Accueil Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils Ces livres qui font peur et qui font rêver !

Ces livres qui font peur et qui font rêver !

Commentaires fermés
0
9

Par  Amine Zaoui

Nous musulmans, nous sommes la nation du UN :

UN seul Dieu.

UN seul Zaïm.

UN seul Parti.

UN seul Livre.

Je ne suis pas historien. Et parce que j’aime les bibliothèques, l’histoire suivante m’a effrayé. L’horreur ! Froid dans le dos ou dans le mot ! Je ne peux vous confirmer si cela s’est produit réellement? Peu importe !

Certes, quelques livres nous l’ont racontée. Quelques historiens nous l’ont rapportée.

Cette histoire m’a bouleversé ! Dans la vérité comme dans le mensonge ! Qu’importe !

Autodafé !

Ils ont dit. Ils ont écrit :

“Un certain général arabe appelé Amr Ibn-al-Ass  (573 – 664) lors du siège de la ville d’Alexandrie en 642, ne sachant que faire du contenu inestimable de sa célèbre bibliothèque, aurait demandé conseil au calife Omar Ibn-al-Khattab (634 à 644), qui lui répondra : « Si ces livres sont conformes au Coran, ils sont inutiles et tu peux les détruire. S’ils sont contraires, ils sont pernicieux et tu dois les brûler ».” Il faut relire cent fois ce paragraphe !

 Le dictionnaire le plus élémentaire nous apprend que:

“Autodafé (du portugais auto da fé, venu du latin actus fidei — acte de foi) consistait, à l’origine, à brûler des livres considérés comme païens, blasphématoires ou immoraux (mesure qu’aurait pratiquée Paul de Tarse). Puis, au Moyen Âge, il devint la proclamation solennelle d’un jugement prononcé par l’Inquisition et dont l’exécution conduisait le coupable à sa destruction, mort ou vif, par le feu.”

Depuis l’histoire d’Amr Ibn-al-Ass avec la bibliothèque d’Alexandrie, les malédictions ne cessent de frapper l’écrit et les écrivains libres appartenant à l’espace culturel arabo-musulman.

Et depuis, j’ai toujours eu peur du feu. J’ai eu peur pour ma bibliothèque ; mon Alexandrie à moi ! Et ma bibliothèque, c’est ma mère, femme-livre ouverte à tous les vents du monde, gardienne singulière d’un trésor unique, notre culture orale.

Lire la suite :

http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=145774&titre=Ces%20livres%20qui%20font%20peur%20et%20qui%20font%20r%C3%AAver%20!

  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
Charger d'autres articles liés
  • Lecures plus

  • Zoom, le magazine de l’image

    Pour les collectionneurs Des numéros de Zoom, la revue des fans des années 70/80 Voir sur …
  • Filière L

    Nouveau

    Amateur, vous pouvez en savoir plus sur Flaubert, l’écrivain, l’œuvre et l&rsq…
Charger d'autres écrits par Serge Bénard
Charger d'autres écrits dans Censure, autodafés, emprisonnements, crimes, exils
Les commentaires sont fermés.

Consulter aussi

Une librairie frileuse et prudente à l’approche de Noël

Monte pas le chauffage, Par Nicolas Gary, le samedi 19 novembre 2011 à 17:42:23 – 0 …