• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 15 décembre 2010

Liquidation judiciaire pour Succès du livre

Posté par Serge Bénard le 15 décembre 2010

Les fournisseurs avertis, le grand public aussi

Par  Cécile Mazin

C’est triste, mais c’est la vie, n’est-ce pas, et toutes ces sortes de choses. La société Succès du livre a déchanté tout l’été après avoir perdu la diffusion de ses titres dans les stations du groupe Total, pour aboutir, ce 13 décembre, à une mise en liquidation judiciaire.

Au cours des quatre années passées, SdL a en effet profité des grandes et moyennes surfaces pour diffuser ses livres. Mais les retours ont drastiquement augmenté pour l’éditeur, ébranlant le modèle économique.

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/23259-liquidation-judiciaire-succes-livre-total.htm

Publié dans Economie du livre, Edition, éditeurs | Commentaires fermés

E-Book : Etat des lieux du marché

Posté par Serge Bénard le 15 décembre 2010

Le marché du livre numérique en pleine émergence

L’IDATE vient de publier l’étude « E-Book ». L’étude propose un état des lieux exhaustif (e-reader, mobile, tablette, PC) du marché de l’E-Book, avec notamment les chiffres clés 2008-2014. Elle cartographie la nouvelle chaîne de valeur numérique, identifie les stratégies d’acteurs au travers d’une vingtaine d’études de cas, détaille les modèles économiques et analyse les enjeux technologiques clés (formats, métadonnées, DRM, écrans).

«Tous les genres littéraires ont désormais entamé leur migration vers le numérique. Les contenus professionnels, scientifiques et techniques ont ouvert la voie, suivis par la littérature générale et plus tardivement par les genres contenant une iconographie importante notamment autour des nouveaux terminaux (bande dessinée, littérature jeunesse, livres d’art, manuels de cuisine, etc.) », commente Marc Leiba, consultant sénior à l’IDATE. « Néanmoins, l’adoption des œuvres au format numérique ne se produit pas à la même vitesse selon les genres. Trois genres en particulier enregistrent une part de marché numérique nettement plus importante que leur part de marché physique : le polar, la littérature sentimentale ainsi que la science-fiction et fantasy.»
Lire la suite :

http://jeepy34.blogspot.com/2010/12/e-book-etat-des-lieux-du-marche.html

Publié dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse, Enquêtes, études, dossiers, bibliographies, numéros spé | Commentaires fermés

Un livre-phare sur Madame Chiang Kai-shek chez Gallimard

Posté par Serge Bénard le 15 décembre 2010

Taïwan – C’est une biographie « définitive » – le mot est de Simon Leys, qui signe une préface élogieuse – que Philippe Paquet vient de consacrer chez l’éditeur français Gallimard à celle dont la vie tout à fait extraordinaire s’entremêle étroitement à la destinée de la République de Chine : Soong Mayling.

Journaliste – il signe régulièrement des articles de fond sur la Chine dans La Libre Belgique –, sinologue et historien, Philippe Paquet connaît son sujet sur le bout des doigts, même s’il ne rencontra jamais Madame Chiang Kai-shek. C’est une reconstitution d’une rare honnêteté intellectuelle qu’il nous propose, s’inspirant de l’abondante correspondance privée de l’éternelle Première dame de Chine, comme l’appelle une autre de ses biographes, Laura Tyson Li, et des témoignages de tous ceux, connus ou moins connus, qui croisèrent sa route. Car Soong Mayling fascina toute une génération d’Américains, jusqu’à ses plus grands journalistes comme Henry Luce, le fondateur deLife Pictural et de Time, ses chefs militaires comme Claire Chennault ou George Marshall et bien sûr ses dirigeants, de Theodore Roosevelt à Richard Nixon.

Mettant en lumière son incroyable érudition et son intelligence, son engagement sans faille, sa beauté légendaire et son charme irrésistible, mais aussi ses caprices d’impératrice et ses excès, l’auteur explique le rôle capital également que joua la foi chrétienne de Soong Mayling dans sa vie comme dans le déroulement des événements.

Source :

http://taiwaninfo.nat.gov.tw/ct.asp?xItem=136427&ctNode=467&mp=4

Publié dans Lu pour vous | Commentaires fermés

2011 – Grasset sortira le livre de l’ancien collaborateur de Wikileaks

Posté par Serge Bénard le 15 décembre 2010

(Relaxnews) – Grasset publiera en 2011 Inside Wikileaks, un livre sur le site créé par Julian Assange, signé Daniel Domscheit-Berg, un ancien collaborateur de l’informaticien australien. La maison d’édition a acquis les droits auprès de l’éditeur allemand Ullstein. L’ouvrage, qui ne serait pas encore rédigé indique Livreshebdo.fr, serait sous-titré Le temps que j’ai passé dans le site Internet le plus dangereux du monde.

Suite à un désaccord avec Julian Assange concernant les fuites sur les dossiers brûlants afghans et irakiens, l’auteur a décidé de rompre les ponts avec Wikileaks en septembre. Un sortie mondiale du livre est prévue en février 2011.

Source :

http://www.myboox.fr/node/5141

Publié dans À paraître, Edition, éditeurs, Web, moteurs, sites, blogs, réseaux, etc. | Commentaires fermés

François Duriez, expert à l’hôtel des ventes de Douai : les livres, c’est son rayon !

Posté par Serge Bénard le 15 décembre 2010

Quarante ans qu’il fréquente l’hôtel des ventes de Douai où il est consultant en livres. Historien et bibliophile, François Duriez assistait hier à la vente aux enchères d’ouvrages anciens qui s’y déroulait. Rencontre.

Par Nathalie Labreigne

Penché sur un vieux livre, François Duriez tourne les pages et commente, le téléphone à l’oreille, l’état de l’ouvrage pour un acheteur potentiel.

Courtois et professionnel. « Les coins sont amortis. Le livre n’est pas en très bon état », confie l’expert à son interlocuteur. Les couvertures les plus colorées ne résistent pas à l’examen de son oeil aguerri. C’est la raison pour laquelle Patrick Declerck, commissaire-priseur à l’hôtel des ventes de Douai a, une fois de plus, eu recours à lui, hier. Histoire de ne pas s’en laisser conter par une collection, aussi convoitée soit-elle : des Jules Verne, pas moins de 38 volumes, de chez Hetzel. « Ils sont recherchés en raison de leur caractère ancien. Ils ont plus d’un siècle. Et cette collection est connue pour ces bons cartonnages », explique le consultant. Il n’empêche : tous n’ont pas la même valeur. Les polychromes sont plus cotés que les bichromes, et les rééditions moins attrayantes, car moins coquettes. « Compte tenu de leurs défauts, la plupart seront mis à prix entre 50 et 100 E. Mais certains pourraient valoir dix fois plus cher. Quand ce sont des séries de luxe, on peut atteindre plusieurs milliers d’euros », assure François Duriez.

Lire la suite :

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Douai/actualite/Secteur_Douai/2010/12/14/article_francois-duriez-expert-a-l-hotel-des-ven.shtml

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Enchères, ventes, bibliothèques privées | Commentaires fermés

16 décembre – Le livre face au défi du numérique : conférence aux Arts et Métiers (Paris)

Posté par Serge Bénard le 15 décembre 2010

Dans le cadre des Rencontres du Café des techniques, Le Musée des Arts et Métiers organise le 16 décembre de 18h30 à 20h une conférence intitulée « Le livre face au défi du numérique ». Interviendront Thierry Baccino, Françoise Benhamou et, pour ePagine, Stéphane Michalon. L’entrée est libre mais pensez à réserver !

Initiée il y a une vingtaine d’années, la métamorphose numérique du livre semble aujourd’hui bénéficier de toutes les conditions nécessaires à son essor. Au-delà de la numérisation, on assiste à une véritable transformation de la lecture avec l’intégration du multimédia, la possibilité de cliquer, annoter, copier-coller voire réécrire… Loin de s’inscrire dans une simple logique de substitution au livre imprimé, le transfert de la lecture du papier vers le numérique, se caractérise par une multiplication des supports : écran d’ordinateur, smartphone, liseuse dédiée ou tablette multitâche… S’il est difficile à l’heure actuelle de donner une véritable définition du livre numérique, son développement dépend de trois facteurs déterminants : une offre abondante et diversifiée, des supports de lecture ergonomiques et un prix attractif !

Qu’est-ce qui différencie la lecture papier de celle sur support numérique ? Le lecteur sera-t-il capable de s’adapter, et de devenir un « hyperlecteur » ? Éditeurs, auteurs, libraires : quelles sont les répercussions sur l’ensemble de la chaîne du livre ? Quels sont les modèles économiques envisagés ?

Lire la suite :

http://blog.epagine.fr/index.php/2010/12/le-livre-face-au-defi-du-numerique-conference-aux-arts-et-metiers/

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Colloques, conférences, assises, forums, congrès, symp, Livre, histoire, bibliographie, Numérique | Commentaires fermés

Assange: un lecteur d’Orwell et de Soljenitsyne

Posté par Serge Bénard le 15 décembre 2010

Istanbul (AP) — Fustigé par certains, admiré par d’autres, Julian Assange reste une énigme pour beaucoup. Ses références, de l’écrivain George Orwell au président américain Theodore Roosevelt, ainsi que ses écrits, permettent de mieux cerner la personnalité du fondateur du site WikiLeaks.

L’Australien, âgé de 39 ans, est en détention depuis la semaine dernière en Grande-Bretagne dans le cadre d’une procédure d’extradition lancée par la Suède contre lui dans le cadre d’une affaire de viol et agressions sexuelles. Selon Assange et ses avocats, cette affaire a des motivations politiques et serait liée à la divulgation massive de documents diplomatiques américains par WikiLeaks.

Son image d’électron libre bravant l’ordre établi doit peut-être beaucoup à ses références littéraires: George Orwell, l’auteur américain Kurt Vonnegut, ou encore le Nobel de littérature Alexandre Soljenitsyne.

Adolescent, ce passionné d’ordinateurs s’est adonné au piratage informatique. Il a été arrêté en 1991, mais s’en est tiré avec une amende. « Underground », un livre sur les « hackers » publié en 1997 auquel Assange a contribué, raconterait son histoire. De nombreux articles ont identifié Mendax, un pirate dans le livre, comme étant le fondateur de WikiLeaks.

Assange a conseillé l’auteure d »’Underground », Suelette Dreyfus, pour l’écriture de l’ouvrage. L’Australien, se souvient Mme Dreyfus, est un « grand fan » du célèbre roman « La Ferme des animaux » de George Orwell, et du « Zéro et l’infini » d’Arthur Koestler, qui raconte l’histoire d’un homme emprisonné et jugé pour trahison lors des purges soviétiques des années 1930. Cette histoire « l’a peut-être touché » car elle raconte comment des sociétés sans transparence « peuvent mal tourner », précise-t-elle dans un courriel à l’Associated Press.

Lire la suite :

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101214.FAP2419/assange-un-lecteur-d-orwell-et-de-soljenitsyne.html

Publié dans Actualité - Événement, Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils, Droit, législation, contentieux, conflits, procès, Web, moteurs, sites, blogs, réseaux, etc. | Commentaires fermés

Un manuscrit d’Utrillo acheté 112.000 euros

Posté par Serge Bénard le 15 décembre 2010

Par Europe1.fr

Un rare manuscrit du peintre Maurice Utrillo a été acquis mardi par le Musée des Lettres et Manuscrits pour 112.000 euros au cours d’une vente chez Artcurial, a annoncé la maison d’enchères. Ce document autobiographique, qui était estimé de 20.000 à 30.000 euros, évoque en une trentaine de pages la jeunesse de l’artiste à Montmartre et son entrée en peinture. Il est dédicacé à César Gay, tenancier du bistrot où l’artiste fut souvent hébergé et exposé. Maurice Utrillo (1883-1955) a 31 ans quand, le mardi 13 octobre 1914, il entreprend le récit de sa « jeunesse jusqu’à ce jour » en 25 chapitres. « Mes débuts furent assez difficiles », raconte-t-il, expliquant aussi comment il avait sombré dans l’alcool et dû être interné « pour se faire calmer les nerfs » avant sa rencontre avec un mécène qui lui acheta ses oeuvres.

Lire la suite :

http://www.europe1.fr/Culture/Un-manuscrit-d-Utrillo-achete-112.000-euros-337505/

 

Publié dans Autographes, lettres, manuscrits, calligraphies, Enchères, ventes, bibliothèques privées | Commentaires fermés

Digitales : le livre numérique sur 1001libraires.com

Posté par Serge Bénard le 15 décembre 2010

de Hervé Bienvault

Digitales, l’émission mensuelle sur le livre numérique, c’est sur le site 1001libraires.com qui va s’ouvrir dans quelques semaines. Au sommaire de ce premier numéro, une réflexion sur le rôle et la place de la librairie indépendante sur le marché du livre numérique. Avec Hervé Gaymard, député de Savoie, auteur de Pour le livre : Rapport sur l’économie du livre et son avenir, Matthieu de Montchalin, libraire à L’Armitière à Rouen et vice-président du Syndicat de la Librairie Française, et Michael Dahan, co-fondateur de la société Bookeen, concepteur et fabricant de lecteurs. J’ai le grand plaisir d’animer cette émission, l’objectif étant de réunir des acteurs qui comptent, vous apporter des éclairages nouveaux et pertinents sur ce nouveau marché qui arrive. L’occasion aussi de défendre cet effort de mutualisation important de la librairie indépendante en France, défendre une certaine idée du livre de demain, numérique ou pas!

PS : petite erreur qui va être rectifié, la dernière partie est sur ‘le livre dans l’économie numérique ».

Source :

http://www.google.fr/reader/view/?tab=my#stream/feed%2Fhttp%3A%2F%2Ffeeds.feedburner.com%2Ftypepad%2FOEkF

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc., Librairies, libraires, Numérique, Web, moteurs, sites, blogs, réseaux, etc. | Commentaires fermés

Une année à la rencontre de bibliothécaires

Posté par Serge Bénard le 15 décembre 2010

Par Lionel Dujol

Une année d’interventions, de formations, de cours. Une année où  j’ai croisé de très nombreux collègues bibliothécaires – BM, BDP, BU, CDI – avec lesquels j’ai partagé leurs expériences mais aussi leurs angoisses. Le plus frappant est de constater l’inquiétude de la profession face aux enjeux que pose le numérique aux bibliothèques. Des collègues en perte de confiance,  inquiets, presque tétanisés face aux possibilités offertes par les ressources numériques ou par la médiation numérique. Certains découvrent même qu’ils auraient un rôle essentiel à jouer dans la société de l’information. J’ai aussi le sentiment que notre profession aime bien se flageller et se répéter que nous sommes bien incapables de nous adapter aux transformations des usages. A force de se le dire, on va finir par le croire.

Et pourtant. Toutes ces discussions m’ont convaincu d’une chose : le potentiel de nos bibliothèques réside bien dans l’expertise de ses bibliothécaires et qu’au final le web social n’est qu’un outil supplémentaire mis  à notre disposition pour révéler cette expertise et pour la partager avec nos usagers  au sein des communautés d’intérêts qui animent les conversations du web. Aussi lors de mes interventions  je porte une attention toute particulière à rassurer, à expliquer que nous avons déjà les compétences naturelles – je n’ai pas dit toutes les compétences … –  pour participer à la médiation culturelle qui s’organise sur le web. Une médiation qui est aux mains aujourd’hui des grands médias et des vendeurs.

Au fil de ces rencontres, je capture sur un petit carnet, ici une remarque, là une idée qui par petites touches nourrissent ma réflexion. En voici quelques une en vrac. Tout cela est subjectif et n’apporte pas nécessairement de réponses.  A la fois un bilan et un work in progress.  Aucune prétention.

Lire la suite :

http://labibapprivoisee.wordpress.com/2010/12/13/une-annee-a-la-rencontre-de-bibliothecaires/

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar