçons au premier rang les auteurs (écrivains, traducteurs, illustrateurs…) car, sans eux, il n’y aurait ni livres, ni édition. Dans le domaine littéraire, l’auteur se distingue… par sa signature ou l’obtention d’un prix (Goncourt, Fémina) tandis qu’il passe inaperçu dans un manuel professionnel, un guide pratique ou même un dictionnaire. Rares sont les écrivains qui vivent de leurs droits d’auteur. Fréquemment, ils exercent un autre métier (enseignant, journaliste, fonctionnaire…) et écrivent aussi pour le cinéma, la télévision… Une fois le manuscrit rédigé, c’est la course à l’éditeur dans l’espoir de le voir imprimé. Mais la réalité est impitoyable : sur plus de 45 000 manuscrits annuels d’auteurs inconnus, quelques-uns seulement seront publiés ; en effet, 80 % des parutions sont des ouvrages commandés ou des manuscrits d’auteurs réputés. Le traducteur d’édition est sollicité pour des ouvres littéraires en langue étrangère et bénéficie du statut d’auteur, mais sa situation matérielle n’en reste pas moins précaire. Quant à l’illustrateur, il est assimilé à un auteur lorsqu’il exprime ses dons dans des bandes dessinées, des livres pour enfants. Il intervient aussi pour des couvertures de livres, des encyclopédies et trouve des débouchés dans la publicité, la presse, l’audiovisuel… afin d’améliorer l’ordinaire. De l’auteur au lecteur se profile la chaîne éditoriale avec ses métiers. Elle se décline schématiquement en trois fonctions (conception, fabrication, commercialisation) caractérisant les principales étapes franchies par le futur livre.

Lire la suite :

http://cours971.blogspot.com/2011/01/les-metiers-du-livre.html

 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar