• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 2 janvier 2011

Alibi – Un nouveau magazine va voir le jour

Posté par Serge Bénard le 2 janvier 2011


Alibi, c’est son nom, verra le jour le 19 janvier prochain. Ce « magbook » (magazine-livre) sera vendu dans toutes les bonnes librairies, les Fnac, Virgin, les Relay en gares et aéroports et les Maisons de la Presse pour la modique somme de 15 €. Unique en son genre, il racontera, en 148 pages, les coulisses du monde du noir.
S’abonner avant tout le monde, rejoignez le gang : voilà qui pourra encourager les heureux initiateurs
> http://www.alibimag.com/abo>http://www.alibimag.com/abo 
> http://www.facebook.com/pages/Alibimag/168909783128546
> http://www.facebook.com/pages/Alibimag/168909783128546


Publié dans À paraître, Actualité - Événement | Commentaires fermés

Livres – Quoi de neuf en 2011 ?

Posté par Serge Bénard le 2 janvier 2011


De l’autofiction, du roman social, de bons romans en provenance d’outre-Atlantique, une polémique autour des confessions d’Alexandre Jardin, des hommages à Foucault ou Bergson, un salon du livre consacré aux auteurs venus du froid et Milan Kundera qui entre en pléiade. Tel sera le menu, copieux, de la prochaine année littéraire.

Comment faire entendre le bruit de sa plume dans le roulement de tambours des 510 romans qui paraissent en cette rentrée littéraire de janvier ? Rituelle question que ne se posent plusChristine Angot (‘Les Petits’) qui revient chez Flammarion, François Bégaudeau (‘La Blessure, la vraie’, éd. Verticale), Jean Rouaud (‘Comment gagner sa vie honnêtement’, éd. Gallimard) ou Philippe Sollers qui offre, avec ‘Trésor d’amour’ (éd. Gallimard), le récit croisé des tourments amoureux de Stendhal et de son narrateur à Venise. Outre ces « autofictions » – genre que l’on pensait démodé -, le roman social sera à l’honneur avec, au cœur des soulèvements de l’Histoire, des récits d’amour passionnel ou filial : ‘Le Livre des brèves amours éternelles’ (éd. Seuil), d’Andreï Makine, ‘Rouge dans la brume’ de Gérard Mordillat(éd. Calmann-Lévy) et ‘La Belle Étoile’ de Jean Vedrines (éd. Fayard). 

Livres - Quoi de neuf en 2011 ? dans À paraître 2997_jardin

La polémique – toute bonne rentrée en porte au moins une – viendra certainement du livre d’Alexandre Jardin qui déballe dans ‘Des gens très bien’ (éd. Grasset) ses secrets de famille. Eh, oui, encore ! On se demandait ce que l’auteur pourrait bien écrire après ‘Le roman des Jardin’, on est désormais fixé : il s’agit du « carnet de bord de sa lucidité ». Voire. Cela ressemble plus à un ego trip, sur fond de repentance, d’un garçon de 44 ans en manque d’amour qui voudrait faire de son grand-père, Jean Jardin, une sorte de « Eichmann » français… « Effroyables Jardin », « Jardin des délires », « Une pierre dans son Jardin », voilà les quelques titres susceptibles de fleurir dans la presse début janvier. 

 

Lire la suite :

http://www.evene.fr/livres/actualite/2011-sorties-livres-angot-jardin-kundera-rentree-litteraire-2997.php

 

 

 


 
 

Publié dans À paraître, Actualité - Événement | Commentaires fermés

Amazon se lance dans le prêt de livres électroniques

Posté par Serge Bénard le 2 janvier 2011

 

1221438170

Ce n’était qu’une question de temps… Après Barnes&Noble, c’est désormais au tour d’Amazon d’inaugurer une fonctionnalité pour prêter un livre électronique. S’inspirant du travail réalisé par son concurrent avec LendMe, la firme de Seattle permet à présent à ses clients américains de partager un livre électronique par mail avec leurs amis (américains eux aussi). Et oui, les restrictions géographiques sont plus présentes que jamais avec cette nouvelle fonctionnalité… Aucun des livres acquis depuis notre Kindle nous a été indiqué comme pouvant être prêté.

