Accueil Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie 15 janvier 2011 – Journée sur la traduction à l’Odéon (Paris)

15 janvier 2011 – Journée sur la traduction à l’Odéon (Paris)

Commentaires fermés
0
35


21 décembre 2010 , par ATLF

Samedi 15 janvier de 11h à 16h30 En présence de Valère Novarina, 8 traducteurs, de 8 nationalités différentes, seront présents pour apporter leurs réflexions sur la démarche de traduction, en s’appuyant sur 3 textes du dramaturge.

Samedi 15 janvier de 11h à 16h30

En présence de Valère Novarina. Amani Ayoub (Égypte), Guy Bennett (États-Unis), Angela Leite Lopes (Brésil), Louisa Mitsacou (Grèce), Natalia Mavlévitch (Russie), Zsofia Rideg (Hongrie), Léopold von Verschuer (Allemagne) et Ilina Zinguer (Israël), animent un Atelier de la pensée dédié à la traduction de trois textes de Valère Novarina : Pendant la matière, L’Opérette imaginaire et Lumières du corps.

Avec les modérateurs : David Arar (Grèce), Marco Baschera (Suisse), Constantin Bobas (France).

Traduisant A VUE – (leurs traductions s’affichent en direct sur un écran géant) et DE VIVE VOIX – (leurs échanges sont captés par des micros et diffusés dans la salle du théâtre), les traducteurs tissent et dévoilent « un foyer de reconnaissance et de découverte » vivant par les langues qui le sédimentent et l’inspirent. Pour franchir le seuil de ce foyer, nul besoin d’être polyglotte ou de manifester une expérience particulière dans le domaine des langues : la production des huit traducteurs et des trois modérateurs qui les accompagnent de leurs commentaires et questionnements favorisent la participation du public. Le travail se développe « entre ouverts ».

Pour l’Atelier de la pensée, l’esprit de la traduction se déplie comme une onde. Il traverse les langues et les écritures, il soulève et entraine hors d’elles mêmes les signes émus de leurs retrouvailles et les élans créateurs de leurs rencontre. « Une fois pour toutes et une fois pour rien »* des écritures se lient, se relient, se délient dans le profond mouvement de leur histoire et de leur imaginaire. L’espace culturel public qui se met en place au coeur du Théâtre de l’Odéon est à la fois rigoureux (tous les traducteurs rassemblés et les trois membres du collège éditorial sont dans leurs pays des personnalités reconnues pour leurs compétences) et jubilatoire (traduire est une aventure simplement « humaine »). À l’ère de la traduction, cet atelier de la pensée formule une proposition originale favorable au dialogue des cultures.

Lire la suite :

http://www.atlf.org/spip.php?page=imprimer&id_article=194

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Franc succès du pavillon marocain au Salon international du livre de Riyad

Deux éditeurs représentent le Maroc dans cette manifestation à savoir les maisons d’…