Accueil Bibliophilie, imprimés anciens, incunables Les Mémoires d’un inconnu par Louis Ulbach (1864) – Superbe exemplaire parfaitement établi en maroquin de Simier.

Les Mémoires d’un inconnu par Louis Ulbach (1864) – Superbe exemplaire parfaitement établi en maroquin de Simier.

Commentaires fermés
0
7

Les Mémoires d’un inconnu par Louis Ulbach (1864) Superbe exemplaire parfaitement établi en maroquin de Simier. Un des rares exemplaires sur Hollande.

Les Mémoires d'un inconnu par Louis Ulbach (1864) - Superbe exemplaire parfaitement établi en maroquin de Simier. dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables ulbach1


Louis ULBACH

MÉMOIRES D’UN INCONNU

Paris, Librairie internationale J. Hetzel et A. Lacroix, éditeurs, s.d. (1864). [Paris, imprimerie Poupart-Davyl et Cie].

1 volume in-18 (17,5 x 12 cm) de (6)-334 pages.

Reliure plein maroquin bleu nuit, dos à nerfs ornés de fleurons dorés répétés et encadrements à froid, plats décorés à la Du Seuil avec fer central losangé doré orientaliste, filets à froid, filet doré sur les coupes, dentelle dorée en encadrement intérieur des plats, doublures et gardes de papier peigne, tranches dorées sur marbrure (reliure de l’époque signée SIMIER). Superbe exemplaire très bien conservé. Intérieur très frais. Papier de Hollande. Les couvertures imprimées n’ont pas été conservées.

ulbach dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables

ÉDITION ORIGINALE. UN DES TRÈS RARES EXEMPLAIRES SUR PAPIER DE HOLLANDE.

Ce roman est dédié « à Victor Hugo en exil » (Paris, décembre 1863). L’auteur nous apprend dans l’avant-propos que « ce livre n’est point une œuvre d’imagination. » Il a été écrit sur les notes d’un exilé. C’est l’histoire d’un jeune homme qui avait été expulsé suite au coup d’état de décembre 1851, l’histoire d’un long voyage de la France en passant par l’Angleterre et l’Australie, véritable « odyssée d’une agonie », qui finit par se jeter dans la Seine un soir de mars 1860.
Louis Ulbach (1822-1889), dit Ferragus, journaliste, romancier et auteur dramatique, a laissé de très nombreux ouvrages aujourd’hui négligés voire oubliés. Il a été l’ami de Lamartine et de Hugo, ennemi de Zola et des naturalistes. Il s’est surtout attaché à dépeindre les travers de la bourgeoisie dans ses romans. Celui-ci est d’une toute autre dimension.
On sait que Louis Ulbach prenait toujours soin de faire imprimé un exemplaire pour lui de ses propres ouvrages sur papier de Hollande, sans doute aussi quelques uns pour ses plus proches amis ou collaborateurs. Ce volume ne contient pas l’étiquette de classement habituelle de la bibliothèque de l’auteur, il doit donc s’agir d’un exemplaire de collaborateur ou d’ami, imprimé sur ce papier de luxe, spécialement.

Référence : Vicaire VII, col. 913-914. « Il a été tiré, en outre, quelques exemplaires sur papier de Hollande

SUPERBE EXEMPLAIRE, PARFAITEMENT ÉTABLI PAR SIMIER.

Prix : 1.200 euros

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Comment expliquer le succès des romans israéliens en Europe ?

  La séduction israélienne de la renonciation au passé par Cyril Aslanov [31-05-2011] Comm…