• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 5 décembre 2010

Simonetta Greggio reçoit le Prix littéraire européen Madeleine Zepter pour Dolce Vita

Posté par Serge Bénard le 5 décembre 2010

simonettagreggio0.jpg

Simonetta Greggio nous a enchantés cet automne avec  Dolce Vita: 1959- 1979 (Stock). Une reconstitution historico-romanesque des années 60-70 en Italie  qui a aussi conquis le jury du Prix Madeleine Zepter , présidé par Denis Tilinac, puisqu’il lui a décerné le Prix à la quasi- unanimité. Ce récit  au style élégant, merveilleusement documenté s’ouvre avec la première projection de La Dolce Vita de Federico Fellini et se termine avec l’assasinat d’Aldo Mauro. On remonte le temps perdu, on revit les ors et les décadences d’une Italie oubliée… Un régal !

Le Prix Littéraire Européen Madeleine Zepter, dont c’est la 8ème édition, distingue chaque année l’auteur d’un roman européen, écrit ou traduit en français et paru en France au cours de l’année. Croyant en l’Europe des lettres, Madeleine Zepter, connue dans la plupart des pays européens par son mécénat qui couvre plusieurs sphères culturelles, a souhaité ainsi contribuer symboliquement à l’unité de notre continent et reconnaître comme elle l’a souligné, la place de Paris, comme capitale de la littérature.

Le jury de ce prix présidé par Denis Tillinac est composé de Michel Déon,Franz Olivier Giesbert, Patrick Besson, Frédéric Beigbeder, Eric Neuhoff..

Le précédent lauréat était  John Burnside pour son roman, Un mensonge sur mon père (Editions Métaillé).

Source :

http://www.viabooks.fr/news/simonetta-greggio-recoit-le-prix-litteraire-europeen-madeleine-zepter-pour-dolce-vita-19518

Publié dans Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé | Commentaires fermés

Offres d’emploi du 5 décembre

Posté par Serge Bénard le 5 décembre 2010

L’enssib recrute un 

« Secrétaire en gestion administrative pour le département de la recherche »

Contexte

L’enssib est une école d’enseignement supérieur qui forme les cadres de bibliothèque.

Elle a trois missions essentielles : la formation, la recherche et les services rendus aux professionnels des bibliothèques. 

Positionnement

Le poste est placé au sein du service des études et de la recherche sous l’autorité du directeur de département.

Fonctions

Traiter les dossiers administratifs, scientifiques et techniques du département de la recherche tout en assurant leur  suivi auprès de nos partenaires publics. 

Accueillir et informer le personnel et notre public : étudiants, doctorants, chercheurs,…  

Mettre en œuvre des procédures de gestion par la tenue de différents tableaux de bord, rédiger des courriers et des  comptes rendus.

Organiser des journées d’études, séminaires et colloque scientifiques.

Assurer le secrétariat du conseil scientifique de l’école

Le (la) candidat(e) sera amené(e) à gérer la logistique du département : matériels, archivage des documents… 

Compétences- savoir faire :

Secrétariat : chrono, classement,

Maitrise de l’outil informatique : traitement de texte, tableur (Word et Excel)

Diplômes

Diplôme Bac +2

Avec une expérience significative dans ce secteur d’activité. 

Rémunération

Fixe en référence à l’indice majoré net 297  

Contrat à durée déterminée de 1 an

Contacts

Les CV et lettre de motivation sont à adresser : 

Enssib

Service Ressources Humaines

A l’attention de M. le Responsable des Ressources Humaines

17/21 boulevard du 11 novembre 1918

69623 Villeurbanne Cedex

Ou par mail : joel.lerefait@enssib.fr

 

L’enssib recrute : « Un(e) assistant(e) de Direction »

Contexte

L’enssib a pour ambition de former les cadres de bibliothèques et de l’information (conservateurs, bibliothécaires et masters.)

Elle développe la recherche en sciences de l’information, la bibliothéconomie et l’histoire du livre.

Positionnement

Le poste est placé sous la responsabilité de la Directrice de l’ENSSIB

Fonctions

Assurer le secrétariat de direction :

-Accueil téléphonique et physique (intervenants extérieurs,…)

-Gestion des courriers sous forme papier et électronique,

-Participation à la tenue de réunions institutionnelles (conseils d’administration)

-Participation à la mise en place des bureaux de vote lors d’élection

-Gestion de l’agenda de la directrice

-Organisation et planification des manifestations internes

-Suivi de la communication externe auprès de notre prestataire agrée.

Compétences

Savoir faire :

Rédaction et mise en forme de lettres et documents

Synthétiser l’information et rendre compte

Maitriser les outils informatiques : Word et Excel avec une faculté d’apprendre d’autres logiciels spécifiques (comptabilité,…)

Connaissance en gestion budgétaire

Savoir être :

Excellent relationnel, capacités d’adaptation, rapidité, organisation (savoir déceler l’urgence) Discrétion

Etre autonome.

Diplômes

Diplôme Bac +3

Expérience similaire souhaitée dans l’enseignement supérieur.

Rémunération

Fixe en référence à l’indice majoré net 370 d’ingénieur d’études 2eme classe soit 1412 € net

Contrat à durée déterminée

Du  17 janvier 2011  au 31 juillet 2011

Contacts

Enssib

Service Ressources Humaines

A l’attention de M. le Responsable des Ressources Humaines

17/21 boulevard du 11 novembre 1918

69623 Villeurbanne Cedex

joel.lerefait@enssib.fr

 

Médiathécaire au Canada

Département :

Production et ressources

Type d’emploi :

Permanent, temps plein

Nombre de postes disponibles :

1 poste

Lieu : 181, rue Queen, Ottawa

Date d’affichage : jusqu’au 3 janvier 2011

Votre rôle

La Société Radio-Canada recherche un candidat motivé et autonome pour un poste de médiathécaire à Ottawa. C’est une occasion intéressante d’offrir des services de bibliothèque et d’information à un secteur animé et dynamique de la production d’émissions de radio et de télévision locales qui diffuse quotidiennement dans la collectivité. Si vous êtes médiathécaire, si vous pouvez travailler sous pression, avec des échéanciers serrés et que vous possédez d’excellentes aptitudes pour les relations interpersonnelles et la communication, ce poste est peut-être pour vous. Un niveau de bilinguisme à un niveau avancé (français et anglais) à l’oral et à l’écrit est essentiel.

Le médiathécaire sera responsable d’assurer la sécurité, la conservation, l’entretien et la disponibilité du matériel de radiodiffusion. Les fonctions consistent essentiellement à préparer des sommaires détaillés du contenu des émissions locales actuelles et de créer des dossiers correspondants dans le système de catalogage des archives. Si le temps le permet, l’archiviste organise également toutes les ressources documentaires non classées. L’archiviste fournit également sur demande du matériel sur la programmation et de l’information au personnel de la production, en aidant les réalisateurs, les recherchistes, le personnel en ondes, etc., dans le choix du matériel et l’utilisation de la médiathèque. Le sens de l’organisation et une excellente connaissance des bases de données sont essentiels pour ce poste. Une connaissance des ressources d’information, de l’actualité, de l’histoire, des arts et des événements culturels est un atout.

Les premiers médiathécaires peuvent offrir de la formation et des conseils. Le travail exige de l’initiative et du jugement. Les spécialistes des systèmes des TI et audio fourniront la formation sur le fonctionnement de l’équipement informatique et audio utilisé pour accomplir les tâches de médiathécaire. Le travail peut exiger de coordonner les activités d’autres employés.

Votre profil

Diplôme universitaire en bibliothéconomie ou l’équivalent.

Diplôme universitaire en études anglaises ou françaises, en histoire du Canada, en sciences politiques ou en sciences sociales un atout.

Deux années d’expérience comparable et pertinente.

Compréhension et connaissance des questions liées au droit d’auteur sont considérées comme des atouts.

Excellente compréhension de la technologie des systèmes informatiques et d’information et des bases de données liés aux bibliothèques.

Bilinguisme (français et anglais) à un niveau avancé, oral et écrit, est essentiel.

Bonne connaissance et expérience avec les logiciels Microsoft Office, incluant Word et Excel.

Connaissance des systèmes utilisés à CBC/Radio-Canada, dont iNews, Prolog, SVP, Medoc-Eureka, RMLS et TVNLS ou capacité à se familiariser avec ces systèmes.

Expérience dans la réalisation de catalogues, de thésaurus et d’analyses de sujet de manière approfondie est un atout.

Expérience de travail en description d’archives ou en projets de catalogage de documents originaux.

Connaissance de l’histoire récente (50 ans) du Canada, de l’actualité et des personnes connues de la province (ces connaissances seront vérifiées lors d’un test administré par CBC/Radio-Canada).

Fortes connaissances et intérêt marqué pour les nouvelles, l’actualité et la culture.

Connaissance des politiques de programmation ainsi que des normes et pratiques journalistiques de CBC/Radio-Canada.

Capacité à travailler sous pression, avec des échéanciers serrés et à effectuer des heures supplémentaires non prévues.

Capacité à travailler de façon autonome, au sein d’un réseau de médiathécaires professionnels et comme membre d’une équipe locale de production.

Capacité à créer des dossiers précis et à mettre à jour des dossiers existants dans la base de données.

Capacité à contribuer à la production d’émissions de façon continue.

Initiative et capacité à planifier, à prioriser et à organiser le travail.

Excellentes aptitudes pour les relations interpersonnelles et la communication, dont la capacité à former le personnel de production dans l’utilisation des outils de la médiathèque.

Fortement axé sur le service à la clientèle.

Autonome et motivé.

Excellentes aptitudes pour l’organisation.

Capacité à travailler selon un horaire souple et les week-ends ou en soirée au besoin.

Cet affichage servira également à créer une banque de candidats sur appel.

Si vous êtes intéressés, veuillez SVP postuler en ligne, affichage # OTT00923 : http://cbc.radio-canada.ca/emplois/

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Librairie itinérante : BooK is NoT DeAd (Hautes-Pyrénées)

Posté par Serge Bénard le 5 décembre 2010

 

bv000002.jpg

La librairie itinérante BooK is NoT DeAd est une plateforme de diffusion alternative et indépendante qui défend la libre circulation de livres, de bandes dessinées, de disques, de journaux et de Dvd sur des thèmes très variés : politique, sociologie, théâtre, enfance,environnement, éco-construction, botanique, jardinage… Nous privilégions de petites éditions comme Agone, Utovie, Kay Largo, Eco-societé, le GRAD, L’Altiplano, Editions Libertaires, Solitaires intempestifs, Parangon, Terran, L’Association, Requins Marteaux, La différence. Vous trouverez aussi des brochures à prix libre issues d’Infokiosque et Kiosque Nomade.

La librairie se déplace dans les cafés, festivals, marchés, jardins, trottoirs, manifestations à contre courant de la « masse » média et « masse » culture, un petit réservoir indépendant propice aux échanges et aux réflexions sur ce qui nous entoure. Apportez aussi ce que vous voulez y trouver…

Le site : http://bookisnotdead.blogspot.com/

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

Parution du Bulletin des bibliothèques de France, n° 6, 2010

Posté par Serge Bénard le 5 décembre 2010

p.jpeg

Dans un film d’Ernst Lubitsch dont le titre m’échappe (récompense offerte), Edward Everett Norton, qui joue le rôle d’un psychiatre – à moins que ce ne soit Reginald Gardiner – demande à Mirna Loy, qui joue le rôle de la patiente – à moins que ce ne soit Claudette Colbert – : « Madame, vous êtes-vous déjà rencontrée vous-même ? » C’est à cet exercice que ce numéro du Bulletin des bibliothèques de France convie ses lectrices et, accessoirement, ses lecteurs.

Au sommaire :

Dossier « La bibliothèque vue par ses usagers, même »

1 – Verbatims

 

La BU vue par les étudiants (Laurence Jung)

« La première fois, c’était comment ? » (Philippe Galanopoulos)

Les usagers ont la parole (Diane Roussignol)

2 – Rites de passage

Voyages en BM (Mouloud Akkouche)

Comment je vais en bibliothèque : notes de recherche (1985-2010) (Antoine de Baecque)

La bibliothèque du géologue : du tiré à part à l’alerte internet automatique (Christian Beck)

3 – Maturités

Variations sur le lecteur de bibliothèque (William Marx)

El último lector (Gilles Heuré)

La bibliothèque de Babel existe, je l’ai visitée (Stéphanie Benson)

Bibliothécaire de soi-même (Jacques Bonnet)

Rumination des livres et des bibliothèques (Jacques Jouet)

4 – Épilogue

« Le problème des bibliothèques » (Gilles Rettel)

À propos

S’asseoir, braconner, se courber : le vocabulaire des corps à la médiathèque. Sommes-nous prêts à un désordre tranquille ? (Céline Leclaire)

Et toujours les rubriques habituelles : Tour d’Horizon, Critiques.

Le e-dossier est disponible à cette adresse : http://bbf.enssib.fr/e-dossier/2010/6

Pour s’abonner au BBF : http://bbf.enssib.fr/s-abonner-au-bbf

Le numéro est disponible gratuitement en ligne sur le site du BBF : http://bbf.enssib.fr

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Vers une librairie web de proximité

Posté par Serge Bénard le 5 décembre 2010

À la suite du billet publié au sujet de notre nouvelle librairie, nous vous avions proposé d’envoyer vos avis et remarques pour ensuite en faire un billet de bilan sur le sujet : que manquerait-il pour faire votre librairie idéale ?

Quelques remarques sont arrivées, pas énormément, grands timides que vous êtes, mais les réactions obtenues convergent toutes vers un point : la prescription. Comment le libraire peut poursuivre son travail de conseil et de recommandations dans le cas du livre numérique ?

Lire la suite :

http://blog.immateriel.fr/2010/12/03/vers-une-librairie-web/

Publié dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne | Commentaires fermés

Choix du jour d’un libraire…

Posté par Serge Bénard le 5 décembre 2010

 enard.jpeg

Partage du génie

Par ashab

J’étais content dans les remises de prix de voir figurer le livre de Mathias Enard pour le Goncourt des lycéens. Une lecture du mois d’aout que j’avais trouvé surprenante à plus d’un titre. D’abord par son sujet, inconnu de ce que je pouvais connaître de l’œuvre de Michel Ange. Et quand l’auteur annonçait que c’était une invention un peu plus tard mon intérêt redoublait car je trouvais « malin » d’avoir amené à sortir de chez lui l’un des maîtres de notre art occidental. De l’avoir poussé, bourru et rétif sur les rivages de l’Orient. Colérique, sous-estimé à son goût par le pape, le maître accepte la réalisation d’un pont à Constantinople…« un pont gigantesque entre deux forteresses ». Il est curieux de nature et cette nouvelle frontière le fascine, il y est étranger en tout mais subjugué. Il prend des notes, celui des marchandises : « huile de Mylène, savons de tripoli, riz d’Egypte, mélasse de Crète, tissus d’Italie, charbon d’Izmut, pierres de Bosphore », vieille méditerranée qui vit alors de ses échanges. Il dessine, réalise un poignard, s’attache à la vie d’un petit singe. Il a pour compagnon un poète et celui qui fait le récit de ce voyage, de cette parenthèse orientale qui n’est pas tout de suite identifiable mais c’est un regard voluptueux et captifs sur chacun de ses gestes qui cherchent à capter ses pensées, son désir, ses intentions. « Que tu emportes une partie de moi. Que se transmette mon pays lointain. Non pas un vague souvenir, une image mais l’énergie d’une étoile, sa vibration dans le noir. Une vérité. Je sais que les hommes sont des enfants qui chassent leur désespoir par la colère, leur peur dans l’amour ; au vide ils répondent en construisant des châteaux et des temples. Ils s’accrochent à des récits ; ils les poussent devant eux comme des étendards ; chacun fait sienne une histoire pour se rattacher à la foule qui le partage… » Cette voix amoureuse et revenue des hommes pourrait être aussi celle d’un oracle anachronique puisque tout cela n’est qu’une fable très réussie où l’un des plus grands artistes de son temps y cherche inspiration et quelque chose à dessiner, à construire, pris au piège d’une puissance équivalente et toute aussi mortifère. Une Venise multipliée par cent : « Une Venise envahie par les sept collines et la puissance de Rome»… Alors que depuis bien longtemps bien des choses nous éloignent, ce petit livre nous donne un achoppement étonnant, crée un pont imaginaire le temps d’un récit qui invente un mythe, partage un génie. « Il est venu pour l’argent, pour dépasser Vinci et se venger de Jules II, et voilà que la tâche le transforme, tout comme la Pieta ou le David l’ont métamorphosé. Michel-Ange est modelé par son œuvre ». Génie de la littérature que de rajouter un monument pour construire une autre Histoire, uchronie ; génie aussi de la littérature que de perdre ce génie européen dont les frontières s’agrandissent, et, de lui donner en compagnie un orientalisme vengeur et un fascinant poète génie du lieu, fraternel et corrompu par la ville. Mathias Enard réalise l’impossible aujourd’hui, faire rentrer la Turquie dans l’Europe, le temps d’un récit inventé de toute pièce mais dans la nostalgie d’un même et précieux marbre. C’est dans notre imaginaire encombré d’orientalisme vénéneux qu’il va poser une perle, une pure invention. Il donne aussi un portait de Michel Ange assez intéressant, homme sans Dieu ou presque qui se débat et s’attache à la création. Partage d’un génie. Il dresse un pont symbolique et imaginaire qui bien sur n’a pas tenu mais reste son fantôme après lecture dans les ruines d’une histoire commune.

 

« Parle-leur de batailles, de roi et d’éléphants » de Mathias Enard chez Actes Sud

Source : http://journaldunlibraire.hautetfort.com/archive/2010/12/01/partage-du-genie.html

Publié dans Lu pour vous | Commentaires fermés

Les livres de Christian Lacroix…

Posté par Serge Bénard le 5 décembre 2010

la2c18ea.jpeg

Je crois que je vais finir par assigner mon libraire en justice ! Alors que l’autre jour, j’errais nonchalamment dans les rayons à la recherche de livres à offrir à un ami, je suis tombée sur le coffret créé par Christian Lacroix et là, ce fut le drame !

Le Livre de Poche a donné carte blanche au créateur français pour illustrer neuf romans de son catalogue et surtout neuf héroïnes qui l’ont particulièrement marqué : « A l’ombre des jeunes filles en fleur« , « Alice au Pays des merveilles« , « Carmen« , « Emma« , « La princesse de Clèves« , « Lettre d’une inconnue« , « Tendre est la nuit« , « Toute passion abolie« , « Une vie« .

Il a dessiné, pour chacun des titres, les illustrations de couverture et de jaquette, ainsi que les pages de garde et les rabats.

Par fidélité et attachement au souvenir de ses premiers livres de poche, il a également choisi de colorer la tranche des livres.

Je vous assure que ces petits livres sont tout bonnement à mourir ! Les couvertures ultra colorées au charme désuet, rappellent celles que l’on trouve chez les bouquinistes.

Pour ceux et celles qui trouveraient que le coffret est trop cher (56,95 euros), sachez que les livres sont également vendus à l’unité.

De mon côté, je ne pense pas avoir besoin de vous préciser si j’ai craqué ou non…

Source :

http://www.orserie.fr/culture-tentations/article/les-livres-de-christian-lacroix-9841

Publié dans Actualité éditoriale, vient de paraître, Bibliophilie, imprimés anciens, incunables, Opinions, tribunes, idées, polémique, lettres ouvertes | Commentaires fermés

Le libraire – Louis Calaferte

Posté par Serge Bénard le 5 décembre 2010

« Un rêve surtout m’a frappé parce qu’il concernait mon désir le plus ardent et qu’il s’est souvent représenté. Je suis brusquement dans l’arrière-boutique d’une de ces librairies où les livres font corps avec l’homme, vivent sous leur silence, se resserrent sur soi comme pour vous habiller, vous enlever au monde de la détresse. Chaque livre est le calice d’une cérémonie ancienne. Les reliures ont ici leur pleine signification: veiller à ce que le travail de l’esprit ne soit jamais contaminé. Le libraire est un vieil homme un peu voûté, moins grand que moi, les cheveux blancs, deux ou trois rides en biseau au milieu du visage. Nous nous voyons pour la première fois, mais il est bien évident que nous nous connaissons depuis nombre d’années. Il me sourit. Il sait pourquoi je viens. Nous n’échangeons pas une parole. La boutique repose dans le calme, dans une lumière de toile hollandaise. Lumière d’ambre et d’or mat. Brune de miel. Nulle autre clarté ne conviendrait mieux. Le vieil homme se penche lentement près d’un grand meuble à tiroirs. Il en ouvre le dernier, celui du bas. Je sais et je ne sais pas ce qu’il contient. Je dois feindre la surprise pour plaire à ce vieillard qui m’est infiniment sympathique, à qui je porte depuis le début une amitié chaleureuse. Mais, par ailleurs, je suis trop ému, trop secoué pour me bien contrôler lorsque je vois se détacher, seul sur le fond du tiroir, un livre qui porte mon nom. Mon premier livre. Mon livre. Le livre ! Edité. Pareil aux milliers d’autres que j’ai lus et enviés pendant des années. »

Louis Calaferte

Septentrion, 1963

Source :

http://ah-ca-ira.blogspot.com/2010/12/le-libraire-louis-calaferte.html

Publié dans Librairies, libraires, Lu pour vous | Commentaires fermés

Limoux (11) – La bibliothèque municipale abrite 28 838 ouvrages

Posté par Serge Bénard le 5 décembre 2010

Question Quiz : après celle de Narbonne, quelle est la seconde bibliothèque de l’Aude à être branchée sur un site en ligne ?

Réponse : celle de Limoux, eh oui !   « Nous sommes la seconde car la troisième n’existe pas sinon nous serions la deuxième », précise Maryse Bueno, assistante de conservation et puriste de la langue.

Assistante de conservation, c’est plus long que bibliothécaire. Mais le terme a le mérite d’être concret.
D’une certaine manière, elle veille, en effet, à la conservation des 28 838 ouvrages qui jalonnent les rayons de la bibliothèque municipale située rue Blanquerie.

« Nous sommes informatisés depuis un an et nous avons fini de répertorier tous les livres voici à peine quelques jours ».

Pour l’anecdote, si on tapote « bibliothèque Limoux » sur Google, non seulement on peut consulter les titres, les genres, commander, s’inscrire, etc., mais on peut également découvrir le Top 13 du « coup de cœur » des écrivains :   « Nous sommes à Limoux, au pays du rugby à XIII, alors je n’allais pas faire un Top 14 ». D’autant plus que Maryse Bueno est l’épouse d’un ex-entraîneur treiziste…

Archivage et restauration

1 500 lecteurs abonnés sont comptabilisés sur le registre : dans une ville d’à peine 10 000 âmes, ce nombre est honorable. Cerise sur le gâteau, la bibliothèque est située en centre-ville ; elle est donc facile d’accès.

Lire la suite :

http://www.midilibre.com/articles/2010/12/04/VILLAGES-La-bibliotheque-municipale-abrite-28-838-ouvrages-1471201.php5

 

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Montreuil accueillera une École du livre jeunesse en 2011

Posté par Serge Bénard le 5 décembre 2010

Par Nicolas Gary

C’est la petite inattendue du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil pour cette édition 2010, la création annoncée d’une Ecole du livre jeunesse pour l’année 2011.

Déjà à Bordeaux, l’ouverture d’un Master dédié au domaine de l’édition jeunesse (et scolaire), avait montré non seulement l’intérêt universitaire, mais également professionnalisant, pour un secteur de l’édition qui maintient une étonnante vigueur. (notre actualitté)

Ensuite, les chiffres de croissance : avec 14,6 % du chiffre d’affaires global de l’édition en France, le marché du livre jeunesse méritait bien que lui soit consacré un peu plus de temps et d’espace. C’est pourquoi, l’an prochain, s’ouvrira donc cette École du livre jeunesse, destinée aux parents comme aux enfants. Première mission : faire accéder des familles aux livres, elles qui n’en ont pas la possibilité. Seconde mission : découvrir ce pan de la littérature.

Mais pour la directrice du Salon, Sylvie Vassallo, l’initiative ne doit pas s’arrêter en si bon chemin, mais au contraire se poursuivre. Et s’appuyant sur les initiatives et projets expérimentés en Seine Saint-Denis, l’idée est de généraliser à tout le pays ce qui se présente comme un véritable combat contre l’illettrisme.

Lire la suite :

http://www.actualitte.com/actualite/23074-evole-livre-jeunesse-montreuil-salon.htm

Publié dans Enseignement, séminaire, conférences, formation, atelie, Foires et salons du livre, Vie du livre, modes, tendances, dons, pastiches,concours littéraires | Commentaires fermés

123
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar