• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 14 décembre 2010

Les roses de Noël de Jules Tardieu, libraire-éditeur et poète de l’amour (1860)

Posté par Serge Bénard le 14 décembre 2010

Les roses de Noël de Jules Tardieu, libraire-éditeur et poète de l’amour (1860). Exemplaire unique sur papier jonquille. Reliure de maroquin mosaïqué.


Les roses de Noël de Jules Tardieu, libraire-éditeur et poète de l'amour (1860) dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables roses


J. T. de SAINT-GERMAIN (Jules-Romain TARDIEU)



LES ROSES DE NOËL. Dernières fleurs par J. T. de Saint-Germain.



Paris, Jules Tardieu et Dentu, 1860. [Paris. - Imprimerie de J. Claye, rue Saint-Benoit, 7]



1 volume in-12 (17 x 11 cm) de (4)-165 pages et 1 feuillet non chiffré avec la marque du libraire Jules Tardieu. Frontispice sur papier de chine collé par E. Veyssier.



Reliure plein maroquin noir, dos à nerfs orné de rose dorées, titre et millésime dorés, grand décor losangé doré au centre des plats avec centre mosaïqué d’un ovale de maroquin rouge avec une rose dorée au centre, filet doré sur les coupes, dentelle dorée en encadrement intérieur des plats, doublures et gardes de papier peigne, tranches dorées sur marbrure (reliure de l’époque signée en pied du dos GAILLARD). Très bel exemplaire d’une fraîcheur remarquable, la reliure et la dorure, d’une exécution parfaite, est l’œuvre d’un maître relieur-doreur, un certain Gaillard, pourtant inconnu de Fléty (Dictionnaire des relieurs français ayant exercé de 1800 à nos jours). Très belle impression sur papier jonquille, exemplaire entièrement réglé à l’encre rose. Pour les plus délicats des bibliophiles qui sauront y être attentif, l’intérieur de ce volume a été anciennement parfumé… on peut supposer de quelque eau de roses… il en reste encore la trace d’une fragrance perceptible et délicate. On atteint là le summum de la préciosité bibliophilique.

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Edition, éditeurs, Librairies, libraires, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

Etats-Unis: la démocratie en danger

Posté par Serge Bénard le 14 décembre 2010

 Pierre Rousselin

Bruce Ackerman.jpgA l’heure du Tea Party, côté républicain, et des déceptions de la gauche radicale qui a soutenuBarack Obama, il est légitime de s’interroger sur la polarisation de la vie politique américaine.

Bruce Ackerman est un éminent professeur de droit à l‘Université de Yale. Il vient de publier aux Etats-Unis un livre au titre quelque peu alarmiste: « The decline and fall of the american republic« , où il dénonce la dérive vers l’extrémisme du système politique américain.

Lire la suite : http://blog.lefigaro.fr/geopolitique/2010/12/etats-unis-la-democratie-en-da.html

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître | Commentaires fermés

Stieg Larsson, auteur le plus vendu en Europe

Posté par Serge Bénard le 14 décembre 2010

 

Une véritable poutrée qu’il lui a collée, le père Larsson, au petit romancier américain, Dan Brown. En tout cas, en Europe, où il vient de se faire sacrer meilleures ventes de l’année 2010. Et ce, alors que Dan Brown possède quatre livres de plus que Stieg…

 

Bref, dans le top 10 des ventes réalisées en Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne et Suède, Larsson monte, haut la main, sur la première marche du podium. 

 

Derrière lui, Dan Brown, deuxième.

 

Stieg Larsson, auteur le plus vendu en Europe dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. v-17571

 

Petite fierté pour son éditeur français, Tatiana de Rosnay est troisième, prise entre Brown et… Stephenie Meyer, seule française de la liste, par ailleurs. La sortie du film inspiré du livre, Elle s’appelait Sarah devrait encore ajouter à la notoriété de l’auteure française. (notre actualitté)

 

Autre petite étrangeté : Ken Follet est le seul écrivain anglais à figurer dans ce top 10, précise The Bookseller. En fait, la Suède et les États-Unis sont parmi les pays les plus représentés avec cinq auteurs chacun placés dans le top 25. Sauf que la Suède est mieux positionnée, avec trois auteurs dans le top 10 : Larsson, Läckberg et Kepler. 

 

Ce top des meilleures ventes européennes a été établi sur les 11 derniers mois de vente dans les différents pays.

 

Rappelons que Larsson a également fait un carton outre-Atlantique, mais cette fois dans la catégorie vente de livres numériques, puisqu’il a dépassé le million d’exemplaires vendus à travers l’ebookstore Kindle.

Source :

http://www.actualitte.com/actualite/23254-stieg-larsson-ventes-livres-Europe.htm


Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Best-sellers, classements, ventes et meilleures ventes, | Commentaires fermés

Eric Hazan, éditeur « subversif » en pleine « guerre civile »

Posté par Serge Bénard le 14 décembre 2010

Par Christophe Payet

  • Eric Hazan, fondateur des éditions La Fabrique (Christophe Payet)

 

Connu pour être l’éditeur de « L’Insurrection qui vient », Eric Hazan est aussi un penseur de la lutte politique. Il évoque son petit rôle dans le grand bazar d’une société plus conflictuelle que jamais.

En plein cœur de Belleville, la rue Rébeval abrite 40 m2 d’insoumission. Au fond d’une petite cour, un homme crée modestement des « armes » pour préparer la « contre-attaque ». C’est un combattant qui se considère en situation de « guerre civile ».

A l’heure de notre premier rendez-vous, je dois attendre le guérillero devant l’entrée discrète de son repaire. Arrive alors un petit homme de 74 ans. Le visage rougi par le froid. Pas de couteau entre les dents, il est simplement désolé de m’avoir oublié. « C’est embarrassant de ne pas noter les rendez-vous. C’est très mauvais pour mon organisation », s’inquiète-t-il. La révolution, elle, n’attendra pas devant la porte.

Ce soldat, c’est Eric Hazan. Sa machine de guerre, La Fabrique, la maison d’édition qu’il a fondée en 1998, et qui lui valut d’être entendu par la sous-direction de l’antiterrorisme lors de « l’affaire de Tarnac ». Son tort : être l’éditeur de« L’Insurrection qui vient ». Un joli coup de pub pour un texte qui aurait dû rester confidentiel.

Lire la suite :

http://www.rue89.com/au-fond-a-gauche/2010/12/14/eric-hazan-editeur-subversif-en-pleine-guerre-civile-180686

Publié dans Edition, éditeurs | Commentaires fermés

Usage collectif et usage privé en bibliothèque : essai de clarification

Posté par Serge Bénard le 14 décembre 2010

 

Cette semaine, l’Interassociation Archives, Bibliothèques, Documentation a publié une déclaration pour réagir à la passation d’un accord entre Hachette Livres et Google, intitulée « Garantissons les usages collectifs des oeuvres numérisées« .

L’IABD demande à ce que des formes d’usages collectifs (notamment l’usage en bibliothèque, l’usage pédagogique et de recherche) soient garantis et favorisés à l’occasion du passage sous forme numérique des contenus. Cela vaut aussi bien pour la numérisation qui va s’opérer dans le cadre des Investissements innovants du Grand Emprunt que  dans le cadre des négociations qui ont été annoncées entre le Ministère de la Culture, le SNE et Google pour la numérisation des oeuvres épuisées.

Je vous renvoie au texte de la déclaration pour de plus amples détails, mais je voudrais dans ce billet creuser la question de la délimitation des usages collectifs et privés (ou personnels) en bibliothèque. En effet, la déclaration IABD indique ceci :

« Rappelons-le : l’utilisation individuelle d’une oeuvre dans le cadre d’un service d’archives, de bibliothèque ou de documentation n’existe pas. Au regard de la loi, il s’agit d’emblée d’une utilisation collective ».

Cette affirmation a pu soulever certaines interrogations, notamment sur le point de savoir quelle loi exactement indiquait que les usages en bibliothèques revêtaient un caractère collectif.

En me penchant sur la question, je me suis rendu compte : 1) qu’aucune loi ne dit cela explicitement, mais que cela peut se déduire « en creux » de plusieurs textes ;  2) qu’il faut nuancer l’affirmation, car il existe quelques cas – assez rares – où il peut être fait un usage personnel d’une oeuvre dans le cadre d’une bibliothèque.

Pour essayer de faire le tour du sujet, je vais procéder en quatre temps et montrer que l’usage collectif en bibliothèque :

1) Se déduit d’abord de l’interprétation de plusieurs exceptions législatives au droit d’auteur ;

2) Se déduit également d’autres textes législatifs, comme la loi sur le droit de prêt ;

3) Résulte en outre du jeu des conditions contractuelles d’usage des oeuvres, notamment des ressources numériques que les bibliothèques mettent à la disposition de leurs usagers ;

4) doit être nuancé dans certains cas précis, où l’usage privé peut être admis en bibliothèque.

Publié dans Archives, archivistes, Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Droit, législation, contentieux, conflits, procès | Commentaires fermés

La bibliothèque du Congrès devra s’expliquer de la censure de WikiLeaks

Posté par Serge Bénard le 14 décembre 2010

 

 

 

La Bibliothèque du Congrès (Library of Congress) à Washington a décidé de bloquer l’accès à WikiLeaks sur l’ensemble de ses postes informatiques, y compris ceux en accès public, depuis le 3 décembre. Un billet sur son blog officiel précise qu’il s’agit d’une contrainte liée aux règles fédérales sur la non divulgation d’informations classées défense. La plupart des associations professionnelles américaines, dont la Progressive Librarian Guild, ont condamné cette initiative, et dénoncent une censure injustifiée, les restrictions fédérales se limitant aux personnels des agences gouvernementales et non au public qu’elles desservent.

 

 

 

 

Devant la polémique, l’American Library Association, principale organisation professionnelle, a décidé de mettre à l’ordre du jour de ses prochaines rencontres en janvier la décision de blocage de la LC.

 

Lire la suite : Library of Congress Blocks WikiLeaks Site Access, Library Journal, 8 décembre 2010 & Federal Ban of WikiLeaks Website Embroils Librarians, American Libraries, 10 décembre 2010.

Publié dans Bibliothèques du monde, Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils | Commentaires fermés

Spécial flash 17 h 25 – Tahar Benjelloun honoré d’être récompensé au Maroc

Posté par Serge Bénard le 14 décembre 2010

L’écrivain et poète marocain Tahar Benjelloun, lauréat du Prix international de poésie « Argana » 2010 dont la remise est prévue lundi à Rabat, se dit « très fier et honoré » d’être récompensé au Maroc, son pays d’origine, d’un prix de cette importance. (http://www.atlasinfo.fr/Prix-Argana-2010-Tahar-Benjelloun-se-dit-honore-d-etre-recompense-au-Maroc_a12202.html)

Publié dans Flashes, Francophonie, langue française, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé, Promotion du livre et de la lecture, dons de livres, Radio/Télé - Voir et/ou entendre | Commentaires fermés

Le livre électronique, parade idéale pour lutter contre l’excédent de bagages

Posté par Serge Bénard le 14 décembre 2010

Ce ne sera sans doute pas encore « the » cadeau high-tech au pied du sapin cette année, mais il y a fort à parier que la montée en puissance du livre électronique sera notable dans les prochains mois, tant l’offre est en train de se diversifier et de s’enrichir depuis quelque temps.

Par Christian Taverne-Grasset

desk@lavoixdunord.fr

Quelques milliers de livres qui tiennent dans un boîtier de moins de 300 grammes : le rêve des dévoreurs de bouquins est bel et bien devenu réalité. Et même si la technologie est relativement jeune, donc largement perfectible (la couleur manque encore cruellement), le livre électronique – ou e-book, ou livre numérique, ou livrel (mot valise bâti sur le même principe que courriel) – est assurément appelé à se développer de manière exponentielle, tout comme la musique dématérialisée (sous forme de fichiers MP3 par exemple) a supplanté le vinyle, la cassette ou le CD

Dernier-né de la famille, mi-novembre, le FnacBook dispose de toute la puissance de feu du réseau du premier vendeur de livres en France (15 % de parts de marché), et s’affiche comme une grande première, qui assure la passerelle entre la librairie traditionnelle, la boutique en ligne, et les rayons des produits techniques. Gros atout de ce produit très facile à prendre en main et qui tient dans la poche (peut-être pas de jean, quand même !), sa connexion 3G intégrée ; ce qui ne nécessite pas de passer par un ordinateur ou par un réseau Wi-Fi pour télécharger un ouvrage.

Un gage de liberté qui offre également un « bonus » non négligeable, puisque tout livre téléchargé peut également être lu sur une tablette ou un smartphone compatibles, et sur son ordinateur. Sans parler de l’offre particulièrement riche de la bibliothèque FNAC.

Lire la suite :

http://www.lavoixdunord.fr/journal/VDN/2010/12/14/KALEIDO/ART2866535.phtml

Publié dans ebooks, livres numériques, livrels, etc. | Commentaires fermés

La Chine encourage énergiquement ses éditeurs à l’internationalisation

Posté par Serge Bénard le 14 décembre 2010

Une conférence de presse sur le projet de création de canaux de commercialisation internationaux des publications chinoises a été tenue le 9 décembre à Beijing par l’Administration d’État de la Presse et de la Publication (AEPP).

« Le projet de création de canaux de commercialisation internationaux des publications chinoises a été établi cette année par l’AEPP pour concrétiser le Programme de redressement de l’industrie culturelle du Conseil des affaires d’État et accroître les parts des publications chinoises sur le marché international. Durant le XIIe plan quinquennal (2011-2015), un réseau international tridimensionnel de commercialisation va être créé, avec des librairies chinoises à l’étranger et en ligne, afin de promouvoir la sortie des frontières nationales d’un plus grand nombre de publications en chinois et en langues étrangères », a déclaré Zhang Fuhai, directeur de la coopération et des échanges internationaux de l’AEPP.

Le projet porte sur un plan de coopération, l’exposition conjointe de publications chinoises dans cent librairies chinoises dans le monde, et l’établissement de librairies en lignes transnationales, a-t-il ajouté.

Lire la suite :

http://french.china.org.cn/china/txt/2010-12/14/content_21540471.htm

Publié dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne, Librairies, libraires | Commentaires fermés

Innover en matière de lecture publique (1) – Faciliter l’accès aux bibliothèques et médiathèques

Posté par Serge Bénard le 14 décembre 2010

 par ancounette

Innover en matière de lecture publique (1) – Faciliter l’accès aux bibliothèques et médiathèques dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs 71_idea_storeDans un contexte de baisse de la fréquentation des bibliothèques et médiathèques depuis 2002, de développement des ressources et outils numériques, et d’évolution des pratiques et attentes culturelles des Français (Olivier Donnat, étude 2008), l’avenir des bibliothèques et des médiathèques réside dans leur capacité à innover.

Une série d’articles présentera donc un état des lieux des innovations en France et en Europe dans les établissements de lecture publique. Ce premier volet s’intéresse aux innovations en matière d’accès aux bibliothèques et médiathèques.

Alors que les établissements de lecture publique sont ouverts à tous, gratuitement, seuls 28% des Français se sont rendus au moins une fois dans une bibliothèque ou une médiathèque au cours de l’année 2008. Faciliter l’accès, tant physique que virtuel, aux bibliothèques et médiathèques est ainsi devenu un enjeu majeur pour celles-ci.

Lire la suite :

http://terrainsdeculture.wordpress.com/2010/12/14/innover-en-matiere-de-lecture-publique/

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Lecture, lecteur, lectorat, Promotion du livre et de la lecture, dons de livres | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar