Accueil Economie du livre Prix du livre numérique : s’accrocher au connu au risque de se tromper

Prix du livre numérique : s’accrocher au connu au risque de se tromper

Commentaires fermés
0
10

par Mathieu Perona
L’arrivée du livre numérique et les offensives menées par Amazon ont ramené sur le devant de la scène la question du prix des livres. Question que les représentants des auteurs, des éditeurs et des libraires français aimeraient voire rapidement close par l’extension au livre numérique du dispositif du prix unique. Si face à l’incertain, il est toujours tentant de se raccrocher au connu, le prix unique du livre numérique tel qu’il est actuellement proposé à l’Assemblée risque fort d’être plus un poison qu’une panacée pour le marché du livre numérique, voire pour l’univers du livre en France.

Le livre numérique et le livre physique

Les études sur la demande de livres numériques s’accordent sur un point : les consommateurs potentiels s’attendent à une décote sensible par rapport à l’équivalent papier (6 euros pour un roman, selon une étude Gfk). Face cette donnée fondamentale du livre numérique, il semble peu efficace d’argumenter, comme le fait le SNE, sur les coûts ou de déplorer une perte de valeur. La représentation d’un bien produit à coût marginal nul (une copie d’un fichier informatique ne consomme pratiquement pas de ressources) a été profondément ancrée.

Indépendamment même de cette représentation,  les caractéristiques du livre numérique en tant que bien peuvent justifier une telle attente. En l’état, l’achat d’un livre numérique s’apparente souvent à une location, éditeurs ou opérateurs de plates-formes pouvant se réserver le droit de supprimer à distance tel ou tel titre de la collection d’un lecteur, ainsi que les lecteurs de 1984 sur Kindle en ont fait l’expérience. Contrairement à son homologue papier, le livre numérique ne se prête pas ou dans un cadre très restrictif, son annotation et le partage de celles-ci demeure une fonction expérimentale. Faute d’une norme technologique, faute aussi d’un effort technique suffisant en ce ses, le confort de lecture reste en-deçà de ce que le support pourrait offrir, le paramétrage de l’affichage restant un point faible de la plupart des logiciels de lecture de livres numérique.

Lire la très intéressante suite :

http://www.nonfiction.fr/article-3970-prix_du_livre_numerique__saccrocher_au_connu_au_risque_de_se_tromper.htm

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Economie du livre
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

189e anniversaire de la naissance de Henri-Frédéric Amiel

Henri-Frédéric Amiel est né le 27 septembre 1821 à Genève. Il est mort le 11 mai 1881 dans…