1221439030

Voici les conditions d’utilisation :

  • Les livres Kindle éligibles peuvent être prêtés une seule fois pour une durée de 14 jours.
  • La personne empruntant un livre ne doit pas nécessairement posséder un Kindle.
  • Les livres Kindle peuvent en effet être lus depuis les applications Kindle pour PC, Mac, iPad, iPhone, Blackberry et Android.
  • Tous les livres ne sont pas prêtables.
  • C’est à l’éditeur ou à l’ayant-droits de déterminer quels titres sont éligibles.
  • Le prêteur ne pourra pas lire le livre durant la période de prêt.

1220466190

Concernant les conditions d’éligibilité au prêt :

  • Tous les titres utilisant la plateforme DTP sont éligibles.
  • Les titres auxquels sont reversés 35% peuvent  se désinscrire du programme de prêt.
  • Les titres auxquels sont reversés 70% ne peuvent désactiver le prêt.
  • Tout retrait de l’autorisation de prêt ne sera pas rétroactif. En conséquent quiconque ayant acheté un ouvrage éligible au prêt, pourra utiliser son option dans le futur.

Ces conditions devraient prêter à débat que ce soit du côté des clients ou des éditeurs. Les premiers regretteront en effet les restrictions en matière de prêt (usage unique, catalogue éligible restreint) tandis que les seconds risquent de ne pas apprécier la façon dont Amazon a imposé aux éditeurs l’adoption de sa nouvelle fonctionnalité. Cependant, ces derniers ne semblent pas mal lotis car les ouvrages pouvant être prêtés se font encore rares, même en ayant masqué notre position géographique pour accéder au catalogue américain. Les éditeurs se lancent donc doucement dans l’ère du prêt d’ebook.

Tous les détails sur la fonction de prêt d’ebook chez Amazon sont détaillés sur le site du distributeur, à cetteadresse.

MAJ : Si vous cherchez un ebook compatible avec la fonction de prêt, allez faire un tour sur le catalogue de NumerikLivres. Tous les titres sont compatibles !

Source :

http://www.ebouquin.fr/2010/12/31/amazon-se-lance-dans-le-pret-de-livres-electroniques/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+ebouquin/articles+(eBouquin)

Publié dans Actualité - Événement, Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne | Commentaires fermés

Le Troisième Reich de Bolano : le roman négligé de 2010

Posté par Serge Bénard le 2 janvier 2011

Posté par Benjamin Berton le 31.12.10 à 15:56 

Le Troisième Reich de Bolano : le roman négligé de 2010 dans Lu pour vous 9782267020861_1_75

Si j’avais un repentir un seul en 2010, ce serait de n’avoir rien dit ni écrit sur Le Troisième Reich, remarquable roman posthume de Roberto Bolano, que, du reste, assez peu de critiques ont abordé cette année ou mentionné. Comme il n’est pas encore trop tard pour se rattraper (le couperet tombe dans quelques heures maintenant), ne nous en privons pas et rappelons les fondamentaux :

1) Roberto Bolano est vraisemblablement le meilleur écrivain de fiction des 20 dernières années (il a écrit ses romans essentiellement dans les années 90 et est mort en 2003) 

2) Le Troisième Reich est un roman resté inédit écrit sans doute à la fin des années 80 et que l’auteur n’avait jamais choisi de publier 

3) bien que considéré (par de plus en plus de monde) comme le meilleur écrivain de romans de la période, Bolano a toujours refusé l’étiquette de romancier et préférait écrire de la poésie.

Ceci étant rappelé, venons en à ce Troisième Reich, dont le titre pourrait induire en erreur les lecteurs inattentifs. Le nazisme a beau être l’un des thèmes de prédilection de Bolano, le Troisième Reich n’en parle pas directement, même s’il renvoie à un jeu de plateau (avec des pions, des cartes, des dés) calqué sur les différentes campagnes militaires ayant accompagné le Reich millénaire de quelques années. Dans ce bref roman donc, que Bolano n’a sans doute pas jugé assez bon pour le sortir de ses tiroirs, un couple d’Allemands, Udo et Ingeborg (ah, ces prénoms !), part quelques jours en vacances sur la Costa Brava (en Espagne donc). Ugo est une sorte d’écrivain spécialisé dans l’écriture pour des revues de jeux. Il monte des scénarios, écrit des variantes, narre des campagnes et remporte des concours entre fans de ces divertissements. Ugo a emporté dans ses bagages son Troisième Reich et envisage, en jouant dans sa chambre, d’écrire un article important sur ce jeu. Sa fiancée est plus extravertie, sensuelle, chaude du cul (pour dire la chose) et ne lui semble pas très assortie. Très vite, le couple rencontre un couple de fêtards allemands composé de Charly et Hannah. Les deux couples s’entendent et sortent ensemble en boîte de nuit. Charly est un personnage fascinant, pétulent, violent parfois. Il a fait ami-ami avec des Espagnols interlopes qui sont identifiés dans le roman comme le Loup et l’Agneau. Sur la plage, on fait également la connaissance d’un drôle de type très laid qui loue des pédalos et qui s’appelle Le Brûlé. Ugo partage son temps entre sa chambre (le jeu) et la plage. Le soir, il accompagne Ingebord dans ses virées nocturnes avec toute cette petite bande. Peu à peu, le roman glisse dans le fantastique et l’angoisse.

Lire la suite :

http://livres.fluctuat.net/blog/47090-le-troisieme-reich-de-bolano-le-roman-neglige-de-2010.html

Publié dans Lu pour vous, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

Les éditions numériques – Les évolutions du livre

Posté par Serge Bénard le 2 janvier 2011

décembre 26, 2010 / Chrisd_diffusion

Une révolution nécessaire et voulue

La dématérialisation et l’edition numerique propose aux éditeurs la question de l’administration des droits d’auteurs. Après les difficultés des industries du son, comment faire afin que ce soit synonyme de développement du secteur du livre ?

Pour automatiser pour chacun la gestion des droits d’auteurs, des services proposent aux éditeurs, comme aux auteurs, le moyen de travailler ensemble au développement de l’édition numérique.

Réflexions a propos de la numérisation des biens culturels

La digitalisation des ouvrages force à reconsidérer le contrôle qu’exerce les producteurs de biens culturels sur les publications. Avec les revers subit par les secteurs, l’edition numerique avance vers la numérisation avec angoisse. Tous les auteurs sont touchés par la venue du livre numérique. Comment contrôler, à chaque paliers la bonne utilisation des fichiers numériques ? Comment s’assurer que les DRM mises en places ne seront pas déverrouillées.

L’édition a besoin de réorganisation

Les éditeurs qui s’inquiètent pour la propriété des œuvres face à des géants comme Google. Les diffuseurs et distributeurs qui doivent informatiser leurs procédures. Les libraires qui voient leur existence remise en cause. Et enfin, écrivains peuvent légitimement craindre de perdre davantage le contrôle sur les chiffres de vente de leurs livres tout en espérant davantage de revenus du fait de la baisse des charges ou des économies d’échelles générée par l’édition numérique et la dématérialisation des supports. Les différentes plateformes numériques de distribution d’eBooks fraichement lancées par d’importantes maisons d’édition ont permis de constater que pour l’édition numérique une application stricte du modèle de l’édition traditionnelle n’était que moyennement satisfaisant, surtout pour les auteurs : flou des procédures malgré l’électronisation des flux, c’est dûr à identifier les revendeurs et surtout pourcentages revenant aux auteurs qui n’augmentent pas alors que les coûts sont moindres.

Lire la suite :

http://editionsnumeriques.wordpress.com/2010/12/26/edition-numerique-innovation/

Publié dans Edition, éditeurs, Livre, histoire, bibliographie, Numérique | Commentaires fermés

Patrimoine écrit et graphique

Posté par Serge Bénard le 2 janvier 2011

En matière de conservation et de valorisation du patrimoine écrit et graphique, l’agence souhaite concilier plusieurs aspects : sauvegarder le patrimoine régional pour les générations futures ; développer de nouveaux accès publics aux collections, compatibles avec les contraintes de conservation ; coordonner la gestion des politiques d’acquisition, de conservation, de communication des documents par les professionnels, bibliothécaires et archivistes.      

Mémoire et actualité en Rhône-Alpes

Depuis décembre 2006, une nouvelle version du site est en ligne : ce catalogue collectif des fonds locaux d’une cinquantaine de bibliothèques et services d’archives de Rhône-Alpes, restructuré, regroupe plus de 236 000 notices avec localisation des titres d’ouvrages ; il présente aussi un important ensemble iconographique : plus d’un millier de portraits régionaux présents dans les collections patrimoniales, grâce à un programme de numérisation d’estampes, encouragé et soutenu par la Drac dans le cadre du Plan d’action pour le patrimoine écrit. Un deuxième ensemble iconographique : paysages et urbanisme en Rhône-Alpes, conçu dans le cadre de ce plan, sera mis en ligne en 2008.Mémoire et actualité en Rhône-Alpes est appelé à devenir un site global de référence sur les fonds locaux et régionaux avec la participation d’un très grand nombre de bibliothèques, de services d’archives et d’établissements partenaires : outre les bases bibliographiques et iconographiques, le site va proposer la consultation des titres de presse locale numérisés dans le cadre de la campagne régionale de sauvegarde de la presse, ainsi que l’inventaire régional des fonds patrimoniaux. En 2009, une nouvelle rubrique sera consacrée au patrimoine littéraire de Rhône-Alpes et aux écrivains ayant vécu ou séjourné dans la région. Par ailleurs, le site pourrait permettre la visibilité de l’offre documentaire des bibliothèques en matière de périodiques (cf. plan de conservation partagée des périodiques).Consulter le site Mémoire et actualité en Rhône-Alpes.

Plan d’action pour le patrimoine écrit
• Enquête régionale pour un état des lieux des fonds patrimoniaux
Le Plan d’action pour le patrimoine écrit (PAPE), initié par la Direction du livre et de la lecture, vise à définir des plans d’action régionaux, élaborés à partir d’enquêtes. Dans chaque région, un état des lieux préalable doit en effet permettre d’identifier les collections, de dresser un bilan des projets et d’évaluer les besoins. En Rhône-Alpes, l’Arald a été chargée par la Drac de cette enquête préalable, dans la continuité de ses actions en direction du patrimoine des bibliothèques de la région, et avec le soutien de la Commission Patrimoine qu’elle réunit et anime. Cette enquête, menée en 2006, a permis de collecter deux séries d’informations : d’une part les informations relatives à l’état des collections patrimoniales, d’autre part les informations relatives aux actions et projets en matière de patrimoine écrit.

• Inventaire régional des fonds patrimoniaux
L’une des priorités dégagées par l’enquête est la mise en ligne d’un inventaire régional signalant tous les fonds patrimoniaux conservés en Rhône-Alpes, dans les bibliothèques, services d’archives, musées, établissements d’enseignement, institutions religieuses et sociétés savantes. Ce projet nécessite la constitution d’une base de données avec indexation, à partir d’une synthèse des informations disponibles et de diverses enquêtes sur place. Dès 2007, et avec le soutien financier de la Drac, l’Arald entreprend cet inventaire. Les notices seront versées dans le catalogue collectif de France géré par la BNF et sur le site Mémoire et actualité en Rhône-Alpes.
Consulter l’inventaire régional des fonds patrimoniaux sur le site Mémoire et actualité en Rhône-Alpes

Lire l’intégralité : 

http://www.arald.org/spatrimoineecrit.php

Publié dans Patrimoine culturel, patrimoine écrit | 1 Commentaire »

Une histoire de l’art toujours à la page

Posté par Serge Bénard le 2 janvier 2011

Par Roger Pierre Turine

Mis en ligne le 27/12/2010

Les 40 volumes de “L’Art et les Grandes Civilisations” allient qualité et continuité.

Rencontre avec Mathieu de Waresquiel, PDG des éditions Citadelles & Mazenod.

Entretien

Voulant d’abord rendre hommage au fondateur de ce prestigieux ensemble, Mathieu de Waresquiel rappelle que Jean Mazenod avait démarré l’aventure éditoriale, il y a un demi-siècle, par des livres dédiés aux hommes célèbres. Une audace corroborée, cinq ans après, par la mise sur orbite d’une collection, toujours en cours – et c’est unique en l’espèce – des grandes civilisations et des arts qu’elles ont initiés.

« Le premier volume sur « La Préhistoire » fit aussitôt impression, et nous voici, en 2010, avec un quarantième volume, « L’Art du Moyen Age en France« ! » Régnant sur un empire de livres qui respirent la sérénité de joyaux enclos en leurs pages emplies de créations indispensables à l’humanité, l’éditeur rassemble des faits, simplement, autour d’une tasse de café et de quelques croissants : « Le premier gros succès fut « L’Art de l’Egypte », paru il y a trente-cinq ans, 100 000 exemplaires au compteur. Dans la foulée, « L’Art Roman » et « L’Art Baroque » ont également très bien marché. Ces titres ont permis à la maison de se positionner en leader du livre d’art. Depuis, nous avons diversifié nos offres en proposant d’autres types de livres, parfois traduits en cinq ou six langues. L’époque est loin où la maison fonctionnait avec une seule collection !

L’histoire de Citadelles&Mazenod, c’est aussi celle d’un passage de témoin entre un homme féru d’art, Jean Mazenod, un photographe qui avait nombre d’amis artistes, et le père de Mathieu de Waresquiel, un homme venu du milieu bancaire : « Mon père a repris l’affaire en 1984. Il devint le président d’un comité directeur qui comprenait, d’une part, Hachette et ma famille, de l’autre, Mazenod. Il ne s’agissait pas d’une fusion, mais il y eut un procès autour de la marque Mazenod et nous lui avons d’abord substitué celui de Citadelles, pour aboutir à Citadelles&Mazenod. » Depuis, des mises à jour de certains volumes ont été réalisées, preuve de la belle santé d’un produit de luxe qui fait le bonheur de ceux qui en possèdent. Douze personnes s’activent au siège de la maison, rue Gaston-de-Saint-Paul, dans le 16e arrondissement de Paris : « Une petite équipe de qualité », comme tient à le préciser un patron à l’aise, nonobstant la crise qui frappe le secteur. « Nous avons un diffuseur et distributeur, Hachette en France, Libelle en Belgique, et une quarantaine de représentants exclusifs. Nous sommes, à l’heure actuelle, la seule maison d’édition à fonctionner avec une double force commerciale, ayant notre propre réseau de courtage. Vu leur prix, nos ouvrages ne génèrent pas des achats impulsifs, sauf de la part de clients fidèles. »

Quarante titres au catalogue et un défi : en trouver de nouveaux dans la ligne éditoriale. « L’histoire de la photographie », c’était du neuf, comme le furent les livres consacrés à des pays en particulier. Cela permet de développer l’info dans d’autres directions, comme cette année avec « L’Art du Moyen Age en France ». L’iconographie, aux mains de Madame Coti, présente depuis le début, est capitale, le papier aussi, mais il a parfois fallu s’adapter Comme le dit de Waresquiel, « Il faut évoluer avec son temps !

 

Lire la suite :

http://www.lalibre.be/culture/livres/article/632277/une-histoire-de-l-art-toujours-a-la-page.html

Publié dans Edition, éditeurs | Commentaires fermés

Les concours ouverts – Bibliothécaire territorial (documentation)

Posté par Serge Bénard le 2 janvier 2011

Bibliothécaire territorial (documentation)

Fonction publique : Fonction publique territoriale

Domaine(s) : Culture et communication

Type de concours : Interne

Nombre de postes : 1

Lieu : BASSE-NORMANDIE; BRETAGNE; HAUTE-NORMANDIE; Les concours ouverts Ouest; PAYS-DE-LA-LOIRE; 

Catégorie d’emploi : A

Conditions de candidature : Concours organisé par le service interrégional des concours du centre de gestion d’Ille-et-Vilaine représentant le Grand Ouest (Bretagne – Haute-Normandie – Basse-Normandie – Pays de la Loire)

Date limite de retrait de dossier ou d’inscription : Du 15 février au 9 mars 2011

Date limite de dépôt de dossier : 17 mars 2011

Dates des épreuves : 25 mai, 22 septembre et du 11 au 13 octobre 2011

Contact : 

Centre de gestion d’Ille-et-Vilaine, service interrégional des concours, village des collectivités territoriales, 1, avenue de Tizé, CS 13600, 35236 Thorigné-Fouillard Cedex  (www.cdg35.fr)

Source :

http://infos.emploipublic.fr/2010/12/30/bibliothecaire-territorial-documentation-2/

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Montpellier (34) – Les trésors cachés du musée Fabre

Posté par Serge Bénard le 2 janvier 2011

Un ouvrage récemment paru recense cent chefs-d’œuvre méconnus. Le musée montpelliérain en abrite sept Feuilleter distraitement   entre deux agapes un beau livre à peine extrait de son papier cadeau peut révéler parfois de jolies surprises.

Il en est allé ainsi à la lecture des   Cent chefs-d’œuvre méconnus des musées de France, ouvrage tout récemment paru aux éditions du Chêne et signé par la plume érudite du critique d’art Jean-Luc Chalumeau, par ailleurs directeur de la revue Verso et auteur prolifique de nombreux livres spécialisés. Avec sa dernière parution, il propose aux lecteurs de quitter les chemins balisés par les grands classiques intemporels pour privilégier quelques chemins de traverse qui lui permettront de découvrir des perles cachées et souvent oubliées par le plus grand nombre, même si elles sont parfois l’œuvre de noms illustres de l’histoire de la peinture. Jean-Luc Chalumeau a ainsi arpenté une quarantaine de musées en France pour sélectionner ses cent coups de cœur.

Lire la suite :

http://www.midilibre.com/articles/2011/01/02/MONTPELLIER-Les-tresors-caches-du-musee-Fabre-1498130.php5


Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées | Commentaires fermés

Amazon autorise le prêt des livres électroniques

Posté par Serge Bénard le 2 janvier 2011

Amazon autorise le prêt des livres électroniques

Amazon l’avait annoncé et c’est chose faite pour les utilisateurs américains du Kindle ! Ces derniers vont pouvoir prêter leurs livres électroniques. C’était idiot mais jusqu’à maintenant, avec toutes ces histoires de DRM sur les ebooks, pas moyen de prêter un livre à un ami de la même manière qu’avec un bon vieux livre papier.

Mais Amazon a écouté ses utilisateurs et autorise le prêt d’une oeuvre durant 14 jours. Comment ça fonctionne ?

Lire la suite :

http://www.korben.info/amazon-autorise-le-pret-des-livres-electroniques.html

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc. | Commentaires fermés

12345
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar