La N-bibliothèque de demain

Commentaires fermés
0
14

 dscn03332.jpeg               dscn0490.jpeg

……………………

1. L’image de marque. L’approche marketing détermine stratégiquement l’orientation de la programmation des bibliothèques à construire.  On veut donner aux nouvelles bibliothèques une signature, un branding, les distinguer des autres bibliothèques, des établissements publics autour mais plus encore on veut marquer une rupture avec la tradition, avec l’entrepôt de livres, l’austérité, les représentations négatives qui compromettent la perception et les usages de cette institution. On entreprend donc un exercice de démarcation aussi bien verticale qu’horizontale. On renomme la bibliothèque, on développe un langage architectural ambitieux, on enrichit la mission d’une fonction sociale renouvelée et visible fondée sur une accentuation des services de formation, de médiation, de création.

En s’investissant dans une réflexion sur la signature, la participation des membres de la communauté constitue une clé nécessaire dans la recherche d’une identité signifiante pour ceux-ci localement en tant que projet d’innovation et levier pour le développement durable.

2. Le zoning. Un espace pour tous et pour chacun : C’est le principe du zoning. C’est-à-dire qu’il faut penser à des espaces variés que ce soit pour différents publics (enfants, adolescents, adultes, aînés, etc.), pour différents  style de lecteurs et d’apprenants, pour différents documents/médias ainsi qu’on l’amène dans les directives de l‘IFLA. Et comme les usagers sont, en-deçà de leur appartenance sociologique, des individus, ils manifestent aussi leurs préférences, quant au bruit, à l’intimité, l’animation, la proximité, la socialisation.

Par ailleurs, et dans la mesure où la question de la formation est pregnante, il faut, en outre, prendre en compte la diversité des apprenants. Selon leurs styles, certains apprennent mieux en groupe ou individuellement.  Dans bien des cas, on souhaite avoir des facilités pour emprunter un ordinateur ou brancher le sien. Les lecteurs eux vont se distribuer entre des places individuelles, des tables pouvant accueillir plusieurs personnes, des salles pour le travail en équipe, des salons de lecture, des cafés.

Une réflexion sur la typologie des individus et des groupes sociodémographiques est complétée par une analyse des styles de communautés et des besoins de soutien associés à des projets territoriaux: musiques alternatives? Multimédia ? Affaires? Coworking et travailleurs autonomes ? Initiatives en réseaux (Living Lab, Fab Lab)?

Lire l’intégralité de l’article (c’est recommandé) :

http://bibliomancienne.wordpress.com/2010/11/24/la-n-bibliotheque-de-demain/

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Hérouville-Saint-Clair (14) – La bibliothèque est en vacances, pas les bibliothécaires

jeudi 21 juillet 2011   Reportage La bibliothèque vient de fermer ses portes pour un mois.…