• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 20 décembre 2010

25 janvier – Les Cafés Littéraires du Petit Théâtre de la Ruelle (Lodelinsart – Belgique)

Posté par Serge Bénard le 20 décembre 2010

En présence de Ahmed ahkim directeur du Centre de Médiation des gens du voyage et des Roms de Wallonie, lecture à voix haute par Eveline Marlaire-De Couvreur d’un découpage du roman : 
la fête interdite d’Adamek.
Le roman « la fête interdite » est juste le point de départ d’une soirée d’échanges sur les gens du voyage et les Roms. Sujet toujours d’actualité, il a fait la une en 2010 avec, en France, 

« les incitations au retour humanitaire », « les expulsions »

Il y a les gens du voyage, les Roms appelés aussi, Gitans, Tziganes, Manouches, Romanichels, Bohémiens … Certains sont nomades, juste de passage, d’autres sont sédentaires. Entourés d’un certain mystère, ils font peur, ils inquiètent parce qu’on dit qu’ils volent, qu’ils sont sales, parce qu’ils ne vivent pas comme nous, parce qu’ils sont différents… Quelle est la politique européenne, belge, wallonne, comment sont-ils accueillis chez nous, comment les percevons-nous… quelques questions et beaucoup d’autres auxquelles Ahmed Ahkim pourra répondre et nous aider à y voir un peu plus clair.
Lecture adultes et adolescents, suivie d’échanges.
J’aurai le plaisir de vous accueillir avec un petit verre mais vous pourrez ensuite consommer la boisson de votre choix, si vous le désirez. Un petit creux ? Je vous propose un plat salé ou sucré, fabrication maison.


Petit Théâtre de la Ruelle

Adresse: Rue du Village (près de la place E. Gilles), 6042 Lodelinsart Téléphone: 0472-852.486
Tarif: Entrée 3 €. Pour les abonnés du Petit Théâtre, 2 € sur présentation de leur abonnement.
Public: à partir de 12 ans
Ouverture: 20h.
Le 25 janvier

Publié dans Cafés et salons littéraires, communautés de lecteurs | Commentaires fermés

Un manuscrit authentifiant l’appartenance des îles Diaoyu vendu aux enchères pour 13,25 millions de yuans

Posté par Serge Bénard le 20 décembre 2010


Un manuscrit authentifiant l'appartenance des îles Diaoyu vendu aux enchères pour 13,25 millions de yuans dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies F201012201711424498405625
 

 

Le 20 décembre 2010, un chapitre du livre « Fu Sheng Liu Ji » (Six chapitres d’une vie flottante), écrit par Shen Fu et transcrit par Qian Yong, a été vendu aux enchères à Beijing. Considéré comme une preuve irréfutable pour indiquer que les îles Diaoyu appartiennent à la Chine, l’organisateur avait proclamé que l’activité était interdite aux collectionneurs étrangers.

Lire la suite :

http://french.peopledaily.com.cn/Culture/7237037.html

 

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies | Commentaires fermés

Librairie Lis Tes Ratures – Christine et Christophe Sudre

Posté par Serge Bénard le 20 décembre 2010

listesraturesnantes.jpg

Libraire Expert d’AbeBooks à Nantes

La librairie est implantée depuis octobre 2001 au coeur du centre historique de Nantes et propose des livres avec envoi d’auteur, livres illustrés, ouvrages enrichis de dessins originaux, éditions originales, belles reliures, tirages limités… Service : L’évaluation des livres avant achat est proposée gratuitement.Adresse & horaire d’ouverture : 4 Rue Prémion, 44000 Nantes. Du lundi au samedi du 10h à 12h et de 14h à 19h.

Source :

http://www.abebooks.fr/search/vci/1764170

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

DSM ou la résistance d’une des plus anciennes librairies de Casablanca, dans un boulevard abandonné

Posté par Serge Bénard le 20 décembre 2010

 

112202010123607pm11.jpg

Par Saïd Afoulou

Portrait d’une librairie, petite forteresse du livre

De la librairie DSM aux ruines de l’hôtel Lincoln, boulevard Mohammed V, à Casablanca, il y a à peine une cinquantaine de mètres. L’hôtel, immense immeuble en ruines, depuis une vingtaine d’années, aggrave la situation d’abandon dans la célèbre avenue et aux alentours. De la désolation qui ne cesse de faire tache d’huile faisant d’une partie majeure du centre historique, une périphérie dans le sens d’un quartier complètement abandonné, livré à lui-même.

«Ça fait une dizaine d’années que l’activité commerciale dans le boulevard ne cesse de péricliter, actuellement elle est au point mort» déclare le gérant de la boutique de décoration florale «Au Jardin Fleuri» qui existe dans le même pâté de maison que la DSM (entre le marché central et la rue Hassan Sghir) depuis une trentaine d’années. Selon ce gérant, «le vieux centre de Casablanca ne se relèvera jamais de sa décadence et risque d’avoir le même sort que l’hôtel Lincoln». Un vague espoir est toutefois nourri avec la perspective de la mise en service du tramway annoncée pour 2012. Soit une année avant la date fixée (2013) pour la fin de la première tranche des travaux de la réhabilitation de l’ancienne médina, projet phare mis en œuvre l’été dernier suite à une décision royale.

Lire la suite :

http://www.lopinion.ma/def.asp?codelangue=23&id_info=18641&date_ar=2010-12-20%2012:37:00

Publié dans Francophonie, langue française, Librairies, libraires | Commentaires fermés

Le SLAM – Syndicat professionnel des libraires de livres anciens.

Posté par Serge Bénard le 20 décembre 2010


En France, le SLAM est le seul syndicat professionnel des libraires de livres anciens, livres illustrés, autographes et gravures. Créé en 1914, il regroupe quelque 220 membres, les meilleurs libraires dans leurs spécialités. Les libraires membres ont accepté des règles de déontologie définies par le SLAM, lui-même affilié à la Ligue Internationale de la Librairie Ancienne, la LILA, qui regroupe les associations professionnelles de 28 pays. Chaque année à Paris, le SLAM organise la Foire Internationale du Livre Ancien, la FILA, qui attire libraires et bibliophiles du monde entier. Syndicat national de la Librairie Ancienne et Moderne 4, rue Gît-le-Cœur – 75006 Paris – Tél. : +33 1 43 29 46 38 – Fax : +33 1 43 25 41 63 E-mail : slam-livre@wanadoo.fr Le site web : http://www.slam-livre.fr

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables | 3 Commentaires »

Les internautes, premiers clients des industries culturelles (enquête Crédoc)

Posté par Serge Bénard le 20 décembre 2010

Ces dix dernières années, les industries culturelles ont été confrontées à la numérisation d’un nombre important de biens et services. Les contenus audio, vidéo et écrits
piratage pour expliquer la forte baisse du sont désormais largement disponibles sur Internet, gratuitement ou non, légalement ou non – pour des internautes en nombre croissant. L’industrie culturelle pointe du doigt le marché: les ventes de musique et de vidéo ont été divisées par deux depuis 2000. Les travaux menés par le Crédoc pour le Département des Études, de la Prospective et des Statistiques (Deps) du Ministère de la Culture, à partir des résultats des enquêtes Budget des Familles 2001 et 2006 de l’INSEE, mettent en évidence trois faits saillants: • le budget culture-médias des Français n’a que faiblement augmenté depuis 2001, sa croissance ayant été principalement alimentée par la progression des dépenses en connexions Internet. • ce sont les ménages équipés d’une connexion à Internet qui dépensent le plus en biens et services culturels. Pour ces ménages, l’impact d’Internet est positif sur leur niveau de dépenses en sorties, en livres, mais aussi en CD audio et vidéo. • enfin, à l’heure d’Internet, les dépenses culturelles des ménages dessinent trois grands univers de consommation : une culture de l’écran multimédia, une culture jeune audio et vidéo et une culture plus traditionnelle (livre, presse, musées, spectacles…).

Le poids du budget culturel des Français à la baisse

De 2001 à 2006, les dépenses des Français assimilables à la culture et aux médias ont faiblement progressé : en moyenne, les ménages ont dépensé 1 102 euros en 2006 contre 1 040 euros en 2001, soit une progression de 6 % en 5 ans contre 19 % pour l’ensemble de leur budget (en euros courants). Dans un contexte d’augmentation des dépenses contraintes, notamment celles liées à l’énergie et au logement, cette progression a été trop faible pour maintenir le niveau relatif des dépenses culture-médias dans le budget des ménages : leur part a baissé de 4,5 % à 4,0 %. Cette érosion résulte d’évolutions contraires : des baisses importantes des achats de presse – qui reste néanmoins le premier poste de dépense culturelle en 2006 – et des achats de CD audio…

Lire la suite :

http://www.credoc.fr/pdf/4p/235.pdf

Publié dans Economie du livre, Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé | Commentaires fermés

Bibliothèque municipale de Lyon (69) – Collection jésuite des Fontaines

Posté par Serge Bénard le 20 décembre 2010

fondjesuite.jpgHélyot Pierre, Histoire des ordres monastiques, religieux et militaires, 1718 (SJ HO 002/7)

La Collection jésuite des Fontaines a été déposée à la Bibliothèque municipale de Lyon pour 50 ans, suite à la décision de la Compagnie de Jésus de fermer le Centre Culturel des Fontaines situé à Gouvieux, près de Chantilly (nord de Paris). Elle compte 500 000 documents.
Le mardi 20 octobre 1998 une convention, signée entre la Ville de Lyon, la Compagnie de Jésus et le Pôle Universitaire Lyonnais, a fixé les modalités de ce dépôt. « Vous nous avez confié un collège, nous vous confions une bibliothèque ». Par ces mots accompagnant la signature de la convention, le Père Jean-Noël Audras, Provincial de France de la Compagnie de Jésus, rappelait que de 1565 à 1762, la municipalité lyonnaise de l’époque avait confié aux Jésuites l’enseignement dispensé dans le Collège de la Trinité, aujourd’hui lycée Ampère.

La Bibliothèque municipale de Lyon assure désormais l’inventaire, la gestion, la conservation et la valorisation de cette prestigieuse collection. Il n’aura fallu pas moins de 37 semi-remorques pour convoyer les 1737 armoires roulantes contenant l’ensemble des documents. Le transfert a duré deux mois, de décembre 1998 à janvier 1999.

Lire la suite :

http://www.bm-lyon.fr/decouvrir/collections/fontaines.htm

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Catalogues de libraires 1473-1810

Posté par Serge Bénard le 20 décembre 2010


Claire Lesage, Ève Netchine et Véronique Sarrazin
Bibliothèque nationale de France, 2006 21 μ 29,7 cm, broché, 632 p. ISBN 2-7177-2347-1 Diffusion / distribution : Bibliothèque nationale de France 65g
Sobres volumes, brochures modestes, feuilles volantes, les catalogues de libraires se sont longtemps vu dénier la dignité de livres. Le présent ouvrage propose la description de 3 216 catalogues de libraires – représentant plus de 4 000 exemplaires – publiés depuis la naissance de l’imprimé jusqu’en 1810, date qui marque généralement, pour le livre imprimé, le terme    assigné    au    « livre    ancien ».    Fondé    sur    la collection exceptionnelle de la Bibliothèque natio- nale de France, ce catalogue raisonné est une contri- bution importante à l’identification et au signale- ment de pièces rarement conservées et peu décrites.
Dans leurs catalogues, les imprimeurs-libraires proposent les livres de leurs fonds, des livres d’as- sortiment dont ils assurent seulement la vente, et
Les auteurs
Claire Lesage est conservateur en chef à la direction des Collec- tions, au service de l’Inventaire rétrospectif des fonds imprimés auprès de l’adjoint aux questions scientifiques et techniques de la Bibliothèque nationale de France.
Ève Netchine est conservateur à la direction des Collections, au service de l’Inventaire rétrospectif des fonds imprimés auprès de
des    « livres    de    hasard »    que    l’on    appellerait    de    nos jours livres d’occasion. Fourmillant de renseigne- ments sur les pratiques commerciales, les prix prati- qués, les méthodes de vente, les modes de descrip- tion et de classement, ces documents sont une source précieuse pour l’histoire de la librairie et des pratiques commerciales et culturelles en Europe avant l’ère industrielle.
Accompagné d’une introduction historique et de nombreux index (villes, matières, provenances, particularités d’exemplaires), ce livre constitue un nouvel instrument de travail tant pour les historiens du livre et de la littérature, les bibliophiles et les libraires que pour les professionnels des biblio- thèques patrimoniales.

Lire la suite :

http://www.bibliorare.com/bnf-parution.pdf

 

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Librairies, libraires | Commentaires fermés

Mon grain de sel du 20 décembre

Posté par Serge Bénard le 20 décembre 2010

20 décembre

“ Comme chacun, je veux tout savoir de ce qui s’est passé depuis la mise sur le marché du Mediator en 1976. Je veux comprendre pourquoi, malgré certaines mises en garde, malgré une parenté chimique avec des molécules interdites, ce médicament est resté sur le marché pendant trente-trois ans ” C’est ce que déclare le Ministre de la Santé dans une interview au Figaro.

En juin dernier, Irène Frachon, professeur au CHU de Brest publiait un ouvrage qui posait la question du nombre de morts provoqués par ce médicament produit par les laboratoires Servier. À cette époque, le tribunal de grande instance de Brest, saisi d’une plainte de ces mêmes laboratoires, condamnait la maison d’éditions Dialogues à retirer le sous-titre « Combien de morts » de la couverture du livre, sous peine d’une astreinte de 50 euros par exemplaire vendu avec cette mention. Ne jetons pas la pierre au tribunal quand l’administration sanitaire avait elle-même oublié de jouer son rôle de vigilance.

Bien que le médicament fût déjà suspendu, le juge avait estimé qu’il y avait préjudice pour le laboratoire Servier… Ah, bon ? Oui car, précisait-il, finaud, : « S’il advenait finalement qu’après analyse la suspension soit levée et la diffusion des produits à base de benfluorex rétablie, le dénigrement provoqué par la mention litigieuse se révélerait grandement source de discrédit, tant pour le produit que pour le fabricant du produit ». L’hypothèse inverse ne leur a même pas traversé l’esprit, j’imagine…

Le fait que les laboratoires Servier aient leur siège à Neuilly-sur-Seine n’a rien à voir avec l’impunité dont ils semblent avoir joui depuis de nombreuses années. Aucun rapport non plus avec ce que disait Nicolas Sarkozy à Jacques Servier, patron des laboratoires du même nom, en l’élevant au rang de Grand Croix de la Légion d’Honneur en 2009 : “En tant qu’entrepreneur, vous avez été souvent sévère à l’endroit de l’administration française. Vous critiquez l’empilement des mesures, des normes, des structures et vous avez raison”. Un empilement qui a permis à Servier de maintenir en vente le médicament dont toute la planète savait déjà qu’il pouvait entraîner la mort.

Maintenant, je me pose la question de l’appel du jugement de juin dernier, lequel non seulement constituait une censure de fait, mais aussi un problème financier pour la jeune maison d’édition qui avait accueilli le livre du Docteur Frachon. La morale voudrait que le prochain jugement fasse payer aux laboratoires Servier le préjudice moral, une ”  source de discrédit ” en quelque sorte pour les éditions Dialogues et le Dr Frachon, traînée dans la boue médiatique à plusieurs reprises. Et par équité, le jugement devrait aussi infliger une peine financière dédommageant substantiellement “ le fabricant du produit ”, en l’occurrence l’éditeur et son auteur. Mais la morale a-t-elle quelque chose à voir avec ce scandale ?

Publié dans Actualité - Événement, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

Voilà les livres que Rue89 vous conseille d’offrir à Noël

Posté par Serge Bénard le 20 décembre 2010

0Un livre pris dans la neige (SPDP/Flickr)

Si vous reteniez trois livres parmi ceux qui ont séjourné sur votre table de nuit cette année, lesquels choisiriez-vous ?

Sur la page « idées cadeaux » du site de la Fnac, les trois titres en tête des meilleures ventes 2010 sont :

     

  • « La Méthode Dukan illustrée », du médecin qui vend son régime comme des petits pains
  • « Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi », de Katerine Pancol
  • « Métronome ou l’histoire de France au rythme du métro parisien », par le comédien Lorant Deutsch

Je n’ai lu aucun des trois. En revanche, j’ai déjà offert quatre exemplaires du « Chagrin » de Lionel Duroy depuis que j’ai achevé à Berlin en août le pavé qu’a écrit l’ancien journaliste de Libération.

Il m’était encore inconnu lorsque j’ai découvert sur Bibliobs cette vidéo dans laquelle l’auteur revenait sur son histoire et me cueillait, moi, en un endroit très précis de mes émotions, dans la France de la petite xénophobie ordinaire. Je précise que, peu après, j’ai réalisé que l’auteur était en fait le mari de Blandine Grosjean, qui a rejoint Rue89 mi-septembre. (Voir la vidéo)

Image de prévisualisation YouTube

 

Lire la suite :

http://www.rue89.com/2010/12/19/et-vous-quels-livres-conseillez-vous-pour-offrir-a-noel-181085

Publié dans Au pied du sapin 2010 | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar