• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 28 novembre 2010

Spécial flash 22 h 41 – Le livre chilien souffre du piratage

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2010

@font-face { font-family: « Times New Roman »; }@font-face { font-family: « Arial »; }@font-face { font-family: « Georgia »; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 11pt; font-family: « Times New Roman »; color: black; }h1 { margin: 12pt 0cm 3pt; page-break-after: avoid; font-size: 16pt; font-family: Helvetica; color: black; }h3 { margin: 12pt 0cm 3pt; page-break-after: avoid; font-size: 13pt; font-family: Helvetica; color: black; }p.MsoHeader, li.MsoHeader, div.MsoHeader { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 11pt; font-family: « Times New Roman »; color: black; }p.MsoFooter, li.MsoFooter, div.MsoFooter { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 11pt; font-family: « Times New Roman »; color: black; }p.MsoBodyText, li.MsoBodyText, div.MsoBodyText { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; text-align: justify; font-size: 14pt; font-family: Arial; color: black; }p.MsoBodyText2, li.MsoBodyText2, div.MsoBodyText2 { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 14pt; font-family: Arial; color: black; }p.MsoBodyText3, li.MsoBodyText3, div.MsoBodyText3 { margin: 0cm 0cm 14pt; text-align: justify; font-size: 12pt; font-family: Georgia; color: rgb(59, 59, 59); }a:link, span.MsoHyperlink { color: blue; text-decoration: underline; }a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed { color: purple; text-decoration: underline; }div.Section1 { page: Section1; }

Chaque année, la contrefaçon coûte 27 millions de dollars au secteur éditorial.http://www.livreshebdo.fr/actualites/DetailsActuRub.aspx?id=5603#5603

Publié dans Edition, éditeurs, Flashes, Livre, histoire, bibliographie | Commentaires fermés

190e anniversaire de la naissance de Fiedrich Engels

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2010

220pxfriedrichengelshd1.jpg

Friedrich Engels, né le 28 novembre 1820 à Barmen (aujourd’hui une partie de Wuppertal) est mort le 5 septembre 1895 à Londres. Ce philosophe et théoricien socialiste allemand fut le grand ami et le soutien matériel de Karl Marx.

Œuvres

Lettres de Wuppertal(1839)

La Sainte Famille (1844

La situation de la classe laborieuse en Angleterre(1845)

L’Idéologie allemande (1845)

Manifeste du Parti communiste (1848) co-auteur

La guerre des paysans allemands 1525 (1850)

Révolution et Contre-révolution en Allemagne (1852)

Anti-Dühring (1878)

Socialisme utopique et socialisme scientifique (1880)

Dialectique de la nature (1883)

L’origine de la famille de la propriété privée et de l’État (1884)

Ludwig Feuerbach et la Fin de la Philosophie Classique Allemande (1886)

Inventer l’inconnu, textes et correspondance autour de la Commune, Karl Marx et Friedrich Engels, La Fabrique, 2008

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Vengeance du traducteur

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2010

Br. Matthieussent, Vengeance du traducteur
Parution livre avec compte rendu publié sur Acta
Parution : août 2009.
Information publiée le dimanche 28 novembre 2010 par Matthieu Vernet

Brice Matthieussent, Vengeance du traducteur – Paris : P.O.L., 2009.EAN 9782846823340  – 320 p. Prix 19,50 €

Présentation de l’éditeur : Un traducteur facétieux et sans doute malfaisant supprime le texte qu’il traduit et multiplie les notes en bas de page, les fameuses (N.d.T.), d’habitude rarissimes, ici abondantes et prolixes, qui racontent par le menu le dégoût qu’il a du roman qu’il traduit, le mépris dans lequel il tient son auteur, et surtout les outrages qu’il fait subir au texte : suppression des adjectifs, des adverbes, de paragraphes puis de pages entières, au profit de ses propres remarques, rêves, réflexions, ajouts, etc. Les notes en bas de page occupent ainsi le premier tiers de Vengeance du traducteur. Et c’est la première « vengeance » du traducteur, son premier crime de lèse-majesté.

Mais les personnages du roman américain ainsi curieusement traduit s’insinuent peu à peu dans le texte que nous lisons : Abel Prote, un écrivain français connu, vieillissant et acariâtre, auteur d’un roman intitulé (N.d.T.), que traduit en anglais David Grey, un jeune New-Yorkais qui adore se déguiser en Zorro, « le vengeur masqué ».
(N.d.T.) est un roman dans le roman, mais suprêmement drôle, et s’il est plein de références et de clins d’oeil ceux-ci ne snobent jamais le lecteur. On les voit ? Le plaisir de la lecture est décuplé. On ne les saisit pas ? Il reste intact.
Le romanesque a ici la part belle : rebondissements, coups fourrés, révélations, trahisons, deus ex machina, passages secrets, scènes sexuelles, pièges littéraires ou « réels », machinations, déguisements érotiques ou comiques, apparitions, rêves délirants, fantasmes. Brice Matthieussent a voulu utiliser tous ces artifices et ces feux d’artifices propres au roman pour essayer de comprendre ce qui lie un traducteur à son auteur (la traduction au texte original) et, plus généralement, un fils à son père, la dimension autobiographique étant bien sûr omniprésente dans cette « vengeance » envisagée comme un nouveau genre romanesque.

Url de référence :
http://www.pol-editeur.com/index.php?spec=livre&ISBN=978-2-84682-334-0

Publié dans Traductions, traducteurs | Commentaires fermés

129e anniversaire de la naissance de Stefan Zweig

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2010

 auteur6271.jpg

Stefan Zweig, né le 28 novembre 1881 à Vienne en Autriche-Hongrie et mort le 22 février 1942, à Petrópolis au Brésil, est un écrivain, dramaturge, journaliste et biographe autrichien.

Issu d’une famille de la bourgeoisie juive viennoise, Stefan Zweig parcourut l’Europe au cours de nombreux voyages avant la Première Guerre mondiale, et ira en Inde en 1910 puis aux États-Unis en 1912. Il se prit d’amitié avec notamment Romain Rolland, Sigmund Freud (dont il rédigea l’oraison funèbre et à qui il faisait lire ses nouvelles avant parution), Émile Verhaeren sur lequel il produisit une remarquable biographie pleine d’admiration et de reconnaissance pour le grand poète flamand. Polyglotte accompli, il traduisit de nombreuses œuvres de Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud, Paul Verlaine, John Keats… Grand connaisseur du monde des arts et des lettres, il nourrit toute sa vie une grande passion pour les autographes et les portraits d’écrivains, qu’il collectionnait.

D’après son autobiographie Le monde d’hier – Souvenirs d’un Européen, quoique engagé au service de l’Autriche au début de la Première Guerre mondiale, Zweig est un pacifiste convaincu. Son texte Jérémie (1916) où il laisse entrevoir la possibilité d’une défaite de l’Autriche, lui donne l’occasion de passer en Suisse en 1917 pour assister aux répétitions de cette pièce, à Zurich. Il en profite pour rencontrer nombre de pacifistes, en particulier son ami Romain Rolland à Genève.

Affecté par la sortie de guerre de l’Autriche, largement réduite, les difficultés matérielles et la dévaluation qui s’ensuivirent, il considère que la décennie 1924-33 constitue la période la plus intense de sa création artistique.

En 1934, il part en Angleterre à cause des persécutions antisémites, il y débutera l’écriture d’une biographie de Marie Stuart. Il attira la colère des nazis lors de l’adaptation cinématographique de l’un de ses ouvrages (Brûlant secret 1938) et un autodafé de ses œuvres eut lieu à Berlin. Il s’établit enfin au Brésil en 1941 où il se suicide à Pétropolis, près de Rio de Janeiro, le 23 février 1942, avec Lotte, son épouse, trop affecté de voir la Seconde Guerre mondiale détruire ses rêves d’humanisme et d’Europe pacifiée.

Son œuvre, particulièrement éclectique, comporte quelques recueils de poésies, quelques pièces de théâtre (Thersite 1907, Volpone 1927…). Il est surtout connu pour ses nouvelles (Amok 1922, la Confusion des sentiments 1926, Vingt-quatre heures de la vie d’une femme 1934), histoires de passion intense pouvant aller parfois jusqu’au morbide ou à la folie. Son œuvre phare, le Joueur d’échecs, a été publiée à titre posthume. Il a écrit de nombreuses biographies (Fouché, Marie Stuart, Magellan, Marie-Antoinette…) d’une grande acuité psychologique et qui comportent une réflexion sur les problèmes de son temps (Érasme 1935). Il travailla durant plus de vingt ans à son recueil de nouvelles Les très riches heures de l’humanité qui retracent les 14 événements de l’Histoire mondiale les plus marquants à ses yeux.

Poésie

Cordes d’argent – poèmes, 1901 (titre original : Silberne Saiten)

Les Guirlandes précoces – poèmes, 1907

 

Romans et nouvelles

L’Étoile au-dessus de la forêt, autour de 1903 (Der Stern über dem Walde)

Les Prodiges de la vie, 1904

Dans la neige, 1904 (Im Schnee)

L’Amour d’Érika Ewald, 1904 (Die Liebe der Erika Ewald)

La Marche, 1904

 

La Croix

Amok ou Le Fou de Malaisie, 1922 (der Amokläufer)

La Confusion des sentiments, 1926 (Verwirrung der Gefühle)

Lettre d’une inconnue, 1927 (Brief einer Unbekannten)

La Ruelle au clair de lune, 1927

Vingt-quatre Heures de la vie d’une femme, 1929 (Vierundzwanzig Stunden aus dem Leben einer Frau)

Le voyage dans le passé (1929-1976) (die Reise in die Vergangenheit)

Destruction d’un cœur, 1931

La Gouvernante, 1931

Le Jeu dangereux, 1931

La Peur, 1935 (Angst)

Le Chandelier enterré, 1937

La Pitié dangereuse, 1939 (titre original : Ungeduld des Herzens) – roman

Un soupçon légitime, probablement entre 1935 et 1940 (titre original : War er es)

Le Joueur d’échecs, 1943 (Schachnovelle)

Brûlant Secret, 19454 (Brennendes Geheimnis, 19145)

La Nuit fantastique (Phantastische Nacht)

La Légende de la troisième colombe

Au bord du lac Léman (Episode am Genfer See)

La Contrainte, 1916

Un mariage à Lyon, recueil

Histoire d’une déchéance

Ivresse de la métamorphose dernière œuvre et roman inachevé de Zweig publiée à titre posthume sous le titre original Rausch der Verwandlung

Clarissa

Conte crépusculaire

La Collection invisible (Parue avec le recueil de ‘La Peur’) (die unsichtbare Sammlung)

Leporella (Parue avec le recueil de ‘La Peur’)

 

Le Bouquiniste Mendel (Parue avec le recueil de ‘La Peur’)

Révélation inattendue d’un métier (Parue avec le recueil de ‘La Peur’)

Virata

Rachel contre Dieu

Les Deux jumelles

Un homme qu’on n’oublie pas 1948

Wondrak 1990

Un soupçon légitime

 

Théâtre

Thersite – théâtre, 1907

La Maison au bord de la mer – théâtre, 1911

Jérémie – théâtre, 1916

Volpone – théâtre, 1927

L’Agneau du pauvre – théâtre, 1930

 

Essais et biographies

Émile Verhaeren : sa vie, son œuvre, 1910

Deux grands romanciers du xixe siècle : Balzac, Dickens, 1927

Les Très Riches Heures de l’humanité, 1927 (Sternstunden der Menschheit) – textes divers

Marceline Desbordes-Valmore : son œuvre, 1928

 

Dostoïevski, 1928

Tolstoï, 1928

Romain Rolland : sa vie, son œuvre, 1929

Nietzsche, 1930

Casanova, 1930

Joseph Fouché, 1930

Souvenirs sur Émile Verhaeren, 1931

 

Sigmund Freud , 1932 en français: La guérison par l’esprit, Editeur Biblio-essai – Lgf, 2003, ISBN 2-253-94338-X

Marie-Antoinette , 1933

Érasme, Grandeur et décadence d’une idée, 1934 (Triumph und Tragik des Erasmus von Rotterdam)

Conscience contre violence, 1936

 

Marie Stuart (biographie), 1935

Le Combat avec le démon (Kleist, Hölderlin, Nietzsche), 1937

Trois poètes de leur vie (Stendhal, Casanova, Tolstoï), 1937

Magellan, 1938

Essai sur Tolstoï, 1940?

Amerigo, Récit d’une erreur historique, 1941 (titre original : Amerigo, Die Geschichte eines historischen Irrtums)

Le Brésil, Terre d’avenir, 1942

Le Monde d’hier, Souvenirs d’un Européen – autobiographie, 1944 (Die Welt von Gestern – Erinnerungen eines Europäers)

Balzac, le roman de sa vie. Traduit de l’allemand par Fernand Delmas. Éditions Albin Michel, 1950

 

Hommes et Destins

Un caprice de Bonaparte 1952 (pour l’édition française chez Grasset)

Montaigne Essai biographique

 

Correspondance

Sigmund Freud – Stefan Zweig, Correspondance 1991

Arthur Schnitzler – Stefan Zweig, Correspondance 1994

Richard Strauss – Stefan Zweig, Correspondance 1931-1936 1994

Friderike Zweig – Stefan Zweig, L’Amour inquiet, Correspondance 1912-1942 1987

Romain Rolland – Stefan Zweig, Rencontre 1911

Amélie Breton – Stefan Zweig, Lettres 1922

Émile Verhaeren – Stefan Zweig 1996

Stefan Zweig, Correspondance. 1897-1919 (préface, notes et traduction de l’allemand par Isabelle Kalinowski). – Paris : Librairie générale française, coll. « Le livre de poche. Biblio » no 3414, 2005 – 471 pages, 18 cm – (ISBN 2-253-10856-1) – Titre original : Briefe

Stefan Zweig, Correspondance. 1920-1931 (préface, notes et traduction de l’allemand par Isabelle Kalinowski). – Paris : Librairie générale française, coll. « Le livre de poche. Biblio » no 3415, 2005 – 473 pages, 18 cm – (ISBN 2-253-10857-X) – Titre original : Briefe.

 

Source : Wikipedia

 

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

102e anniversaire de la naissance de Claude Lévi-Strauss

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2010

 

unknown8.jpeg

Né à Bruxelles (de parents français), le 28 novembre 1908, Claude Lévi-Strauss fait ses études secondaires à Paris (lycée Janson de Sailly), études supérieures à la faculté de droit de Paris (licence) et à la Sorbonne (agrégation de philosophie, 1931, doctorat ès lettres, 1948). Après deux ans d’enseignement aux lycées de Mont-de-Marsan et de Laon, il est nommé membre de la mission universitaire au Brésil, professeur à l’université de Sào Paulo (1935-1938). De 1935 à 1939, il organise et dirige plusieurs missions ethnographiques dans le Mato Grosso et en Amazonie. De retour en France à la veille de la guerre, il est mobilisé en 1939-1940. Quitte la France après l’armistice pour les États-Unis où il enseigne à la New School for Social Research de New York. Il est engagé volontaire dans les Forces françaises libres, affecté à la mission scientifique française aux États-Unis. Fonde avec Henri Focillon, Jacques Maritain, J. Perrin et d’autres l’École libre des hautes études de New York, dont il devient le secrétaire général. Rappelé en France, en 1944, par le ministère des Affaires étrangères, Claude Lévi-Strauss retourne aux États-Unis en 1945 pour y occuper les fonctions de conseiller culturel près l’ambassade. Il démissionne en 1948 pour se consacrer à son travail scientifique, devient sous-directeur du musée de l’Homme en 1949, puis directeur d’études à l’École pratique des hautes études, chaire des religions comparées des peuples sans écriture. Il est nommé professeur au Collège de France, chaire d’anthropologie sociale, qu’il occupe de 1959 à sa mise à la retraite en 1982. Claude Lévi-Strauss est membre étranger de l’Académie nationale des sciences des États-Unis d’Amérique, de l’American Academy and Institute of Arts and Letters, de l’Académie britannique, de l’Académie royale des Pays-Bas, de l’Académie norvégienne des lettres et des sciences. Il est docteur honoris causa des universités de Bruxelles, d’Oxford, de Chicago, de Stirling, d’Upsal, de Montréal, de l’université nationale autonome du Mexique, de l’université Laval à Québec, de l’université nationale du Zaïre, de l’université Visva Bharati (Inde), et des universités Yale, Harvard, Johns Hopkins et Columbia. Il a reçu, en 1966, la médaille d’or et le prix du Viking Fund, décerné par un vote international de la profession ethnologique ; en 1967, la médaille d’or du C.N.R.S. ; en 1973, le prix Érasme ; en 1986, le prix de la fondation Nonino et, en 1996, le prix Aby M. Warburg. Il a été élu à l’Académie française, le 24 mai 1973, en remplacement de Henry de Montherlant (29e fauteuil)

Œuvres (premières éditions) [modifier]

Liste non exhaustive ; la plupart des titres sont aujourd’hui disponibles en collection poche.

Gracchus Babeuf et le communisme, publié par la maison d’édition du Parti ouvrier belge L’églantine en 1926.

La Vie familiale et sociale des Indiens Nambikwara, Paris, Société des américanistes, 1948.

Les Structures élémentaires de la parenté, Paris, PUF, 1949 ; nouv. éd. revue, La Haye-Paris, Mouton, 1968.

« Introduction à l’œuvre de Marcel Mauss », dans Marcel Mauss, Sociologie et anthropologie, Paris, PUF, 1950.

Race et Histoire, Paris, UNESCO, 1952.

Tristes Tropiques, Plon, Paris, 1955.

Anthropologie structurale, Paris, Plon, 1958 ; nombreuses rééd. Pocket, 1997. (ISBN 2-266-07754-6)

Le Totémisme aujourd’hui, Paris, PUF, 1962.

La Pensée sauvage, Paris, Plon, 1962.

Mythologiques, t. I : Le Cru et le cuit, Paris, Plon, 1964.

Mythologiques, t. II : Du miel aux cendres, Paris, Plon, 1967.

Mythologiques, t. III : L’Origine des manières de table, Paris, Plon, 1968.

Mythologiques, t. IV : L’Homme nu, Paris, Plon, 1971.

Anthropologie structurale deux, Paris, Plon, 1973.

La Voie des masques, 2 vol., Genève, Skira, 1975 ; nouv. éd. augmentée et rallongée de « Trois Excursions », Plon, 1979.

(en) Myth and Meaning, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1978.

Le Regard éloigné, Paris, Plon, 1983.

Paroles données, Paris, Plon, 1984.

Histoire de Lynx, Paris, Pocket, 1991. (ISBN 2-266-00694-0)

Regarder écouter lire, Paris, Plon, 1993. (ISBN 2-259-02715-6)

Saudades do Brasil, Paris, Plon, 1994. (ISBN 2-259-18088-4)

Le Père Noël supplicié aux éditions des Sables, sur la route de l’Eglise à Pin-Balma, 1996 (pour cette édition) (ISBN 2-907530-22-4)

Œuvres, préface par Vincent Debaene ; édition établie par Vincent Debaene, Frédéric Keck, Marie Mauzé, et al., Paris, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », 2008. (ISBN 978-2-07-0118021) (Ce volume réunit Tristes tropiques ; Le totémisme aujourd’hui ; La pensée sauvage ; La voie des masques ; La potière jalouse ; Histoire de lynx ; Regarder écouter lire avec une bibliographie des oeuvres de et sur Claude Lévi-Strauss).

D’après Wilkipédia.

Publié dans Anniversaires, fêtes, commémorations | Commentaires fermés

Spécial flash 17 h 58 – Virgin souhaite fermer Mérignac

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2010

18 postes seraient concernés dans le cadre du plan de sauvegarde de l’emploi du groupe. Les raisons avancées seraient d’ordre économique, le Virgin Megastore souffrant notamment de la concurrence avec Cultura, installé dans la même zone.

Publié dans Flashes, Grandes surfaces spécialisées (culture/livre), clubs | Commentaires fermés

Sony lance une librairie virtuelle au Japon

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2010

Sony lance une librairie virtuelle au Japon dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne sony-reader-japon(Photo : Présentation du Reader au siège social de Sony à Tokyo, jeudi 25 novembre)

Le géant multimédia lancera ses liseuses début décembre, avec une librairie comptant 20 000 titres. Sony se lance enfin à l’assaut de son propre pays. Le Reader Pocket Edition et le Reader Touch Edition seront mis en vente au Japon le 10 décembre. Simultanément, Sony inaugurera sa librairie virtuelle, dotée de 20 000 livres numériques.
La multinationale espère vendre 300 000 Readers dès la première année et vise 50% de part de marché en 2012. Elle s’est associée au deuxième opérateur de téléphonie nippon, KDDI, et au groupe de presse Asahi.

Une liseuse avait déjà été lancée au Japon, la Librie, en 2004. Un fiasco qui avait refroidit le groupe, préférant miser sur les marchés européens et américains avec des produits plus élaborés. Le Japon a longtemps été réfractaire aux supports de lecture numérique, préférant leurs téléphones mobiles, notamment pour lire des Mangas

Lire la suite :

http://www.livreshebdo.fr/actualites/DetailsActuRub.aspx?id=5606#5606

Publié dans Cyber-librairies, lib. numériques, ventes en ligne | Commentaires fermés

9 décembre à Bégard (22) – Journée professionnelle Lire à l’hôpital

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2010

Livre et lecture en Bretagne a souhaité organiser une rencontre consacrée au livre et à la lecture à l’hôpital, en partenariat avec le Centre Hospitalier « Bon Sauveur » de Bégard, la Direction régionale des affaires culturelles et l’Agence régionale de santé de Bretagne. Cette journée s’articulera autour de la question des partenariats, et sera l’occasion de présenter plusieurs projets remarquables en matière de lecture à l’hôpital. Nous souhaitons vous offrir un moment d’échange et de réflexion, alors qu’une nouvelle convention « Culture et Santé » vient d’être signée entre le ministère de la Culture et de la Communication et celui de la Santé et des Sports.

Programme

Bulletin d’inscription

Date : jeudi 9 décembre 2010

Lieu : Fondation Bon Sauveur à Bégard (22)

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Journées, rencontres, événements, voyages, Lecture, lecteur, lectorat | Commentaires fermés

Sortir des big deals ?

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2010

@font-face { font-family: « Times New Roman »; }@font-face { font-family: « Arial »; }@font-face { font-family: « Courier New »; }@font-face { font-family: « Wingdings »; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 11pt; font-family: « Times New Roman »; color: black; }h1 { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; page-break-after: avoid; font-size: 11pt; font-family: « Times New Roman »; color: black; }h2 { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; text-align: justify; page-break-after: avoid; font-size: 14pt; font-family: Arial; color: black; }h3 { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; text-align: justify; page-break-after: avoid; font-size: 11pt; font-family: « Times New Roman »; color: black; }h4 { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; text-align: justify; page-break-after: avoid; font-size: 14pt; font-family: Arial; color: black; font-weight: normal; }h5 { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; text-align: justify; page-break-after: avoid; font-size: 12pt; font-family: Arial; color: black; }p.MsoListBullet, li.MsoListBullet, div.MsoListBullet { margin: 0cm 0cm 0.0001pt 18pt; text-indent: -18pt; font-size: 11pt; font-family: « Times New Roman »; color: black; }p.MsoBodyText, li.MsoBodyText, div.MsoBodyText { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 11pt; font-family: « Times New Roman »; color: black; font-weight: bold; }p.MsoBodyText2, li.MsoBodyText2, div.MsoBodyText2 { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; text-align: justify; font-size: 14pt; font-family: Arial; color: black; }p.MsoBodyText3, li.MsoBodyText3, div.MsoBodyText3 { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; text-align: justify; font-size: 14pt; font-family: Arial; color: black; font-weight: bold; }a:link, span.MsoHyperlink { color: blue; text-decoration: underline; }a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed { color: purple; text-decoration: underline; }div.Section1 { page: Section1; }ol { margin-bottom: 0cm; }ul { margin-bottom: 0cm; }

« Le marché des revues scientifiques se caractérise par une délégation des achats, des indicateurs de demande pas fiables, et des produits complexes et difficiles à évaluer. La demande de revues est par conséquent très peu élastique en ce qui concerne les prix. De grands éditeurs commerciaux ont capitalisé sur cette demande non-élastique, en réduisant la concurrence à travers des fusions et des regroupements, en proposant des contrats couplés (les « big deals »), et en augmentant leurs prix bien au delà des coûts moyens. Selon nous, la demande pour de l’accès à des articles de revues serait bien plus élastique, et le coût global pour la communauté universitaire plus faible, si les universités cessaient d’acheter des licences de site pour des bouquets à des prix excédent largement le coût moyen. Tant que d’autres bibliothèques continueront d’acheter des licences à des prix gonflés, une université à elle seule ne peut espérer un changement de la structuration des prix en supprimant elle-même ses licences de type « big deal ». Quelques bibliothèques sont pourtant parvenues à faire des économies substantielles en négociant férocement. D’autres, comme Stanford et le California Institute of Technology, ont économisé encore plus en rejetant les contrats couplés et en ne s’abonnant plus qu’aux revues individuelles les plus rentables. »

 

 

 

Ted C. Bergstrom. « Librarians and the terrible fix: economics of the Big Deal » Serials 23.2 (2010): 77-82.

 

Source française : http://marlenescorner.net/

 

 

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs, Economie du livre | Commentaires fermés

Brazey-en-Plaine (21) – Les nouveautés adultes de la bibliothèque

Posté par Serge Bénard le 28 novembre 2010

De nombreuses nouveautés agrémentent les rayons de la bibliothèque municipale.

Roman du terroir : Victorine, le pain d’une vie de Sylvie Anne.

Romans étrangers : Le Premier Mot de Vassilis Alexakis, La Chute des géants de Ken Follet, Purge de Sofi Oksanen.

Romans français : La Carte et le Territoire de Michel Houellebecq, Apocalypse bébé de Virginie Despentes, L’Insomnie des étoiles de Marc Dugain, Ouragan de Laurent Gaudé, L’Enquête de Philippe Claudel, Une affaire conjugale d’Eliette Abécassis.

Romans policiers : Sans un adieu d’Harlan Coben, Le Prédicateur de Camilla Läckberg, Du sang sur la soie d’Anne Perry, Le Cortège de la mort d’Elizabeth George.

Romans historiques : Le Couteau de Ravaillac de Juliette Benzoni, Amenhotep de Pauline Gedge.

Info : La bibliothèque est ouverte les mardi de 17 h 30 à 19 heures, mercredi de 10 à 12 heures et de 14 à 19 heures, jeudi de 17 h 30 à 19 heures, vendredi de 16 h 30 à 19 heures, samedi de 10 à 12 heures et de 14 à 19 heures.

Source :

http://www.bienpublic.com/fr/permalien/article/4207625/Les-nouveautes-adultes-de-la-bibliotheque.html

 

 

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

123
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar