Accueil Numérique Edition numérique, éditon en ligne Du papier à l’écran : les Humanités et l’édition électronique

Du papier à l’écran : les Humanités et l’édition électronique

Commentaires fermés
0
7

Les Nouvelles technologies au service de la conservation des documents sont prometteuses. Elles permettent une conservation plus ou moins pérenne des textes, mais aussi une démocratisation de ceux-ci et de leur contenu sans toucher aux supports originaux : parchemins, livres, etc. Bien entendu, le texte numérique ne permettra jamais de remplacer la rapport quasi charnel qu’entretient l’homme avec le papier.

 itsjustanillusionwordpress.png

Actuellement, il existe en France plusieurs projets d’éditions électronique de textes anciens. Que ce soit un ouvrage de littérature comme l’Astrée d’Honoré d’Urfé qui marqua durablement toute l’aristocratie française jusqu’au XVIIIe siècle par les thèmes abordés par ce roman pastoral, que ce soit l’édition intégrale des œuvres de Bossuet, de ses joutes théologiques avec le pasteur Ferry, de Metz, à l’Histoire des variations du protestantisme , la numérisation promet de diffuser plus largement ces œuvres.

On peut distinguer deux sortes d’édition électronique : la numérisation pure et simple d’un document, et l’édition numérique. Pour la numérisation, voyons deux exemples :

La Bibliothèque nationale permet grâce à Gallica de retrouver plus d’1 millions de textes numérisés. La version du site actuellement en place est, je trouve, moins pratique et ergonomique que la précédente. Elle avait aussi l’avantage de ne pas faire mal aux yeux, avec son joli fond mauve. Cependant, on accède librement à l’intégralité de ces textes, généralement libres de droit donc accessibles au plus grand nombre.

Google Livres permet aussi de retrouver ces textes numérisés avec des accès plus restreints, car Google peut numériser des fonds de bibliothèques sous certaines conditions. En France, Google doit notamment respecter le droit d’auteur. On trouve ainsi des références sur telle ou telle édition de Mauriac, par exemple, mais on ne peut pas toujours avoir accès au texte numérisé. L’avantage de Google Livres est le mode recherche dans le texte, qui permet d’aller directement au mot désiré. Sur Gallica, ce mode n’est pas toujours actif.

L’édition numérique s’inscrit dans cette démarche de numérisation, mais va plus loin. Il ne s’agit pas seulement de numériser des documents , il s’agit  aussi d’exploiter la masse d’informations qui y est contenue, de la rendre à la fois lisible et visible.

Lire la suite :

http://itsjustanillusion.wordpress.com/2010/12/08/du-papier-a-lecran-les-humanites-et-ledition-electronique/

 

 

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Edition numérique, éditon en ligne
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Et si on implantait des cafés de lecture numérique chez les libraires ?

Et si on implantait des cafés de lecture numérique chez les librairies physiques ? L&rsquo…