• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 15 novembre 2010

À 38 ans, il quitte la direction d’usine pour devenir libraire à Saint-Brandan (22)

Posté par Serge Bénard le 15 novembre 2010

Jusqu’à mercredi, Gilles Perrotin était le responsable de l’usine Guyader à Saint-Brandan (ancien Elquin). Après deux ans et demi aux commandes de l’entreprise de charcuterie, il a choisi de plonger dans un autre univers : il sera le nouveau libraire de Quintin à la fin du mois.

Le tour de l’agroalimentaireen 15 ans

Quand il est entré dans l’agroalimentaire, après ses études, c’était histoire de gagner sa vie. En 15 ans, sur différents sites, il a gravi les échelons : conducteur de ligne, chef d’équipe, responsable de production pour finir à la tête d’une entreprise brandanaise forte d’une bonne centaine de salariés. Mais l’homme né à Bourges, qui revendique avec conviction des racines maternelles en Lozère (l’Aubrac), rêve d’un autre univers. Depuis longtemps, depuis presque toujours, les livres font partie de son quotidien.

De l’obligation de lire à l’interdiction

Gilles a 9 ans lorsque son père, professeur de lettres, l’oblige à lire un ouvrage de la bibliothèque verte (en l’occurrence « Fantomette »). L’autorité paternelle balaiera sa résistance et l’amènera à une vraie révélation sur le bonheur de la lecture. Tombé alors irrémédiablement dans le monde des livres, il ne se contente pas de ceux qui envahissent la maison familiale jusqu’au grenier.

La bibliothèque municipale comble son attente : « On avait le droit de prendre 2 livres et 1 BD. Alors je prenais 2 livres et 1 BD… et quatre ou cinq livres sous le pull. » Des livres qu’il rendait bien sûr, ni vu ni connu. Des livres qu’il dévorait avec une telle passion que la lampe torche pour lire en cachette sous la couverture n’avait rien d’un cliché. Au point que son toujours professeur de père en est arrivé à lui interdire de lire, à l’occasion.

Une opportunité à saisir à Quintin

Lorsque Gilles apprend qu’à Quintin, la librairie Ornicar est en vente, il saisit l’opportunité de pouvoir « être libre et indépendant, sans rapports sociaux hiérarchiques ». Avec un désir énorme de « donner envie de lire ». Vraie profession de foi d’un homme qui vit depuis 5 ans à Saint-Brandan avec femme et enfants… et sans télé. Rêve d’un homme dont le père vient de lui confier qu’il avait eu aussi cette idée, sans jamais l’avoir concrétisée.

Source :

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-a-38-ans-il-quitte-la-direction-d-usine-pour-devenir-libraire-_22277-avd-20101113-59344977_actuLocale.Htm

Publié dans Librairies, libraires | Commentaires fermés

Pour Noël offrez un futon !

Posté par Serge Bénard le 15 novembre 2010

Pour Noël offrez un futon ! dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables

Copyright : Au delà des murs

 

Noël approche et vous voulez offrir un cadeau original à votre cher(e) bibliophile. Plutôt qu’un livre ancien offrez-lui donc un futon de consultation ou d’exposition.  Dépliable, très maniable, s’enroulant sur lui-même et possédant des scratchs il permet de ne pas casser la reliure et de ne pas la frotter. Il est idéal pour les grands formats. J’ai eu l’occasion de les manipuler à la Bibliothèque de l’Arsenal, ils sont très pratiques.

Ils existent en différents formats (octavo, in-folio…), matières (toile, velours, tyvek) et de différentes couleurs (bordeaux, marine, vert foncé, marron, gris foncé, noir).  Leur prix : à partir de 71 € frais de port compris.

Vous pourrez rajouter à cela un cylindre qui permet de maintenir entrouvert les pages.

La bonne adresse :

Au delà des murs ( Quiberville)


PS : le futon peut être nettoyé par brossage, aspirateur à poussière ou nettoyage à sec. La housse est lavable à 30°.

Source : http://bibliomab.wordpress.com/2010/11/15/pour-noel-offrez-un-futon/

 

Publié dans Bibliophilie, imprimés anciens, incunables | Commentaires fermés

Prix littéraires : les éditeurs n’ont rien pour influencer les jurésTran-spa-rence !

Posté par Serge Bénard le 15 novembre 2010

Par Cécile Mazin

Comment gagne-t-on un prix littéraire,n quand on est éditeur ? Ce matin sur France Inter, Pascale Clark invitait deux sommités, dont les auteurs ont récemment été primés. Mais ici, foin des romanciers, laissons place à leurs mentors.

Face à face, Teresa Cremisi, PDG de Flammarion, dont le petit Michel a reçu le Goncourt et Manuel Carcassonne, directeur littéraire chez Grasset, dont la turbulente Virginie a obtenu le Renaudot, alors qu’en lice pour le Goncourt.

Des prix qui rapportent aux éditeurs, évidemment, annonce Teresa Cremisi : La carte et le territoire avait généré entre 200 et 210.000 ventes avant l’obtention du prix. Pour l’après-Goncourt, elle envisage près de 500.000 ventes, une juste récompense alors que la maison n’a pas reçu de prix depuis 30 ans.

 20584.jpeg

Mais que dans tous les cas, on se rassure : si Michel Houellebecq avait assuré en 2000 devant Thierry Ardisson que son éditeur, en 1998, « n’avait pas de ligne budgétaire pour acheter les jurés » du Goncourt qui avaient snobé ses Particules, il n’en est aujourd’hui rien. Ou plus rien.

Teresa Cremisi et Manuel Carcassonne reconnaissent que par le passé, oui, cela s’est produit, mais aujourd’hui, c’est bel et bien fini. Et de toute manière, Mme Cremisi le confirme : elle n’a « toujours pas de budget » pour les acheter, ces fameux jurés. Mieux : « Je n’ai aucune manière d’influencer les jurés », assure-t-elle.

De toute manière, il faut bien prendre en compte que les auteurs participent à la mythologie des prix, entretenant les idées que l’on peut se faire de ce qui se passe dans le jury… Et Houellebecq n’échappait à l’époque pas à ce fait. À l’époque…

Chose regrettable, selon elle, les effets de buzz : si la critique est institutionnelle (« mieux contrôlable », suggère l’animatrice…), l’opinion passe plus facilement par les sites internet, qui dès lors font un effet boule de neige. Qui échappe un peu au cadre germanopratin, évidemment…

Source :

http://www.actualitte.com/actualite/22676-edition-recompenses-romans-houellebecq-despentes.htm?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed:+Actualitt-UnePageDeCaractre+(Actualitt%C3%A9+-+Une+page+de+caract%C3%A9re)

 

 

Publié dans Economie du livre, Prix, récompenses, palmarès, célébrations, hommages, mé, Radio/Télé - Voir et/ou entendre | Commentaires fermés

L’autobiographie de Mark Twain enfin disponible ?

Posté par Serge Bénard le 15 novembre 2010

Mark Twain, auteur américain, était un génie commercial. Reconnu de son vivant, il a planifié ses parutions posthumes. Son Autobiographie est disponible cette année, 100 ans après sa mort.
Et l’on peut dire que l’on y découvre un Mark Twain beaucoup plus sombre que celui entraperçu à travers ses œuvres. L’auteur de Les Aventures de Tom Sawyer (1876) et de Les Aventures de Huckleberry Finn (1885) était catégorisé humoristique aimable et agréable.

v16332.jpeg

Il n’en est rien dans son autobiographie, où l’auteur s’acharne avec véhémence sur plusieurs de ses proches. Isabel Van Kleek Lyon, qui fut son avocate, sa conseillère et avec laquelle il aurait partagé une certaine intimité, est violemment dénigrée dans une partie de son autobiographie à ce jour inconnue. Selon la professeure Laura Trombley, spécialiste de l’oeuvre de Twain, « ce n’est absolument pas flatteur pour Twain, et cela le montre sous son plus mauvais jour ».
Pour Trombley, l’écrivain puise cette haine dans celle de sa fille Clara, jalouse de la place de Lyon dans la vie de son père. Sans oublier que l’assistante était au courant de la relation de Clara avec un homme marié. 

Toute une diatribe tue jusqu’à aujourd’hui. Twain, mort en 1910, avait expressément demandé à ce que 100 ans soient attendus après sa mort. Si quelques passages ont déjà vu le jour ici ou là, la version complète devrait nous réserver quelques surprises. (notre actualitté)

Publié dans À paraître, Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc. | Commentaires fermés

Les Nouveaux Auteurs.com. – Entretien avec Jean-Laurent Poitevin

Posté par Serge Bénard le 15 novembre 2010

Par Philippine Cruse

 

Jean- Laurent Poitevin est créateur de la maison d’édition Les Nouveaux Auteurs.com. Il nous confie sa vision du monde de l’édition aujourd’hui et les relations nécessaires qu’il entretient avec la communauté.

Viabooks: Comment avez-vous fondé la maison d’édition Les Nouveaux Auteurs?

Jean-Laurent Poitevin: Après avoir passé dix ans chez L’Oréal puis plusieurs années chez Vivendi Universal, j’ai eu envie d’entreprendre. J’ai fait le constat de la difficulté pour un auteur de publier et surtout j’ai mis mon expérience au service de ce domaine particulier. En effet, j’ai constaté que dans le milieu de l’édition, il n’y avait jamais d’approche de lecteurs en amont tandis que pour un produit que vous lancez sur le marché de la cosmétique par exemple, il y a ce qu’on appelle le moment du « blind test » où le consommateur va vous donner son avis et sa perception de la nouveauté.

V- Qui choisit les lecteurs? De manière concrète, comment se passe le principe de sélection?

J.L.P-La clé de voûte de mon système repose sur le comité de lecture. Personnellement, je fais un tri des ouvrages que nous recevons au départ. Puis, j’envoie par courrier le texte sélectionné par courrier aux lecteurs. Ces derniers sont sélectionnés à partir de questionnaires où nous leur demandons leurs goûts de lectures, la fréquence de celles-ci. Ces lecteurs doivent être représentatifs de la population française. La seule chose que je ne peux pas équilibrer est la répartition homme femme. En effet, dans mes lecteurs, j’ai 80% de femmes et ça je ne peux pas changer les données. Les femmes lisent davantage que les hommes. C’est un fait.

V- Vous envoyez les ouvrages par courrier, vous ne passez pas par la version PDF

J.L.P- Non, j’ai d’abord voulu imposer les lectures en format PDF et le retour des fiches de lectures était assez faible. Aujourd’hui, si vous ne proposez pas de support papier, les lecteurs ne sont pas aussi assidus. En revanche, je vais innover dans les prochains mois en proposant en parallèle à mes lecteurs la possibilité d’accéder via le panel Internet à toute la base PDF du site. J’ai plusieurs milliers de lecteurs passionnés qui veulent lire encore davantage. Avec ce système que je vais mettre en place, les lecteurs pourront avoir accès à un plus large choix.

Lire la suite :

http://www.viabooks.fr/interview/entretien-avec-poitevin-18900

Publié dans Auteurs, écrivains, polygraphes, nègres, etc., Edition, éditeurs | Commentaires fermés

Offres d’emploi du 15 novrembre

Posté par Serge Bénard le 15 novembre 2010

Un(e) Assistant(e) qualifié(e) ou bibliothécaire chargé(e) du développement numérique et multimédia – Noisy-le-Grand (93)

Assistant qualifié ou bibliothécaire chargé du développement numérique et multimédia

-Etre le référent informatique de la médiathèque et de son réseau : bibliobus et points lecture
-Effectuer une maintenance de premier niveau au sein de la médiathèque
-Administrer le Système intégré de gestion de bibliothèque et de son passage à la version full web en lien avec le fournisseur du progiciel et la direction des systèmes d’informations
-Suivre la base documentaire et le catalogue public en ligne sous OPAC 2.0
-Organiser et gérer l’accès Internet, l’offre numérique et les services en ligne
-Mettre en place le portail de la médiathèque et gérer ses contenus et ses outils interactifs
-Participer au fonctionnement de la section Musique et Cinéma
-Participer à l’accueil du public
-Contribuer à l’évolution culturelle et technologique de l’établissement

Structure de recrutement : Mairie de Noisy-le-Grand

Localisation géographique : Médiathèque, Noisy-le-Grand, Seine-Saint-Denis (Île-de-France), France (voir la carte Google Maps)

Type d’employeur : Fonction publique territoriale

Fonction / métier : Assistant / Assistante de conservation de bibliothèque

Type de contrat : Recrutement statutaire ou contractuel

Niveau de responsabilité : B : cadre intermédiaire / technicien

Conditions particulières d’exercice :

Poste à plein temps (35h) du mardi au samedi avec deux journées jusqu’à 19h et présence pour certaines manifestations en soirée.

Profil recherché :

-Formation aux métiers du livre et du multimédia et aux usages des TIC
-Expérience similaire en médiathèque souhaitée
-Très bonne maîtrise des outils informatiques, statistiques et des pratiques multimédia Web 2.0
-Bonnes connaissances des politiques documentaires et des enjeux des TIC en médiathèques
-Capacité à travailler en équipe et en transversalité
-Aptitude à la conduite de projets

Date limite de candidature : Samedi 15 Janvier 2011

Date de prise d’effet du poste : Mardi 15 Février 2011

Rémunération: statutaire

Coordonnées de la personne en charge du recrutement :

Monsieur Le Député Maire

Hotel de Ville, BP 49, 93161 – NOISY LE GRAND Cedex, France (voir la carte Google Maps)

e-mail : direction.ressources.humaines@ville-noisylegrand.fr

Téléphone : +33 145927575

Source : Enssib

Publié dans Non classé | Commentaires fermés

Montréal – Quelle bibliothèque idéale souhaitez-vous ?

Posté par Serge Bénard le 15 novembre 2010

Par cdipietro

Les bibliothèques de l’Université de Montréal viennent de lancer une vaste consultation de leurs publics sur le thème « Aidez-nous à concevoir la bibliothèque idéale ! ». Cette consultation succède à l’enquête de public du printemps dernier qui avait permis de recueillir l’avis de 7000 usagers sur les services existants (enquête LIBQUAL+ 2010 dont les résultats seront bientôt publiés). L’objectif affiché par les BU est de devenir une destination de choix pour découvrir, interagir et créer.

L’enquête est publiée en ligne sous forme de mosaïque géante, à l’image des services de la bibliothèque, où chaque tesselle pose une question : Ouvrir de nuit comme de jour ? Comment travailler ensemble ? Où exprimer son talent ? Comment donner une deuxième vie aux livres désuets ? Un coup de pouce pour votre rédaction ? Que puis-je faire pour vous ?..

Lire la suite : Aidez-nous à concevoir la bibliothèque idéale !

http://www.bib.umontreal.ca/communiques/20101109-DB-Votre-bibliotheque-ideale.htm

Publié dans Bibliothèques, médiathèques et leurs animateurs | Commentaires fermés

Distribution d’iPads aux collégiens et enseignants de Corrèze

Posté par Serge Bénard le 15 novembre 2010

 

Une initiative inédite dans laquelle la firme de Cupertino s’est investie permettra d’équiper 2500 collégiens de classe de 6e et 800 enseignants en iPads.

C’est une première en France, et peut-être même en Europe, souligne Apple, qui ne se souvient probablement pas que le Conseil général des Hauts-de-Seine allait distribuer des iPads dans les CDI des établissements scolaires de la région. Mais pour le coup, le budget n’est que de 185.000 €, contre 1,5 million pour l’initiative corrézienne. (notre actualitté)

En l’occurrence, face aux 133 collèges publics et privés des Hauts-de-Seine qui ont reçu deux appareils par établissement, les collégiens et enseignants du département seront largement plus comblés.

Distribution d'iPads aux collégiens et enseignants de Corrèze dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse v-19564

 

Leur distribution commencera vendredi prochain, à Tulle, et se poursuivra jusqu’en décembre, a expliqué Jacques Spindler, porte-parole.

Une continuité dans la politique numérique mise en place par le département, qui en 2008 avait proposé aux élèves de 5e et professeurs de collège un ordinateur portable. Dans ce contexte, les élèves allaient passer trois années avec leur machine, avant d’en devenir les propriétaires.

Il en sera de même pour les iPads avec les élèves de 6e. « Nous verrons à la fin de l’année scolaire si l’expérimentation se poursuit », ajoute Jacques Spindler. Plusieurs applications pédagogiques sont déjà préinstallées sur les iPads qu’ils recevront, mais l’on ne connaît pas encore les caractéristiques techniques des appareils.

Publié dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse | Commentaires fermés

L’Entourage Pocket Edge officialisée.

Posté par Serge Bénard le 15 novembre 2010

PAR PIERRE LECOURT

On a découvert l’Entourage Edge il y a un peu plus d’un an avec un bon papier signé Romain mais sans en avoir eu la moindre vague en France, la version 10″ de l’engin était en effet assez chère et assez lourde et peut être trop en avance pour véritablement séduire à la fin 2009. Aujourd’hui Entourage présente la Pocket Edge, un design identique mais cette fois ci un écran 7″ LCD traditionnel résistif en 800 x 480 et de l’autre côté un écran à encre numérique 6″ en 800 x 600 avec une solution tactile signée Wacom.

Entourage Pocket Edge

Première conséquence de ce changement d’échelle, un changement de prix puisque la bestiole fond  de 549$ (599€ en France) pour la double 10″ à 399$ (399€ en France) pour cette nouvelle donne. Le poids varie énormément passant de 1.36 kg en 2 fois 10″ à juste un peu plus de 600 grammes pour la version Pocket.

Lire la suite :

http://www.blogeee.net/2010/11/lentourage-pocket-edge-officialisee/

Publié dans Ardoises, tablettes, eReaders, lecteurs ebooks, liseuse | Commentaires fermés

19 au 21 novembre – Festival BD de Colomiers (31)

Posté par Serge Bénard le 15 novembre 2010

La 24e édition à l’ère de la BD : le festival BD ouvre une passerelle entre l’univers pariétal et la bande dessinée…

Cette ouverture de la BD à l’art pariétal traduit la volonté du festival de faire place à la création de Marc Antoine Mathieu et à ses invités. En effet le propos traditionnel sur la bande dessinée se trouve profondément renversé par ce retour aux âges de la préhistoire.

Qu’en est-il de ces dessins enfermés au fond des grottes ? Les hommes préhistoriques vivaient-ils dans l’ère de la communication par le dessin ? Véritable flash back ou version contemporaine de la bande dessinée, Marc Antoine Mathieu en propose sa vision pour la 24e édition du festival.

 

Un Festival inter discipliné et indiscipliné

Marc Antoine Mathieu investira la programmation du festival : expositions, conférences, rencontres traceront un portrait le plus fidèle possible de ce dessinateur aux univers multiples. Avec lui, le Festival BD de Colomiers, fidèle à l’esprit d’ouverture de cette turbulente discipline, explore les nouvelles voies de la bande dessinée d’aujourd’hui. En marge de la narration classique, la BD s’applique à décloisonner les genres : flirtant avec les limites du dessin conceptuel ou de l’illustration, croisant le champ du cinéma ou du multimédia, le 9ème art témoigne de l’imagination débridée des auteurs actuels.

Lire la suite :

http://www.bdcolomiers.com/

Publié dans Agenda, rendez-vous, dates à retenir, Festivals, galas, spectacles, expositions, musées | Commentaires fermés

1234
 

Tranche de vie |
Maudy les bons tuyaux |
The Celebration of Thanksgi... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | www.tofik.com
| MANGA
| agbar